D'âme à âme

Bianca Gaïa

Accueil

Nouveautés

Quintessence

Bianca Gaïa

Channeling

Multimédia /    Videos

Méditations

Enfants Indigo

Familles d'Âmes

Diane LeBlanc

Consultations / Coaching

Stages / Formations

Conférences

Témoignages

Publications

Liste d'envoi

Liens

Paiements / Dons

Pour nous rejoindre

ENGLISH


 

 

 

 

 

 
 



 
Channeling 

Voici la liste complète des canalisations de Bianca Gaïa

depuis la création de ce site en 2004.

 Bonne lecture!
 

 

Le besoin de « gagner sa vie »
Faire le deuil de sa carapace
Défi de l’heure : Accepter de perdre ses repères sans se sentir perdu!
A propos des Portails Énergétiques
Sortez vos Vies d'Ange
2014: L'Alliance Sacrée
Le mot d'ordre actuel : sérénité, sérénité, sérénité!
Soyez la guérison que vous souhaitez faire advenir en vous-même et dans le monde!
Soyez le changement que vous voulez faire advenir dans le monde
Soyez un Océan d'Amour infini...
La Magie et les Miracles

Fleurir et porter fruit, c'est dans notre corps que ça se passe!
De la 5e à la 6e dimension...
Tout est accompli !
Apparaître et disparaître...

Chercher le cadeau...

Canalisation d’Eléonore (Aliénor d’Aquitaine)

La crise: le Cri du Soi
L'alchimie du moment présent
2009 : La Co-Création au service du Nouveau Monde
Le chakra gouverneur: libérer le trésor en soi-même
Janvier... 2013!
La « Bonne Nouvelle » du Calendrier Maya
2012: L'avènement du paradis sur Terre?

Entrez dans la danse: dites oui à votre féminin divin!

La loi du moindre effort

Le parcours de l'Initié ou la force de l'Unité?

Célébrez dans la Joie!

La Voie de la Sagesse

Septembre 2007, le mois de l’État de Grâce!

Méditer dans la joie
Renversement des pôles et autres bouleversements :
C’est d’abord au dedans de vous que ça se passe!!!

Channeling «Cité intraterrestre et enfants Cristal»
Le voyage de l'âme

L'appel du loup

2007 arrive, affichez vos diplômes!

Où trouver la lumière
Votre corps a besoin d'amour
L'Art de la manifestation
Soyez un pur canal de lumière
Cultivez votre Jardin Intérieur

Tirer un trait sur le passé

Pourquoi et comment s'enraciner
Apprendre à guérir votre corps physique, votre « véhicule » ascensionnel privilégié!
Bien s'incarner avant d'ascender
Les étapes de l'ascension
Honorez les difficultés: elles sont là pour vous équilibrer
L'importance de garder le focus

Pour en finir avec le combat noirceur/lumière

Déployez vos ailes, vous êtes des anges !

Vivez dans l'allégresse : encryptez vos cellules !
L'abondance illimitée est maintenant disponible !!!
Méthode de manifestation infaillible (selon Gaïa)

Laissez-vous pénétrer par la Flamme Violette grâce au Rayon Indigo

La menace d'une 4ème dimension "virtuelle"

La pyramide de la dualité


 

 

Le besoin de « gagner sa vie »

(Version PDF)

Alors que nos vibrations s’élèvent et que nous ressentons l’énergie circuler de plus en plus en nous-même et dans nos vies, comment se fait-il que nous nous sentions encore obligés d’assurer notre sécurité matérielle par la force de notre labeur... même si nous savons que les ressources de l’Univers sont illimitées et que ce sont nous qui créons la réalité qui nous entoure?

Pour la plupart de gens, la vie est comme un jeu de société : soit l’on gagne, soit l’on perd. C’est ce qui fait que l’on s’affaire sans cesse à trouver des solutions pour ne pas avoir l’impression de perdre... Perdre son temps, perdre sa sécurité, sa « qualité de vie », perdre le sens de son existence, perdre sa vie, point final!

C’est donc la peur de « se » perdre qui nous motive à vouloir « gagner sa vie », c’est à dire travailler comme un malade pendant plus de 30 ans, en espérant récolter un pactole pour se la couler douce une fois la retraite arrivée...

Et, pour certains, ça marche bien! Arrivés à 60, 65 ou même 70 ans, ils peuvent enfin se retirer de la vie active pour s’accorder une pause, disons-le, fort méritée. Or, ce moment coïncide souvent avec le début de la dégénérescence du corps : le vieillissement semblant correspondre avec l’apparition de multiples problèmes de santé... bien souvent dus aux programmations internes soit de « culpabilité » (je ne sers plus à rien), ou encore d’oisiveté (ma vie ne fait plus de sens)... Et nous revoilà encore affectés par le sentiment de «perdre»quelque chose d’important ou de précieux: notre propre valorisation personnelle.

C’est un cycle sans fin qui nous maintient dans l’illusion de devoir « prouver » que l’on mérite d’exister : si je « gagne » bien ma vie, c’est un signe que j’ai de la valeur aux yeux de la société. Tant pis si mon quotidien, ma santé, ma famille et ma vie sociale en souffrent : c’est pour mieux me reprendre « plus tard »... si je me rends jusque là !

Pourtant, à l’échelle planétaire, nous savons que seuls les humains ont besoin de « payer » pour avoir le droit de s’installer quelque part et y créer son nid. Les plantes poussent dès qu’il y a un espace libre, les animaux élisent domicile dans leur milieu naturel sans effort et même, jusqu’à il y a quelques centaines d’années, les deux tiers de la population mondiale vivaient sans argent, des fruits de la chasse, de la pêche et de la culture locale...

Qu’est-ce qui a changé « en nous » pour que notre système de valeur et de référence «extérieur» se modifie et passe à cet extrême opposé que nous connaissons maintenant? Se pourrait-il qu’à partir du moment où nos peurs personnelles deviennent collectives, nous devenions « soumis » à une pression inconsciente à laquelle il est presque impossible de se soustraire? Que la peur de « perdre », en particulier sa« sécurité », nous pousse à donner notre pouvoir à tous ceux qui prétendent être en mesure de nous « protéger »?

Lorsque notre conscience s’éveille, nous nous rendons compte que la « sécurité » n’existe pas ailleurs que dans la confiance absolue en ce qui « doit être ». Alors, toutes ces anciennes croyances de manque et de peur semblent s’effondrer d’un coup. Et cette vie de travail et de responsabilité civile qui « donnait du sens » à notre existence, devient tout-à-coup obsolète. Pire encore, nous n’avons plus envie de faire partie de ce système mercantile et aliénant, sans toutefois savoir comment continuer de vivre comme « avant »...

Nous aspirons à évoluer dans un monde où l’argent n’aurait plus autant d’importance, où l’on vivrait de troc et d’échange de service, où tous seraient en paix, vivant d’entraide et de solidarité... sans néanmoins devoir « perdre » aucune de ses commodités auxquelles nous sommes habitués. Bref que le monde change, sans que « moi » j’ai à changer quoi que ce soit...

Nous oublions que l’argent est juste une forme d’énergie qui circule au même rythme que notre propre énergie intérieure : plus je me « dépense » pour les autres ou par obligation, plus je me vide de mon énergie vitale et ainsi en est-il de mes réserves personnelles ET pécuniaires. Plus je travaille fort, plus je donne, plus je m’oublie et je m’épuise. Ne me soutenant plus à « l’intérieur », je perds ma solidité « extérieure »... ce qui ne fait que se confirmer dans les multiples « dépenses » qui s’accumulent dans ma vie.

Pire encore, le fait de négliger de « prendre soin de moi » au quotidien fait que, lorsque viennent les vacances ou même le weekend, j’éprouve le besoin impérieux de « remplir le vide à tout prix», de compenser pour cette négligence envers moi-même en m’accordant toutes les petites douceurs dont je me suis privé en ayant focalisé toute mon attention sur mes « devoirs » de travailleur ou de citoyen, de conjoint, de parent, d’enfant, de... etc.

C’est le sentiment de manque qui nous fait faire des « folies »... que nous devrons assumer ensuite en travaillant encore plus fort! Et la route tourne sans que nous ne soyons jamais comblés!

À un certain moment, tous ceux et celles qui contactent l’Énergie universelle, qui goûtent, ne serait-ce qu’un court instant à la Plénitude des Sens, à travers un soin, une méditation ou une simple promenade dans la nature, se mettent à rêver de pouvoir vivre dans cet État de Grâce en permanence. De pouvoir évoluer dans l’Énergie, AVEC l’Énergie à chaque instant.

D’où le foisonnement de thérapeutes, énergéticiens et médiums qui décident de quitter leur ancien travail pour « œuvrer » en énergie. Le concept « métro-boulot-dodo » ne fait plus de sens, alors on va se créer un « job » qui lui, nous donne envie de continuer à avancer... mieux encore, qui nous permettra « d’aider » les pauvres gens autour de nous qui n’ont pas cette « chance » de vibrer au diapason avec la Source, l’Univers ou Dieu, selon le discours qui se tient entre nos deux oreilles...

C’est bien beau tout ça, mais la seule et unique vraie question à se poser AVANT de se lancer dans l’aventure de l’indépendance financière, c’est : suis-je CONVAINCU que j’ai tout en moi pour ASSURER ma propre SÉCURITÉ sur tous les plans?

S’il subsiste le moindre doute, la moindre hésitation ou peur, ceux-ci se matérialiseront comme par enchantement dans votre vie. Sans compter les illusions d’une belle retraite dorée qui partent en fumée... Nombreux sont ceux qui osent prendre le risque, mais combien le regrettent ou se remettent en question au bout de quelques mois...

Et si, à l’heure actuelle, au lieu de vous demander « comment vais-je gagner ma vie? », vous vous permettiez de vous poser et de contempler toutes ces années derrière vous où nous n’avez manqué de rien? Combien de fois avez-vous eu peur de ne pas « passer au travers» d’une situation difficile? Quel nombre de tempêtes financières ou interpersonnelles avez-vous essuyé depuis le début de votre vie adulte, sans pour autant y perdre votre santé, votre qualité de vie ou même, votre estime de vous-même?

Sommes-nous vraiment obligés de travailler 40 heures par semaine pendant 30 ou 40 ans pour enfin pouvoir « mériter » le droit de ne plus faire d’effort ? Certaines personnes choisissent pourtant d’accorder seulement 15 ou 20 heures par semaine à leur vie professionnelle et s’en sortent très bien...

C’est comme cette petite histoire du pdg d’une grosse compagnie qui tentait de convaincre un pêcheur vivant sur une petite île exotique de se lancer en affaire, d’engager des collègues, de se munir d’une flotte de bateaux et d’aller installer ses quartiers généraux à New York... «Qu’est-ce ça va m’apporter, lui demande le pêcheur? Quand tu seras riche, tu pourras faire comme moi et prendre du bon temps sur cette île, en allant à la pêche seulement quand tu veux et en jouant de la musique tout l’après-midi, si le cœur t’en dit. » Et le pêcheur de répondre : « Mais c’est déjà ça que je fais! ». Comme quoi, l’abondance n’est qu’une question de perception!

Et si vous vous accordiez un moment pour reconnaître pleinement tout le chemin parcouru et être fier de tout ce que vous avez accompli? Être reconnaissant pour tout ce qu’il y a de merveilleux dans votre vie : vos victoires, vos réussites, vos forces, vos talents, vos compétences et vos acquis. N’êtes-vous pas une personne exceptionnelle, courageuse, puissante et lumineuse?

Pourquoi vous faudrait-il vous contenter d’ouvrir un cabinet et de soigner les gens pour activer l’Énergie créatrice qui circule en vous? N’y-a-t-il pas mille et une autre façons de mettre votre Lumière intérieure au service de la Vie, de VOTRE vie, dans la facilité, la simplicité et la joie?

Et s’il n’existait, en fait, que deux manières efficaces de « gagner notre vie » : par la force, à travers nos efforts constant et assidus, ou en suivant nos élans de passion : en choisissant de prendre plaisir à partager au monde ce qui nous fait vibrer?

Pensez-y un instant : quels sont les individus qui ont le salaire le plus élevé sur la planète? Non, ce ne sont ni les banquiers, ni les politiciens, mais plutôt ceux qui excellent à « jouer » : jouer de la musique, jouer sur scène ou au cinéma, jouer au soccer... Les musiciens, les artistes et les joueurs de foot ou de hockey sont des gens qui « reçoivent » des millions de dollars annuellement « juste » pour partager au monde leurs talents uniques et créatifs...

Dans un « jeu de société », ce sont souvent ceux qui s’amusent le plus qui remportent le partie... et non ceux qui prennent ça trop au sérieux!

Et vous, si vous étiez millionnaires, de quelle façon auriez-vous envie de « jouer », de vous « amuser » au quotidien? Quel don ou talent artistique ou autre, souhaiteriez-vous explorer? Et s’il n’était pas nécessaire de « changer votre vie », de tout balancer pour recommencer à zéro pour avoir une existence paisible, heureuse et épanouie, en communion avec l’Énergie universelle dans sa forme la plus pure? Et s’il suffisait de vous accorder, ne serait-ce qu’une heure ou deux par semaine pour aller à la rencontre de ce qui vous anime vraiment?

Demandez-vous ce qui vous passionne, ce dont vous rêvez secrètement, mais n’attendez pas « la retraite » pour passer à l’action. Vous aimeriez peindre, chanter, danser, jardiner, jouer de la musique, faire du sport ou du théâtre? Faites-le maintenant!

Si vous souhaitez véritablement « AIDER » et changer le monde, plutôt que de vous recréer un nouvel emploi encore une fois au service des autres, optez pour ce qui vous fait du bien, ce qui vous nourrit et vous illumine : un passetemps, un loisir ou une occupation occasionnelle qui non seulement vous rendra plus heureux, mais augmentera votre énergie vitale et, ainsi, vous permettra de devenir un phare, un exemple à suivre pour tous ceux qui vous entoure.

La véritable peur n’est pas de pas suffisamment bien « gagner votre vie » ou de « perdre » votre sécurité matérielle, mais plutôt de ne pas avoir su vivre pleinement ou de mourir insatisfait... N’attendez plus : faites-vous plaisir! Ce que vous « gagnerez » en étant heureux n’a pas de prix et portera fruit tant dans votre qualité de vie que votre portefeuille... Satisfaction garantie!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 25 juillet 2016 via La Presse Galactique,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

 

Faire le deuil de sa carapace

(Version PDF)

Tout le monde en parle! Nous sommes en période de mutation, nous ressentons les effets de cette profonde transformation dans tout notre Être, comme dans tout ce qui se passe autour de nous. Or, cette métamorphose ne se fait pas sans les douleurs habituelles de l’enfantement. De la même manière qu’une chenille prend beaucoup de temps à devenir papillon, il importe d’accompagner ce changement vibratoire dans la douceur, la compréhension et, ultimement, avec une grande patience, en particulier envers soi-même.

Nous souhaiterions que tout se passe « vite », que nous soyons « déjà arrivés ». Toutefois, même le papillon qui sort de son cocon doit prendre le temps de bien déplier ses ailes. S’il va trop vite ou que quelqu’un tente de l’aider, il risque d’être hypothéqué pour le restant de ses jours. Il importe donc de voir cette nouvelle naissance comme celle d’un bébé qui vient au monde : il a besoin d’être accueilli, soutenu, protégé... et éduqué.

De plus en plus, nous nous libérons de notre « petit moi » intérieur, cette partie de nous qui a l’habitude de tout contrôler. En se connectant chaque jour davantage à notre Essence Divine, nous ressentons de plus en plus cette « expansion lumineuse » qui s’infiltre dans chacune de nos cellules pour nous faire goûter à de merveilleux moments d’extase, d’état de Grâce absolue.

Puis, la vie reprend son cours et on a l’impression qu’une vague houleuse s’abat sur nos têtes. Que nous replongeons dans la noirceur et la lourdeur du plan matériel... appesanti par l’intensité des émotions ou des soucis qui nous accablent. Et si tout cela n’était que le reflet de la partie de nous qui n’a pas encore osé sortir de sa coquille?

Notre personnalité, cette carapace que nous avons endossée toute notre vie pour mieux nous protéger des « dangers » extérieurs, est comme une protection inconsciente qui nous colle à la peau. Elle nous a servi d’armure pour empêcher que les autres puissent nous faire du mal, nous faire souffrir ou nous atteindre au plus profond de nous-mêmes...

Nous avons eu besoin de nous forger cette protection inviolable pour survivre et « donner l’illusion » de nous adapter au monde ambiant.

Toutefois, cette muraille que nous avons érigée autour de nous, telle une forteresse, nous a aussi parfois coupé du reste du monde, de ce qu’il y aurait de beau et de bon, de ce qui pourrait nous faire du bien, nous nourrir sur tous les plans, voire ressentir l’Amour, dans sa forme la plus pure. Rien ne peut pénétrer à travers cette armure, pas même la Lumière...

C’est pourquoi nous avons dû plonger en nous-mêmes, aller à la rencontre du Divin enfoui dans les abysses de nos entrailles pour y retrouver CELUI/CELLE que nous sommes réellement... pour contempler et laisser grandir en nous cette puissante Énergie universelle qui transmute la matière en Lumière, qui permet à notre âme de briller de mille feux et qui,lorsqu’elle embrase tout notre Être, peut ensuite irradier à l’extérieur et illuminer toute notre vie... puis, rejaillir ensuite sur tous ceux qui nous entourent.

Ces moments de pure Magie, nous les connaissons, nous les vivons de plus en plus fréquemment. Toutefois, il est tellement facile d’éteindre ou d’étouffer ce brasier ardent dès que nous nous sentons « menacé » d’une manière ou d’une autre. S’il nous arrive d’entrouvrir la porte de notre Cœur, d’oser révéler cette belle Lumière qui nous habite à quelques personnes « ouvertes » et triées sur le volet, au quotidien, auprès de notre famille, de nos voisins et amis, il nous est bien plus facile de « revêtir » notre cape de « normalité » pour passer inaperçu. D’abaisser le « volume » de notre Lumière intérieure pour ne pas « aveugler » ou perturber toutes ces personnes autour de nous... qui, au fond, nous font peur!

Et voilà que, par crainte de la réaction de l’autre, cette armure qui servait à nous protéger devient une prison qui nous empêche de gouter pleinement à cet état de bien-être absolu, si facile à atteindre, pourtant, seul avec soi-même, en méditation ou en pleine nature, à l’écart de tout...

Alors, devrons-nous tout quitter pour endosser entièrement notre nature éternelle et illimitée? Sommes-nous venus sur terre pour devenir des moines solitaires et repliés sur eux- mêmes? Combien d’âmes, anciennement lamas tibétains ou religieuses carmélites, ont dû se réincarner parce qu’elles prenaient conscience de ne pas avoir vécu dans l’équilibre... que leur désir absolu de faire UN avec la Source leur avait fait « fuir » la réalité du monde matériel, les avaient soustrait au bonheur alchimique de voir fusionner la Lumière avec la matière... et d’irradier ainsi la Joie pour le plus grand bénéfice de tous les Êtres vivants...

Se pourrait-il que les aléas de la vie, ainsi que les événements douloureux auxquels nous sommes confrontés, ne surviennent actuellement dans notre vie que pour nous inciter à ne pas se contenter de « flotter sur un petit nuage rose »? Pour nous faire réaliser que la spiritualité n’est pas la panacée, le but suprême de notre existence, mais un « outil » pour nous permettre d’unifier l’humain ET le Divin dans tout notre Être... comme dans toutes les dimensions de notre vie?

Et si les situations bouleversantes que nous rencontrons nous invitaient non seulement à laisser enfin émerger au grand jour la véritable Lumière qui nous habite, mais à nous départir une fois pour toute de notre « vieille peau », de cette carapace qui nous limite et entrave notre destinée?

Soyons vrais, soyons nous-même avec chaque personne que nous croisons. Osons exprimer notre vérité profonde, même avec ces individus qui nous font peur ou qui, croyons-nous, ne sont pas « intéressés »...

Ce ne sont là que de fausses croyances ayant été enregistrées dans notre mémoire cellulaire chaque fois que nous avons, dans d’autres incarnations, été ostracisés, exterminés, brûlés, écartelés ou crucifiés... parce que notre Lumière « semblait » déranger les autres... ou peut-être plutôt avions-nous peur de notre propre Puissance... et que celle-ci, effectivement, s’est retournée contre nous?

Nous sommes face à cette même peur millénaire, à cette même illusion que nous devons « protéger » la Lumière céleste qui nous habite. D’où le maintien de cette armure de survie, de pseudo adaptation au monde extérieur... tandis que bouillonne en nous la Flamme de notre Divinité.

Oserons-nous lui permettre d’exploser au grand jour? De faire fondre cette carapace, cette muraille qui nous empêche irrémédiablement de faire UN avec tout ce qui vit? Nous ne pouvons plus nous contenter de « vibrer » en silence, dans l’isolement et la réclusion. Impossible de continuer d’entretenir l’illusion que « l’autre » n’est pas « moi ». Nous le savons, nous sommes TOUS l’expression de la Divinité, les différentes facettes d’un même diamant brut, les rayons d’un même Soleil, unique et éternel... qui ne demande qu’à briller à travers nos yeux, à éclairer à travers nos paroles, à rayonner à travers nos gestes... à participer activement et intrinsèquement à cette exceptionnelle mutation multidimensionnelle, tant individuelle que planétaire...

Permettons à notre papillon, que dis-je, notre PHÉNIX intérieur de renaître et de célébrer la VIE!

Il vous suffit juste... d’abaisser les murailles entourant votre Esprit. Choisir de quitter cette armure tridimensionnelle aliénante et d’exposer au monde entier cette belle Énergie plénière qui vous anime, vous fait vibrer et vous permet de vivre, tant dans le secret de votre Cœur que dans toutes les dimensions de votre Être. Dites OUI et constatez que tous ceux qui vous entourent vous traiterons enfin comme vous vous traitez vous-même : avec RESPECT!

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 14 juillet 2016 via La Presse Galactique,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

Défi de l’heure : Accepter de perdre ses repères sans se sentir perdu!
(Version PDF)

Avez-vous remarqué que plus rien ne semble fonctionner comme avant? Tout ce qui semblait facile, aisé, fluide, devient un vrai casse-tête? Plus moyen de prévoir à long terme, toutes nos décisions sont être remises en question, même les outils qui nous permettaient de nous recentrer auparavant ne semblent plus être aussi efficaces...

L’énergie change. Elle devient globale et recherche sans cesse l’unification de toutes les dimensions présentes à l’intérieur de soi, de gré comme de force! Comme ce n’est plus notre « mental » qui mène, il n’est plus possible d’obtenir des résultats basés seulement sur notre volonté ou nos actions. Nous ne pouvons plus nous permettre de « penser » comme avant, car nos vibrations ont évoluées et exigent désormais que nous considérions toutes nos autres formes « d’intelligence » intérieures : celles du corps, du cœur et de l’esprit.

Et si nous avions consciemment choisi, en nous connectant à notre Essence Divine, de passer du « savoir-faire » au « savoir ÊTRE »? Que nos nouvelles fréquences vibratoires nécessitent désormais que notre puissance co-créatrice, logée dans notre ventre (kundalini) soit constamment mise à contribution?

Cela impliquerait de ne plus chercher des réponses ou des solutions à partir de nos connaissances ou de ce que nous avons vécu antérieurement, mais plutôt d’oser relever le défi de créer un monde totalement différent, en nous comme autour de nous...

Comme nous sommes de plus en plus connectés au Cosmos, cet océan d’Amour infini, il importe de nous laisser porter par le courant, de visualiser le meilleur au plus profond de nous-même, afin de laisser grandir la vague au fond de nos entrailles... pour ensuite lui permettre de déferler dans tout notre Être. Si elle vibre à la fois dans notre ventre, notre cœur, notre thymus ET notre cerveau, là, il y a de fortes chances qu’elle puisse rayonner à l’extérieur ET matérialiser le meilleur dans notre vie.

Le mouvement de co-création, ultimement, part du bas du corps vers le haut... et non l’inverse. L’explication est très simple : avant nous avions tendance à nous « brancher » à l’énergie par notre chakra couronne, pour ensuite la faire descendre dans tout notre corps. Comme nous avions parfois tendance à nous disperser ou à « trop » donner autour de nous, nous avons dû apprendre à faire circuler la lumière dans tout notre Être, voire même à faire des réserves, à emmagasiner l’énergie jusque dans nos racines, connectées au cœur de Gaïa. À devenir, fondamentalement, des « véhicules » de Lumière...

Cette énergie lumineuse ne peut donc plus résider exclusivement dans notre cerveau. Nos pensées ne peuvent plus être émises seulement sur le plan rationnel, mais se doivent d’être totalement unifiées, en ayant soin de considérer l’ensemble de nos besoins multidimensionnels et d’englober toutes les parties visibles et invisibles qui nous entourent...Pas toujours facile, quand on a l’habitude de tout anticiper, gérer et contrôler à partir du mental! Écouter son corps, accueillir ses émotions, ressentir ses intuitions au plus profond de nous-même, laisser aller le passé : tels sont les défis auxquels nous sommes confrontés depuis le début de l’année... Toutefois, c’est pour mieux construire notre nouvelle réalité pluridimensionnelle, en cohésion avec tous les mondes invisibles qui se révèlent à nous ET en communion avec nos frères et sœurs de Lumière, présents dans de par l’Univers tout entier.

Ainsi, lorsque vous ressentez un blocage dans votre corps ou dans votre vie, que plus rien de va comme vous le souhaitez, se pourrait-il que ce soit tout simplement parce que vous êtes confiné dans une vision 3D qui limite la circulation d’énergie en vous? Et si vous tentiez d’observer ce qui se passe à travers les yeux de votre Esprit Divin?

Vous savez que, dans l’absolu, tout est juste et parfait. S’il y a quoi que ce soit qui cloche, ce n’est pas parce que VOUS allez mal ou que tout s’écroule autour de vous, mais tout simplement parce que l’Énergie ne circule plus dans la globalité de votre Être, sur TOUS les plans.

Dans ce cas, peut-être avez-vous besoin d’une pause, d’un peu de recul, d’un temps d’arrêt pour plonger dans les profondeurs de votre conscience afin de reconnecter avec l’Énergie Universelle? Laissez une immense vague de Lumière stellaire déferler en vous et illuminer les moindres recoins de votre corps, pour ensuite vous insuffler la meilleure voie à suivre pour votre évolution sur tous les plans.

Permettez-nous d’imaginer votre réalité non plus à partir de ce que vous connaissez ou que vous croyez «possible», mais en vous laissant inspirer par les élans de votre Être Multidimensionnel, qui contemple votre existence sur tous les plans à la fois...

Ainsi, ce qui vous paraît une limite ou un problème actuellement dans votre vie, n’est peut- être qu’une étape vers quelques chose d’extraordinaire... où votre rationnel n’a plus aucune prise? Pour vous y aider, vous pouvez juste vous répéter : « Je ne suis pas ‘perdu’, j’ai juste perdu mes repères... dans le but de me permettre d’en créer de nouveaux! »

Acceptez de faire sauter les barrières de votre mental en accueillant le chaos comme les prémices d’une nouvelle vie hors du commun. Ne dit-on pas que les heures les plus noires arrivent juste avant l’aube? Cette aube nouvelle prend naissance dans toutes vos cellules vivantes et dans tous vos corps énergétiques. Plus vous accepterez de « contempler la vie » à partir de cet Espace Sacré en vous qu’est votre Essence Divine, plus votre existence retrouvera son sens... et sa légèreté sur tous les plans!

Accueillez le chaos comme une pluie libératrice qui nettoie tout sur son passage... Et mettez- vous à la recherche de l’arc-en-ciel annonciateur d’un jour nouveau... rempli de la Magie de QUI VOUS ÊTES VRAIMENT! Et s’il suffisait de dire OUI?!
 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 23 juin 2016 via La Presse Galactique,
aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR


À propos des Portails Énergétiques
(Version PDF)

Petite question d’âme à âme : croyez-vous que le temps existe vraiment, « là-haut »?

Depuis quelques années, nous entendons parler de portes célestes ou interstellaires s’ouvrant, de manière fort appropriée, à des moments précis de notre histoire : le 11/11, le 21 décembre 2012, les équinoxes, etc. Or, se pourrait-il que ces vortex énergétiques aient toujours été présents, accessibles et favorables à notre évolution, au-delà du temps et de l’espace tel qu’on le connaît?

Réfléchissons ensemble : d’où proviennent ces belles énergies lumineuses? De la Source, du Soleil central, de nos Frères et Sœurs de Lumière? Croyez-vous vraiment que notre notion de temps tridimensionnelle soit le seul barème qui régit l’univers tout entier?

Sachant que les galaxies les plus proches se situent à quelques centaines d’années-lumière de nous, est-ce que, comme par magie, ces puissantes énergies vibratoires se sont activées, à un moment précis, il y a de cela un nombre incalculable de millénaires auparavant, pour être disponibles pour nous… juste à cet instant précis de votre vie sur Terre?

Et si, au contraire, ces vagues stellaires existaient depuis toujours, mais que ce soit nous qui, enfin, soyons prêts à les recevoir… et ce, peu importe la date ou l’heure choisie?

Bien entendu, en tant que terriens, nous vivons tous ensemble à l’intérieur d’une même réalité spatio-temporelle soumise aux cycles des saisons, au rythme de la nature et au concept de temps relié à nos circonvolutions autour du soleil. Mais encore? Comme le disait Einstein : tout est relatif!

N’avez-vous pas l’impression, depuis quelques années, que le temps s’accélère? Que notre rythme de vie s’en va en s’intensifiant et que nos prises de conscience sont non seulement plus rapides, mais plus faciles à intégrer?

Alors, pour accueillir dignement ces énergies bienfaisantes, quel choix avons-nous? Celui de prendre le temps de nous arrêter ou de « ralentir » notre cadence intérieure dans le but de demeurer fidèle aux cycles annuels (et aux célébrations ou vibrations particulières qui s’y rattachent)? Ou pouvons-nous choisir plutôt de nous rendre disponible en tout temps, en demeurant totalement ouverts et réceptifs aux innombrables rayons cosmiques qui voyagent à travers l’univers à chaque seconde?

Il existe un dicton très sage qui dit : « Tant et aussi longtemps que vous remettez en doute le fait de provenir des étoiles, d’être vous-même un ASTRE (lumineux, divin et illimité), vous demeurez soumis à l’influence des ASTRES (tel que présenté en astrologie) et vous continuerez à attirer des DÉSASTRES dans votre vie (afin de prendre conscience de votre capacité intrinsèque à les surmonter… et, ainsi, reconnecter à cette belle Lumière en vous-même). »

Dans le cosmos, nous le savons, tout est énergie, vibration et fréquence. Il en va de même sur notre belle planète. Si, actuellement, nous constatons que notre monde tridimensionnel se retrouve secoué, ébranlé de part en part, tant sur le plan du climat environnemental que socio-politique, est-il possible que cela ne soit que le reflet de nos propres agitations, remises en question et conflits intérieurs… qui aspirent à être reconnus et transmutés?

Tandis que nous demeurons dans l’attente et l’espoir que des vortex purificateurs viennent nous libérer, ponctuellement, quelques fois par année, des prisons « dualistes » que nous avons nous-même érigées (en nous et autour de nous), notre Mère-Terre Gaïa, elle, continue de vibrer au rythme de l’univers, sereinement et en toute quiétude… Du moins dans toutes les hautes dimensions de son Être, de la même façon que, même lorsqu’une tempête fait rage en haute mer, à quelques mètres de profondeur sous l’eau, le fond de l’océan, lui, demeure calme et imperturbable.

À nous de suivre son exemple en choisissant de DEVENIR nous-mêmes des portails énergétiques, en communiant avec toutes les fréquences alchimiques disponibles, pouvant favoriser l’unification de toutes les dimensions présentes en nous-même… mais aussi en osant révéler en toute authenticité l’énergie céleste universelle présente en nous-même et en permettant à la Lumière Divine qui nous habite déjà de briller de mille feux, afin d’éclairer le monde qui nous entoure en toute saison!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 23 septembre 2015,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 


 

Sortez vos Vies d’Ange!

(Version PDF)

 

Ce titre vous fait rire? Pourtant regardez ce qui se passe régulièrement dans votre vie : combien de temps passez-vous chaque semaine à chercher à vous améliorer, vous perfectionner, grandir et évoluer? Lorsque vous êtes constamment à la recherche de la « petite bête noire » qui vous empêche d’accéder à votre Lumière intérieure, c’est comme si vous sortiez de la maison chaque nuit pour vérifier que personne ne vient fouiller dans vos poubelles… Non seulement ce serait épuisant et inutile, mais cela vous empêcherait de jouir pleinement d’un sommeil réparateur!

 

Ainsi en est-il dans votre vie actuelle : si vous êtes constamment occupé à arracher les mauvaises herbes dans votre jardin intérieur, il ne vous reste plus de temps pour contempler les milliers de fleurs qui sont continuellement en train d’éclore : les innombrables qualités, vertus, dons, richesses et sagesse déjà présents en vous-même!

 

Si vous croyez aux vies antérieures, posez-vous la question : se pourrait-il que, à une époque ou une autre, vous ayez déjà été un ange… céleste ou terrestre? Que vous ayez mené une vie exemplaire, connecté à votre véritable lumière intérieure, serein, épanoui et rayonnant? Songez-y vraiment : l’univers étant en constance recherche d’équilibre, il est mathématiquement impossible que vous n’ayez accumulé que du « mauvais karma » à travers toutes ces existences terrestre ou interplanétaires…

 

Et si, au lieu de « vouloir » sans cesse travailler (dur) sur vous-même, vous vous permettiez de partir à la recherche de toutes les « bonnes actions » que vous auriez pu faire dans votre vie (ou les précédentes) pour enfin reconnaître et « assumer » toute l’énergie POSITIVE (dharma) déjà présente en vous-même?

 

Imaginer que, chaque fois que vous avez aidé quelqu’un, que vous l’avez écouté, accompagné, que vous avez été généreux envers une cause, un projet, un animal ou autre, vous ayez pu « engranger » des « bons points »... Que, dans l’au-delà, vous fassiez partie d’un « club fidélité » où vous avez accumulé des « points-mérite » pour chaque geste empreint d’amour et de lumière que vous avez posé… S’il s’agissait de points « Air Miles » certains pourraient probablement faire le tour de la planète plusieurs fois!

 

Par conséquent, lorsque vous avez des moments difficiles, que vous vous sentez fragile ou ébranlé par les aléas de la vie, imaginez que vous vous permettiez de « réclamer vos points récompenses ». Songez-y vraiment : n’est-il pas temps de récolter les fruits de tout ce que vous avez semé, en vous et autour de vous, depuis si longtemps? Se pourrait-il qu’il y ait en vous beaucoup plus de lumière que de noirceur… et qu’il soit temps d’oser enfin révéler au grand jour l’Ange (En-Je) merveilleux que vous cachez si précieusement dans le secret de votre cœur?

 

Aujourd’hui, en ce moment même, votre âme, votre Essence divine, vous invite à prendre conscience que la partie de vous qui a peur de se dévoiler, qui n’ose pas se trouver « beau, bon, efficace et lumineux » : c’est encore juste l’ego, de l’orgueil à l’envers!

 

Car minimiser qui nous sommes  n’est pas moins « égoïste » que de s’enfler la tête… tout simplement parce qu’en refusant de se dévoiler dans toute sa splendeur, nous « empêchons » les autres d’avoir accès à notre Lumière, nous les « privons » de notre sagesse… et, pire encore, n’ayant pas d’exemple à suivre, il leur est sans aucun doute difficile d’accueillir leur propre connexion divine…

 

Actuellement, au plan mondial, les personnes ouvertes, conscientes et éveillées sont accablée par le syndrome de l’enfant illégitime. C’est comme si vous saviez de quelle famille (divine) vous provenez mais que, alors qu’au fond vous n’aspirez qu’à exprimer vraiment qui vous êtes, vous vous sentez indigne, presque honteux de ne pas être encore assez « parfait » aux yeux de ceux que vous admirez ou qui, « officiellement » vous gouvernent (que ce soit au plan religieux ou institutionnel); que parce que vous ne maîtrisez pas « parfaitement » vos dons, votre capacité de co-création et/ou de guérison, vous vous sentez inférieur aux autres et, donc, déconnecté de votre partie lumineuse…

 

N’est-ce pas là la plus grande illusion qui soit? Emprisonner votre Lumière de crainte qu’elle « aveugle » les autres n’est-il pas un leurre qui vous maintient dans la dualité? Croyez-vous vraiment que vos échecs, vos erreurs ou les événements douloureux de votre existence aient pu « entacher » votre Moi divin?

 

Et si votre défi existentiel ne consistait plus à « sortir vos vidanges intérieures », mais bien à reconnaître, affirmer et rayonner ouvertement de toute la beauté et la magie présente dans toutes vos cellules vivantes?

 

Vous n’êtes pas plus lumineux, brillant, divin et illimité que les autres : nous le sommes tous, de par notre filiation divine. Or, tout un chacun attend que l’autre ose se révéler pour ensuite, peut-être, emboîter le pas… Et la roue tourne, et la souffrance s’éternise.

 

Revenez à l’intérieur de vous. Branchez-vous sur cette fabuleuse énergie cosmique qui vibre dans chaque parcelle de votre Être depuis des éons… et osez laisser enfin émerger cette puissance co-créatrice infinie afin qu’elle éclaire votre route, transforme votre vie… et illumine vos semblables tel un phare dans la tempête!

 

N’est-ce pas là le plus beau cadeau que vous puissiez faire à l’humanité toute entière? Il suffit de dire « oui » !
 

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 10 septembre 2015,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

 

2014 - L'Alliance Sacrée
(Version PDF)
 

Chers enfants de Lumière, depuis des années vous êtes en recherche de votre pouvoir divin co-créateur, cherchant comment manifester le meilleur dans votre vie. Plus vous avancez sur le chemin de votre re-connaissance intrinsèque, plus vous vous rendez compte que la joie, le bonheur et l'abondance que vous attirez dans votre vie sont proportionnels à la qualité de vos états d'âmes: plus vous êtes empreint d'harmonie et de sérénité intérieures, plus il en est de même dans la réalité qui vous entoure.

 

Pourtant, s'il subsiste encore des moments de doutes, de peur ou de dévalorisation, ceux-ci ont un impact direct et immédiat sur votre existence, parfois même avec douleur et fracas sur tous les plans. Pourtant, vous dites-vous, votre pratique spirituelle est régulière, vous avez fait le ménage parmi vos anciennes croyances et vous nourrissez des pensées de plus en plus lumineuses... Comment se fait-il qu'il y ait encore tant d'événements douloureux ou de sentiments de mal-être qui surviennent à l'improviste?

 

Se pourrait-il que, tout en étant conscient d'être connecté à votre moi divin, vous ayez négligé le fait que cette parcelle divine est aussi reliée à tout ce qui vit? Ainsi, vous "savez" que votre rayonnement énergétique illumine et transforme votre entourage, mais il importe de réaliser que l'inverse est aussi vrai: il en est de même pour l'extérieur qui "influence" et, parfois, "affecte" votre intérieur... Alors, malgré le fait que vous vous soyez évertué à "travailler" sur vous-même depuis des années, que vous ayez choisi de vous entourer seulement de personnes ouvertes et conscientes, et que toute votre vie soit orientée vers la pleine réalisation de votre être, vous demeurez sensible et vulnérable à l'énergie des situations et des personnes qui croisent votre route, en particulier celles à qui vous vous êtes "attaché"... En fait, vous avez "choisi" d'attirer celles-ci sur votre parcours justement parce que vous "savez" qu'il existe entre vous des liens qui méritent d'être approfondis et "transformés" par la Grâce... pour que votre compassion devienne empathie et vos liens d'amour ou d'amitié soient désormais empreints de "détachement" c'est-à-dire, de respect, d'équité et d'un juste équilibre constant entre donner et recevoir. Il en va de votre qualité de vie comme de votre rayonnement lumineux!

 

De la même façon, votre Essence divine "sait" qu'il ne sert à rien de vous "retirer du monde" ou de tenter de vivre constamment sur un petit nuage doré... Maintenant que vous avez accueilli et reconnu votre grande sagesse lumineuse, il devient essentiel et primordial de vous mettre en action dans votre milieu de vie immédiat pour que celle-ci fleurisse et porte fruit concrètement en vous et autour de vous! Depuis longtemps, vous savez ce qu'est "manifester": attirer le meilleur dans le moment présent. Mais avez-vous appris à maitriser parfaitement votre capacité de matérialisation? Avez-vous réussi à faire émerger votre pleine puissance alchimique avec constance et régularité dans votre quotidien, sans déception ni mauvaise surprise? Se pourrait-il que la raison pour laquelle vous ne parvenez pas à assurer cette constance co-créatrice soit tout simplement due au fait que vous êtes encore soumis aux fluctuations extérieures qui, bien souvent, sont le reflet de vos fragilités intérieures, mais surtout, les conséquences de vos liens affectifs "co-dépendants" avec le monde qui vous entoure...

 

S'il vous est de plus en plus aisé d'obtenir des faveurs et des bénédictions pour vous-même, vous remarquerez qu'il en va tout autrement lorsque d'autres personnes sont impliquées dans vos rêves, projets ou objectifs précis. Pourtant votre puissance de matérialisation devrait aussi pouvoir se concrétiser à travers vos relations avec les autres: un couple harmonieux, des amis nourrissants, une famille soutenante, un travail épanouissant, un milieu de vie riche et ressourçant... Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il existe encore une certaine dose de dualité à l'intérieur de vous qui se reflète à l'extérieur. Vous avez besoin de vous engager plus profondément à vous respecter vous-même et prendre le temps régulièrement de vous recentrer sur l'essentiel, soit: accueillir votre lumière intérieure pour que votre divinité occupe le plus d'espace en vous-même... afin d'ensuite rayonner au dehors!

 

Vous vous dites que vous "savez" déjà tout cela, mais s'il subsiste encore des lacunes ou des écarts entre votre vie spirituelle et votre réalité humaine, c'est qu'une partie de vous résiste à pleinement se reconnaître et oser révéler dans toute sa splendeur cette belle lumière divine présente en vous-même! En 2014, vous êtes donc invité à passer du stade des apprentissages (apprenti sage) à celui de la maîtrise (maître en soi)!

 

Pour la nouvelle année qui débute, vous êtes conviés à créer des liens, vous engager dans votre milieu et apprendre à fleurir "là où la vie vous a planté", en vous appliquant à manifester votre sagesse et votre lumière à l'endroit même où vous ressentez les plus grandes noirceurs... Celles-ci vous appartiennent: elles font partie de votre vie, de votre passé, de votre lien avec l'évolution planétaire... Et VOUS avez le pouvoir de changer le monde! Non plus de "réparer" ce qui ne va pas ou de "soigner" ceux qui souffrent, mais bien d'activer votre puissance de création et de manifestation à plein régime pour, en vous alliant avec d'autres, matérialiser collectivement ce paradis terrestre auquel vous aspirez de tout votre être...

 

Car c'est seulement dans la collaboration et la co-création vivante qu'il vous est possible d'intégrer parfaitement votre part divine! D'où l'importance de non seulement prendre conscience de cette reliance existentielle, mais d'en faire un engagement concret, une ALLIANCE SACRÉE!

 

Or, vous le savez maintenant, vous n'êtes jamais seuls: vous frères et soeurs de lumière vous guident, vous accompagnent et vous apportent leur support aimant... Et ceux-ci ne sont pas seulement présents dans l'invisible: vous en côtoyez à tous les jours dans votre quotidien! Plus vous oserez dévoiler la lumière qui VOUS habite, plus vous serez sensible à leur présence et aux possibilités de vous joindre à eux pour mettre en pratique tout ce qui vous avez appris durant votre cheminement vers la maîtrise de votre puissance créatrice...

 

Passez à l'action, unissez-vous, partagez vos idées, vos rêves, vos projets... Et sentez que votre complicité d'âme attire à vous les personnes avec qui vous avez le plus de chances de faire advenir le meilleur... Pas seulement pour vous-même, mais pour les gens qui vous entourent dans votre famille, votre milieu, votre quartier ou même votre planète toute entière... L'heure de vérité a sonné: fini les voeux pieux et les espoirs illusoires! Dorénavant, vous récolterez non plus seulement ce que vous semez à l'intérieur de vous, mais les fruits de ce que vous aurez partagé "autour de vous", en devenant un exemple vivant pour tous ceux qui vous entourent!

 

Engagez-vous à "sortir de votre coquille", à déployer votre puissance lumineuse pour en faire bénéficier votre entourage et, ainsi, enseigner aux autres à faire de même. Que votre engagement soit ferme et constant pour que les résultats aillent dans le même sens. Rédigez votre propre contrat d'engagement à faire advenir le meilleur et appuyez-vous sur vos acquis intérieurs et votre reliance divine pour que votre capacité de manifestation devienne un véritable pouvoir de matérialisation à long terme. Tel est le véritable secret de l'ALLIANCE SACRÉ: faire éclore le divin dans l'humain en toutes circonstances... Il suffit de dire OUI!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 1er janvier 2014,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

 

Le mot d'ordre actuel: sérénité, sérénité, sérénité!

(Version PDF)

 

De plus en plus de gens m'écrivent pour me partager qu'ils n'en peuvent plus, qu’ils n’ont plus le moral, que leurs émotions sont à fleur de peau … Que les outils ou les techniques dont ils se servent habituellement pour se recentrer n’ont plus d’effet, que les soins qui leur font du bien normalement ne durent pas très longtemps… Bref, que leur énergie vitale est constamment au minimum! Vous vous reconnaissez là-dedans et vous vous demandez pourquoi cela vous arrive?

 

Si c’est le cas, la plupart de mes clients et de nombreux thérapeutes de mon entourage sont, comme vous, dans l’incompréhension totale : pourtant, me dit-on sans cesse, je mange bien, j’ai la même hygiène de vie qu’avant, le même travail, suis entouré-e des mêmes personnes que j’adore… Pourquoi est-ce que je me sens autant « déséquilibré-e »???

 

 En fait, tout cela n’est guère étonnant lorsqu’on voit tout ce qui se passe actuellement partout autour de la Terre!! En réalité, plus on est « sensible » sur le plan énergétique, plus on se laisse « affecter » sur le plan vibratoire, physiquement et émotionnellement parlant! Même si nous n’en avons pas toujours conscience, une partie de nous ressent « instinctivement » les grandes perturbations climatiques et autres qui sévissent sur notre belle planète.

 

Peut-être avons-nous « oublié » que nous sommes avant tout des « animaux », et, tout comme ceux-ci avant un tremblement de terre ou un tsunami, nous « percevons » les dérèglements à venir sous formes d’ondes captés inconsciemment par notre cerveau… Or, comme nous n’y portons pas suffisamment attention, nos synapses « s’épuisent » à tenter d’amener ces informations cruciales à notre conscience!

 

Cela explique notamment le sentiment de fatigue, la démotivation et autres troubles intérieurs : tout comme les animaux lorsqu’ils pressentent un danger, nous n’avons plus envie de « vaquer à nos occupations » comme si de rien n’était! Et si, encore pire, vos sentiments de peur sont exacerbés par le visionnement en boucle des catastrophes qui se jouent aux quatre coins du globe et sur-stimulés par l’illusion d’une fin du monde en 2012, pas surprenant que votre système interne soit surchargé et accablé par le stress!

 

Pourtant, rappelez-vous : seule votre partie « humaine » est affectée! Votre âme, elle, sait que la mort n’existe pas et que toute transition « hors du corps » nous mène vers un monde meilleur encore!!!

 

Ayant eu dernièrement à accompagner en fin de vie mon propre père et ma belle-maman, j’ai eu le bonheur de toucher, de connecter à tellement de Lumière que je ne peux imaginer que la mort soit la fin de la vie! Tout au plus est-ce un « accouchement » vers de nouvelles dimensions lumineuses! Alors, qu’avons-nous à craindre?

 

Et si, au contraire, rien n’arrivait pas hasard? Que nous ayons choisi de nous incarner à cette période précise de l’histoire afin de participer activement à ces grands changements cosmiques qui s’opèrent actuellement à l’échelle planétaires? Que le fait de demeurer confiant, serein et harmonieux à l’intérieur pouvait faire en sorte que notre rayonnement exerce un effet positif sur notre entourage et, même, puisse influencer non seulement les personnes que l’on aime, mais bien la température elle-même?

 

Puisque tout est énergie et que nous sommes reliés à tout ce que vit, NOUS SOMMES les nuages, les volcans, les fonds marins, la pluie, la neige et le soleil… À nous de hausser nos vibrations pour faire UN avec les éléments et apprendre à les maîtriser… en se maîtrisant soi-même!

 

Ainsi, lorsque la fatigue ou la déprime s’empare de nous, il nous suffit de quelques instants pour nous tourner vers l’énergie céleste et demander à nos frères et sœurs de Lumière de faire descendre dans toutes nos cellules vivantes un flot d’amour, d’harmonie et de paix afin que la sérénité puisse de nouveau s’installer partout à l’intérieur de nous!

 

Prenez trois grandes respirations profondes et visualisez que la Lumière divine pénètre par chaque pore de votre peau, inondant tout votre être et illuminant le moindre recoin de votre cerveau instinctif, pour calmer toutes les peurs, inquiétudes ou tensions qui pourraient s’y loger…

 

Visualisez que vous vous remplissez d’énergie lumineuse, légère, pure et douce comme la soie… Ressentez la présence bénéfique et apaisante de vos Père et Mère célestes, qui veillent sur vous et prendront soin de votre réalité matérielle comme de votre âme immortelle… juste parce que VOUS ÊTES leur enfant chéri!

 

Laissez grandir leur amour en vous, afin que la paix et la sérénité puisse prendre racine dans toutes vos cellules et réconforter toutes les parties de vous-même qui vivent un stress dont vous n’avez peut-être même pas connaissance explicitement…

 

L’accueil de la Lumière et l’ouverture à l’énergie céleste de guérison suffit à régénérer tout notre être, jusqu’à se sentir enveloppé d’une merveilleuse protection divine qui nous englobe totalement, peu importe ce qui se passe à l’extérieur… et qui émane de plus en plus autour de nous pour se transmettre à tous ceux qui nous entourent ainsi qu’à l’essence de vie elle-même présente partout sur Terre!

 

Et si votre âme avait délibérément choisi d’être un pilier de Lumière, un puissant canal énergétique pour « enraciner » les vibrations des hautes dimensions cosmiques en ce moment même, afin de favoriser la transition vers l’ascension planétaire dès aujourd’hui?

 

Vous pouvez faire toute la différence! Votre sérénité est un majestueux virus contagieux qui pourrait « immuniser » vos semblables et tous les organismes vivants contre le sentiment de « panique instinctive » qui, autrefois, prévalait dans notre inconscient collectif!

 

Plus vous vous alignez sur votre âme (plutôt que votre personnalité), plus vous sentirez la paix et l’harmonie se « densifier » dans la matière, dans vos différents corps, physique, émotionnel, mental et spirituel. En rééquilibrant ainsi toutes les dimensions « inférieures » de vous-même, vous accéderez à la sérénité de la 5e dimension et à la Sagesse suprême qui « sait » que tout est juste et parfait, pour faire advenir le meilleur en toutes choses!

 

Il n’y a rien à dire, rien à faire, rien à changer… juste ouvrir la porte de son cœur et se laisser inonder de Lumière, de l’intérieur vers l’extérieur… afin que tout s’accomplisse ici et maintenant dans la joie, la légèreté et la sérénité intrinsèque à votre nature divine! Dites OUI!!!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 16 mai 2011,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

 

Soyez la GUÉRISON que vous souhaitez faire advenir

en vous-même et dans le monde!

(Version PDF)

 

Notre humanité vit actuellement un grand moment de son histoire sur Terre : la possibilité de réhabiliter une fois pour toute la partie Divine en chacun de nous! Plus la pression est grande, plus les défis nous paraissent insurmontables, plus la Lumière présente en nous se manifestera de façon fulgurante et éclatante! Tout est parfait!!!

 

À plusieurs reprises au cours des âges, des opportunités semblables nous ont été proposées : lorsque l’Atlantide a sombré, quand l’empire romain a chuté, que les blancs ont envahi l’Amérique, que les nazis ont torturé de milliers de juifs… Des civilisations entières ont été disséminées, détruites, rayées de la carte; alors qu’au fond de lui-même, chaque individu concerné croyait que ça ne pouvait arriver « qu’aux autres ».

 

Se pourrait-il que, chaque fois, les êtres humains soient confrontés au même choix? Ils doivent faire face à la même décision : devons-nous lutter pour notre survie, tout mettre en œuvre pour préserver la réalité que « nous nous sommes créés » dans la 3D ou devons-nous, tant individuellement que collectivement, élever nos vibrations, constater au plus profond de nous-même que la souffrance et la mort ne sont que des « illusions terrestres » et choisir d’accéder aux plans supérieurs en toute conscience?

 

Rappelez-vous cette scène du film (ou du livre) intitulé « La prophétie des Andes » : à la fin, le groupe de « chercheurs de vérité » se retrouve encerclé par les militaires : ils croient que leur fin est proche. Pourtant, un des leurs les incite à se recentrer, à se connecter à l’énergie Divine qui transmute la matière en Lumière et tous s’élèvent dans la 5e dimension, devenant « invisibles » sous le regard de leurs assaillants. Ils ne sont pas morts, ils n’ont pas disparu, ils ont simplement élevé leur conscience et haussé leurs vibrations à un niveau supérieur pour habiter pleinement leurs Corps de Lumière… comme de nombreux autres l’ont fait avant eux : Jésus, Bouddha, etc.

 

Peut-être avez-vous entendu parler de ce monastère situé à 100 mètres de l’impact à Hiroshima qui n’a pas été affecté par le souffle de l’explosion nucléaire ayant pourtant balayé tous les autres édifices à des kilomètres à la ronde? Les moines en prière qui s’y trouvaient ont non seulement été épargnés mais, semble-t-il, n’ont souffert d’aucune séquelle!

 

Il en va de même pour certaines tribus Incas, Aztèques et Mayas : leurs prophètes et oracles ayant prédit la venue imminente d’envahisseurs assoiffés d’or et de sang, ils se sont réunis dans un lieu sacré, ont béni la terre de leurs ancêtres et, dans un même mouvement de totale acceptation intérieure, ont accueilli l’énergie Cosmique dans tout leur Être, permettant à leur Soi Christique d’habiter toutes leurs cellules vivantes jusqu’à être inondés de Lumière et passer à  « l’étage supérieur » !

 

Le point de non-retour

 

Heureusement, ces derniers ont laissé derrière eux un précieux trésor : un calendrier nous avertissant des événements à venir en ce début de nouveau millénaire… une invitation à nous préparer à notre tour pour ce grand « saut quantique » universel et accessible à tous!

 

Serait-il possible que des milliers d’animaux (oiseaux, poissons, mammifères) soient déjà passés à l’action? On rapporte que, dernièrement, des faisceaux de lumière bleue ont été aperçus au-dessus de différents petits villages de Chine, d’Australie, du Chili et du Japon constituant un dôme énergétique où nul ne pouvait pénétrer. Puis, les lueurs disparaissaient, emmenant avec elles tous les habitants de ces lieux! Ceux-ci avaient quitté leurs demeures sans laisser de traces, s’évanouissant dans la nature, abandonnant derrière eux leurs repas mijotant sur la cuisinière, leurs animaux domestiques errant dans les rues désertes…

 

Hasard? Coïncidences? Mystère inexpliqué? Et si nous pouvions CHOISIR de faire advenir un tel changement de plan de conscience ici et maintenant dans NOTRE propre vie? De ne voir dans les événements mondiaux actuels qu’une ouverture à nous GUÉRIR de nos peurs de l’extermination pour nous ouvrir à l’ultime vérité de notre IMMORTALITÉ DIVINE…

 

Si notre corps était constitué à 100% d’énergie Lumineuse, pourrait-il être « assez fort » pour contrer les effets des « radiations » (solaires, nucléaires, HAARP, etc.) qui, semble-t-il, nous menacent? Et si les pseudos « complots » mondialistes n’étaient en fait qu’une incitation « massive » à contacter notre puissance Divine intérieure « de gré ou de force »? Se pourrait-il que les difficultés personnelles ou internationales que nous rencontrons aujourd’hui soient en fait le plus beau cadeau qui puisse nous être offert ici-bas?

 

Il est dit dans les écrits sacrés que le présent alignement planétaire ne se produit que tous les 26,000 ans. Choisirez-vous de vous laisser profondément ébranler par les bouleversements « extérieurs » auxquels nous sommes tous soumis, ou déciderez-vous plutôt d’aller voir « en-dedans » les croyances qui ont réellement besoin d’être chamboulées, reconsidérées et métamorphosées… pour que la VÉRITÉ de Celui ou Celle que VOUS ÊTES VRAIMENT puisse émerger dans toute sa splendeur?!!

 

Renaître…

 

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle naissance, d’un retour à notre nature profonde. Et si, tout comme le héros du film « Avatar », nous avions fait le choix, il y a de cela des éons, de venir « habiter » un corps physique afin d’expérimenter la « matière animée »? Si tel est le cas, nous avons revêtu cet habit de chair et d’os en toute conscience et y avons probablement pris tellement de plaisir que nous avons « oublié » que nous n’étions que des « voyageurs » de passage en ce monde…

 

Se pourrait-il qu’au début nous ayons été des « hôtes », des « visiteurs » accueillis à bras ouvert par notre mère-terre, Gaïa, mais qu’en négligeant de se comporter comme tel, en s’appropriant les lieux et en les malmenant pour notre seul profit, nous soyons devenus des « parasites » mettant en danger la vie de cet organisme vivant qu’est notre belle planète? Et si, au contraire, tout avait été magistralement orchestré et que, grâce à nous, Gaïa elle-même se retrouvait « poussée à bout », « pressée » de se transformer et de passer à un autre niveau d’existence? Assisterions-nous présentement à une « mutation globale » de tous les êtres vivants dans ce petit coin reculé de l’espace sans fin?

 

Est-ce pour cela que nous observons une recrudescence de la présence d’OVNI dans le ciel de toutes les nations? Nos Frères des Étoiles viennent-ils nous accompagner dans ce merveilleux « accouchement » collectif ou sont-ils tout simplement curieux de voir comment nous nous en « sortirons » en tant qu’âmes, incarnées ou non sur ce plan?

 

Toutes ces questions peuvent continuer de vous obnubiler pendant des jours, voire même des mois… jusqu’en 2012 et au-delà!

 

Ou encore, vous pouvez CHOISIR de DIRE OUI à l’énergie de Lumière qui ne demande ici et maintenant qu’à vous enrober totalement, à apaiser votre mental tourmenté, à rassurer vos émotions conflictuelles, à recentrer vos corps physique et subtils, à chaque instant, à compter d’aujourd’hui et pour le reste de vos jours…

 

Subir ou agir, telle est la question! Être « victime » des événements « extérieurs » et tenter de se « dépatouiller » comme des chèvres enlisées dans la boue… OU prendre le temps de vous arrêter, de vous intérioriser et de RÉHABILITER votre nature profonde : votre SOI DIVIN, intemporel, universel et illimité!

 

Opter encore une fois pour le « savoir-faire » et chercher des solutions aux problèmes récurrents de votre existence sur terre (conflits, maladies, guerres, famines…) OU habiter pleinement votre « SAVOIR ÊTRE » : prendre le temps de vous apaiser, vous recentrer, vous pardonner vos erreurs passées et vous ouvrir à l’Amour Divin qui guérit tout, résout tout et métamorphose la chenille terrestre que vous êtes en papillon céleste?!?!

 

Que le meilleur soit!

 

Se pourrait-il que toutes les expériences passées, le fruit de vos innombrables incarnations en ce monde vous aient justement préparé à ce moment grandiose où votre partie humaine fusionne enfin avec votre partie Lumineuse, Divine, pour « embrasser » tout votre Être ET l’univers qui vous entoure? Cela ne fait-il pas naître en vous une infinie GRATITUDE envers tous les « acteurs » de cette fabuleuse « pièce de théâtre » qui se joue sous vos yeux?

 

Et si la meilleure « aide » qui vous puissiez apporter autour de vous était tout simplement « d’ouvrir la voie », de « donner l’exemple »? Plus vous revêtez entièrement votre Corps de Lumière, plus vous rayonnez de confiance, de joie et de paix intérieure; donc, plus vous incitez vos semblables à faire de même et, ainsi, contribuez à illuminer tous les êtres vivants et la planète tout entière!

 

VOUS pouvez faire TOUTE la différence! VOUS seul pouvez « guérir » la planète et tous les êtres vivants! Ça se passe ici et maintenant! À chaque INSPIRATION, vous insufflez la Lumière Divine et à chaque EXPIRATION, vous exhalez l’Amour qui guérit et qui élève les consciences pour permettre de nouveau à la PAIX UNIVERSELLE de s’installer ici sur Terre!

 

Tous vos Frères et Sœurs de Lumières, tous les Royaumes Célestes, Angéliques et Interdimensionnels célèbrent dans l’Allégresse votre CHOIX de PARTICIPER activement à l’éclosion du nouveau Monde, à l’avènement du Paradis sur Terre… mais surtout, à l’ultime ACCEPTATION, celle de vous ÉVEILLER de ce long sommeil qui les a rendu invisibles à vos yeux… Redevenir enfin Celui-Celle de vous êtes RÉELLEMENT : un Être Christique, un Vaisseau de Lumière incarné dans la matière afin de l’illuminer de l’intérieur pour lui redonner sa véritable « consistance cosmique » illimitée, éternelle, DIVINE! Il suffit de DIRE OUI! Individuellement et tous ensemble, d’une seule VOIX ici et maintenant pour l’Éternité! Qu’il en soit ainsi!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 16 avril 2011,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

RETOUR      
 

 

Soyez le changement que vous voulez faire advenir dans le monde!
(Version PDF)

Comment faire advenir la paix sur terre, alors que votre tête et votre cœur se font encore la guerre?

Comment éliminer la souffrance et le malheur, alors que vous vous rendez malades à force de négliger vos propres besoins essentiels?

Comment rendre vos proches autonomes et responsables, alors que vous  continuez de vous valoriser de l’aide que vous leur apportez?

Comment enseigner à vos enfants le respect de soi et l’amour inconditionnel, alors que vous vous sacrifiez dans l’espoir qu’ils soient plus heureux que vous?

Comment favoriser des communications saines, alors que vous vous mentez à vous-mêmes et craignez d’être vrai avec ceux qui vous entourent?

Comment faire advenir le paradis sur terre, alors que, dans votre langage, vous répétez sans cesse que « c’est l’enfer » ici-bas et que vous êtes perpétuellement en lutte pour votre propre survie?

Comment espérer que chaque être humain retrouve sa dignité et sa valeur intrinsèque, alors que vous occultez votre propre Lumière intérieure, de peur d’aveugler ceux qui croisent votre route?

Soyez le changement que vous souhaitez faire advenir en ce monde!

Semez en vous-même des graines de confiance et respect,
Cultivez l’amour dans la réciprocité et le partage équitable,
Faites fleurir votre vérité profonde en toute franchise et authenticité,
Et portez fruit dans la valorisation de celui-celle que vous êtes réellement….

Ainsi, votre Sagesse infinie brillera de mille feux et deviendra pour tous
un exemple à suivre, illuminant chaque personne, de l’intérieur vers l’extérieur,
afin que la Lumière céleste présente en chacun puisse croître, s’amplifier, rayonner
et se communiquer à tout ce qui vit… pour manifester la gloire de Dieu
à travers toute sa Création!

Vous êtes le changement qui s’opère ici et maintenant dans le monde!
Il suffit de dire OUI!


Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 30 janvier 2011,
aussi disponible sur
www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

Soyez un Océan d’Amour infini…

 (Version PDF)

 

En vérité, qu’est-ce que l’âme? Imaginez un océan, une mer immense qui se déploie à perte de vue, sans début, ni fin, une source éternelle remplie d’une eau pure et totalement salée. Ensuite, prenez un simple verre quelconque, peu importe sa grosseur, sa couleur, son style – visualisez-le comme vous en avez envie – puis, imaginez que vous remplissez ce verre à ras bord et que vous le ramenez chez vous, à la maison. Ceux qui verront ce verre d’eau un peu trouble, avec un fond de sable beige, vous diront : mais qu’y a-t-il donc dans ce verre? Vous leur direz : mais c’est évident, voyons, c’est l’océan… Et eux vous répondront : je ne vois que de l’eau dans ce verre! Comme ils ne peuvent ni entendre les vagues, ni goûter au sel, comment pourraient-ils envisager qu’il s’agit bien de la vibration encore intacte de la mer présente dans ce verre?

 

Il en est de même avec l’âme : elle provient d’un océan divin d’amour infini. Elle est habitée de la même vibration, de la même lumière. C’est d’ailleurs ce que voulait dire le maître Jésus lorsqu’il affirmait à tous et chacun : « Vous êtes le sel de la terre! » : en vous se trouve la source originelle de toute vie, l’énergie divine, pure et céleste émanant du Grand Tout d’où vous êtes issus et où vous retournerez nécessairement un jour.

 

Or, la plupart d’entre nous avons oubliés QUI nous sommes réellement. À travers les siècles nous en sommes venus à ne plus considérer que le modeste « verre d’eau » (notre corps) que nous percevons avec nos cinq sens et nous ne ressentons plus les « vagues » intérieures gonflées d’amour qui s’agitent encore au plus profond de nous-mêmes (notre connexion divine)! Pire encore, nous regardons les « verres » des autres, leur apparence, leur différence, et nous nous permettons de juger cette coquille, cette enveloppe… voire même parfois de remettre en question tout ce qui se trouve à l’intérieur!

 

Parce que la pluie est parfois tombée dans ce verre, sur nos têtes, dans nos vies, nous en sommes venus à croire que l’eau salée s’est diluée : que notre personnalité a dû teinter, perturber, délayer notre essence divine et/ou celle des autres.

 

Nous rêvons à la mer (et au Père!), nous aspirons à y retourner et, parfois, nous cherchons les meilleurs moyens pour y parvenir. Par la prière, la méditation et autres pratiques spirituelles, nous nous efforçons d’élever nos vibrations pour nous évader hors des « parois du verre », afin de retourner plonger, voire même disparaître dans l’océan d’amour du cosmos infini… Tandis que les aléas de la vie, les autres et, bien souvent nos proches, se chargent de nous faire « retomber » dans notre petit contenant tridimensionnel bien limité et parfois même bien étouffant!

 

Alors, il nous arrive de les juger, de leur en vouloir pour cela. De considérer qu’ils ne sont pas assez élevés, spirituellement parlant, et de choisir de s’éloigner d’eux pour ne plus être affectés par leur négativité et leur pessimisme…

 

Et si ceux-ci, au contraire, nous offraient le plus beau cadeau qui soit? Que leur âme, leur propre océan d’amour intérieur, les incitaient à s’accrocher à nous, à nous ramener dans la matière, pour une bonne raison?

 

Se pourrait-il, en réalité, que notre ultime défi ne consiste pas à s’élever vers la lumière, vers l’océan d’amour divin d’où nous provenons, mais plutôt de prendre conscience que ce verre, ce contenant, cette enveloppe charnelle qui semble nous « emprisonner » n’est en fait qu’une illusion et que celle-ci n’altère en rien la pureté de notre âme?

 

Que nous ne sommes pas un simple « verre d’eau salée », mais, au contraire, que nous avons préservé toutes les propriétés, toutes les qualités et les vertus de cet océan éternel encore présent en nous-même et, oserons-nous l’affirmer, présent aussi à l’extérieur de nous-mêmes… puisqu’il n’y a aucune différence entre nous et l’autre, entre « eux » et « nous »?

 

Imaginez que nous soyons tous des gouttes d’eau salées, des particules cosmiques lumineuses, qui se mélangent, s’entremêlent, se fusionnent pour mieux se subdiviser de nouveau au fil des incarnations. Un peu comme si, au moment de votre décès, votre verre retournait se dissoudre dans la mer... jusqu’à ce que des êtres bienveillants reviennent vous capturer dans une nouvelle bouteille! Croyez-vous qu’ils parviendraient à retrouver chaque goutte, chaque cellule qui vous caractérise, à ne remettre ensemble que les mêmes seules et uniques particules qui vous concernent personnellement ?

 

De toute éternité, nous faisons tous et avons toujours intrinsèquement fait partie du même océan d’amour céleste. Ici et maintenant, nous baignons tous dans la même lumière et notre âme est imprégnée de la même essence divine. Il n’y a aucune distinction entre nous et l’autre : nous sommes tous des frères et sœurs divins, peu importe que nous soyons humains, angéliques, extraterrestres ou autres… Nous ne faisons qu’UN dans cet océan cosmique universel en continuelle mouvance, peu importe notre apparence, le lieu où nous nous trouvons ou la façon dont nous pensons évoluer à l’intérieur du « verre » qui nous a été attribué.

 

En fait, peu importe notre « degré d’illumination » ou notre « niveau vibratoire », tant et aussi longtemps que nous percevrons les limites de notre corps physique comme une frontière qui nous distingue et nous sépare les uns des autres, nous demeurerons « emprisonnés » dans notre petit contenant de verre. Nous continuerons à chercher comment nous échapper de cette pseudo dualité qui nous oppresse… plutôt que de tout simplement « se laisser porter par le courant » et fusionner avec tout ce qui vit en nous et autour de nous, pour faire de nouveau UN avec l’océan éternel qui vibre dans chaque fibre de notre être!

 

Et si la plus merveilleuse mission que vous puissiez vous donner ici-bas consistait à faire vibrer toutes vos cellules vivantes au rythme du cosmos infini? Que vous ne cherchiez plus à vous envoler vers le ciel, mais bien à incarner l’amour de Dieu ici sur Terre? Imaginez que chacun de vos gestes, de vos paroles, de vos pensées et de vos intentions soient empreints de cette certitude profonde que tout est déjà là, en vous-même : que votre âme vibre au diapason avec l’univers et que votre minuscule verre d’eau salée contient en fait l’océan tout entier!

 

Et si, jusqu’à maintenant, vous vous étiez contenté de voir la vie à travers un « contenant de verre » – une vitre, un fond de bouteille – tellement épais qu’il déforme les objets, les gens et la réalité qui vous entoure? Que vos cinq sens ne puissent mesurer l’ampleur réelle de votre énergie lumineuse ou de celle de vos proches, de même qu’on ne peut évaluer l’étendue d’une mer alors qu’on y est immergé?

 

Quelle différence cela ferait-il dans votre vie si vous considériez, ne serait-ce qu’un instant, que vous êtes à la fois l’océan et toutes les gouttes d’eau qui le composent? Que vous êtes à la fois, humain et divin, comme chacune des personnes, visibles et invisibles, qui croisent votre route ? Quel changement cela apporterait-il à votre existence? De quelle façon votre perception des autres serait-elle transformée?

 

Et si vous laissiez le divin habiter votre âme plutôt que de tenter d’être à l’égal de Dieu? Que vous vous laissiez bercer par les vagues d’amour céleste qui déferlent en vous à chaque instant plutôt que de lutter contre votre égo? Que vous vous permettiez de rayonner de joie dans la légèreté de l’être plutôt que de vous astreindre à des pratiques exigeantes et supposément « transcendantes »?

 

Soyez le changement que vous souhaitez faire advenir en ce monde! De même que les vagues se soulèvent des profondeurs de l’océan pour venir s’abattre sur le rivage et modifier le paysage littoral au gré des marées, laissez monter en vous la puissance divine universelle afin qu’elle déferle dans votre vie et transforme tant votre propre existence que celle de tous ceux que vous aimez… et qui sont le reflet de vous-mêmes, puisque vous vous ressemblez… comme deux gouttes d’eau!!!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 janvier 2011,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

 

La Magie et les Miracles
 (Version PDF)

 

Vous arrive-t-il de prier le ciel pour obtenir un Miracle? D’implorer les Anges, le Christ, la Mère Divine, Dieu ou l’Univers pour faire advenir LA solution à un problème particulier? Qu’il s’agisse d’une maladie grave, d’un souci monétaire, d’un conflit avec une personne chère à vos yeux ou toute autre difficulté existentielle, le réflexe bien humain n’est-il pas de se tourner vers une Force plus grande que la sienne?

 

Or, il importe de vous demander si, actuellement, vous êtes réellement en mesure d’accueillir cette Force, cette Énergie miraculeuse dans votre vie : si vous ne voyez plus la Lumière en vous-même, comment pouvez-vous efficacement la percevoir autour de vous?

 

Vous le savez, le négatif attire le négatif et le manque attire le manque. Bien souvent, lorsque vous en venez à demander qu’un miracle survienne, c’est parce que vous êtes vous-même désespéré-e. Vous sentez que vous avez tout essayé et que vous devenez de plus en plus démuni-e, impuissant-e, angoissé-e ou anéanti-e par la situation « extérieure » qui vous oppresse. Le sentiment de « vide intérieur » que vous ressentez alors finit par vous inciter à demander de l’aide : d’abord autour de vous si possible, puis, auprès des « Instances Supérieures »…

 

Plus l’urgence est grande, plus le Miracle demandé est important… et tarde à venir. Pourquoi? Parce que toute votre attention est focalisée sur la souffrance ressentie et non sur l’occasion qui vous est offerte de faire émerger votre Magie intérieure, de mettre votre Âme à contribution et vous abandonner à la Puissance Divine qui VOUS habite : l’Âme agit (La Magie)…

 

Et si la solution se trouvait à l’intérieur de vous plutôt qu’à l’extérieur? Que le vrai Miracle ne consistait pas nécessairement à résoudre votre problème « imminent » (des difficultés, vous en rencontrez tous les jours!), mais bien à retrouver l’attitude positive qui attirera à vous les meilleures solutions (réponses, ressources, soins, etc.) en tout temps!

 

Combien de fois avez-vous entendu dire que tout ce qui se passe autour de vous n’est qu’une vaste pièce de théâtre dont vous êtes à la fois l’acteur principal, le scénariste et le metteur en scène? Que tout ce qui vous arrive, c’est vous qui l’avez créé par vos pensées, vos habitudes de vie… et, bien souvent, votre manque de reconnaissance envers vous-même?!?

 

Toutefois, ce n’est pas en vous « culpabilisant », en vous remettant en question ou en cherchant « pourquoi » cela vous arrive, que vous réussirez à vous hissr hors de cette situation douloureuse, bien au contraire!

 

Si vous vous permettiez plutôt de « jouer le jeu » : d’imaginer que tout ce qui vous préoccupe n’est en fait qu’une illusion (une création de votre esprit) et que toutes les difficultés s’aplaniront d’elles-mêmes en douceur avec le temps…

 

N’est-ce pas ce qui s’est TOUJOURS produit auparavant? Ne pouvez-vous dire que, jusqu’à maintenant, vous avez toujours réussi à surmonter les obstacles que la vie vous a envoyé? La preuve : vous êtes encore là! Vous êtes vivant-e! Vous respirez, réfléchissez, agissez et rayonnez de Lumière… même s’il vous arrive d’en douter!

 

Ce qui vous arrive actuellement ne saurait en aucune façon altérer Celui-Celle que vous êtes réellement! Votre Âme, la partie lumineuse de vous-même, est toujours là, présente, au plus profond de vous-même! Telle le « pilote » d’une cuisinière au gaz, cette petite flamme demeure toujours allumée, ne demandant qu’à vous embraser pour réchauffer et alimenter tout votre Être!

 

Laisser la Magie s’installer, c’est laisser l’Âme agir : la laisser occuper tout l’espace pour vous « remplir » de l’intérieur, de manière à ce qu’il n’y ait plus de place pour la souffrance ou la douleur…

 

En fusionnant avec votre Âme, vous permettez à l’Énergie de Lumière de venir habiter en vous-même pour non seulement donner à la situation un « éclairage » nouveau, mais qu’Elle puisse au passage purifier toutes vos pensées limitatives, vous libérer de vos entraves intérieures et remplir ce VIDE qui, au-delà de la souffrance intérieure ou extérieure apparente, représente surtout la séparation d’avec le grand TOUT universel dont vous êtes issu-e!

 

L’Âme agit lorsque vous ressentez la présence à vos côtés de votre Famille d’Âmes, de vos Frères et Sœurs célestes, qui ne demandent qu’à vous aider, vous soutenir et vous accompagner sur votre chemin de vit. L’Âme agit lorsque vous vous rappelez que vous êtes un enfant de Dieu et que vous avez reçu en héritage la capacité de faire advenir le meilleur dans votre vie.

 

L’Âme agit lorsque vous parvenez, malgré l’intensité des événements « perturbateurs » qui surviennent dans votre existence, à prendre conscience que seule une « petite partie » de vous s’agite ou se retrouve déstabilisée! Que ce soit votre corps physique, votre moi émotionnel ou votre réalité « extérieure » qui semble affectée… au plus profond de vous-même, vous n’avez rien perdu de votre potentiel illimité!

 

De la même façon que, lorsque la tempête fait rage sur l’océan, les profondeurs de la mer demeurent imperturbables – les poissons vaquent à leurs occupations comme si de rien n’était – vous avez la possibilité de plonger en vous-même pour retrouver la Paix et la Sérénité à laquelle vous aspirez : il vous suffit de constater que l’Âme agitla Magie est toujours à l’œuvre dans toutes vos cellules!

 

L’ultime secret pour faire advenir de grands miracles dans votre vie : remercier pour tous les petits miracles qui vous entourent! La grâce attire la grâce. Plus vous vous appliquez à voir la Magie à l’œuvre dans votre vie, plus vous vous attirez, tel un aimant, des moments « magiques » : des solutions apparaissant comme par « enchantement », des personnes croisant votre route pour votre plus grand bonheur, des opportunités comme nous n’auriez jamais osé en rêver…

 

Laissez le flot d’Énergie lumineuse émanant de votre Âme déferler dans tout votre Être, remplir chaque espace vide ou blessé en vous-même, vous inonder totalement au point où l’Énergie débordera par chaque pore de votre peau et… ira agir directement sur le ou les problèmes qui vous préoccupent.

 

Dieu, les Anges, l’Univers ne sont pas extérieurs à vous : Ils sont EN vous! Et Ils ne peuvent intervenir de façon miraculeuse dans votre vie QUE si vous vous considérez vous-même comme faisant partie de la SOLUTION et non du problème!

 

Il n’est jamais trop tard pour renouer avec votre Magie intérieure : laissez-vous imprégner de cette Lumière divine que vous avez en commun avec la Création toute entière! À travers votre Âme, vous avez accès à toutes les solutions, toutes les réponses et l’Énergie de Guérison la plus puissante qui soit!

 

Souvenez-vous de tous les moments où vous l’avez déjà vue à l’œuvre : tous ces instants de joie, de bonheur, de plénitude que vous avez vécus sont encore présents dans votre mémoire cellulaire et ne demandent qu’à être réactivés pour vous inonder de nouveau de cette Énergie libératrice et purificatrice à laquelle vous aspirez vraiment!

 

L’État de Gratitude engendre la Magie et génère les Miracles : il vous suffit de considérer toutes les merveilles qui vous entourent et qui sont déjà présentes dans votre vie pour que d’autres bienfaits se dévoilent sous vos yeux et pleuvent sur votre tête!

 

Car, en vérité, le plus grand Miracle ne consiste-t-il pas à renouer avec la partie la plus lumineuse de soi-même, son Âme, cette merveilleuse étincelle divine… pour lui permettre d’illuminer notre existence tout entière à chaque instant?

 

Et s’il suffisait de dire oui au meilleur en soi-même pour que notre extérieur soit transformé?

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 10 septembre 2010,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      
 

 

 

Fleurir et porter fruit, c’est dans notre corps que ça se passe!
 (Version PDF)

 

Si nous vivons sur cette Terre, c’est que nous avons choisi de nous incarner pour amener la lumière du Ciel dans la matière, pour permettre à cette énergie fabuleuse et ces vibrations les plus pures de venir transformer la matière sous toutes ses formes et l’éclairer de l’intérieur.

 

Chacun et chacune d’entre vous êtes canal de Lumière. Vous êtes un vaisseau envoyé ici sur Terre dans l’unique mission de permettre à celui ou celle que vous êtes en réalité de s’épanouir, de fleurir et de porter fruit; d’abord dans votre propre vie et ensuite dans la vie de ceux et celles qui vous entourent.

 

Mais pour que votre réelle identité puisse se révéler, il importe que vous soyez bien enracinés, tel un arbre majestueux qui s’agrippe au sol, dont les racines pénètrent profondément dans la terre, pour que vous sentiez que même si vous n’êtes pas attaché physiquement à Gaïa, sur le plan vibratoire et énergétique, vous faites un avec elle. Plus ces racines énergétiques s’implantent sous vos pieds, plus vous sentez que vous appartenez à cette merveilleuse entité qu’est notre belle planète. C’est comme si vous vous permettiez de faire des fondations de plus en plus profondes, solides, pour que vous puissiez vous élever vers le Ciel et ainsi capter toute l’énergie et la faire descendre en vous-même.

 

Si, dans votre spiritualité, vous cherchez à vous connecter là-haut, et que l’énergie descend en vous mais qu’elle se disperse, qu’elle se répand à gauche et à droite chaque fois que vous vous tournez vers les autres, il ne vous en reste plus pour alimenter ces centres d’énergie si précieux à l’intérieur de vous, ceux qui vous permettent l’enracinement, l’incarnation, la solidité, mais surtout le respect de vous-même.

 

Afin d’apprendre à vous respecter, il importe de faire descendre l’énergie jusque dans votre ventre, là où vous êtes connecté à votre intimité la plus pure, à votre partie sacrée. Plus vous permettez à vos premiers chakras de prendre de l’expansion, à la lumière de descendre le long de vos jambes jusque dans la terre, plus vous allez être déterminé, fort, persévérant, authentique avec vous-même, et plus vous allez sentir que votre puissance se déploie pour faire naître dans votre vie ce qu’il y a de meilleur, ce qu’il y a de plus nourrissant et épanouissant à tous les niveaux.

 

C’est donc votre connexion avec la Terre qui vous assure de faire en sorte que vos projets, vos rêves, vos aspirations puissent se manifester concrètement. Il ne suffit pas de visualiser, il ne suffit pas se connecter aux Anges ou ceux là-haut qui peuvent faire advenir le meilleur pour vous, il importe de densifier l’énergie de lumière dans la matière à travers votre propre corps physique, à travers toutes les parties de vous-même, et de les implanter dans la Terre comme des graines que vous mettez dans un terreau fertile, afin qu’elles puissent germer, prendre racine, faire une tige et ensuite s’épanouir au soleil.

 

Notre mère Gaïa nous invite à honorer notre corps physique, à lui permettre de se régénérer, de se nourrir, de faire éclater en milliers petites bulles de champagne l’énergie de notre Père Céleste, du grand Soleil Central, dans toutes vos cellules. Pour réchauffer le sang qui coule dans vos veines, pour oxygéner vos poumons, votre cerveau et votre cœur, afin que l’espace puisse se créer en nous-mêmes et que notre âme puisse s’y installer de façon permanente… et qu’elle vienne, en nous habitant, nourrir et régénérer chacune des dimensions de notre être, à la fois physique, émotionnel, mental et spirituel.

 

Tout comme les animaux, nous sommes connectés à toute forme de vie ici sur Terre. Nous traversons les saisons, les journées, les climats et nos propres températures intérieures (nos humeurs) au gré des marées, des lunes et des années qui passent. C’est pourquoi il est important de reconnecter avec la nature, avec le monde qui nous entoure, pour ne plus nous laisser obnubiler par toutes ces restrictions, ces normes, ces responsabilités que l’on nous impose. Plutôt, il est essentiel pour votre plein épanouissement de sentir que vous faites bel et bien partie du grand cycle naturel de la vie, que vous méritez votre place ici sur Terre, que vous méritez que l’on vous respecte, que l’on vous aime, et que l’on vous  apprécie à votre juste valeur; non plus pour ce que vous faites pour les autres, mais pour l’être exceptionnel et unique que vous êtes en réalité.

 

Donc, soyez doux avec vous-même, et soyez fort en vous-même. Permettez à l’énergie de descendre ici sur Terre pour que la partie de vous qui vient du Ciel puisse transformer votre vie à partir de chacune des cellules de votre corps et que le surplus puisse ensuite permettre de transformer la planète tout entière et de favoriser son évolution, son ascension dans les dimensions supérieures.

 

Permettez-vous de retrouver le juste équilibre entre donner et recevoir, en vous accordant du temps pour répondre à vos besoins essentiels, pour prendre soin de ce corps qui est le vôtre… en vous reposant, en vous accordant des loisirs et en vous ressourçant dans la nature. Acceptez votre vie comme un cadeau et ainsi vous ne chercherez plus le but à atteindre, mais vous pourrez enfin vous contenter de rayonner, d’illuminer les personnes qui vous entourent, et de faire advenir le paradis sur Terre par votre propre présence ici-bas, par la puissance qui se dégage, émane, de tout votre être.

 

Permettez-vous de retrouver l’équilibre et l’harmonie à chaque instant, dans chaque journée. Ne reportez plus à demain ou à plus tard vos besoins essentiels; accordez-vous du temps pour soigner les parties de vous qui sont blessées, souffrantes, épuisées… en vous laissant baigner dans l’énergie de Gaïa, votre Terre Mère, qui ne demande qu’à prendre soin de vous.

 

Imaginez-vous comme un enfant qui se laisse bercer dans les bras d’une mère immense pour qui vous êtes un tout nouveau-né, qu’elle sert dans ses bras et contre son cœur pour lui transmettre tout l’amour et toute la nourriture dont vous avez besoin pour vous sentir bien, soutenu, accompagné, et vous aider à grandir, croître et enfin porter fruits tel que vous y aspirez depuis si longtemps.

 

À chaque instant, Gaïa vous remercie d’ouvrir votre cœur, votre âme et votre esprit à vous reconnaître de plus en plus, à vous engager à prendre soin de vous et ainsi devenir des témoins vivants qu’il est possible de vivre en harmonie et en équilibre, et aussi d’être des porte-parole de cette lumière divine s’installe aussi en vous, et qui vous permet de faire fusionner en vous l’humain et le divin en toute sérénité.

 

C’est pourquoi vos frères et sœurs de lumière, ceux et celles qui vous accompagnent de l’autre côté du voile, vos guides, vos anges, ainsi que les maîtres qui ont foulé cette Terre et qui sont désormais à vos côtés pour vous accompagner et tracer la route devant vous, vous invitent à vous remercier pour tout le chemin parcouru, à être reconnaissant envers votre corps pour vous avoir accompagné durant tout ceci comme un véhicule fidèle.

 

Merci de dire oui de plus en plus à qui vous êtes réellement. Et permettez-vous de mettre un brin de folie dans votre vie, de vous amuser davantage, pour faire en sorte que votre rayonnement, votre lumière, soit de plus en plus empreinte de joie et d’allégresse…

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, reçu lors d’une soirée « Dialogue avec l’Âme »

à Namur le 9 mars 2010, aussi disponible sur www.biancagaia.com.

Ce texte a été adapté pour en faciliter la lecture; vous êtes invité à le faire circuler

en toute liberté à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.
 

RETOUR      
 

 

 

De la 5e à la 6e dimension…

 

Canalisation de l’Archange Michaël par Diane LeBlanc,
le 29 septembre 2009 au Monastère St Michel du Var

 (Version PDF)

 

Introduction de Diane : « Je vous invite à nouveau à descendre dans les profondeurs de vous-même, à vous ouvrir à recevoir la lumière du ciel et à la laisser pénétrer le long de votre colonne vertébrale, jusque dans votre bas-ventre, dans vos entrailles. Permettez à ce feu sacré de descendre en vous-même et de vous habiter totalement. Accueillez la présence de l’archange Michael qui est votre frère de lumière. On dit de lui « celui qui est comme Dieu » et puisqu’il est votre frère, il vous invite à reconnaître que vous aussi, vous êtes comme Dieu puisque vous êtes ses enfants.

 

L’Archange Michael vous invite à célébrer le divin en vous-même, à chaque instant, chaque jour, dans chaque inspiration, dans chaque expiration. Laissez sa parole toucher votre cœur et permettre à son amour, à sa tendresse, de venir vous enrober, vous protéger, vous réconforter…. »
 

 

Frères et sœurs de lumière, il y a tant d’amour en vous-même, tant de volonté d’agir, de transformer cette vie qui est la vôtre, et de faire en sorte de participer à l’instauration du paradis sur terre…

 

Depuis des années votre cheminement et votre parcours de vie vous amènent à contacter de plus en plus en vous-même l’amour universel, l’amour inconditionnel. Or, cet amour ne peut porter fruit que si vous le laissez pénétrer dans tout, absolument tout ce qui vit en vous.

 

Il importe de prendre conscience que, pour accéder aux dimensions supérieures, vous devez d’abord avoir instauré les fondations, les piliers de votre divinité en vous-même. Rien ne sert de chercher à vous élever puisque c’est dans la réceptivité, dans l’accueil, que toute l’énergie lumineuse peut vraiment descendre et parcourir toutes les sphères de votre identité. C’est dans les profondeurs de vos entrailles que se trouve la guérison, la libération, la purification des expériences passées que vous portez : toutes celles qui vous accablent et qui vous empêchent d’avancer.

 

Le chêne qui se dresse vers le ciel ne peut s’élever que si ses racines sont profondes et bien ancrées dans le sol. Il en va de même de votre lumière, de votre rayonnement. Rien ne sert de vouloir aller au devant de la lumière, de l’énergie. Rien ne sert de vous déconnecter de votre vie quotidienne ou d’abandonner vos projets ou les êtres qui vous sont chers...

 

Laissez plutôt ceux et celles qui vous accompagnent dans l’invisible venir vers vous, venir remplir l’espace, les manques, les vides ; alléger vos peines, vos tourments, vos blessures du passé. Permettez que la guérison vienne d’en haut et s’installe jusque dans les profondeurs. Permettez que la lumière vienne d’en haut et s’installe jusqu’au bout de vos ongles d’orteils… pour que votre humanité fusionne enfin avec l’être lumineux et divin que vous êtes en réalité.

 

Les quatre aspects les plus importants de votre personnalité, votre santé physique, votre bien-être émotionnel, votre besoin de comprendre sur le plan intellectuel et de vous relier sur le plan spirituel, sont les bases sur lesquelles vous pouvez construire l’être divin que vous êtes en réalité.

 

Chaque fois qu’une de ces bases est négligée, oubliée, laissée pour compte, même si c’est au profit de votre cheminement soi-disant spirituel, c’est votre ancrage et vos racines qui souffrent.

 

Si un arbre se contente de se déployer face au soleil, mais qu’il ne prend pas soin de s’abreuver, de nourrir ses racines par les protéines contenues dans la terre, il va bientôt se dessécher, mourir et perdre toute sa vitalité sans pouvoir continuer de croître.

 

Ainsi, nous vous le disons, ne cherchez pas à vous élever mais plutôt à vous déployer, à faire en sorte d’accueillir la lumière du ciel, de la faire descendre le long de votre corps et de l’emmagasiner dans le sol, sous vos pieds, tel un ancrage, telles des fondations. Pour pouvoir ainsi permettre à votre cocon de lumière de prendre toute son ampleur et rayonner à un tel point que chaque personne que vous rencontrerez aura l’impression de se connecter à un soleil vivant.

 

Votre unique mission ici-bas est d’éclairer vos semblables en gardant, en préservant le feu sacré en vous-même… tel un immense brasier qui illumine et éclaire tout votre être de l’intérieur.

 

Ceux et celles qui vous accompagnent de l’autre coté du voile peuvent venir vers vous, peuvent être à vos cotés à chaque instant, à condition que vous reconnaissiez QUI vous êtes réellement, que vous vous ouvriez à votre propre lumière, que vous vous sentiez entourés d’eux, comme des frères et des sœurs, et non pas comme des êtres qui vous sont supérieurs.

 

Comme il vous l’a été dit, les anges sont la moitié divine de vous-même. Les maîtres sont ceux qui ont accepté d’unifier leur partie divine et humaine pour faire en sorte que la matière soit transfigurée. Cette expérience se vit, non pas dans le repli sur soi  ou dans la déconnexion d’avec le monde qui vous entoure, mais bien dans le partage, la révélation, l’ouverture aux autres, dans la célébration de votre moi illimité.

 

Permettez à la chaleur de votre être de venir réchauffer les moindres recoins qui semblent dans l’ombre à l’intérieur de vous, les parties de vide, les parties de manque, les parties encore empreintes de lourdeur. Ce ne sont que les parties de vous qui ont oublié qui vous êtes réellement, ce sont les parties de vous qui n’ont pas été suffisamment nourries, alimentées du feu sacré de votre existence illimitée.

 

Quand oserez-vous vous regarder dans un miroir et vous appliquer à apercevoir la présence de Dieu dans votre propre regard ?  Quand irez-vous dormir le soir en vous abandonnant dans les bras de l’ange qui est votre jumeau de lumière ? Quand reconnaîtrez-vous que vous êtes vous aussi des Christs, des êtres divins illimités… pour enfin, de votre propre volonté, pouvoir éclairer le monde et l’éveiller à la lumière céleste ?

Tout se passe dans les profondeurs de vous-même, tout se passe dans l’acceptation et la reconnaissance de QUI vous êtes réellement, à la fois humain et divin.

 

Aimez votre humanité ! Aimez vos expériences humaines! Prenez conscience que tout ce que vous vivez n’est là que pour vous inciter à vous révéler dans votre plus grande splendeur.

 

Si les 4 bases de votre personnalité, de votre humanité, vous amènent à la 5ème dimension, sachez que celle-ci se nomme sagesse, acceptation, ouverture inconditionnelle à tout ce qui se vit. Et si la plus grande perfection pour chacun d’entre vous consistait en fait à accepter votre imperfection ?

 

En vérité, c’est lorsque vous êtes dans votre vulnérabilité la plus profonde que l’esprit de Dieu peut pénétrer en vous et trouver sa place… afin vous rendre malléable à l’énergie divine pour devenir des révélateurs auprès de ceux qui vous entourent. Lorsque vous êtes dans votre force, votre puissance, votre identité, ce n’est plus votre moi divin qui se trouve aux commandes mais bien la partie de vous qui est en survie, qui tente désespérément de s’accrocher à ses acquis, à ses apparences, à ses vieilles programmations. Celle qui vous fait croire que vous devez vous battre, que vous devez travailler fort et dur pour parvenir à la sainteté.

 

La sagesse, c’est d’accepter que chaque personne qui est présente sur votre route vous révèle la partie de vous-même qui a le plus besoin d’être accueillie, aimée et réconfortée. Et si vous vous ouvrez à la présence de l’autre – au cadeau que cet être vous offre – cet état de grâce auquel vous aspirez va prendre sa place de plus en plus profondément en vous-même. Ainsi, vous pourrez passer de la 5ème dimension à la 6ème dimension.

 

Cette dimension est celle de l’amour inconditionnel, celle où vous pouvez déployer votre amour de façon illimitée, sans être emprisonnés par les jeux humains : sans vous laisser attacher, restreindre ou manipuler par ceux et celles qui veulent du bien mais qui tentent d’accaparer votre attention, votre amour, votre tendresse… parce qu’eux-mêmes demeurent dans le manque et espèrent que vous pourrez remplir ce manque.

 

L’amour inconditionnel c’est d’être totalement rempli. D’être tel une immense fontaine qui vous régénère sans fin, de façon illimitée, de manière à ce que quiconque qui s’approche de vous pour s’abreuver ne puisse plus vous siphonner, vous vampiriser, vous vider ou même vous imprégner d’énergie négative.

 

Or, vous ne pouvez transmettre cet amour qu’en l’ayant d’abord intégré en vous-même. Vous ne pouvez vous laisser remplir de cet amour qu’en acceptant la partie céleste, angélique, divine, présente à l’intérieur de vous. Il s’agit de cette partie de vous qui peut rayonner, qui peut accompagner les autres en demeurant dans le détachement… à partir des assises de vos fondations intérieures, parce que vous aurez transmuté vos propres difficultés humaines en vous laissant combler, accompagner et soutenir par le divin présent en vous-même.

 

Car, en définitive, c’est l’humain qui cherche l’effort, le faire et l’accomplissement ; le divin se contente d’être, de savourer, de célébrer la vie et de l’honorer à chaque instant dans la joie, l’allégresse et la sérénité. Lorsque vous êtes dans cet état de sérénité, vous rayonnez l’amour, et cet amour transforme, libère, guérit chaque personne qui s’approche de vous. Non plus dans la confrontation, dans l’explication ou dans l’effort, mais bien dans la douceur, le réconfort, la consolation.

 

Permettez-vous d’accueillir en vous les 4 dimensions de votre être, même si ces dimensions vous paraissent inférieures, limitées, bassement humaines. Car c’est dans vos entrailles que tout se joue, dans les profondeurs de votre âme, là où le divin peut enfin prendre racine, germer et porter fruit.

 

Pour cela, il vous faut mourir à vous-même, mourir à vos idéaux, à vos aspirations célestes, à cette élévation qui vous déconnecte de votre réalité quotidienne. Il importe plutôt que vous disiez OUI à faire le saut, à plonger dans votre humanité et amener avec vous toute l’énergie céleste, toute l’énergie de lumière, afin d’en faire profiter chacune de vos cellules, chaque parcelle de votre être et vous ouvrir à enfanter, ici sur terre, dans la matière, l’immensité de l’amour de Dieu.

 

C’est dans votre fusion avec la terre sous vos pieds, avec cette planète qui est la votre, avec l’humanité tout entière, que votre lumière pourra vraiment porter fruit. Et ainsi, tel un chêne majestueux, vous serez porteur d’une vie nouvelle, d’un souffle nouveau… d’un renouvèlement d’oxygène, pour tous ceux qui vous entourent et qui ont soif de solidité et de permanence en ce monde.

 

Avant de penser à aller retrouver les êtres de la 8ème, 10ème ou 12ème dimension, commencez par accueillir vos bassesses humaines : ce qui vous paraît encore imparfait en vous. De cette façon, vous pourrez vous voir tels que vous êtes : infinis, illimités, de la 1ère à la 13ème dimension… faisant partie du grand Tout, de la grande lumière où il n’y a rien d’autre que ce potentiel illimité, cette plénitude à laquelle vous aspire : l’énergie souveraine.

 

Il n’y a jamais rien eu d’autre, il n’y aura jamais rien d’autre que le « Je Suis », présent en chacun de nous, en chacun des êtres à la fois incarnés et désincarnés. Car si nous sommes tous des fils et des filles de Dieu, nous sommes là pour cheminer ensemble et amener, ici sur terre, toute l’énergie de toutes ces dimensions présentes à la fois à l’intérieur de chacun et à travers le cosmos tout entier.

Permettez-vous de redevenir des étoiles, des soleils, et d’éclairer ainsi chaque personne qui croise votre route, en lui faisant prendre conscience de sa propre lumière. Non pas de ce qu’elle a à travailler, ce qu’elle a à changer ou à améliorer en elle, mais bien de tout ce qui est déjà là, tout ce qui est déjà inscrit, acquis, intégré en pleine lumière.

 

Honorez le feu sacré de la présence divine en chacun et vous serez à votre tour reconnu, libéré afin de vous unifier à votre tour dans la lumière. Nous sommes avec vous à chaque instant, vous êtes avec nous à chaque instant. Il n’y a plus de voile, il n’y a plus de différence, il n’y a même plus de dimension : il n’y a que le moment présent, la présence ultime de Dieu, de l’énergie divine, de la source de toute vie présente en chacun, dans l’union, l’unification et la vie éternelle.

 

Vous êtes invités à redire ce OUI ultime, à vous souvenir de QUI vous êtes, à intégrer dans toutes vos cellules l’énergie d’en haut qui habite tout ce qui vit, tout ce qui vibre ici-bas.

 

Sachez que vos vœux ont été entendus. Ils ont été reçus. Maintenant, c’est à votre tour de vous ouvrir à être disponible pour recevoir tous les bienfaits, tous les cadeaux du ciel qui pleuvent sur votre tête… à vous en sentir dignes, à vous sentir vibrer au diapason avec la joie et le bonheur illimité disponible pour vous-même ici et maintenant. Le secret : permettez à cette énergie de s’emmagasiner jusque dans les profondeurs de votre être, jusqu’en bas de votre colonne, là où se loge l’espace sacré, le réceptacle illimité qui ancre l’énergie divine ici sur terre, qui est votre connexion au sol, à la terre et au ciel en vous-même.

 

Que le divin vous habite, vous nourrisse, vous alimente, vous comble et vous fasse ressentir la plénitude à chaque instant. Tout est déjà là en vous-même. Déployez vos ailes. Déployez cette lumière magnifique en vous et autour de vous et devenez, redevenez des anges ici sur terre.

 

Que chaque jour de votre vie soit une fête, une célébration, une « fiesta » puisque ceci demeure votre plus grande aspiration. Soyez ce que vous voulez faire advenir dans votre vie et osez demander l’aide, le support, le soutien, pour faire en sorte de demeurer dans cet état de grâce qui est votre plus grande nourriture à la fois humaine et céleste.

 

Nous sommes avec vous, en vous et, par vous, nous nous connectons à l’humanité tout entière. Soyez honorés, soyez gratifiés et remerciés pour votre ouverture et votre réceptivité… et puissiez vous poursuivre votre chemin en demeurant des porteurs du flambeau éternel qui embrasera tous les cœurs de ceux qui vous entourent et qui croiseront votre route, en gardant cette flamme précieusement allumée en vous-même.

 

Soyez bénis !

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 1er novembre 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR      
 

 

 

TOUT EST ACCOMPLI !

 (Version PDF)

 

Canalisation de Jésus-Sananda, Aix en Provence, 27 septembre 2009

par Diane LEBLANC

  

Mes frères et sœurs bien-aimés,

 

Je suis avec vous, à vos côtés depuis une éternité. Ce qui s’est vécu dans ce corps à travers cette présence humaine ici sur Terre n’est qu’une petite partie de toute cette existence qui perdure depuis des siècles, des éons, au-delà de ce que vous pouvez imaginer dans votre concept de temps qui est plutôt tridimensionnel que multidimensionnel.

 

Vous aussi êtes des hommes en cheminement, vous aussi avez parcouru les confins de l’Univers. Si vous vous êtes postés ici sur Terre, c’était par amour, par compassion, par désir de faire en sorte que la matière demeure empreinte de sacré et de lumière. Mais comme bien des hommes avant vous, vous avez été happés, densifiés, emprisonnés dans ces corps physiques qui, en réalité, semblent limités, semblent destinés à disparaître mais qui, comme tout ce qui vit dans la nature, redeviennent poussière. Pour faire partie de la grande matrice et revivre à nouveau d’une vie à l’autre, d’une saison à l’autre, ici sur Terre.

 

Et lorsque vous empruntez un nouveau corps, une nouvelle création, votre défi est constamment le même : habiter totalement ce corps, l’imprégner de cette lumière qui est la vôtre. Afin de lui rendre sa nature première, afin de lui permettre de devenir un vaisseau : un véhicule illimité qui puisse emmagasiner toute l’énergie du ciel et la répandre dans l’amour ici sur Terre. Ceci en ayant bien soin de garder votre canal bien ouvert pour que l’énergie circule du haut vers le bas et du bas vers le haut, alimentant et régénérant ainsi toutes vos cellules à chaque instant. Vous abreuvant de lumière et permettant à votre conscience illimitée d’habiter totalement ce corps dans cette réalité que vous avez choisie pour évoluer et vous construire.

 

J’ai moi aussi expérimenté cette nature humaine qui est la vôtre. J’ai moi aussi traversé le voile de l’oubli. Et j’ai dû, tout comme vous, réapprendre à autoriser ma partie divine à venir m’habiter, cohabiter avec ma personnalité – ce que vous appelez l’Ego – pour que la survie de ce corps soit assurée et qu’en même temps, toute l’énergie puisse y être emmagasinée, imprégnée… afin de procéder dans chacune des cellules de ce corps à l’ultime transmutation alchimique. Ce que vos historiens ont nommé comme la pierre philosophale, celle qui amène la jeunesse éternelle, c’est tout simplement cette fusion, cette unification de la partie humaine et divine.

 

Lorsque j’ai pris conscience sur la croix que mon humanité était mon plus beau cadeau et non pas mon plus lourd fardeau, j’ai pu permettre à cette partie divine de pouvoir effectuer cette alchimie. J’ai dû passer par la mort afin que l’éclat de cette résurrection parvienne à vos oreilles encore à ce jour…

 

Or, vous n’avez pas à attendre le moment ultime. Vous pouvez déjà vous rendre réceptifs, accepter dans votre corps, ici et maintenant, de recevoir, d’accueillir cette partie lumineuse en vous-mêmes. Pour qu’elle puisse vous nourrir, vous alléger, guérir les blessures du passé et permettre que vous deveniez l’être merveilleux et lumineux que vous êtes en réalité. Car nous sommes des frères, des sœurs, nous sommes identiques ! Ensemble sur le même chemin, sur la voie du plein épanouissement, sur la voie de la co-création divine.

 

L’amour inconditionnel passe d’abord par l’amour de soi, le pardon de soi, l’acceptation de soi dans sa partie humaine avec toutes ses vulnérabilités, avec toutes ses difficultés ET avec sa partie céleste… Celle qui sait que tout est parfait, celle qui sait que toute expérience n’est présente dans la vie de chacun que pour inciter la partie de vous qui sait qui vous êtes réellement à se manifester, à se dévoiler dans toute sa splendeur.

 

Osez dire oui  à cette partie lumineuse en vous-mêmes, accueillez tout l’amour du ciel qui descend sur votre tête et dans votre cœur, permettez à cette énergie lumineuse de venir de nouveau emplir votre bas ventre et descendre jusqu’à travers le premier chakra, le long de vos jambes et jusque dans la terre.

 

Vous êtes à la fois d’ici et d’ailleurs ! Vous êtes à la fois humains et divins ! Et lorsque vous reconnaîtrez cette lumière en vous-mêmes, vous saisirez à quel point tous ceux et celles qui vous ont précédés et qui ont suivi ce même chemin – ce même parcours que vous avez entrepris – sont là à vos côtés et vous attendent de l’autre côté du voile.

 

Ces dimensions supérieures auxquelles vous aspirez ne sont pas un lieu, un but à atteindre, elles sont déjà là, partout autour de vous. Il vous suffit  d’ouvrir les yeux sur vous-mêmes pour réaliser que vous en faites partie, il vous suffit de vous voir tels que vous êtes dans toute cette lumière, dans tout cet amour, dans toute cette splendeur illimitée qui n’a ni début, ni fin… pour que vous puissiez enfin ressentir notre présence à vos côtés.

 

Lorsque je me suis éveillé au matin du troisième jour, j’ai senti que mon corps s’était transformé, que la lumière l’habitait totalement et qu’il m’était désormais impossible d’abaisser ces vibrations pour me rendre visible à tous.

 

Mon corps de lumière vibrait, scintillait à un point tel que j’ai senti le besoin de retrouver ceux et celles qui m’accompagnaient dans l’invisible afin de pouvoir célébrer avec eux cette ouverture, cette brèche qui s’était créée dans le voile du temps.

 

Si, humblement, j’ai pu contribuer à faire en sorte d’amincir la toile entre les mondes, c’est à vous maintenant que revient le défi d’en profiter et de laisser venir à vous tous vos frères et sœurs de lumière qui sont remplis d’amour, de tendresse, de fierté, de vous savoir là à leurs côtés, pour vivre avec eux cette merveilleuse aventure planétaire où chacun et chacune a la possibilité de transmuter dans la matière l’énergie céleste et de faire en sorte que toute la Terre puisse en bénéficier.

 

Il y a ici sur Terre de nombreux lieux hautement vibratoires sur le plan énergétique. Plusieurs d’entre vous cherchent et espèrent nous rencontrer, mais ils ne comprennent pas qu’il est impossible de nous voir à travers des yeux humains, de nous percevoir à travers des sens qui sont limités à votre corps physique, à la troisième dimension. C’est avec les yeux du cœur que vous devez venir à notre rencontre, c’est avec l’esprit ouvert et l’âme remplie de joie que vous avez accès à ces vibrations extraordinaires qui sont disponibles pour chacun et chacune d’entre vous.

 

Nous sommes tout près à vos côtés et le seul voile qui vous empêche de  nous voir est celui qui recouvre votre troisième œil, cette glande que vous appelez la glande hypophyse… et qui ne demande qu’à s’ouvrir telle une paupière close qui enfin s’éveille pour accueillir le soleil.

 

Il est plus facile de percevoir vos frères et sœurs de lumière lorsque vos yeux humains sont bien fermés, c’est pourquoi plusieurs d’entre vous nous rencontrent dans leurs rêves. Lorsque vous avez les yeux fermés, ce sont les yeux de votre âme qui s’ouvrent, ce sont les yeux de l’intérieur qui peuvent enfin ressentir ces présences lumineuses à vos côtés, les percevoir, les capter, les sentir vibrer dans tout votre être.

 

Peu importe la façon dont vous choisissez d’entrer en contact avec nous, il n’est pas nécessaire que cela passe par la vue ou l’ouïe : vous pouvez tout simplement ouvrir votre cœur et vous laisser inonder d’amour ! Ressentir la chaleur aimante de cette présence autour de vous. Ainsi, nous serons toujours à vos côtés, comme vous êtes toujours avec nous ; peu importe où nous sommes, peu importe où nous allons.

 

Certains croient que Shamballah est le Paradis sur Terre, mais le Paradis est vivant dans votre cœur, dans votre âme, dans votre conscience ! C’est l’état de grâce, le choix d’être vivant à chaque instant, de savourer chaque seconde et de vous ouvrir à vous apporter à vous-même tout cet amour… qui élève, qui allège et qui permet à la joie, au bonheur de s’installer de façon permanente en vous-mêmes.

 

Le Paradis est présent dans vos toutes cellules. Dans cette transmutation qui, de plus en plus, s’installe parmi tous les êtres vivants.

 

Vous êtes en train de devenir de magnifiques papillons qui peuvent déployer leurs ailes pour ne plus se sentir limités ou emprisonnés dans votre corps qui se transforme pour vos permettre d’aller où et quand vous le voulez, avec nous à chaque instant.

 

Laissez-nous venir à vous. Laissez-nous vous aider. Laissez-nous vous aimer… pour que vous puissiez bénéficier de notre expérience, de nos acquis, mais surtout de cette lumière immense, intense tel un brasier illimité. Celle-ci cherche à pénétrer dans tout votre corps pour que vous deveniez des soleils à votre tour et que vous permettiez à l’énergie céleste de faire de ce monde un nouveau monde, de faire de cette planète un lieu sacré, une oasis de lumière.

 

Tout est là en vous, il suffit juste de vous accorder enfin la liberté, le droit, le privilège de dire OUI en étant conscients que vous le méritez, que tout est déjà accompli et qu’il suffit de laisser les valves s’ouvrir pour que vous soyez inondés de cette lumière merveilleuse à nouveau et pour l’éternité.

 

Recevez mon amour et ma tendresse. L’amour d’un frère, l’amour d’un pur esprit, l’amour christique qui est votre énergie aussi. L’amour d’un fils de Dieu s’adressant à ses frères et à ses sœurs divins, ici et maintenant et pour l’éternité.

 

Recevez ma bénédiction ainsi que celle de ceux et celles qui nous accompagnent, tous ensemble, dans toutes les dimensions.

 

Soyez honorés, bénis. Et remerciez votre âme d’être présente à chaque instant, car c’est grâce à elle que vous avez accès à cette ouverture, à cette transmutation partout dans tout votre être.

 

Merci ! Merci pour vous, merci pour nous, merci pour tout ce qui vit et cette merveilleuse planète qui est la vôtre, la nôtre et celle de tous les êtres de lumière qui sont attirés de tous les coins du cosmos… pour assister à cette nouvelle naissance prennant racine en vous-même. Soyez honorés, soyez aimés et aimez-vous les uns les autres comme vous rêvez d’être aimés à votre tour.

 

            Ainsi soit-il !

 

            Sananda

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 octobre 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR

 

 

 

APPARAÎTRE ET DISPARAÎTRE…

 (Version PDF)

 

Se pourrait-il que toutes les tribulations qui se vivent actuellement au plan mondial soient en réalité le signe que chaque humain sur terre est maintenant prêt à transcender sa peur ultime : celle de disparaître ? Et si les âmes de l’humanité toute entière s’étaient donné le mot afin que nous puissions tous ensemble nous entraider à surmonter cette angoisse existentielle limitative et à nous libérer de nos mémoires d’oppression une fois pour toute ? Serait-ce le signe que le nouveau monde tant attendu est sur le point de se concrétiser sous nos yeux et qu’il suffit de demeurer centré sur sa Lumière intérieure pour que le meilleur se révèle dans toute sa splendeur en nous et autour de nous?
 

Imaginez ceci : il y a de cela des éons, les êtres vivant sur terre connaissaient le bonheur d’une vie éternelle où il était aisé de passer d’un plan de conscience à un autre, voire même d’une dimension à une autre et d’un endroit à l’autre du cosmos, sans effort et sans contrainte. Or, l’attachement à la terre, au sens physique du terme (la force de l’attraction terrestre) a peu à peu fait en sorte que nos âmes aient fini par se densifier dans la matière et, donc, se retrouver emprisonnées dans un corps physique qui, lui, semble perpétuellement affecté par les « limites de durée » relatives à la troisième dimension.
 

Depuis de nombreuses générations, des Maîtres spirituels sont venus sur terre tenter de lever le voile de l’oubli pour nous rappeler que tout cela n’est qu’illusion et qu’il nous suffit de nous reconnecter à la Source, à nos origines célestes, pour que cette force d’attraction illusoire n’ait plus de prise sur nous. Par leur témoignage vivant, leurs enseignements et leur sagesse, ils ont manifesté dans leur propre corps cette capacité disponible à tout être humain d’incarner son Essence divine. Et certains d’entre eux sont même parvenus à transcender la mort pour fusionner avec la Lumière dans tout leur Être…
 

Certains d’entre eux ont laissé des traces de leur passage : Jésus, Bouddha, St-Germain, etc. Mais combien d’autres sont passé inaperçus ? Il a été dit que, lorsque les feux de forêt ont fait rage en Australie dernièrement, des peuplades entières d’aborigènes ont disparu sans laisser de trace. Plusieurs affirment qu’ils ont péri dans le brasier, mais personne ne peut expliquer pourquoi l’on n’a retrouvé aucun cadavre, aucune carcasse… Se pourrait-il qu’ils soient tout simplement passés dans une autre dimension, non perceptible par nos cinq sens ?
 

Tous ceux qui ont lu « La Prophétie des Andes » comprennent cette allusion : à la fin du bouquin, lorsque le personnage principal et ses amis se retrouvent cernés par les militaires, ils se connectent les uns avec les autres pour élever leur vibration et, tout à coup, ils semblent enrobés d’un cocon lumineux qui les rend invisibles à leurs opposants.
 

Des êtres humains « ordinaires » ont aussi connu ce phénomène, comme par exemple, cette religieuse à Hiroshima qui était en prière lorsque la bombe a sauté tout près d’elle et qui s’en est sorti indemne. Ou cette autre femme qui, lors du tsunami en Asie, se trouvait en profonde méditation dans sa maison sur la plage… qui semble avoir été « contournée » par la vague meurtrière.
 

Coïncidences ? Légendes urbaines ? Miracles accordés aux personnes imbues de « sainteté » ? Et si nous étions actuellement tous face au même choix : être terrassé par la peur (quelle qu’elle soit) ou fusionner ensemble dans la Lumière ?
 

Il s’avère que, depuis des millénaires, notre expérience humaine nous a fait croire qu’il y avait bel et bien quelque chose à combattre : le mal, la noirceur, la mort… Cette énergie de lutte pour sa survie a engendré une scission  profonde entre l’âme (qui sait que tout est parfait) et la raison (qui sans cesse doute et se remet en question).
 

Et si ce qui se passe sur terre à ce jour était, en fait, l’occasion parfaite, délibérément choisie par notre âme, de nous inciter à dire oui à la Lumière qui transcende les limites humaines… de gré ou de force ? Et si notre Moi supérieur, conscient de la possibilité pour l’ensemble des êtres vivant dans la troisième dimension d’accéder ensemble au paradis sur terre, avait pris la décision de « donner un grand coup » pour que nous faisions le saut (quantique) tous ensemble ?
 

Méditez ceci : à l’intérieur de notre peur de disparaître se trouve aussi la peur d’apparaître, c'est-à-dire de révéler au monde la Lumière exceptionnelle qui nous habite tous. La noirceur, le mal, la douleur, la souffrance et la mort ne représentent en réalité que ces parties de nous, ces espaces présents en nous-mêmes affectés par le vide, le manque, l’absence de Lumière. La part de nous vulnérable à la peur demeure celle que l’on a négligé d’alimenter, de nourrir, d’abreuver d’énergie divine en nous-mêmes…
 

Se pourrait-il que nous soyons actuellement comme des graines que l’ont a mise en terre et qui craignent de se transformer, de devoir « mourir », pour enfin se libérer de la « coquille » qui nous emprisonne afin de finalement germer et porter fruit comme il se doit ? Que nous soyons telles des chenilles se voyant immobilisées et impuissantes, à la merci du premier trouble-fête, ne comprenant pas que les « murs » qui se referment autour d’elle sont en réalité les parois de la chrysalide qui lui permettra d’effectuer l’ultime métamorphose : devenir un merveilleux papillon, déployer ses ailes et prendre son envol pour sortir des limites terrestres pour aller butiner avec grâce de fleurs en fleurs, de dimensions en dimensions…
 

Or, le fait de se laisser « envahir » par sa pleine Lumière, de goûter à la plénitude divine, demeure à la fois notre plus grande aspiration et notre plus grande appréhension. La peur de la transformation, de la transmutation cellulaire, c’est la peur de disparaître: la crainte pour l’Ego de perdre le contrôle, de ne plus exister… La noirceur et la lumière sont donc les deux faces d’une même médaille, de même que la vie et la mort, apparaître et disparaître : lutter ou accepter ? Combattre ou s’élever ? Donner l’exemple ou se sacrifier pour les autres ? Survivre ou vivre pleinement ?
 

Telles sont les questions qui nous sont posées à l’heure actuelle. Peu importe la réponse que vous choisirez, votre âme sait que ce sera la meilleure solution pour vous ici et maintenant… sachant que la vie continue et continuera encore pour des éons, en ce monde comme dans les dimensions supérieures !
 

Ainsi, plutôt que de chercher à « aider » nos semblables, recentrons-nous sur l’essentiel : oser apparaître ! Appliquons-nous à fusionner avec le meilleur en nous-mêmes, à communier dans l’Amour divin pour rayonner de mille feux et éclairer, par notre présence, des milliers de consciences prêtes à nous emboîter le pas…
 

Tout est parfait ! Tout est merveilleux ! Tout est divinement synchronisé pour que l’avènement du Nouveau Monde prenne naissance ici et maintenant à l’intérieur de chacun d’entre nous.
 

Et, bien entendu, vos Frères et Sœurs de Lumières sont toujours là, à vos côtés, et ne demandent qu’à vous soutenir à chaque instant. Osez faire appel à eux pour retrouver la paix du cœur et la sérénité de l’esprit. Ces Présences Éternelles affirment que 2010 sera l’année de la RÉSILIENCE, le moment parfait où l’ensemble de la population terrestre prendra conscience de la capacité intrinsèque de chaque être humain à transcender ses peurs existentielles pour que se révèle en lui sa véritable Lumière, sa divine Quintessence, infinie et illimitée. Laissez-vous inspirer par eux pour, à votre tour, apparaître dans toute votre splendeur ici sur terre. Il en va du meilleur pour tous et chacun d’entre nous.
 

Avec tout mon amour,

Bianca Gaïa
 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 septembre 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR      

 

 

 

 

 

CHERCHER LE CADEAU…

 (Version PDF)
 

            Et si tout ce qui se passe dans votre vie n’était qu’un CADEAU, une occasion de révéler la splendeur qui vous habite? Et si les problèmes qui vous tombent sur la tête, les malaises qui vous oppressent et les malheurs qui vous affectent n’étaient que des « symptômes » exprimés par la ou les parties de vous que vous avez oubliées, négligées ou même sublimées… et que cette ou ces dimensions en dedans de vous étant jusqu’à maintenant « demeurées dans l’ombre » s’appliquent à tout mettre en œuvre pour se dévoiler au grand jour?

 

Se pourrait-il que votre âme, n’aspirant qu’à vivre dans l’équilibre et à ressentir de l’harmonie présente dans TOUT votre Être, choisisse délibérément de vous attirer les défis, les situations de « crise » qui vous obligeront à sortir de votre zone de confort, des « limites » dans lesquelles vous vous êtes emprisonné, pour que vous puissiez enfin révéler au monde toute cette merveilleuse Lumière, ces forces et ces vertus insoupçonnées qui vous habitent?

 

            Imaginez ceci : sur une voiture, ce n’est jamais le pneu le plus « mou » qui va éclater… mais plutôt les autres : ceux qui subissent « trop de pression », ceux qui compensent pour cette « faiblesse », cette « fragilité » dans la répartition du poids de la voiture. Et s’il en était de même dans votre vie? Serait-il possible que l’événement douloureux, le conflit qui vous tiraille, le manque d’abondance ou tout autre problème « urgent » dans votre vie soit comme une « crevaison » que votre âme crée de toute pièce pour attirer votre attention sur l’urgence  « réelle » à considérer?

 

            Bien de gens vont consulter des thérapeutes quand ça va vraiment mal : ils n’aiment plus leur emploi (ou leur conjoint-e), ils sont en conflits avec un collègue de travail (ou leur patron), les malaises physiques qu’ils éprouvaient de temps à autres reviennent maintenant régulièrement et ils ont peur que la maladie affecte leur qualité de vie de façon permanente. Bref, ils croient que les causes de leur malheur sont « extérieures » à eux, que celles-ci surviennent sans raison apparente et qu’ils les « subissent » malgré eux, à leur corps défendant.

 

            Ces personnes cherchent une aide extérieure pour régler un problème extérieur, concret et défini pour lequel une solution urgente est nécessaire ici et maintenant. En d’autres termes, ils cherchent quelqu’un qui va « regonfler » le pneu qui vient d’éclater dans leur vie afin de pouvoir reprendre la route comme avant, sans prendre en considération que le vrai problème se trouve peut-être ailleurs…

 

            Une fois la « bonne » solution identifiée et mise en place (déménagement, changement d’emploi, de conjoint-e, retour à la santé, etc.), la personne se sent mieux pendant quelques temps et croit que tout revient au beau fixe… Mais, est-ce vraiment ce qui se produit? Les changements « extérieurs » qui sont advenus dans votre vie vous ont-ils déjà véritablement apporté le bonheur? Se pourrait-il qu’une partie de vous continue de « souffrir en silence », que des aspects de votre Moi réel demeurent enfouis au plus profond de vous… et continuent de vous tourmenter?

 

            Il pourrait s’agir de rêves secrets que vous chérissez mais vous n’avez jamais pris le temps de réaliser; de talents cachés que vous n’avez jamais pris le temps d’explorer en profondeur; d’orientations de vie différentes auxquelles vous aspirez sans jamais osé vous engager « hors des sentiers battus »… Toutes ces parties de vous qui sont conscientes que VOUS ÊTES BEAUCOUP PLUS que ce que vous laissez voir aux autres!

 

            Vous recelez de trésors lumineux infinis : de qualités exceptionnelles, d’une force de vie hors du commun, d’une puissance créatrice illimitée… Votre ténacité et votre persévérance sont admirables. La preuve : considérez tout ce que vous avez traversé jusqu’à maintenant, toutes les embûches que vous avez su surmonter, tous les défis que vous avez eu à relever, toutes les tempêtes que vous avez essuyées… et vous êtes encore debout aujourd’hui, ferme et solide sur vos deux pieds!!! Quelle splendide énergie de résilience vous habite!!!

 

            Vous félicitez-vous parfois de vos exploits? Reconnaissez-vous tout ce dynamisme et ces capacités extraordinaires qui font de vous celui-celle que vous êtes aujourd’hui? Êtes-vous conscient que vous pouvez TOUT accomplir et que vous MÉRITEZ le meilleur dans toutes les sphères de votre vie? Plus vous y croyez, plus vous mettez cette énergie créatrice en action, plus vous vous assurez de gonfler ce pneu qui, bien souvent, vous fait vous senti « à plat »…

 

            Imaginez que vous vous permettiez de faire l’équilibre entre les « responsabilités » du quotidien et vos besoins « réels » d’épanouissement et de plénitude intérieure. Que vous vous accordiez ne serait-ce que quelques heures par semaine pour vous adonner à une passion qui vous ferait revivre ou à la concrétisation d’un projet avec lequel vous jonglez depuis des années… Supposez que, pour une fois, TOUT EST POSSIBLE et qu’il suffit de consacrer ne serait-ce que quelques instants de visualisation positive pour que tout se mette en place dans votre vie. Non pas par la « pensée magique », mais bien par l’ouverture aux possibilités infinies qui vous habitent, à la manifestation de votre GÉNIE inventif et créatif… qui ne demande qu’à être mis à contribution POUR VOUS METTRE ENFIN EN PREMIER DANS VOTRE VIE!

 

            Vous le savez : la vie vous traite non pas comme vous traitez les autres, mais comme vous vous traitez vous-même! Si vous êtes dur, exigeant et même intransigeant avec vous-même, que vous négligez vos besoins, que vous vous sacrifiez pour quelques « noble cause » que ce soit, sur le plan énergétique, vous « attirez » à vous des énergies semblables à celles que vous dégagez. Inconsciemment, les gens vous feront, bien malgré eux et souvent à leur insu, subir exactement ce que vous vous faites subir à vous-même!

 

            Prenez le temps de réfléchir à ceci : lorsque vous vous accordez un moment de répit bien mérité et que vous en profitez pour « faire une petite folie » ou vous adonner à un loisir qui vous fait du bien « juste pour le plaisir », est-ce que vous laissez ce moment précieux être « entaché » par les petits tracas du quotidien?

 

            Voici quelques exemples : la dame qui a toujours mal aux jambes, sauf quand vient le temps de courir les boutiques, l’homme qui souffre d’un lancinant mal de dos, mais qui tiendra des heures dans une chaloupe pour aller pêcher, le couple qui dit ne pas avoir les moyens de se payer des sorties, mais qui s’offre une escapade dans le sud lorsque belle-maman se propose de prendre les enfants pour un long week-end…

 

            Lorsque vous prenez bien soin de vous, que vous vous assurer de maintenir votre propre qualité de vie à un niveau satisfaisant POUR VOUS, se pourrait-il que vous soyez plus enclin-e à vous sentir bien avec votre conjoint, au travail ou dans votre propre corps? Et si le problème n’était pas l’autre, mais vous-même? Et qu’il vous suffisait de vous AIMER et de vous DORLOTER vous-même pour que la vie (les autres) vous aime et vous dorlote en retour?

 

            La prochaine fois qu’une « tuile » vous tombe sur la tête, qu’un « pneu » vous éclate au visage, qu’une crise se pointe dans votre existence et si, plutôt que de chercher immédiatement une solution pour « étouffer » le malaise, vous vous posiez tout simplement la question suivante : et s’il s’agissait juste d’un CADEAU que mon âme m’envoie pour me rappeler à l’ordre et m’inciter à retrouver l’équilibre dans la sphère de ma vie que j’ai eu tendance à négliger depuis un certain temps?

 

            Plutôt que de tout investir votre temps à chercher des solutions, à « réparer la crevaison » pour repartir au plus vite, si vous vous accordiez ne serait-ce qu’un peu de recul pour vous demander qu’elle est la partie de vous qui a véritablement besoin d’être « regonflée », d’être « chargée à bloc »? Quand ça va mal dans votre vie sur le plan personnel, professionnel ou même financier, plutôt que de vouloir tout « foutre en l’air » et recommencer à zéro, pourquoi ne pas vous demander plutôt quels sont les élans de votre cœur que vous n’avez pas su écouter, quels sont les petits plaisirs que vous ne vous êtes pas accordés, quels sont ces besoins « urgents » en dedans de vous auxquels vous ne vous êtes pas permis de répondre… jusqu’à maintenant?

 

            Peut-être vous rendrez vous compte que vous avez juste besoin d’une pause, d’un peu de recul, d’une nouvelle motivation ou d’un moment loisir « ressourçant » pour retrouver la joie de vivre. Ce n’est pas seulement l’excès d’air dans un pneu qui le fait éclater, mais bien le fait qu’il ne soit pas en équilibre avec les autres… Alors la prochaine fois qu’une crise éclate, demandez-vous : quel est le pneu que j’aurai tout intérêt à regonfler ici et maintenant, quelle est la dimension de ma vie qui aurait besoin que je lui accorde plus d’attention, de temps et d’énergie pour me sentir bien dans TOUT MON ÊTRE… Plus vous vous faites des CADEAUX bienfaisants pour votre âme, plus celle-ci s’appliquera à vous en attirer de plus grands et de plus merveilleux encore…

 

            L’AMOUR que vous nourrissez envers vous-même demeure le CADEAU le plus enrichissant que vous puissiez vous accorder : au quotidien, il porte fruit dans toutes les sphères de votre vie!

 

Amicalement, Bianca Gaïa

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 27 juillet 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR      

 


 

Canalisation d’Eléonore (Aliénor d’Aquitaine)
(Version PDF)
 

Mes salutations chaleureuses !

 

C’est avec bonheur que je vous fais parvenir aujourd’hui une canalisation toute spéciale, reçue lors d’une ballade initiatique dans les Châteaux Cathares (Aude, France).

 

Le sens profond de ce message, de même que l’énergie d’amour qui s’en dégage a fortement touché le cœur de toutes les personnes présentes, c’est pourquoi je m’empresse de vous le communiquer. En espérant qu’il vous interpellera à votre tour et vous incitera à « faire la paix » avec toutes les dimensions présentes en vous-même… dans cette vie-ci comme dans les précédentes !

 

D’autres ballades initiatiques seront bientôt proposées, pour ceux et celles qui aspirent à leur tour à reconnecter avec l’énergie de Lumière présente dans tous ces hauts lieux vibratoires qui pullulent, en Europe comme ailleurs (Annecy, Assise, Patmos, Tadoussac, etc.) ! Je vous invite à visiter mon calendrier d’activités pour en savoir plus…

 

Aussi, je vous informe que si mes collaborateurs « Formateurs et Coachs Quintessence » ont repris le flambeau de l’animation des stages « Reconnexion avec sa Famille d’Âmes » et « Bienvenue dans la 5e dimension » en France, en Suisse et en Belgique, c’est pour que je puisse vous proposer partout en Europe, à compter de septembre, de nouvelles formations… où vous serez invités non plus à « découvrir » votre Quintessence divine, mais à « vibrer » pleinement dans la 5e dimension, à travers des activités fabuleuses toutes plus enrichissantes les unes que les autres ! C’est un rendez-vous pour vous tous qui aspirez à reconnecter avec le meilleur en vous-mêmes, tout en adoptant cette merveilleuse devise : simple, facile, joyeux et… magique !

 

Je vous souhaite un été des plus lumineux sur tous les plans : que le soleil brille dans votre cœur à chaque instant !

Bien à vous,

Votre petite sœur d’âme

Bianca
 

 

Canalisation d’Eléonore (Aliénor d’Aquitaine)
 

le 4 juin 2009 au château de Puivert (France)

 


Aliénor d'Aquitaine telle que représentée
par le peintre québécois Gilles Bélair

 

Permettez-moi de vous raconter une histoire, une histoire non pas comme on la trouve dans les livres mais une histoire qui est une expérience de vie.

 

Bien avant que les cathares soient connus sous l’appellation cathare, sous le terme d’hérétiques tels que perçus par les communautés environnantes, il y avait à la base un esprit, un désir d’élévation et de pureté. Parmi mes contemporains, certaines personnes ayant fait un saut de l’autre côté de la Méditerranée, avaient ramené des écrits, des textes qui ont été traduits et, dans ces textes, nous retrouvions l’essence de la Parole des évangiles, mais surtout de l’esprit d’un apôtre en particulier, qui est Saint-Jean.

 

Il était raconté à l’époque que Saint-Jean était le seul parmi les évangélistes à avoir véritablement connu le Christ lors de son passage sur Terre. Dans la recherche de pureté et d’élévation de l’âme, ceux et celles qui avaient foi en un avenir meilleur se sont attachés à vouloir intégrer dans leur vie quotidienne les messages de cet évangile, les préceptes à l’origine de la chrétienté. Ces préceptes, vous les connaissez, il s’agissait de l’humilité et de la vérité. Nous étions intéressés, interpellés à demeurer dans le cœur, dans l’ouverture à l’autre.

 

Il a été dit que nous pratiquions pour certains la chasteté, mais en fait ce qui était prêché c’était le respect du cœur comme temple de l’Esprit. Cet Esprit que nous vénérions était celui qui a été transmis à la Pentecôte, celui dont s’étaient emparés les prêtres et l’Eglise comme étant les seuls à pouvoir dispenser la grâce.

 

Or, à travers ces textes que nous avions reçus, qui avaient été préservés sans avoir été soumis à la censure de l’Eglise, nous avons reconnu les vrais enseignements, ceux qui prônent l’égalité, la solidarité, la fraternité, la bonté, mais surtout l’ouverture à Dieu présent dans chacun et chacune.

 

Cet Esprit s’est répandu, a été partagé. A l’époque, il n’y avait pas de structures, il n’y avait pas de châteaux forts, il n’y avait que les êtres humains en quête de la vérité qui transforme. Il n’y avait que des hommes et des femmes en quête de la grâce divine, de l’amour de Dieu, d’un cœur à cœur avec le passé évangélique.                                   

 

Peu à peu, les écrits ont été analysés, réfléchis, certains ont essayé d’instaurer d’autres règles, d’autres dogmes. Ils ont créé, dans leur désir d’élévation, une tour d’ivoire autour d’eux-mêmes. Ces êtres, qui aspiraient  à goûter à la plénitude divine, ont fini par croire que seul l’Esprit était bon et que la chair était mauvaise car elle entraînait la chute, car elle empêchait la maîtrise de l’Esprit.

 

Il y a donc ceux qui se sont instaurés à leur tour comme détenteurs de la vérité, faisant de leur mieux, se réunissant, devenant solidaires pour se retirer peu à peu du monde de la tentation, de la chute. S’ils étaient demeurés connectés à l’Esprit d’évangile, ils auraient su que tout est bon et que tout est juste en ce monde, mais en voulant prendre du recul, en devenant à leur tour une structure, une religion, ils ont adopté une position dogmatique et extrémiste qui leur a valu des représailles de l’Église.

 

De la même façon par la suite, les troubadours se sont eux aussi campés dans une position radicale, mais à l’autre bout du spectre. Ils ont vénéré l’amour humain, divinisant le corps de la femme et recherchant, dans les jeux de séduction, un lien vers la plénitude du soi. Tout comme les cathares, ils avaient une vision limitée de l’amour : les premiers prêchant l’abstinence et les autres l’excès… plutôt que le véritable équilibre de l’âme ET de la chair.

 

Dans l’évangile de Jean, c’est vraiment dans l’amour des uns et des autres que nous retrouvons le chemin vers le divin : c’est dans l’amour de soi, dans le respect de nos besoins, de notre liberté, de nos choix, de ce corps qui nous a été prêté, que nous trouvons le contact du retour à l’origine de qui nous sommes réellement.

 

Vous qui aspirez à connaître les cathares, il va de soi que vous cherchez à goûter à cet absolu qu’est l’amour divin présent en toute chose, présent dans toute vie ; non pas dans le sacrifice, l’abstinence et le refus de soi, mais bien par l’ouverture aux autres par la fusion de cœur à cœur entre humains, entre frères et sœurs non seulement en tant qu’hommes et femmes mais en tant que frères solidaires poursuivant les mêmes buts, recherchant à atteindre le même paradis, aspirant à goûter au bonheur à chaque instant.

 

Nombreux sont ceux qui ont recherché les trésors croyant que ce qui pouvait mener à la joie était la possession, les avoirs de ce monde, les richesses illusoires des grands seigneurs. En vérité ce que les cathares ont tenté de protéger ce sont les textes d’origine, ceux qui n’avaient pas été retouchés, ceux qui n’avaient pas été censurés et qui présentaient les paroles de celui que vous appelez le Messie et qui nous invitaient à retrouver l’amour, qui nous expliquaient que de vie en vie, d’existence en existence, nous poursuivons toujours ce même but, cette même quête de faire l’équilibre entre l’humain et le divin en nous-mêmes.

 

Cette vérité vous la retrouvez aujourd’hui. De plus en plus de gens parlent de loi universelle. Ce que vous appelez la loi d’attraction, de manifestation, c’est tout simplement l’incorporation de l’Esprit divin dans la chair, c’est l’élévation de l’âme au point où l’on goûte à la plénitude divine qui permet de créer, d’attirer à soi le meilleur. Il ne suffit point de penser, de réfléchir, de faire des choix mais bien de retrouver la paix, la joie, de se laisser remplir de l’amour de Dieu et de savoir que Dieu ne veut que notre bonheur à chaque instant.

 

Lorsque vous en êtes convaincus, lorsque vous retrouvez ce lien privilégié avec votre Père, que vous laissez l’Esprit divin habiter toutes vos cellules, vous créez en vous une alchimie puissante qui libère votre côté créateur et fait en sorte que tout ce que vous aspirez à créer, à matérialiser, à concrétiser dans votre vie puisse se faire dans la simplicité et la joie, qu’il n’y ait plus de dualité, qu’il n’y ait plus de recul, qu’il n’y ait plus de vide en nous-mêmes.

 

Peu nombreux sont ceux qui ont réussi à atteindre cet état. Vous êtes à une époque privilégiée où tous ces secrets sont désormais révélés au grand jour et de plus en plus d’êtres humains sont prêts à faire les choix qui vont transformer ce monde dans lequel vous vivez.

 

C’est pourquoi, il importe non point d’essayer de fusionner avec l’Esprit cathare ou de fusionner avec l’Esprit des troubadours mais bien de vous ouvrir à l’Esprit de Dieu pour qu’il déverse sur vous l’amour infini de votre part céleste, qu’il vienne guérir votre chair souffrante, qu’il vienne vous libérer de votre sentiment de séparation pour que vous puissiez faire un avec la terre sous vos pieds, avec la vie sous toutes ses formes et que vous apportiez avec vous partout où vous allez ce rayonnement, cette lumière qui éveillera tous ceux et celles dont l’âme aspire goûter à cette plénitude  leur tour.

 

Question provenant de quelqu’un de l’assistance : Qu’en est-il de l’empreinte de Marie-Madeleine dans les châteaux cathares ?

 

Tout comme le Christ, Marie-Madeleine était une grande initiée. Quand elle est venue ici en France, ce que vous appelez la France, elle portait en elle le désir profond de faire communier les hommes et les femmes au message de son Bien-aimé.

 

Elle a fait une longue route et a laissé très peu de traces de son passage, quoi que l’on vous dise à ce sujet. Elle s’est faite discrète, se sachant menacée et pourchassée. Elle s’est mêlée aux hommes et aux femmes de son temps pour vivre avec eux, non pas en prêchant et en enseignant comme l’avait fait son bien-aimé, mais bien en demeurant un témoignage vivant, vibrant de tout ce qu’elle avait vécu, de toute ce qu’elle avait compris, reçu, de tout ce qu’elle avait intégré dans son âme et dans sa conscience.

 

Ce qui fait que tant d’entre vous sont interpellés par l’énergie de Marie-Madeleine, c’est qu’elle représente aux yeux de plusieurs le féminin sacré, la femme qui retrouve enfin sa dignité, sa pureté virginale qui peut être considérée à l’égal de l’homme et qui peut ouvrir la voie menant au cœur, aux sentiments, à l’âme dans son essence la plus pure.

 

De cette femme humble, courageuse et généreuse, vous avez fait un archétype, vous l’avez élevée à un rang dont elle-même rougirait si elle entendait certaines paroles qui sont prononcées à son sujet. Essentiellement, l’Esprit de Marie-Madeleine se retrouvait tout simplement dans l’énergie des cathares, des occitans qui considèrent la femme dans son essence, sa grâce et son ouverture de cœur.

 

Cette présence féminine, nous pourrions la retrouver dans bien des femmes, dans bien des figures de l’Histoire ; le besoin de retourner aux sources, le besoin essentiel de retourner à l’Esprit, celui qu’on appelle l’Esprit-Saint. Et comme Marie-Madeleine figure dans les personnages féminins qui sont le plus proche de cet Esprit qui n’est ni Père, ni Fils, l’énergie de Marie-Madeleine nous invite à goûter à l’équilibre, à l’harmonie entre féminin et masculin en soi… et cet Esprit perdure encore aujourd’hui.

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 4 juin 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

 RETOUR      

 

La crise : le Cri du Soi
(Version PDF)
 

Et si la crise qui se vit actuellement sur le plan de l’économie mondiale n’était que le reflet de l’état de « manque » ressenti par l’ensemble de la population du globe, dont le quotidien est davantage axé sur la « performance » que le « mieux-être »?

 

Depuis une centaine d’année, l’essor industriel et technologique nous a propulsé dans un univers de surconsommation où l’on nous a fait croire que les besoins essentiels de l’humain ne peuvent être répondu que par des « moyens extérieurs » : plus de biens, plus de sécurité, plus de confort, plus de luxe, plus… toujours plus! Or, le prix à payer sur le plan individuel devient lui aussi de plus en plus élevé : plus de pression, plus de stress… un rythme de vie tellement rapide que l’on ne prend plus le temps d’apprécier ce que l’on possède déjà!

 

Le moi individuel ET le moi collectif sont actuellement en crise. L’âme de chaque individu pousse un « cri » tellement fort que l’ensemble de la population en est venue qu’à l’entendre… Comme l’affirme le diction : nous souffrons « par où nous avons péché », ou en d’autres mots, la crise se fait ressentir précisément dans le domaine de notre vie où il y a eu le plus « d’excès ».

 

Et si la partie de vous qui « se crie » vous offrait là le plus beau des cadeaux : la chance inouïe de retrouver votre équilibre? Considérez ceci : chaque fois que vous avez, par exemple, trop mangé, comment a réagi votre corps? Si vous avez travaillé trop fort, que vous n’avez pas assez dormi, que vous avez été trop généreux avec vos proches ou que vous vous êtes trop investi sur le plan de votre cheminement, disons « spirituel »… quelles en ont été les conséquences dans votre vie?

 

Tout ce qui vit ici-bas tend vers l’équilibre : après l’abondance de la moisson vient l’hiver avec son dépouillement le plus complet. De la même façon, si l’on tente d’aller très très haut, assis sur une balançoire, le temps que cela prendra pour revenir à la position de départ sera considérable… ou il y aura de la casse! Il en va de même dans notre existence humaine : lorsque l’on se laisse entraîner dans l’excès pour un aspect donné de notre vie (souvent au détriment des autres), les parties de soi qui cherchent à retrouvent leur juste place mettront tout en œuvre pour recréer l’équilibre perdu.

 

 

Revenir à l’essentiel

 

Voilà ce qu’il y a de magique dans cette supposée « crise économique mondiale » : c’est le monde entier qui se remet en question! Tous doivent se pencher sur leurs valeurs réelles, s’interroger sur ce qui permettrait de retrouver cette harmonie déficiente entre « l’intérieur » et « l’extérieur »… entre le « savoir-faire » et le « savoir-être ».

 

Soyons réaliste, c’est le savoir-faire des générations précédentes qui nous a effectivement apporté la qualité de vie matérielle dans laquelle nous évoluons. Mais cela nous a aussi emprisonnés dans la roue de la recherche perpétuelle de solutions à ce qui, en soi, ne représentait pas véritablement de « problème » au départ. Est-il vraiment nécessaire d’avoir quatre téléviseurs à la maison, un téléphone portable pour chacun de nos enfants, soixante-quinze produits différents pour se laver les cheveux ou faire reluire son parquet?

 

Le savoir-faire, le développement intellectuel proprement dit, nous a apporté la « facilité » et la notion de « liberté de choix », au détriment de la qualité de l’air et de l’eau, ainsi que des innombrables déchets qui polluent notre planète. Pire, encore, à la détérioration de notre propre qualité de vie : notre vie de famille se perd devant la télévision, notre état de santé se dégrade par manque d’exercice, nous n’adressons plus la parole à nos voisins que par téléphone, nous passons nos week-end à « faire les boutiques » plutôt que de se « poser » et de reposer enfin!

 

Et si la « crise » s’avérait un « mal nécessaire »? L’occasion collective de se remettre en question en tant que « maîtres de la planète » pour que nous puissions nous poser cette question primordiale : prenons-nous vraiment soin de ce qui nous tient à cœur?

 

Plus encore, la peur qui vous tenaille de « perdre » de qui vous appartient (votre argent, votre emploi, votre maison, etc.) n’a-t-elle pas toujours été présente en vous-même? Si elle s’est intensifiée au cours de la dernière année, se pourrait-il que se soit juste parce que la puissance de création de votre esprit s’est elle aussi accrue?

 

 

La pensée crée

 

Tous ceux qui ont lu des livres ou entendu parler de la Loi de l’Attraction ne s’en sont peut-être pas rendu compte, mais ils ont éveillé en eux une étincelle de conscience qui a radicalement transformé leur perception de la réalité. En réalisant qu’ils avaient le pouvoir d’attirer le meilleur dans leur vie, ils ont aussi contacté la partie d’eux qui matérialise en vérité TOUTES leurs pensées!

 

Ainsi, si vous êtes généralement enthousiaste, empreint de positivisme et de gratitude pour tout ce qui va bien dans votre vie, il y a de fortes chances que votre bien-être actuel soit le reflet de votre état d’esprit. Mais si vous êtes fortement préoccupé, accaparé ou inquiété par des soucis personnels, professionnels, financiers ou autres, il y a fort à parier que ce soit vos peurs qui se concrétisent actuellement dans vos expériences de vie empreintes de déséquilibre…

 

Votre capacité de passer au travers de la crise actuelle est donc directement proportionnelle à votre capacité à surmonter vos peurs! L’unique solution pour vous en sortir? Revenir au moment présent! Ici et maintenant est-ce que je manque de quoi que ce soit? Est-ce que j’ai ce qu’il me faut pour manger et me vêtir? Ai-je un toit au dessus de ma tête et, s’il venait qu’à disparaître, vais-je m’en trouver un autre?

 

Et si la partie de vous la plus empreinte de sagesse se manifestait actuellement dans votre vie pour vous inciter à jeter un regard différent sur ce qui est important à vos yeux? Non pas ce qu’il y a à l’extérieur de vous, mais à l’intérieur?

 

 

Faire émerger le meilleur en soi-même

 

Quelles sont vos forces, vos talents, vos qualités? Les valeurs qui vous caractérisent? En faisant le bilan de vos expériences passées, ne diriez-vous pas que vous avez toujours su faire face à l’adversité, surmonter les difficultés, relever les défis rencontrés sur votre route de vie? Depuis l’enfance, malgré les moments difficiles à traverser, vous êtes demeurés solides sur vos jambes! Vous avez su préserver votre qualité « d’être ». Vous ne vous êtes pas laissé « corrompre » par les « déviations » qui auraient pu entacher votre âme…

 

Voyez-vous à quel point vous êtes merveilleux, exceptionnel et lumineux? Vous avez toujours été plein de ressources, de solutions et, même, de bon conseil pour vos proches. Vous avez tout en vous pour vous « attirer » le meilleur dans votre vie… Il vous suffit de retrouver enfin l’équilibre entre ce qui est « bon » pour votre moi intérieur ET pour l’ensemble de la collectivité.

 

N’est-ce pas notre plus grand défi à tous? Changer le « OU » en « ET »! Ne plus avoir à choisir entre moi OU les autres, mais retrouver le juste milieu entre « donner » ET « recevoir ». Ne plus seulement me reconnaître pour ce que je fais, ce que j’accomplis, mais pour ce que JE SUIS intrinsèquement. Ne plus chercher à faire profiter les autres seulement de mon « savoir-faire », mais AUSSI de mon « savoir-être »! Plus je rayonne de confiance, de sérénité et de bonheur, plus je communique cet état de conscience à mon environnement et à mes proches.

 

Le « savoir-faire », c’est trouver une solution extérieure à un problème précis dans un temps donné… En psychologie, c’est modifier son comportement pour s’extirper de la douleur qu’il nous cause. En économie, c’est « remplir le trou » laissé par un excès de dépenses. Sur le plan technologique, c’est faire plus et mieux que ses prédécesseurs. Et, ainsi, la roue continue de tourner sans jamais s’arrêter, sans jamais être pleinement « satisfait » de son sort.

 

Le « savoir-être » consiste plutôt à réaliser que « tout est parfait, ici et maintenant ». Que je ne « manque » de rien, que je peux choisir dans le moment présent « d’être bien » et d’apprécier la vie telle qu’elle se présente. Le « savoir-être », c’est mesurer mes acquis et m’en servir comme levier pour générer encore plus de « mieux-être » dans ma vie. C’est me faire confiance et réaliser que je suis continuellement « soutenu » par la partie de moi qui sait QUI JE SUIS RÉELLEMENT!

 

 

Être comblé… de l’intérieur!

 

En fait, se pourrait-il que la crise soit l’occasion rêvée pour chacun de nous de prendre conscience tout simplement que : JE SUIS un être à la fois humain ET divin? Que la plénitude se vit d’abord de l’intérieur vers l’extérieur et non le contraire?

 

Nous assistons actuellement à un changement de paradigme phénoménal qui va modifier l’ensemble des comportements humains et faire enfin advenir le « Paradis sur Terre »! Dans les circonstances, nous avons deux choix : résister, se plaindre et avoir peur OU focaliser notre attention sur le positif, considérer nos acquis et laisser émerger nos forces intérieures insoupçonnées. Si on change le « OU » en « ET », ça voudrait dire de CHOISIR de continuer d’avoir foi en soi-même MÊME SI parfois la peur nous envahit.

 

Ainsi, lorsque des problèmes se présentent à nous, plutôt que de chercher des solutions « temporaires » en mettant en pratique notre « savoir-faire », nous sommes invités à considérer l’invitation de notre âme à identifier quelle est la dimension de notre vie actuellement en déséquilibre et utiliser notre « savoir-être » pour retrouver l’harmonie en soi-même… en se recentrant sur l’essentiel : le divin illimité présent dans tout notre être.

 

Être comblé de l’intérieur, c’est ne plus chercher à tendre vers l’idéal ou à « monter au ciel », mais plutôt laisser la lumière divine « descendre » dans notre cœur pour occuper toute la place, résorber tous les manques et dissiper toutes les illusions de « crise ». En s’accordant tout l’espace nécessaire pour fusionner avec notre « SOI » divin, il n’y aura plus aucune raison pour nous de pousser des « cris », sur quel que plan que ce soit! Il suffit de dire OUI au meilleur en soi-même…

 

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 avril 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR      


 

L'ALCHIMIE DU MOMENT PRÉSENT

(Version PDF)
 

Et si vous étiez un puissant alchimiste, doté de la capacité de transformer non seulement votre vie, mais tous les événements que vous rencontrez au quotidien? Tous ces problèmes, soucis, préoccupations et incidents de parcours qui viennent perturber votre existence, vous le savez, ne sont pas là par hasard! Au plus profond de vous-même, votre âme aspire à ce que vous vous reconnaissiez dans toute votre splendeur, que vous irradiez pleinement de toute cette lumière qui vous habite.

 

Aussi, attire-t-elle sur votre route toutes les situations propices à votre développement sur tous les plans, dans toutes les dimensions de votre être (physique, émotionnel, intellectuel et spirituel). Son unique but : votre plein épanouissement, votre souveraineté christique… l’intégration totale de votre Essence divine dans toutes vos cellules et tous vos corps énergétiques.

 

Aux yeux de l’âme, il n’y a que deux façons de fusionner avec le Divin en soi : « de gré » ou « de force »… Vous intégrez votre Divinité de plein gré chaque fois que vous reconnaissez que VOUS créez votre vie, que vous êtes LUMIÈRE, que votre êtes un Enfant de Dieu, semblable en tout point à votre Créateur, rempli d’Amour et de possibilités illimitées… Bref, chaque fois que vous vous percevez de manière positive, demeurant ouvert-e et conscient de votre place dans l’Univers, vous rayonnez d’Énergie lumineuse et irradiez la Gloire du Père.

 

Sans doute connaissez-vous la question magique à la base de la Loi de la Quintessence? Elle se rédige en ces termes : une pièce de monnaie vaut-elle moins cher du côté pile que du côté face??? En d’autres mots, vos fragilités, vos défauts, vos « noirceurs », vos erreurs et vos « mauvais coups » entachent-ils de quelque façon que ce soit votre Lumière intérieure? La réponse est NON!

 

De la même façon qu’un euro ou un dollar ont la même valeur que les déposiez du côté pile ou face lorsque vous vous en servez chez le boulanger, les expériences de la vie, les échecs et les traumatismes ne sont là que pour vous faire prendre conscience «  DE FORCE » de votre VRAIE VALEUR!!!

 

Prenez un instant pour jeter un regard différents sur les moments les plus intenses, les plus difficiles de votre vie… n’est-ce pas dans l’adversité que vous avez développé vos plus grandes forces, déployé votre plus grande puissance intérieure, révélé vos talents les plus secrets et reçus les « cadeaux » les plus riches sur le plan de votre évolution?

 

Et si, chaque fois qu’une difficulté se présente, vous pouviez vous demander « Quelle histoire dévalorisante suis-je en train de me raconter sur moi-même pour que mon âme éprouve le besoin de m’inciter à dépasser mes limites en relevant des défis qui me permettront de me reconnaître encore plus? »

 

Tout se passe ici et maintenant, dans votre Esprit, dans vos pensées et les émotions qui vous animent envers vous-même. En fait, la vie vous traite comme vous vous traitez vous-même pour que non seulement vous preniez conscience de ce que vous vous faites subir comme « agression intérieure », mais pour vous prouver « hors de tout doute » que vous avez tort de vous dévaloriser ainsi…

 

De gré ou de force… Je ME reconnais pleinement ici et maintenant, à chaque instant OU l’occasion me sera « offerte » de le faire à travers les défis (problèmes, épreuves, conflits, etc.) qui me sont présentés au quotidien. Plus j’ai de difficulté à croire en moi-même, plus les défis qui me seront « imposés » seront « grands », exceptionnels », « hors du commun » (lire : lourds, ardus, complexes, périlleux, etc.)

 

Et si la solution aux problèmes de votre vie n’était pas de trouver le « moyen » pour les surmonter ou les éliminer, mais bien de constater que VOUS avez tout en vous-même pour y parvenir? Vous l’avez déjà maintes fois prouvé auparavant! Peu importe ce que vous avez subi, souffert, enduré, supporté… vous êtes encore là, debout, vivant, majestueux! Les épreuves et les blessures du passé n’ont rien enlevé à votre Lumière intérieure, à vos innombrables qualités, à votre ouverture à l’autre, à votre capacité de manifester le meilleur dans votre vie!!!

 

En cela réside l’un des plus grands principes alchimiques de tous les temps : votre habileté à transformer votre réalité actuelle réside non pas dans la mise en place de solutions « extérieures », mais dans la pleine révélation de votre puissance divine « intérieure ».

 

VOUS pouvez changer les choses, améliorer la situation. Il vous suffit de « CHANGER D’ATTITUDE », de voir la réalité pour ce qu’elle est réellement : une « opportunité » de refaire la paix en vous-même, ici en maintenant!

 

Je vous donne un exemple : dernièrement, j’ai invité une amie très chère à venir travailler dans mon entreprise. Cette femme exceptionnelle, joviale, authentique et aux multiples talents me paraissait un atout précieux à adjoindre à mon équipe dynamique. Bien entendu, je reconnaissais en elle des qualités que JE ne m’appropriais pas.

 

C’est pourquoi j’ai été fort déçue de constater qu’après avoir accepté mon invitation, elle se désistait au bout de quelques jours. Je me suis donc intériorisée et me suis demandé quel était le « cadeau » que mon âme m’envoyait dans une telle situation. Outre le fait que je ne me reconnaissais pas entièrement, j’ai pris conscience de mon besoin d’être davantage entourée d’amis avec qui je pourrais « avoir du plaisir » à travailler. Mon erreur? Le besoin d’associer « travail » et « amis »…

 

Premièrement, comme je voyage beaucoup, je manque parfois de temps pour « cultiver » les amitiés qui me sont chères… Toutefois, ce n’est pas en associant mes amis à mon entreprise que je vais « travailler » moins! Deuxièmement, si j’ai le besoin de m’associer à ma meilleure amie et que celle-ci refuse, est-ce le reflet de comment je me traite? Puis-je affirmer haut et fort que JE SUIS ma meilleure AMIE? Sinon, pas étonnant que mon âme tente de porter ce fait à mon attention… de gré ou de force…

 

Ces prises de consciences m’ont non seulement apaisée, mais m’ont permis de réaliser que ma copine ne me laissait pas tomber : au contraire, elle m’offrait l’opportunité de choisir de maintenir une relation davantage profitable pour toutes les deux, en préservant la nature « ludique » de nos relations.

 

En identifiant le « cadeau », la « magie » qui opère en tout ce qui vit, la transmutation alchimique s’est opéré en moi ET à l’extérieur de moi.

 

Par contre, il aurait pu en être autrement. Une autre amie d’enfance, fort attentionnée et jouant quelque peu au « thérapeute », m’a fait remarqué que j’éprouvais déjà des problèmes d’amitié dans mon tout jeune âge et que cela faisait sans doute partie de mon « karma » d’être laissée pour compte. Pour moi, c’était un petit « test » de l’univers : allais-je demeurée tournée vers l’avant, focalisée sur ma Lumière, ou me laisser envahir par le doute et les tourments intérieurs?

 

Bien entendu, il est tellement facile de s’apitoyer sur son sort! Pour moi qui suis née rousse, tous les « malheurs du monde » associés à cette couleur de cheveux (que je n’aimais pas, soit dit en passant), me sont « tombés dessus » étant enfant. Outre les « Poil de carotte » et « Sorcière sortie de l’enfer », j’ai eu droit, entre l’âge de 6 et 11 ans, à l’insulte suprême : alors que je me lavais la crinière tous les jours, certains gamins ont décrétés que j’avais des « poux » et donc, qu’on devait me fuir ou croiser les doigts en me voyant pour ne pas les attraper.

 

Si je me suis sentie « stigmatisée » pendant des années, cela ne m’a quand même pas empêchée de jouir d’amitiés solides et profondes avec des personnes qu’il m’arrive encore de croiser aujourd’hui. Néanmoins, l’événement actuel aurait pu raviver cette blessure en moi et m’affecter encore plus profondément, vous en conviendrez.

 

C’est là que se joue toute la différence entre focaliser son attention sur le côté positif de la pièce de monnaie (comment je me suis sortie de cette douloureuse réalité au fil des ans) ou le côté négatif (ça m’arrive encore, pauvre de moi!).

 

Chaque fois que l’on regarde en arrière, que le poids du passé s’impose sur nos épaules, que la souffrance remplit notre cœur… nous avons deux choix : manifester notre pouvoir alchimique de transformation dans le moment présent ou se laisser accabler et paralyser par les « illusions » du mental qui confond le présent et le passé en une seule et même douleur limitative.

 

Le poids du passé peut devenir tellement lourd qu’il nous empêche de voir tout ce qu’il y a eu de beau et de bon qui soit ressorti de ces expériences que nous avons traversées. De focaliser son attention sur les blessures et incidents de parcours ne contribue qu’à nous faire se sentir encore plus impuissant face à la situation présente.

 

Tandis qu’au contraire, le fait de prendre conscience de ce que ce vécu m’a apporté comme richesse (pour ma part, cela m’a véritablement ouvert le cœur à la souffrance des gens et au désir de les aider à grandir) – de tout ce que j’ai acquis, compris, intégré et guéri dans ma propre vie – me donne au contraire encore plus de puissance pour transmuter la situation actuelle en Lumière!

 

Vous aussi vous avez le choix : chaque fois que vous vivez quelque chose de difficile : une rupture, un conflit, un accident, une problématique qui vous semble insurmontable… regardez-vous vers l’avant ou vers l’arrière? Y voyez-vous un drame ou une blessure qui ressurgit OU l’occasion de reconnaître vos acquis, cesser de vous dévaloriser et de vous révéler à vous-même toute la Lumière qui vous habite?

 

Vous êtes un alchimiste! Vous possédez la puissance de transmutation requise pour métamorphoser la situation qui vous oppresse en victoire de l’âme sur la matière. Il vous suffit de vous élever et de CHOISIR de ne voir que le positif dans la réalité « illusoire » qui vous entoure!

 

Vous méritez le meilleur : l’emploi de vos rêves, des amitiés enrichissantes, de l’amour à profusion, l’abondance illimitée, la santé parfaite, la plénitude à chaque instant… Ce que l’on visualise se matérialise, ce que l’on nourrit porte fruit, ce que l’on bénit nous ravit.

 

L’ultime secret du bonheur : le moment présent. Tout est parfait, ici et maintenant. Les blessures du présent ou du passé n’ont plus de prise sur vous lorsque vous contemplez tout le chemin parcouru, que vous comptabilisez tous vos succès et vos réussites, que vous honorez l’ÊTRE merveilleux, divin et illimité que VOUS ÊTES RÉELLEMENT!

 

Et, summum de votre triomphe, plus vous dévoilerez au monde cette divine puissance alchimique en vous-même, plus votre vie sera lumineuse… et plus vous incitez vos proches à eux-mêmes se reconnaître et transformer leur propre vie. Ainsi, tous ensembles, nous parviendrons à incarner dans notre chair la Lumière divine co-créatrice illimitée qui fera revivre sur Terre le Paradis dont nous rêvons tous…

 

Se voir tel que Dieu nous a créé, c’est s’aimer tel qu’Il nous aime : inconditionnellement, irrémédiablement… à l’infini!

 

Avec tout mon Amour!  Bianca

  

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 13 février 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes

 

 RETOUR      


 

2009 : La Co-Création au service du Nouveau Monde

(Version PDF)
 

Vous êtes des Êtres créateurs, vous l’avez toujours été. Le film et le livre « Le Secret » n’ont fait que révéler au grand jour les fondements de la Loi de l’Attraction, qui n’est qu’UNE des 12 Lois Universelles connues pas les Sages et les Mystiques depuis des millénaires. La différence c’est qu’une fois que cet aspect de vous-même est dévoilé à votre conscience, il n’y a plus de retour en arrière possible. Vous devenez pleinement responsable de votre destin et de tout ce que se passe dans votre vie.

 

Prenons un exemple éloquent : imaginez que vous avez toujours roulé avec une voiture qui vous semblait bien « ordinaire » – parce qu’en fait personne ne vous en avait expliqué les propriétés exceptionnelles – et que, tout-à-coup, vous découvrez que vous conduisiez en réalité une voiture de course de grand luxe! Bien entendu, dans un premier temps, vous êtes heureux de pouvoir bénéficier de ses nouveaux avantages, tels sa rapidité extrême et sa maniabilité prodigieuse; vous vous réjouissez d’être élevé au statut de « pilote de course » et d’avoir enfin le droit de faire de la vitesse sur la route.

 

Toutefois, ce n’est pas parce que vous conduisez une telle voiture que vous savez la maîtriser à la perfection. Le problème avec ce genre d’automobile, c’est qu’au moindre coup de volant, elle vous obéit au doigt et à l’œil. Tant que vous êtes vigilant, concentré sur la route, il n’y a pas de souci… Or, la moindre distraction, le moindre obstacle peuvent perturber votre conduite, voire vous envoyer « valser dans le décor » ou, pire encore, vous fracasser contre un mur.

 

On dit qu’il n’y a pas de mauvaises voitures, seulement de mauvais conducteurs. Et vous, de quelle façon conduisez-vous votre vie? Lorsque les personnes de mon entourage ont découvert la Loi de l’Attraction, elles se sont mises à formuler leurs vœux, leurs souhaits et leurs aspirations les plus chères. Elles y ont investi du temps, de l’énergie et des efforts qui, pour la plupart, sont demeurés sans résultats concrets.

 

À mes yeux, c’est comme si, depuis des années, elles avaient semé des graines de carottes dans leur jardin et que, tout d’un coup, elles se rendaient compte qu’elles en avaient marre des carottes et décidaient de planter des brocolis à la place. Puis, au bout de quelques jours, ou quelques semaines, elles étaient étonnées de ne trouver encore que des carottes dans leur potager… Avaient-elles pris le temps de déraciner leurs vieux légumes : les pensées limitatives qu’elles nourrissaient depuis des décennies? S’étaient-elles appliquées à désherber leur petit bout de terre envahi par les mauvaises herbes : les anciens schémas et programmations qui ont orientés leur vie jusqu’à maintenant? Non, ces gens s’étaient contentés de planter quelques graines de vision « positive », dans une « plantation » d’ondes négatives!!!

 

Si, comme eux, vous avez cru que les enseignements du « Secret » ou tout autre livre du genre étaient telle une « baguette magique » qui ferait apparaître des « brocolis » dans votre assiette ou des miracles dans votre vie, il y a fort à parier que vous aussi avez été déçu-e!

 

Pour cultiver un jardin, cela exige maints efforts, mais surtout, essentiellement, de la confiance et une bonne dose de patience. De même, on ne devient pas pilote de course en quelques jours, il importe de consacrer des heures et des heures pour faire l’apprentissage de cette façon différente de [se] conduire, ainsi que des mois entiers d’entrainement intensif… avant même de pouvoir s’élancer sur une piste en circuit fermé! Et on n’imaginerait même pas avoir l’idée d’aller circuler sur la voie publique… sous peine de devenir soi-même un « danger public »!!

 

Et si la nouvelle année qui débute était pour vous l’occasion de développer peu à peu vos facultés co-créatrices d’une manière constructive en CHOISISSANT de « cultiver » une nouvelle façon de penser et d’envisager votre existence sous des auspices plus favorables? Vous savez qu’apprendre à conduire avec vigilance ne fera pas disparaître les obstacles sur votre route, ni les éventuels incidents de parcours… Tout au plus, vous serez mieux « équipé » pour faire face aux imprévus et, peut-être, anticiper à temps les mauvaises manœuvres d’un autre conducteur ou éviter de justesse un accident imminent.

 

Le fait d’avoir la pleine maîtrise de votre véhicule non seulement vous permet de rouler en toute quiétude, mais vous devenez aussi « rassurant », voire même un exemple à suivre pour ceux que vous croisez sur votre route! Ainsi, concrètement, le fait de focaliser votre attention sur des pensées positives, sur tout ce que va déjà bien dans votre existence, vous permet de « semer » de plus en plus de graines de « positif » dans votre « jardin intérieur », mais surtout, de transformer votre conception de la vie en une vision plus « nourrissante », et plus « ressourçante » tant pour l’âme que l’esprit.

 

Pour vous y aider, permettez-moi de vous proposer un exercice des plus judicieux, facile à intégrer au cœur de votre quotidien. Chaque fois qu’une peur, une angoisse ou un doute jaillit en vous-même, par exemple que vous craignez de ne pas être à la hauteur, de décevoir les gens, de ne pas réussir ce que vous tient à cœur ou de ne pas parvenir à surmonter la difficulté qui se présente dans votre vie, voici ce qui vous permettra de reconnecter de manière tangible avec votre puissance intérieure co-créatrice :

 

Prenez une grande feuille blanche sur laquelle vous dessinez une balance. Plutôt que celle-ci soit munie de plateaux, dessinez plutôt un seau de bonne envergure de chaque côté du balancier. Dans un premier temps, du côté gauche de la feuille, inscrivez à l’intérieur du seau votre problème, votre souci et/ou votre perception négative de vous-même.

 

Puis, dans le seau de droite, inscrivez toutes les fois où vous vous souvenez avoir déjà rencontré ce genre de difficulté auparavant, toutes les fois où vous avez su trouver une solution pertinente, toutes les fois où vous êtes « retombé-e » sur vos pieds, toutes les fois où vous êtes « passé-e au travers » de situations semblables, toutes les fois où la chance a tourné en votre faveur, toutes les leçons que vous avez tirées de ces expériences, tout le cheminement que vous avez parcouru grâce à de tels « incidents de parcours » et même, toutes les qualités que vous avez développées au fil des ans à travers de tels événements qui vous paraissaient insurmontables au départ…

 

Imaginez que chaque exemple que vous notez est comme une goutte qui remplit le seau de droite. Au besoin, agrandissez le seau en ajoutant un niveau de plus au bas de la feuille. Voyez-le augmenter de volume, déborder même, pour qu’au bout du compte, le seau de droite occupe de plus en plus de place sur la feuille, au point de ne pouvoir qu’obligatoirement faire « basculer la balance » du côté positif.

 

Peut-être avez-vous déjà entendu cet exemple, mais l’avez-vous vraiment déjà expérimenté dans tout votre Être? Visualisez que ce seau de l’Abondance et de la pleine Reconnaissance de vous-même, il est en vous, bien présent dans votre cœur. Chaque fois que vous vous dénigrez, que vous vous désespérez, c’est comme si l’eau vive qui abreuve votre âme se répandait sur le sol.

 

De même, chaque fois que vous faites passer les « responsabilités » et les « obligations » extérieures avant vos propres besoins et votre propre bien-être, que vous donnez généreusement votre temps et votre énergie à tous ceux qui vous entourent, en vous oubliant ou en vous « sacrifiant » pour les autres, c’est comme si vous leur « donniez à boire » sans prendre soin de vous préserver un minimum vital d’eau potable pour assouvir votre propre soif. Pas étonnant que des pensées douloureuses ou négatives remontent alors à votre conscient : ce ne sont là que les « complaintes » de votre moi intérieur réagissant à votre propre négligence envers vous-même!

 

Il en va de la même façon pour les problèmes et difficultés rencontrées au jour le jour : si vous êtes dans de bonnes dispositions, serein, centré, jouissant d’un bon équilibre tant sur le plan physiologique qu’émotionnel, il y a de fortes chances que rien ne vous apparaisse comme « dramatique ». Mieux que cela, vous aurez tendance à chercher à relever de nouveaux défis pour stimuler votre propre reconnaissance en vous-même et sentir que vous continuez d’évoluer dans votre cheminement vers le plein épanouissement sur tous les plans.

 

Lorsque vous êtes fier-fière de vous, dynamisé par les expériences positives de votre vie, c’est comme si vous vous appliquiez à « maintenir à flot » votre seau d’eau intérieur. Lorsque vous choisissez d’entretenir des pensées agréables envers vous-même, c’est comme si vous consacriez tous vos efforts à ne « semer » que des « brocolis » ou tout autre légume dont vos raffolez dans votre jardin intérieur, donc à « cultiver » consciemment l’Abondance dans toutes les sphères de votre vie. Lorsque vous demeurez centré, présent à vous-même et attentif aux petites choses du quotidien qui vous font du bien, c’est comme si vous vous mettiez au volant de la voiture de vos rêves et que vous en assumiez la pleine maîtrise; vous faites de votre propre véhicule personnel, votre Être tout entier, un pur bolide qui vous mènera là vous vous le désirez, au moment que vous le souhaitez, vous garantissant d’arriver à bon port sain et sauf, en toute sécurité!

 

Et plus vous vous sentirez « rassuré-e », « rassasié-e », épanoui-e, comblé-e et satisfait-e, plus vous découvrirez et intégrerez la manière « positive » de vous maintenir dans cet état de bien-être… pour votre plus grand bonheur! Les « sceptiques » et les « opposants » à la loi de l’Attraction ont bel et bien raison : il n’y a pas de Secret! Les « pensées magiques » n’existent pas puisque votre qualité de vie n’est que le résultat de la somme des croyances que vous entretenez envers vous-mêmes… Alors, de quel côté penchera votre balance intérieure?

 

2009 est une année charnière qui nous permettra d’expérimenter en profondeur notre puissance créatrice, tant individuelle que collective. Déjà nous pouvons mesurer l’impact de la « désinformation pernicieuse » qui nourrit les peurs et engendre des mouvements de panique, tant sur le plan économique que politique. L’importance de demeurer centré est encore plus grande que par le passé (rappelez-vous : vous êtes désormais au volant d’une voiture de course!) car votre capacité de manifestation s’intensifie et la rapidité à laquelle vos pensées se matérialisent s’accentue au même rythme que le temps s’accélère…

 

Plus que jamais le « libre arbitre » prend son sens dans la réalité que notre humanité se crée actuellement au plan planétaire : ceux qui choisissent de se maintenir dans une vibration de sérénité et de confiance en l’avenir voient leurs expériences de vie servir de fondations ou de levier pour générer encore plus de bonheur dans leur existence. Tandis que ceux qui se laissent déstabiliser par les événements « extérieurs » ou « perturbateurs » auxquels ils sont confrontés n’en souffrent que davantage sur tous les plans (professionnel, interpersonnel, financier, sociopolitique, etc.).

 

Pour vous aider à « garder la tête froide », à demeurer centré, repensez à l’exercice de la balance : le seau le plus plein est celui qui fera « pencher » votre réalité vers le côté positif ou négatif. Pour ma part, quand certains « prophètes de malheur » me font parvenir des mails annonçant des « catastrophes imminentes » ou me tiennent des propos à saveur « apocalyptique », je visualise ces personnes faisant le bilan de tout ce qu’il y a de positif dans leur vie afin que ces pensées n’obscurcissent aucunement leur futur proche ou lointain. Quand on me reproche de ne pas être « réaliste », voici ce que je réponds habituellement :

 

« Imaginons que vous avez raison, que, disons, la fin du monde aura bel et bien lieu en 2012. Pour les trois prochaines années, vous allez vous inquiéter, vous tourmenter et gâcher votre vie. Une fois que tout sera terminé, vous pourrez alors me dire « J’avais bien raison! ». Pour ma part, je préfère choisir de profiter de la vie, de savourer pleinement chaque instant et d’avoir confiance que le meilleur est encore à venir. Tant et aussi longtemps que cela durera, que ce soit une journée, un mois ou une décennie, je demeurerai enthousiaste…  car, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir! »

 

En bref, je préfère m’appliquer à être heureuse ici et maintenant que de chercher à « avoir raison » à tout prix!!! À mes yeux, ce que je « sème » aujourd’hui, c’est ce qui portera fruit demain… que ce soit dans cette vie-ci ou dans la suivante! En optant pour une telle attitude, je ne peux donc qu’être gagnante à court et à long terme…

 

De plus, en me créant une réalité harmonieuse et équilibrée, je « donne l’exemple vivant » qu’il est possible pour chaque personne que je rencontre de faire de même dans sa propre vie. Je favorise ainsi « l’effet d’entraînement » qui incitera les autres à vouloir eux aussi choisir le bonheur et créer un environnement favorable à l’émergence d’un nouveau mode de vie plus équitable pour tous.

 

En avançant tous dans la même direction épanouissante sur tous les plans, nous devenons co-créateurs du « Nouveau Monde », de ce « Paradis sur Terre » auquel nous aspirons tous… Nous faisons ainsi pencher la balance planétaire du « bon » côté favorable au plus grand nombre. Tout part de vous. Tout est déjà présent en vous-même. Il vous suffit de prendre le temps de reconnaître enfin votre plein potentiel créateur qui agit à chaque instant dans toutes les sphères de votre vie. Vous êtes déjà un bon « conducteur », accepterez-vous de mettre tout en œuvre pour parvenir à la « maîtrise » totale de votre véhicule divin et illimité?

 

C’est du moins ce que je vous souhaite du fond du cœur pour 2009 et les années à venir!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 13 janvier 2009,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

 RETOUR      


 

Le chakra gouverneur : libérer le trésor en soi-même

(Version PDF)
 

Imaginez que vous êtes une âme évoluant dans la quatrième dimension. Vous habitez pleinement votre corps de lumière, somptueux et illimité. Vous jouissez de la pleine maîtrise des quatre dimensions présentes en vous-même, ayant appris à aligner tous vos corps énergétiques, tant au niveau physique, qu’émotionnel, mental et spirituel. Mais vous en voulez plus. Vous souhaitez passer dans les plans supérieurs, dans la cinquième, sixième et septième dimension. Votre but ultime: vivre dans la plénitude absolue à chaque instant dans toutes les parcelles de votre Être.

 

Et vous savez que c’est possible. D’autres l’ont fait avant vous. Ils sont venus sur Terre et sont parvenus à transmuter leur densité corporelle ainsi que tous leurs corps subtils en pure lumière divine. Mieux encore, ce faisant, ces maîtres ont contribué à illuminer les nombreuses personnes qui les entouraient, voire transmettre l’espoir d’un monde meilleur et éveiller ce potentiel divin à l’intérieur de milliers d’autres personnes… leur témoignage vivant se transmettant d’une génération à l’autre à travers les siècles et les millénaires.

 

Votre âme aspire à faire elle aussi une différence, pour elle-même et pour tous ceux de son « espèce »… ayant eux aussi choisi de relever le défi de l’incarnation terrestre. Or, vous savez que les vibrations denses et empreintes de dualité présentes dans la troisième dimension risquent de jeter un voile obscur sur tout ce que vous savez, de vous faire oublier qui vous êtes réellement et tout ce que vous avez intégré jusqu’à maintenant.

 

Qu’à cela ne tienne, vous êtes quand même prêt à sauter dans le vide, sachant que, dans l’au-delà, des milliers d’âmes lumineuses, imprégnées de la même énergie divine que vous, vous accompagneront dans l’invisible et mettront tout en œuvre pour vous aider à vous rappeler, à chaque instant, votre ultime mission: réintégrer votre lumière divine dans toutes les cellules de votre Être.

 

Seulement voilà. Pour pouvoir vous incarner sur la Terre, et ainsi descendre dans la troisième dimension, vous devez prendre toute l’Énergie que vous avez emmagasinée au fil de votre évolution… et la faire entrer dans un petit bout-de-chou de quelques dizaines de centimètres! Wow, comment y arriver?

 

Au moment de vous incarner, trois des quatre dimensions présentes en vous-même sont déjà solidement intégrées. Ce sont ces dimensions stables et équilibrées que vous privilégiez comme véhicule pour descendre dans la matière. Quant à la quatrième, elle constitue la partie de vous qui est probablement la plus lumineuse : votre trésor caché. Et elle constituera votre défi d’incarnation. Ainsi, au fil de votre passage sur Terre, au fur et à mesure que vous grandirez, prendrez de l’expansion, vous créerez une place pour que cette quatrième dimension fasse à nouveau partie intégrante de votre être. D’où le terme « Incarné », ou plutôt « in-quart-né », c'est-à-dire « faire naître en vous le ‘quart’ qui vous permettra de redevenir un Être de Lumière, plénier et souverain ».

 

Lorsque nous arrivons ici sur Terre, nous sommes donc aux trois-quarts de notre potentiel multidimensionnel et notre défi se résume à faire entrer en nous-même le quatrième quart… pour ainsi pouvoir accéder aux dimensions supérieures de notre évolution. D’où l’importance d’identifier ce défi à relever, cette dimension que nous avons à intégrer. Quelle est la partie de nous qui était tellement lumineuse qu’elle n’a pas su trouver une place dans le poupon que nous étions à notre naissance?

 

Nous passons toute notre vie à tenter de reconnecter avec cette énergie. Souvent, il s’agit précisément de ce que nous voulions offrir de plus grand, de plus beau aux personnes avec lesquelles nous avons choisi de vivre notre expérience terrestre.

 

Imaginez, par exemple, que votre choix se soit arrêté sur un père très exigeant pour qui les choses les plus importantes sont le dur labeur et les résultats, et sur une mère qui valorise les performances scolaires et le développement de l’intellect. Vous faites consciemment le choix de ces parents du haut de votre nuage car vous espérez apporter à l’un comme à l’autre la légèreté qui leur manque. Vous choisissez donc de mettre l’accent, par exemple, sur votre côté artistique, créatif, insouciant…

 

Ou encore imaginez que la mère que vous avez choisie soit très spirituelle, connectée et branchée sur l’au-delà, et que votre père soit plutôt bohème, artisan. Le défi que vous avez choisi de relever est probablement de leur montrer comment s’ancrer davantage dans la matière, mettre leurs pieds bien par terre et prendre davantage leur place.

 

Que vous ayez un choix d’incarnation ou un autre, quel que soit l’énergie de lumière que vous avez souhaité répandre autour de vous, il se peut très bien que votre famille terrestre, en constatant votre différence, ait davantage souhaité vous mouler selon leurs croyances plutôt que d’accueillir et prendre avantage de cette différence. Ils ont essayé - et probablement réussi - à vous mettre dans une boîte, à vous caser, sinon à vous « casser ».

 

Pourtant, vos parents ont cru bien faire, car ils souhaitaient plus que tout vous offrir le meilleur d’eux-mêmes. En vérité, si nos parents n’ont pas su dire oui à la partie la plus lumineuse d’eux-mêmes, comment peuvent-ils être en mesure d’accueillir cette énergie de pure lumière chez leur nouvel enfant? Or, ce n’est pas parce que votre famille terrestre ne vous a pas accueilli à bras ouverts depuis votre naissance que cela signifie que la porte est définitivement fermée. Bien au contraire. Toutes les expériences que vous vivez sont des invitations à quitter ce cadre dans lequel vous avez grandi pour vous ouvrir à votre potentiel intérieur insoupçonné.

 

Bien souvent, on ne se rend par compte que l’on s’est coupé d’une partie de soi parce que, ce que l’on croit être nos forces, nos talents, sont en réalité les réflexes de survie que nous avons développés en nous « adaptant » à notre environnement, c'est-à-dire en se forgeant un caractère, une personnalité, un masque social.

 

Souvent, lorsqu’une situation se présente dans notre vie (un souci, un malaise, une maladie), nous avons tendance à nous référer aux expériences du passé pour réagir. Nous mettons donc de l’avant des solutions que nous avons déjà essayées, même si ces solutions ne se sont pas avérées les meilleures par le passé. Et il arrive aussi que quelques temps plus tard (une semaine, un mois, un an), nous soyons confrontés à la même situation, quelquefois plus sérieuse que les occurrences précédentes, et que nous appliquions malgré tout les mêmes solutions. Pas étonnant que nous obtenions les mêmes résultats.

 

Pourquoi la vie nous confronte-t-elle sans cesse aux mêmes tracas, ennuis ou problèmes de santé? Et si c’était tout simplement parce que notre âme sait que nous avons toutes ces richesses extraordinaires et insoupçonnées… qu’elle nous incite sans cesse à dévoiler au monde, de gré… ou de force! Si nous n’acceptons pas de le faire par nous-mêmes, les situations qui se présentent sont alors de plus en plus importantes et sérieuses pour nous forcer à sortir des sentiers battus, à utiliser et à dévoiler notre trésor, nos talents et nos dons.

 

Et c’est précisément à chaque fois que vous acceptez d’utiliser ce trésor que vous permettez au « quatrième quart » de prendre de plus en plus de place à l’intérieur de vous et, ainsi, faire de vous des êtres plus complets. Jusqu’à ce qu’un jour vous trouviez le juste équilibre en vous-même et que chaque dimension soit tellement solide et installée en vous que vous gouttiez à la plénitude dans tout votre Être. Tel est le but de l’identification et de l’activation de notre chakra gouverneur.

 

Toutefois, il se peut que les événements difficiles se soient succédés avec tellement d’intensité dans votre vie que la porte permettant à cette belle énergie d’entrer et de vous habiter, soit voilée ou fermée. Il se peut aussi qu’il y ait plusieurs portes, plusieurs chakras très ouverts à l’intérieur de vous, et qu’il y en ait un en particulier qui aurait tout intérêt à s’ouvrir, à s’épanouir dans en pleine Lumière, mais que vous ne le connaissiez pas encore.

 

A la lecture de plusieurs écrits sur le sujet des Familles d’Âmes, vous vous êtes sans doute demandé à quelle Famille vous appartenez et tenté d’identifier la porte par laquelle l’énergie lumineuse pourrait le mieux vous nourrir et abreuver votre âme. En comparant les caractéristiques de chacune des Familles d’Âmes, vous êtes probablement reconnu dans une ou l’autre des différentes Familles, puisque, étant déjà bien ancré dans la troisième dimension, vous reconnaissez vos acquis. Mais votre Familles d’Âmes, vous vous en doutez, ce n’est pas celle qui représente ce que vous savez déjà de vous, ce qui vous est facile, aisé, mais bien le défi que vous avez à relever pour vous incarner davantage en cette vie.

 

Depuis des années vous focalisez votre attention sur vos forces, les talents que vous vous reconnaissez; c’est comme si vous étiez une chaîne de métal et que vous comptiez essentiellement sur votre maillon le plus fort pour vous soutenir, or, la résistance d’une chaîne ne dépend elle pas plutôt du maillon le plus fragile?

 

Pour certaines personnes, leur défi d’incarnation peut donc correspondre à leur plus grande faiblesse. Par exemple, s’il vous est difficile de vous affirmer, de prendre votre place, de dire votre opinion, il y a des chances que votre lacune soit la dimension physique; de renforcer cet aspect de vous est donc ce dont vous avez le plus besoin pour vous équilibrer. Pour d’autres personnes, ce peut être la communication, l’aspect émotionnel ou l’aspect spirituel. Chaque personne est différente. Et c’est tant mieux! Si tous les humains avaient le même défi, par exemple de développer nos facultés de communication avec l’au-delà, qui pourrait nous éclairer? Ce serait comme des aveugles qui guident des aveugles.

 

Heureusement, chaque personne arrive ici avec un défi différent. Certaines personnes ont le défi d’intégrer la dimension physique; d’autres, la dimension émotionnelle; d’autres encore, la dimension intellectuelle; et enfin, d’autres, la dimension spirituelle. Et ce n’est qu’un fois que toutes ces dimensions sont parfaitement alignées, en équilibre, que l’on parvient à la plénitude, à l’État de Grâce à laquelle nous aspirons tous.

 

Lorsque vous avez pris la décision de vous incarner sur Terre, vous avez accepté de délaisser une partie de vous, tout en demandant à ceux avec qui vous évoluiez de ne pas vous laisser tomber, de vous soutenir dans votre « mission » ici-bas. Ces derniers, ceux qui représentaient la même Familles d’Âmes que vous, qui avaient les mêmes défis à relever, qui vivaient dans les mêmes vibrations que vous, vous ont fait confiance. Ils vous ont envoyé en « éclaireur », en tant que leur « représentant », tel un « ambassadeur », porteur de leur pure Énergie de Lumière pour « illuminer » le monde qui vous entoure.

 

Imaginez un instant que vous êtes l’ambassadeur de votre pays à l’étranger. Si un conflit éclate, vous ne serez pas celui qui ira s’interposer, chercher à tout régler. Bien au contraire, vous passerez un coup de fil à votre patrie d’origine pour faire état de la situation, et votre pays se fera un devoir de vous protéger, de vous accompagner dans vos démarches. De plus, il vous fournira tout ce dont vous avez besoin pour bien les représenter en temps de paix : résidence, domestiques, automobiles, etc. Il en va de même pour votre Familles d’Âmes. Votre défi est de faire de même dans votre vie : d’accepter de faire « circuler » l’Énergie qui vous habite et d’en rayonner dignement partout où vous vous trouvez.

 

Votre Familles d’Âmes, vos Guides, vos Anges Gardiens, vos Frères et Sœurs de Lumière,  vous ont choisi pour que vous puissiez intégrer, incarner, incorporer votre Énergie, leur Énergie (qui est la même), en vous. Leur souhait, leur aspiration la plus profonde est que vous réussissiez à le faire. Ils vont donc tout mettre en œuvre pour que cette Énergie, qui est votre propre couleur, votre propre Lumière, puisse se développer de plus en plus. Lorsque la connexion avec eux est rétablie, lorsque votre chakra gouverneur est dévoilé et ouvert, la vie devient plus facile. Ils ne sont pas seulement derrière vous pour vous pousser à avancer. Ils sont de chaque côté de vous et devant vous. Ils peuvent même être envoyés à distance pour dérouler le tapis rouge devant vous et vous rendre la vie plus agréable en tout temps. Il suffit de le demander.

 

Vous avez très certainement fait l’expérience à un moment ou un autre de demander une faveur « au ciel » et d’avoir été exaucé. Le souhait classique est : « SVP, trouvez-moi une place de stationnement ». Or, croyez-vous qu’il soit plus difficile pour les Anges et les Guides de vous trouver la maison de vos rêves, le travail de vos rêves ou le conjoint de vos rêves? Clairement non. Mais nous n’osons pas demander. Nous nous sentons déconnectés, séparés d’eux. C’est pour cette raison que nous avons besoin d’ouvrir la porte de notre chakra gouverneur : cela permet de recréer le lien avec notre Famille d’origine, de reconnecter avec eux.

 

Devenez un bon ambassadeur. Demandez tout le soutien dont vous avez besoin pour les représenter dignement. Vous n’êtes désormais plus jamais seuls. Laissez pénétrer en vous toute leur Énergie, votre Énergie de Lumière à travers votre chakra gouverneur… et votre Être tout entier sera envahi par l’énergie d’amour de votre Familles d’Âmes, afin que vous puissiez libérer votre merveilleux trésor intérieur et, ainsi, que le monde entier puisse en bénéficier!

 

Pour vous aider à identifier votre chakra gouverneur, voici quelques mots-clés qui, peut-être, vous interpelleront au sujet des principaux défis que vous devez relever en cette incarnation, les qualités et vertus que vous aimeriez (de gré) ou avez dû (de force) principalement développer :

 

Bâtisseurs du 1er Chakra : Force, courage, audace, persévérance

Bâtisseurs du 2e Chakra : Confiance, estime de soi, se faire respecter

Artisans du 3e Chakra : Liberté, créativité, diversité, renouvellement constant

Artisans du 4e Chakra : Amour inconditionnel, apprendre à recevoir, se mettre en premier dans sa vie

Visionnaires du 5e Chakra : Expression, communication, apprendre à parler au « je »

Visionnaires du 6e Chakra : Vérité, discernement, ne plus douter de son intuition

Passeurs du 7e Chakra : Reconnaître que JE SUIS lumière, énergie et magie… et en rayonner

Sages (tous les chakras alignés) : Unité, sérénité, équilibre, accomplissement

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 29 octobre 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes

 

 RETOUR      

 

Janvier… 2013!

(Version PDF)
 

Bien des gens se demandent : Que va-t-il se passer exactement en décembre 2012? Et si le plus important était plutôt ce qui va arriver APRÈS 2012? Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de ressentir les puissantes énergies cosmiques à l’œuvre lors de la concordance harmonique du 8-8-8, mais avec quelques Travailleurs de Lumière réunis en Irlande, laissez-moi vous dire que nous avons eu droit à un avant-goût de ce que sera la vie sur notre belle planète à compter de 2013!

 

Imaginez ceci : un pays entier verdoyant et regorgeant de sites sacrés antérieurs aux pyramides d’Égypte! L’on y retrouve des centaines de temples de forme ovoïde dont les archéologues affirment qu’elles seraient des « tombes » datant de l’ère mégalithique, soit plus de 4000 ans avant Jésus-Christ, mais qui sont en fait des portails intergalactiques qui nous unissent à nos frères et sœurs des étoiles. Depuis des générations, le peuple Irlandais a été bercé de légendes et récits fantastiques mettant en vedette des farfadets, des fées, des sorcières et des druides. N’était-ce pas là le lieu idéal pour célébrer la réunification des différents mondes qui nous entourent?

 

Comme la plupart des gens qui ouvrent leur cœur et se mettent au diapason avec l’énergie divine présente en soi-même comme autour de soi, nous nous sommes laissés porter par les événements et les signes rencontrés; ce qui nous a permis de pénétrer dans un univers où le temps et l’espace n’a plus d’importance. Seul l’éternel présent demeure à l’œuvre, nous reliant ainsi étroitement à tout ce qui vit et vibre dans toutes les dimensions parallèles.

 

Nous avons reçus des enseignements et leçons spirituelles rétablissant nos liens « affectifs » (karmiques) avec le passé dont nous sommes issus et dont je me permets de vous partager quelques aperçus – maintenant que je les ai « intégrés » – histoire de vous rappeler que nous sommes tous UN et que notre mémoire cellulaire à chacun est empreinte de ces expériences tant humaines que spirituelles vécues par ceux et celles qui nous ont précédés ici-bas.

 

Et si le but de notre incarnation était tout simplement de redevenir des dieux créateurs ici sur Terre ? De parvenir à emmagasiner l’énergie divine la plus puissante et la plus pure qui soit à l’intérieur de soi, dans notre corps, dans la matière, bref dans tout ce qui nous entoure? De parvenir à élever les vibrations de ses propres cellules individuelles à un point tel qu’elles se mettent à scintiller et vibrer à l’unisson avec celles présentes dans tout ce qui nous entoure, communiquant leur Lumière et leur Quintessence à tout ce qui vit tant dans les plans visibles qu’invisibles?

 

Bien des Êtres de qualité, des mystiques et des initiés, sont parvenus à accomplir un tel prodige. Nombreux sont ceux qui nous ont laissé des traces de leur parcours, de leur Quête de l’absolu, de leur rencontre fusionnelle avec Dieu, la Grande Déesse, la Source Créatrice ou l’Énergie universelle, quel que soit le nom que vous lui donniez. Le Christ, Bouddha et les Maîtres Ascensionnés nous ont partagés leurs expériences de vie et nous ont transmis les enseignements qui les ont inspirés sur la voie de leur propre accomplissement divin.

 

Or, ces enseignements ont été repris par des « structures », des églises et des institutions, qui en ont fait un « savoir » inaccessible au commun des mortels, où seuls quelques « initiés » ont le pouvoir d’accéder au divin – voir même d’intercéder pour nous, pauvres humains ignares.

 

Il en est ainsi depuis que le monde est monde! Ce que nous avons reçu en canalisation mes copines et moi lors de notre visite de certains lieux sacrés en Irlande va sans doute en choquer plus d’un… En particulier tous ceux et celles qui ont l’impression d’avoir injustement été brûlés sur un bûcher pour avoir été identifiés comme « sorcière »…

 

D’après Saint Patrick, patron des Irlandais, les premiers chrétiens n’ont pas eu d’autres choix que d’intervenir dans les cultes druidiques celtes dirigés par des femmes parce que non seulement celles-ci s’étaient approprié le droit de vie ou de mort sur tous les enfants à naître (et, donc, se servaient de la sexualité pour asservir les mâles), mais elles puisaient leur forces surnaturelles directement dans l’énergie tellurique de la planète… siphonnant ainsi ses ressources vitales de manière encore plus destructrice que les pétrolières d’aujourd’hui, s’abreuvant à même le sang de Gaïa!

 

« Nous nous devions de rétablir l’équilibre sur ces terres, nous a dit Saint Patrick, et de nombreux archidruides se sont rangés à nos côtés pour que le pouvoir spirituel passe aux mains des hommes. D’où la légende du bâton qui a chassé les serpents : ces prêtresses, centrées sur leur chakra sexuel, utilisaient la Kundalini afin d’amplifier leur pouvoir sans égard au sens sacré de l’union sexuelle. L’ère des hommes-objets devaient prendre fin! »

 

Ironique n’est-ce pas? Quand on sait que l’humanité est juste passée d’un extrême à l’autre…

 

Et si nous avions choisi qu’il en soit ainsi? Que nous avions tellement de « plaisir » à nous incarner sur Terre que nous avons délibérément préféré laisser de côté notre nature divine et spirituelle dans le but de nous incarner totalement et vivre pleinement notre vie ici-bas? Ainsi, les diverses religions se sont tour à tour appropriées l’exclusivité de la connexion avec le divin, demeurant présentes et fidèles au poste, tels des phares en bordure de mer… auxquels, jusqu’à présent, nous avions tendance à ne porter attention que lorsque survenait une tempête dans notre vie!!!

 

Mais tout cela est en train de changer. De plus de plus de gens constatent que la seule façon d’être heureux et en équilibre, consiste à demeurer en harmonie dans toutes les dimensions de notre Être, tant sur le plan physique et matériel, que sur le plan émotionnel, intellectuel ET spirituel. Nous passons actuellement dans la 5e dimension en alignant et en harmonisant ces 4 dimensions primordiales en nous-mêmes!

 

Sur la colline de Tara, près de Dublin, nous avons pu voir de nos yeux l’énergie cosmique à l’œuvre lorsque les deux pôles de ce site sacré se sont réunifiés par la prise de conscience des Êtres présents sur place, que nous sommes tous UN, peu importe les contrats d’âmes qui nous avons « signés » auparavant.

 

En effet, bien des âmes, souhaitant demeurer fidèles à leurs croyances de l’époque, étaient « restées en arrière » pendant de nombreuses années afin de « protéger » certains sites sacrés et en être les « gardiens » dans le plan invisible. Ce faisant, les familles entières, d’allégeances diverses, s’étant querellées – pour ne pas dire entretuées – de leur vivant, se sont retrouvées « coincées » chacune de leur côté dans des réalités parallèles, errant sur les champs de batailles, dans les cimetières et sur les lieux de cultes ancestraux.

 

Lors de notre méditation unificatrice du 8-8-8, nous avons vu ces âmes des siècles passés « s’éveiller », prendre conscience qu’elles pouvaient faire de nouveaux choix et, qu’au fond, peu importe leur allégeance, TOUTES aspiraient à reconnecter avec leur nature divine intrinsèque. C’est donc par milliers que nous avons vu les âmes des irlandais défunts se retrouver face à face pour une émouvante réconciliation dans la 5e dimension!

 

Des parents et des enfants qui ne se parlaient plus de leur vivant se précipitaient dans les bras les uns des autres! D’anciens guerriers ayant combattus les uns contre les autres pour des valeurs et des principes divergents, voyaient s’évanouir en fumée leurs rancœurs et leurs différences pour enfin se regarder avec les yeux du cœur! Les barrières invisibles érigées autour des sites sacrés tombaient les unes après les autres et les âmes en déroute pouvaient enfin franchir la ligne qui les séparait de la lumière ascensionnelle… menant droit vers le 7e ciel! C’était magnifique!

 

Il n’y a pas de mots pour décrire ce que nous avons ressentis devant une telle réunification collective, une telle guérison interdimensionnelle… qui nous aura permis, à chacun de nous qui étions présents, d’apaiser, de purifier notre âme de toutes ces blessures du passé encore enfouies dans notre cœur, nos cellules et notre « inconscient collectif ».

 

Je prends le temps de vous partager tout cela aujourd’hui car ces purs moments de bonheur sont à mes yeux les signes tangibles et avant-coureurs de ce qui se prépare ici sur Terre pour 2012. L’humanité tout entière s’éveille; le voile de l’inconscience s’amenuise de jours en jours. De plus en plus de gens réalisent que chaque personne qui croise notre route n’est pas là par hasard, mais au contraire nous sert à prendre conscience des parties de nous qui « souffrent » encore, qui sont laissées pour compte.

 

Tant que vous avez tendance à négliger soit l’aspect spirituel, intellectuel, émotionnel ou matériel dans votre vie, vous demeurez en déséquilibre, en dualité avec vous-même… Par conséquent, vous aurez donc tendance à attirer à vous le « pôle » contraire au vôtre pour qu’à deux, vous mainteniez un certain équilibre dans votre environnement, la réalité tridimensionnelle qui vous entoure.

 

Vous ne prenez pas votre place? Qu’à cela ne tienne, la vie vous envoie quelqu’un qui sait se mettre en premier… de gré ou de force! Vous n’exprimez pas vos émotions? Des quantités de gens viendront pleurnicher ou pleurer sur vos épaules! Votre cheminement spirituel occupe tout votre temps et vos pensées? Votre conjoint se ferme comme une huître et ne veut rien entendre de ce que vous avez à lui partager!

 

Tout ce qui est « excès » est déséquilibre. Même s’il faut parfois passer d’un extrême à l’autre pour retrouver le « juste milieu » – comme dans le cas des sorcières et des prêtres chrétiens – nous savons que tout ce qui se vit tant sur le plan individuel que planétaire n’est que le reflet de nos propres créations « illusoires »… parce que nous demeurons « déconnectés » de notre réelle nature : divine et illimitée. 

 

Et si nous en avions encore seulement pour quelques années à « jouer » dans les extrêmes pour finir par nous en lasser et CHOISIR de retrouver l’équilibre en nous-mêmes, tant sur le plan personnel que collectif? N’est-ce pas ce qui se passe actuellement sous nos yeux?

 

Ce que nous avons vu dans l’invisible en Irlande, c’est ce qui est en train de se passer partout sur la Terre : notre conscience s’anime, nous aspirons de plus en plus à vivre dans l’harmonie, nous constatons que notre propre équilibre intérieur est ce qui a le plus d’impact sur nos proches et notre environnement…

 

On ne peut donner que ce que l’on possède réellement! Plus vous vous sentez en harmonie, l’âme en paix et le cœur léger, plus vous irradiez ces vertus autour de vous et communiquez vos états d’âme à ceux qui vous entourent… Plutôt que de vous « donner » corps et âme à une cause, un projet ou au service des gens que vous aimez, et si vous vous contentiez de « donner l’exemple »?

 

2013 sera ce que NOUS en ferons! Tout est déjà en place! Des Êtres de lumières de toutes les dimensions et de partout dans le cosmos nous accompagnent et participent à cette époustouflante réunification AVEC NOUS-MÊMES!!!

 

Vous cherchez à éliminer vos peurs du futur et de ce qui « pourrait » arriver de « désastreux » d’ici 2012? La solution est fort simple : focalisez votre attention sur 2013!

 

Visualisez le monde comme vous en rêvez, le Paradis sur Terre! Imaginez comment vous vivrez lorsque vous serez en total équilibre dans toutes les sphères de votre vie et toutes les dimensions de votre Être! Prenez le temps de ressentir en dedans de vous-même comment vous vous sentirez léger, rempli d’allégresse et libre de faire advenir le meilleur dans votre vie lorsque vous aurez reconnecté avec votre partie divine co-créatrice, infinie et illimitée!

 

Ce que l’on visualise se matérialise. Ce que l’on béni nous ravit. Ce que l’on nourrit porte fruit. Nourrissez des pensées de joie, de paix, de plénitude et celles-ci se manifesteront dans votre vie… et dans toutes celles de ceux que vous aimez! Irradiez, amplifiez votre propre Lumière divine et communiquez l’espoir d’un monde meilleur à tous ceux qui vous entourent par la seule puissance de votre rayonnement… Ainsi, vous serez DÉJÀ dans l’énergie de 2013, à chaque instant de votre vie!!!

 

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 1er octobre 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

 RETOUR      

 

La « Bonne Nouvelle » du Calendrier Maya
(Version PDF)
 

Saviez-vous que les Indiens d’Amérique avaient prévu l’arrivée de l’homme blanc de nombreux siècles avant que Christophe Colomb ne traverse l’Atlantique? Selon Okharim, Frère Soleil et Maître Ascensionné Inca, les grands prêtres Mayas, Incas et Aztèques avaient reçu des visions très précises de ce qu’il adviendrait de leur vaste continent une fois que les « hommes vêtus de métal (armures de fer), aux bâtons de tonnerre et de feu (fusils), envahiraient leurs terres ». C’est pourquoi, dans leur grande sagesse, ils se sont préparés à l’inévitable bien avant que les étrangers ne se pointent dans leurs pays.

 

Refusant de combattre ou de s’opposer à l’envahisseur, les maîtres spirituels des différentes peuplades d’Amérique du Sud, sans même se concerter entre eux, se sont contentés de mettre à l’abri des regards leurs biens les plus précieux : les enseignements reçus de la part de leurs ancêtres célestes et terrestres, de même que leurs objets de culte… qui, à leur yeux, revêtaient une bien plus grande valeur spirituelle que « monétaire » (la convoitise ne faisant pas partie de leur culture)! Puis, ceux et celles qui étaient prêts pour « le long voyage » se réunirent en méditation et prirent le temps d’élever leurs vibrations au maximum… jusqu’à disparaître, devenant ainsi impossible à percevoir pour nos cinq sens bien humains.

 

Croyez-vous qu’ils ont quitté la Terre pour autant? Tous ceux et celles qui entrent en communication avec l’au-delà vous diront qu’ils sont encore bien présents dans les hautes sphères célestes entourant notre belle planète. Mieux encore, ils nous accompagnent dans l’invisible et nous « attendent » afin que, tous ensemble, nous puissions « faire la fête »… célébrer ensemble notre immortalité divine!

 

Certains médias alarmistes et autres prophètes de malheur se plaisent à répandre l’idée que les Mayas nous auraient laissé un « ultime avertissement des événements cruciaux à venir »… en sculptant un calendrier se terminant à la date précise du 21 décembre 2012.  Or, s’il s’agissait plutôt d’une date importante, d’un moment heureux à venir et que l’on ne saurait passer sous silence : le jour anticipé de nos lumineuses « retrouvailles célestes »!?!

 

Imaginez que ce calendrier ne soit rien de plus qu’un « carton d’invitation »… une manière de compter les jours qui nous séparent de notre prochaine rencontre fraternelle avec eux? Ne serait-ce pas fabuleux? En fait, ne serait-il pas « normal » que les grands prêtres Mayas, sur le point de quitter ce plan, aient souhaiter laisser à leur descendance une indication précise du moment où, à leur tour, leurs arrière arrière-petits-enfants seraient prêts eux aussi à revêtir leur corps de lumière et vibrer dans l’énergie des dimensions supérieures?

 

Et si nous nous approchions enfin de l’Illumination suprême? Que l’ouverture de conscience universelle nous ait permis à tous de nous engager ensemble sur la voie de l’Ascension planétaire?

 

Depuis le début de l’humanité, plusieurs êtres exceptionnels ont foulé le sol terrestre et sont parvenus à incarner totalement leur divinité à même leur corps de chair. Les mythes, légendes et récits tant païens que religieux sont peuplés de Sages, d’Avatars et Maîtres spirituels ayant transcendé leur condition humaine : Jésus, Bouddha, Kuthumi, Saint-Germain… Toutefois, seules quelques collectivités distinctes ont disparu de la surface de la Terre, du jour au lendemain, sans laisser de trace : les princes Atlantes, les druides d’Avalon, certains pharaons Égyptiens… et les civilisations « solaires » sud-américaines.

 

L’Ascension pourrait donc se vivre autant sur le plan individuel que collectif. 2012 sera-t-elle l’année de la prochaine « cuvée céleste »? Serons-nous les prochains à nous élever dans la Lumière? Et si, avec la rapidité à laquelle circule l’information, parcourant les cinq continents à la vitesse de la lumière, nous étions cette fois-ci TOUS invités à traverser de l’autre côté du voile?

 

Tous les grands Maîtres vous le diront : il n’y a rien de spécial à faire, aucune prouesse à accomplir, aucun trophée à mériter… il vous suffit de vous rappeler QUI VOUS ÊTES RÉELLEMENT!

 

Vous êtes les descendants des Mayas, des Incas, des Aztèques… des Atlantes, des Celtes  et des Égyptiens… Leur sang divin coule dans vos veines, leur sagesse légendaire est inscrite dans votre mémoire cellulaire! Il suffit donc de « réactiver » toute l’énergie de transmutation disponible, en vous et autour de vous, pour que vous aussi ayez accès à cette puissante transformation qui illumine l’Être tout entier et permettra ainsi de baigner à votre tour au cœur de la Source céleste!

 

Vous êtes les Frères et Sœurs du Christ Vivant, les descendants de ses disciples, la nouvelle génération d’Êtres conscients. Jésus n’a-t-il pas dit : « Vous qui me suivez accomplirez de plus grandes choses que moi »? Et s’il parlait de cette différence que vous faites ici et maintenant dans la vie de millions de gens en vous ouvrant à reconnaître la Lumière divine présente en vous-même? Plus vous dites OUI à votre divine Essence, plus vous permettez à ceux qui vous entourent de goûter à leur tour à cette extraordinaire énergie purificatrice en eux-mêmes.

 

Les Mayas vous ont vu à l’œuvre dans leur vision d’un futur paradisiaque où les humains vivant en l’an 2012 choisiraient, tout comme eux, d’élever leurs vibrations et de favoriser le retour de la paix sur Terre… sans lutter, ni combattre quelque « ennemi » visible ou invisible que ce soit. Ils savent que vous avez tout en vous-même pour faire taire vos peurs, ces illusions que votre personnalité limitée s’est créées pour tenter de s’expliquer l’inimaginable. Tous les Maîtres Ascensionnés vous accompagnent et vous guident dans cette ultime Reconnexion avec le meilleur en vous-même : votre Quintessence divine.

 

Accepterez-vous leur invitation? Serez-vous au rendez-vous le 21 décembre 2012? Aurez-vous mis tout en œuvre pour intégrer dans chacune de vos cellules l’énergie lumineuse ascensionnelle? C’est ici et maintenant que ça se passe : ayez foi en vous-même! Osez révéler au monde cette merveilleuse Lumière qui vous habite! Choisissez de ne voir que la perfection en toute chose et d’être dans l’acceptation de « ce qui est » à chaque instant!

Tel est le secret commun à tous les Maîtres Ascensionnés : le « lâcher prise », l’accueil inconditionnel et l’ouverture intrinsèque à tout ce qui se présente, en toute circonstance. Tout n’est qu’une opportunité renouvelée de reconnecter avec sa Lumière intérieure : les parties de Soi que l’on a oubliées ou négligées en soi-même! À vous de vous laisser pénétrer à chaque instant par la Flamme de la divine transmutation dans chaque infime partie de votre Être!

Vous êtes Lumière! Vous êtes Divin! Vous êtes pure Acceptation et pur Amour! Ayez foi en vous-même… tout comme les Mayas vous font confiance pour faire advenir le meilleur en vous-même et sur cette Terre d’ici 2012! Dites OUI!!

 

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 2 juin 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 

 RETOUR      

 

 

2012 : l’avènement du Paradis sur Terre ?
(Version PDF)

Depuis la fin des années quatre-vingt, un puissant vent de changement souffle sur notre belle planète. Concrètement, l’humanité tout entière se rend de plus en plus compte que le temps s’accélère, que nos pensées ont un impact réel sur la réalité qui nous entoure et que notre état de santé est directement influencé par le stress aussi bien que par nos états d’âme.

 

Sur le plan environnemental, il semble que la nature soit en pleine rébellion, les catastrophes naturelles se multipliant aux quatre coins du globe. Certains blâment la pollution et l’exploitation outrancière des ressources naturelles, d’autres y voient les signes avant-coureurs de l’apocalypse. Et si nous assistions tout simplement à la renaissance du Paradis sur Terre, promis depuis la naissance de l’humanité ? Que tous ces « symptômes » planétaires ne soient que des petites « secousses » semblables à celles d’un poussin cherchant à faire craquer sa coquille ; des « contractions » inhérentes et nécessaires pour favoriser l’« accouchement » d’un Nouveau Monde, plus sain et plus lumineux ?

 

Examinons tout cela de plus près. Notre monde change. Les mentalités se transforment. Il semble que des populations entières se sentent de plus en plus à l’étroit dans le « carcan » des normes sociales et politiques « tolérées » depuis des générations… celles-ci ne faisant plus aucun sens lorsque l’on s’ouvre à une vision davantage globale et universelle.

 

Partout, en Orient comme en Occident, des groupes et des communautés entières sortent de l’ombre pour faire entendre leur voix (comme cela se passe actuellement au Tibet par exemple). Des manifestations pacifistes et des méditations mondiales s’organisent (telle celle du 17 juillet 2007), regroupant des millions de personnes aspirant à un monde meilleur.

 

Les livres portant sur la spiritualité ou le Nouvel Âge abondent et font de plus en plus d’adeptes. Les conférences et formations sur les Lois Universelles se multiplient (telle la loi de l’Attraction dont le film « Le Secret » donne un bref aperçu). N’est-ce pas là la preuve tangible de l’émergence d’une nouvelle conscience ?

 

C’est à la fois merveilleux, fabuleux et extraordinaire! Enfin chaque personne sur Terre a la possibilité de retrouver le sens profond de son incarnation, son unique mission ici-bas : emmagasiner le plus d’énergie possible pour en faire bénéficier l’humanité, la planète tout entière !

 

 

La fin de la dualité ?

 

Depuis des siècles, notre monde est séparé en deux clans, comme si la plupart des âmes s’incarnant sur Terre ne parvenaient à retenir qu’une partie de la mission qui leur a été confiée.

 

D’une part, nous avons ceux qui focalisent toute leur attention sur la nécessité « d’emmagasiner de l’énergie » sous toutes ses formes: des avoirs, des biens, de l’argent, du pouvoir, etc.

 

À l’opposé se retrouvent tous ceux qui se donnent sans compter pour les autres, allant même jusqu’à s’oublier pour « faire bénéficier l’humanité, la planète tout entière » des meilleures conditions possibles… Peut-être certains d’entre vous se reconnaîtront-ils parmi eux ? Ce sont ceux qui donnent jusqu’à leur chemise pour aider une personne en difficulté, s’impliquent dans leur milieu, leur quartier, leur pays pour faire bouger les choses et permettre d’améliorer les conditions de vie de leur semblables ou encore se portent à la défense de l’environnement et/ou des animaux en voie de disparition…

 

Or, si les premiers vous semblent être entièrement dans le tort, peut-être vous rendez-vous compte que les seconds ne font pas mieux : le fait de négliger leurs propres besoins, de vivre seulement dans le rêve et l’utopie et/ou de ne pas être bien enraciné sur le plan matériel ne contribue-t-il pas à maintenir en place le climat général de dualité… ceci allant même jusqu’à alimenter un certain ressentiment envers « les autres », ceux du premier groupe ? Combien de guerres ont-elles été déclenchées pour des motifs prétendument « bienveillants » ou « spirituels » ?

 

Heureusement, tout cela est en train de changer de part et d’autre. Des quantités de gens qui ne juraient que par la sécurité matérielle et le pouvoir de l’argent se posent désormais d’innombrables questions existentielles sur le sens de la vie et des événements qui les affectent : « Pourquoi suis-je tombé malade ? Pour quelle raison ma femme m’a-t-elle quitté ? Pourquoi est-ce que je ne parviens pas à communiquer sainement avec mes enfants, mon patron, mes amis, etc. ? ». Et les « pourquoi » mènent irrémédiablement aux « comment » : « Comment faire pour retrouver la santé ? Comment entretenir des relations plus épanouissantes avec mes proches ? Comment faire pour être enfin heureux et bien dans ma peau ? ». Leurs vibrations s’élèvent à mesure que leur esprit s’éveille à la prise de conscience que tout part d’eux-mêmes.

 

À l’autre bout du spectre, dans le « second plateau de la balance », ceux qui étaient irrémédiablement tournés vers les autres se rendent compte qu’ils ont tendance à « se vider » en donnant continuellement de leur énergie autour d’eux. De plus en plus de personnes, au cours de leur cheminement spirituel, prennent conscience de l’importance du juste équilibre entre « donner et recevoir ». Ils réalisent qu’au-delà des gestes généreux posés autour de soi, les gens ne retiennent bien souvent que le témoignage contradictoire de celui qui se « sacrifie » afin que les autres se portent mieux. La plupart finissent par apprendre à « prêcher par l’exemple » : que le fait de « souffrir »  pour ou avec l’autre ne lui enlève pas sa souffrance, mais qu’au contraire le fait de vivre dans la joie, la sérénité et l’abondance demeure le plus puissant incitatif pour l’autre à trouver en lui les solutions qui lui sont propres.

 

Bref, les mystiques et les éveillés « descendent » de plus en plus dans la matière, tandis que les matérialistes « élèvent » chaque jour davantage leur cœur, leur esprit et leur conscience. Visualisez les premiers dans le plateau de la balance qui s’abaisse tranquillement et les deuxièmes dans celui qui se hisse inexorablement vers le ciel. A un moment donné, les deux plateaux finiront sans aucun doute par se rencontrer en un point central, situé dans le juste milieu, en parfait équilibre… N’est-ce pas là le principe même de « l’équilibre au point zéro » qui a fait coulé tant d’encre vers la fin des années quatre-vingt-dix ?

 

 

Il suffit d’une seconde de lucidité…

 

Imaginez que tous ceux qui ont les « moyens » financiers et le « pouvoir » de changer le monde rencontrent enfin face à face ceux qui nourrissent depuis longtemps la « vision » et les « préceptes » d’un monde meilleur… Que l’élan des « âmes humaines » qui s’ouvrent à l’énergie universelle et s’élèvent dans la lumière s’allie enfin à celui des « êtres spirituels » qui s’incarnent de plus en plus profondément sur le plan humain.

 

Il suffirait d’une seule intention de prière pour la paix dans le monde, partagée sincèrement par l’ensemble de l’humanité, pour que l’harmonie se rétablisse aux quatre coins du globe. Il suffirait d’une simple prise de décision unanime, solidaire, pour que la pollution cesse et qu’un grand nettoyage se produise en un clin d’œil partout sur Terre. La pensée crée. La pensée collective transforme.

 

Nous assistons actuellement à une première dans l’histoire de notre planète : l’énergie divine et céleste « descend », se densifie dans la matière au même rythme que l’énergie tellurique et planétaire s’allège et se purifie vibratoirement. Tout redevient possible à mesure que la conscience prend racine dans tous les êtres vivants sur la planète. Le Paradis sur Terre n’est plus une potentialité, mais bien une réalité en train de se manifester sous nos yeux.

 

2012 sera-t-elle l’année de cet accouchement planétaire tant attendu ? Pourquoi pas !

 

Toutefois, c’est aujourd’hui que ça se passe !

 

Dès maintenant vos pensées, vos actions et vos sentiments peuvent faire une différence dans la balance ! Visez l’équilibre, veillez à maintenir votre harmonie intérieure, évoluez constamment dans la paix du cœur… et il en sera ainsi partout autour de vous, en débutant par votre entourage, votre famille, vos amis, votre quartier. Tous ont besoin que vous leur donniez un avant-goût du Ciel sur Terre. C’est facile : il vous suffit de prendre soin de vous, de cultiver la joie et le bonheur à chaque instant, de savourer pleinement le moment présent… en croyant fermement que « tout est déjà accompli ».

 

Vous n’avez donc plus rien à « faire », il vous suffit « d’être » bien, en santé, en harmonie, dans l’allégresse. L’humanité entière compte sur vous : emmagasinez l’énergie céleste dans tout votre être et rayonnez-en à chaque seconde dans tous les domaines de votre vie.

 

Tel est l’ultime secret du bonheur… à la fois personnel et planétaire !!!

 

Pour la version anglaise de ce texte, cliquez sur :

2012 - English version

 

Texte de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc,

publié dans la revue québécoise Cheminement, édition mai-juin 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes

 RETOUR      

 

ENTREZ DANS LA DANSE :
DITES OUI À VOTRE FÉMININ DIVIN!

(Version PDF)

 Avez-vous hâte au printemps? En cette période creuse de l’hiver, avez-vous l’impression que tout stagne et que le renouveau tarde à venir? Cherchez-vous encore une fois quelle direction prendre et vous sentez-vous parfois confus-e ou atterré-e? Vous regardez autour de vous et vous avez l’impression que les personnes que vous aimez, tour à tour, reçoivent chacune des « tuiles sur la tête »… quand ce n’est pas VOUS directement qui se retrouve coincé par le temps, les finances et/ou les problèmes divers.

Et si tout cela avait sa raison d’être? De plus en plus de « channels » nous révèlent que l’humanité tout entière s’engage désormais dans « l’entonnoir » de l’énergie du Nouveau Monde. Il n’y a plus de retour en arrière possible. C’est comme si la planète tout entière se retrouvait aspirée vers ce qui, en apparence, ressemble à un énorme « trou noir » : un avenir à la fois inconnu et incertain. Nous avançons actuellement, au sens figuré, « à quatre pattes » dans un passage souterrain, un long tunnel où il fait noir et où nous perdons tous nos repères.

 

Ceci est en vérité tout à fait normal, car notre âme aspire plus que tout à ce que nous disions un OUI définitif cette merveilleuse énergie ascensionnelle que nous avons contactée depuis des années et qui s’est profondément inscrite dans notre ADN au cours des derniers mois. Et, pour ce faire, il importe que :

 

« NOUS LAISSIONS ALLER CELUI-CELLE QUE NOUS CROYONS ÊTRE POUR DEVENIR CELUI-CELLE QUE NOUS SOMMES RÉELLEMENT ».

 

Actuellement, toutes vos anciennes valeurs sont remises en question. Tout ce qui vous retient en arrière devient étouffant, telle une prison dont il devient de plus en plus urgent de s’échapper. Vous vous retrouvez face à des questions existentielles du genre : « Devrais-je laisser mon emploi? Mon conjoint? Mon appartement? Ce quartier qui me tient à cœur? » ou encore « Suis-je assez solide, assez ‘parfait-e’, assez ‘avancé-e’ pour croire en moi-même et faire les changements qui s’imposent dans ma vie? ». La réponse est OUI!!!

 

Vous vous êtes incarné-e sur Terre à ce moment précis de l’histoire de l’humanité pour « faire une différence », pour « ouvrir la voie » et contribuer activement à « créer ce Paradis sur Terre » auquel vous aspirez du fond du cœur. Plus rien ne peut ou ne doit vous en empêcher!

 

Déjà, vous connaissez des moments sublimes où vous OSEZ dévoiler votre réelle Lumière, où vous faites bénéficier vos semblables du meilleur présent en vous-même : que ce soit en consultation individuelle, lors d’un soin énergétique ou une parole de Vérité prononcée dans l’intimité… juste au bon moment! Puis, la vie reprend son cours et vous redevenez celui ou celle que les autres ont l’habitude de fréquenter. Pour ne pas déranger. Pour ne pas être « catégorisé ».

 

Tant que vous croirez que les autres sont plus lumineux que vous, que les Maîtres sont « au-dessus » de vous, que Dieu n’existe qu’à « l’extérieur » de vous, vous demeurerez vulnérable et « subirez » l’Énergie de transmutation plutôt que de l’intégrer dans tout votre Être.

 

Si la vie vous secoue, que les événements vous bousculent, c’est qu’il y a encore des parties de vous-même qui vivent encore en fonction des normes de la société, de la reconnaissance des autres, de leur exigence envers vous ou des valeurs qui vous ont été inculquées « AVANT ».

 

Recentrez-vous, entrez en vous-même et posez-vous les VRAIES questions :

  • Quelle est la meilleure façon pour moi de RAYONNER à 100%?

  • Puisque d’être au Service de la Lumière consiste à recueillir le maximum d’énergie en moi-même pour ensuite en redistribuer le surplus partout autour de moi, quels sont les domaines de ma vie où je ne laisse pas encore la Lumière divine s’installer et prendre toute la place?

  • Toutes les formes de peur présentes dans ma vie étant fondamentalement liées à la crainte pour l’ego de « perdre le contrôle », quelles seraient les sphères de ma vie nécessitant que je m’en remette à mon Moi supérieur?

  • Toutes les formes de peur présentes dans ma vie étant fondamentalement liées à la crainte pour l’ego de « perdre le contrôle », quelles seraient les sphères de ma vie nécessitant que je m’en remette à mon Moi supérieur?

  • Qu’est-ce qui me permettrait de dire OUI au meilleur en moi-même… pour le bénéfice de tous?

Imaginez qu’actuellement partout sur Terre un orchestre du tonnerre joue un rythme endiablé nous entraînant tous dans une valse tourbillonnante, en apparence infernale… Vous ne connaissez peut-être pas encore cette nouvelle danse, mais oserez-vous quand même vous avancer sur la piste?  Imaginez qu’un cavalier hors pair vous y attend et qu’il vous suffit de vous laisser guider pour « entrer dans la danse » en vous abandonnant aux rythmes naturels de votre corps et de votre Essence profonde…

 

Votre Famille d’Âmes, vos Guides, vos Anges gardiens, vos Frères et Sœurs de Lumière sont d’excellents danseurs! Ils savent quels pas adopter pour avancer aisément et se mouvoir en toute légèreté à travers la piste de danse : le fluctuant courant de la vie. Pour bénéficier de cette Grâce innée qui les caractérise, il importe que vous vous abandonniez totalement à eux en toute confiance. Que vous vous laissiez guider, diriger. Que vous « mouliez » votre corps énergétique au leur, que vous releviez la tête et évoluiez gracieusement sans plus penser à vos pieds!

 

Ce n’est pas plus difficile que de se laisser aller tendrement dans les bras d’une personne que l’on aime sincèrement. Visualisez-vous telle une Princesse virevoltant joyeusement dans les bras de son Prince Charmant! Adoptez l’attitude noble, confiante et ouverte d’un-e Souverain-e ayant été convié-e à un bal grandiose! Réappropriez-vous votre Filiation Divine Royale et sentez à quel point vous faites UN avec tout ce qu’il y a de lumineux en ce monde…

 

Vous avez longtemps tenté de survivre en ne vous fiant qu’à votre côté « masculin » : droit, fort, indépendant et en contrôle. Désormais, il est primordial de laisser votre « féminin » intérieur prendre toute la place : en étant réceptif-ve, malléable, confiant-e, ouvert-e, sensible et accueillant-e envers tout ce qui se présente. Ouvrez-vous à recevoir ce qu’il y a de meilleur en tout : l’aide, le support, la guidance, l’inspiration, l’amour inconditionnel et les innombrables autres bienfaits que les membres de votre Famille d’Âmes ne demandent qu’à vous apporter pour vous réharmoniser en tout temps.

 

Telle est la Voie de l’Unité : devenir un réceptacle divin, l’Essence même de la Grâce, illimitée et inépuisable. Faites UN avec tous vos Frères et Sœurs de Lumière, voyez-les présents en vous, inspirant vos moindres gestes, illuminant chacune de vos pensées. Si vous avez l’impression que vos Guides habituels vous ont quitté, c’est peut-être tout simplement que vous vous êtes suffisamment ouvert à QUI VOUS ÊTES RÉELLEMENT pour fusionner totalement avec Eux : c’est donc à travers votre propre voix et vos propres pensées qu’ils communiquent avec vous!

 

À partir de maintenant, vous êtes invité à lever DÉFINITIVEMENT le voile sur votre Quintessence Divine et assumer CELUI-CELLE QUE VOUS ÊTES RÉELLEMENT, en tout lieu, en tout temps, en toute circonstance! C’est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à l’humanité tout entière!

 

Dites OUI! Tout est là, déjà. La Lumière habite votre corps et votre Esprit, la Joie s’infiltre dans votre Cœur et votre Âme, la Flamme de votre Divinité embrase tout votre Être, en communion avec celle présente dans tout ce qui vit. Il n’y a plus ni passé, ni futur : seul existe le moment présent, lumineux et extraordinaire! Vibrez au rythme divin de l’Univers : laissez l’Énergie Créatrice illimitée attirer à vous le meilleur en tout… tant sur le plan individuel que collectif!

 

L’heure de la récolte est arrivée! Participez à la moisson dans toutes les sphères de votre vie, sachant que plus vous emmagasinez l’Abondance, plus celle-ci a des chances de prendre racine dans la vie de tous ceux que vous aimez le plus autour de vous! Soyez un Catalyseur de Plénitude, de Lumière, de Joie, de Santé et de Bonheur. Valsez sur les ailes de la Confiance absolue en Dieu… présent en vous-même! Plus vous laissez l’Énergie grandir et prendre toute la place en dedans de vous, plus vous en rayonnerez et permettrez à la planète tout entière d’en disposer!

 

Vous êtes Lumière! Vous êtes un Maître! Vous êtes Dieu!!! Fusionnez dans l’Énergie Divine Universelle, laissez-la vous imprégner dans toutes vos cellules. Baignez-vous dans cette Lumière régénératrice, puis voyez que celle-ci déborde et se transmet à tout ce qui vit sur Terre! Ainsi nous danserons tous ensemble sur la plus mélodieuse des musiques célestes : celle du Paradis sur Terre!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 29 février 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR      

 

 

LA LOI DU MOINDRE EFFORT

(Version PDF)

 

Connaissez-vous la « Loi du moindre effort » ? Étant enfant, j’ai souvent entendu cette expression dans la bouche de ma mère lorsqu’elle nous reprochait à mon frère, ma sœur et moi, de nous contenter de faire le minimum dans notre vie, alors qu’elle attendait de nous le meilleur.

 

Or, c’est en lisant dernièrement « La Divine Matrice » de Gregg Braden, que j’ai pleinement pris conscience du sens profond de cette expression communément utilisée dans le langage courant.

 

Plus encore, auparavant je n’avais jamais réellement compris qu’il s’agissait bel et bien d’une Loi universelle. Pourtant, l’énoncé est clair, la Loi du moindre effort évidente : ce qui nous demande le moins d’effort est ce qui nous apportera le plus grand résultat.

 

Dans mon esprit, j’ai toujours cru le contraire, c’est-à-dire que nos résultats ne pouvaient être que proportionnels aux efforts que nous maintenions pour les obtenir. Dans la bouche de ma mère, je n’entendais que le reproche et la menace voilée d’un échec : « Ma fille, si tu ne consacres pas toute ton énergie à accomplir cette tâche qui t’est imposée, tu en subiras les conséquences » ou encore « Si tu ne prends pas assez à cœur cette responsabilité qui t’est confiée, tu ne mérites pas non plus le succès qui pourrait en découler ! »…

 

Le fait est que, des années durant, je me suis accusée de ne pas être « assez bonne », ni « à la hauteur ». Pire encore, lorsque la réussite se manifestait dans ma vie, je me reprochais la « chance » qui se présentait à moi et je me sentais comme un « imposteur » qui aurait usurpé la place d’une personne plus « méritante » ou plus « dévouée » que moi. Quelle blague !

 

Nous avons tous tendance à nous raconter ce genre d’histoire : que nous n’en valons pas la peine, que nous devons nous « sacrifier » pour obtenir les résultats escomptés. Pourtant, au quotidien, c’est dans ce qui est le plus « facile », le plus « simple » et le plus « naturel » pour moi que je m’accomplis le plus ! Pas vous ?

 

Pendant des années, il était (et il est toujours) si aisé pour moi de lire « à travers l’âme des gens », que je croyais que c’était un « péché » et que je devais me détourner de mon don ! De même, lorsque je travaillais en guérison, les résultats étaient si puissants, si spectaculaires, que je n’arrivais pas à m’en attribuer ne serait-ce qu’un infime mérite et refusais d’être rémunérée pour le temps consacré à aider les gens… Est-ce que ce récit vous semble familier ? Est-ce que certains mots résonnent en vous ?

 

À force de douter de moi, j’étais devenue si « allergique » au mot mérite qu’il me semblait entendre plutôt « m’irrite » chaque fois qu’on le prononçait autour de moi. Toute forme de résultat tangible, le succès lui-même devenait une source « d’irritation » dans ma vie. Je me remettais continuellement en question, croyant que je devais faire mieux, faire plus, me donner plus à fond ! Pas étonnant qu’à cette période j’aie fini par, en effet, par toucher le fond : je me contentais d’être continuellement dans « le faire » plutôt que dans « l’être ».

 

Toutefois, quand on y pense, ce don de perception relevait bien davantage de « l’intérieur » (le ressenti, l’intuition, les capacités psychiques de mon « Être ») que de mon « travail » de thérapeute ou des efforts « extérieurs » que je devais investir… Mais je croyais sincèrement que « d’être au service » signifiait « ne tirer aucun profit personnel, aucune fierté de l’ego », donc que je devais « minimiser » la portée de mes gestes… et, ce faisant, je « limitais » mon rayonnement lumineux à son minimum.

 

Rapidement, je me suis mise à avoir plus peur de ma lumière intérieure que de ma « noirceur », alors j’ai cherché à demeurer le plus possible « dans l’ombre » pour ne pas « déranger » ou « aveugler » les personnes qui croisaient ma route. Par conséquent, par application directe de la Loi du moindre effort, mes doutes et mes impressions limitatives se sont « imprégnées » dans la fibre même de cette réalité qui m’entoure, attirant à moi de plus en plus de situations limitatives et douloureuses au quotidien.

 

Concrètement, c’est comme si une « balance » mesurait toutes nos pensées et nos émotions : le plateau de nos croyances et de nos doutes d’un côté et le plateau de notre foi et de notre confiance en nous-même de l’autre… Les événements de notre vie ne sont ainsi que le résultat direct de ce qui pèse le plus lourd en nous, des émotions qui ont le plus de poids à l’intérieur de nous-même (et non pas des efforts que nous déployons !).

 

Manifestement dans votre vie, même si vous avez pu croire le contraire jusqu’à aujourd’hui, tous vos succès ne sont aucunement les fruits de votre dur labeur, mais bien le résultat de votre foi et de votre ouverture à l’Énergie divine dans toutes les parcelles de votre Être. C’est aussi ce qui explique tous les supposés « échecs » de votre vie : si vous n’y avez pas cru, si vous vous êtes « raconté l’histoire » que vous ne le « méritiez pas », vous avez récolté exactement ce que vous avez semé !

 

C’est en lisant les paroles du discours de Nelson Mandela que j’ai compris que je faisais fausse route : « Nous sommes nés pour irradier la Gloire de Dieu en nous […] en faisant rayonner notre Lumière, nous donnons inconsciemment le droit aux autres d’en faire autant ! »

 

En fait, nous le savons, nous sommes TOUS des enfants de Dieu. Notre Étincelle divine, l’Esprit de Dieu, agit constamment en nous et à travers nous. Que nous le voulions ou non, nous faisons UN avec cette puissante Énergie de Lumière… et celle-ci s’exprime bien davantage dans le lâcher-prise que dans le travail et l’effort fourni.

 

Tous les résultats et les succès de votre vie sont proportionnels à votre capacité à reconnaître, intégrer et irradier l’Énergie divine déjà présente en vous-même ! Combien de fois avez-vous été « témoin » de petits miracles, de grandes joies et de profonds bonheurs dans votre vie ? Vous est-il arrivé de vous sentir « inspiré » à dire les mots justes, à donner le conseil idéal ou à être présent juste au bon moment dans la vie de quelqu’un ? Bien entendu ! Ça arrive à tout le monde de se sentir « rempli » d’une inspiration soudaine, d’une intuition remarquable, d’une sagesse avisée !

 

Et si la Loi du moindre effort consistait tout simplement à se rappeler de ce ou ces merveilleux moments et de s’en laisser imprégner dans tout notre Être ?!

 

Certains croient que pour atteindre l’Illumination ou l’État de Réalisation parfaite, nous devons nous « efforcer » à parvenir à nous maintenir dans la plus haute vibration qui soit : l’Êtat de Grâce perpétuel et inébranlable. C’est comme croire que nous pourrions réussir à engloutir en un seul repas toute la nourriture nécessaire pour survivre jusqu’à la fin de nos jours !!

 

Une fois que notre corps a pris goût à s’alimenter, à goûter et savourer de nouveaux mets, il cherche sans cesse à renouveler cette délicieuse expérience. Il en va de même avec votre Moi supérieur : toutes les occasions sont bonnes pour fusionner dans la Lumière, baigner la Paix et accueillir l’Amour divin dans toutes vos cellules ! Il n’y a plus de retour en arrière : une fois que vous avez expérimenté la Communion avec votre Soi, toute votre vie devient teintée de cette ultime Grâce renouvelée à chaque instant. Il ne sert à rien de chercher à vous cacher ou à minimiser la Présence de cette puissante Énergie de Lumière en vous : elle transcende tout ce que vous faites et même QUI vous êtes !

 

Oserez-vous révéler cette Lumière présente en vous à chaque personne que vous rencontrez pour lui permettre à elle aussi de faire de même ? Quoi que vous en pensiez, chaque individu présent autour de vous et sur la planète tout entière aspire lui aussi à reconnaître et intégrer cette Lumière en lui-même ! Vous êtes seulement invité-e à faire le premier pas !

 

Telle est la véritable application de la Loi du moindre effort : si je laisse mon Être divin prendre le dessus et rayonner de mille feux en toute circonstance, les miracles vont abonder dans ma vie pour le meilleur et pour tout le monde… y compris moi-même !

 

Il suffit de dire OUI, à chaque instant, dans l’acceptation et la Foi… Vous l’avez déjà fait ! Vous le faites déjà ! À certains moments, dans quelque contexte particulier, vous acceptez de dévoiler votre véritable Lumière au monde. Et les résultats sont grandioses ! Vous permettrez-vous de faire de même au quotidien, en toute simplicité ?

 

Pour ma part, j’ai fini par comprendre que c’était en vérité ce que ma mère attendait de moi : non pas que je me « donne à fond », mais bien que j’ose révéler le meilleur de moi-même, à chaque instant… d’abord à mes propres yeux, puis, par solidarité et complicité, à chacun de mes frères et sœurs ici sur Terre.

 

Si nous osons faire ce petit pas tous ensemble, la planète tout entière en sera illuminée et le Nouveau Monde se construira en un instant, sans le moindre effort, le temps d’un seul battement de cœur… à l’unisson avec Dieu présent en chacun de nous ! Puisse-t-il en être ainsi dès maintenant !

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 18 février 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

 RETOUR      

 

 

LE PARCOURS DE L'INITIÉ OU LA FORCE DE L'UNITÉ?

(Version PDF)

 

Nous sommes à un moment crucial pour l’histoire de l’humanité où le « Je » individuel se doit de céder la place au « NOUS » collectif et divin. Or, socialement, la notion de collectivité et de communauté est souvent associée au précepte de « service » et basée sur l’idée que l’on doit se « sacrifier » pour les autres, que l’on se doit de tout faire pour les rendre heureux, quitte à s’oublier soi-même. Pourtant, nous savons tous que « CE QUE NOUS SOMMES » au fond de nous-même parle beaucoup plus fort que nos paroles et de nos actions: notre témoignage vivant, « l’exemple » que nous donnons à notre entourage et l’énergie que nous dégageons a beaucoup plus d’impact sur eux que tous nos efforts et nos réussites (ou nos échecs)!

 

L’exemplarité devient donc la nécessité intrinsèque de faire l’équilibre entre donner et recevoir; un but à viser pour être en harmonie à l’intérieur comme à l’extérieur de soi. Mais comment oser prendre soin de soi-même et se faire passer en premier quand tant de gens autour de nous souffrent et auraient besoin de notre aide? Être à l’écoute de ses propres besoins ne va-t-il pas à l’encontre de toutes les valeurs d’altruisme et de générosité que l’on nous a enseignées? Que veut dire exactement l’adage biblique « Charité bien ordonnée commence par soi-même? »

 

Et si la mission de tout homme et femme sur terre était tout simplement « d’emmagasiner le plus d’Énergie possible pour ENSUITE la transmettre partout autour de soi »? Emmagasiner, accueillir, recevoir et cultiver en soi-même l’Énergie d’Amour, de Lumière et de Paix, pour ENSUITE en faire bénéficier par « contamination positive » tous ceux qui nous entourent… Bref, nous sommes invités à réaliser que notre rayonnement personnel est proportionnel à la quantité d’Énergie que nous parvenons d’abord à « engranger » à l’intérieur de nous-mêmes, pour ensuite transmettre le « trop-plein » à la Planète toute entière…

 

Depuis des siècles et des millénaires, le parcours spirituel s’est fait sur une base volontaire. Combien de fois avons-nous entendu la phrase « il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus »? Le cheminement vers l’Illumination, le Nirvana ou l’Ascension était le lot exclusif des acètes, moines, chamanes et autres mystiques de toute provenance. Jusqu’à aujourd’hui, la Voie de l’Initié était une route que l’on parcourait seul, une montagne que l’on gravissait à la sueur de son front, parsemée d’embûches et de combats – tant intérieurs qu’extérieurs. Seuls les plus « méritants », ceux qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes, à force d’efforts constants et assidus, avaient droit à la Récompense absolue : la maîtrise de l’Ego et la Fusion avec leur Soi divin.

 

Ces Êtres courageux et téméraires ayant osé « sortir des sentier battus » ont contribué à ouvrir la voie à une merveilleuse énergie céleste de transformation et de purification lumineuse exceptionnelle qui, grâce à tous nos prédécesseurs, est désormais accessible à chacun d’entre nous. Depuis le début des années quatre-vingt, nous avons atteint la « masse critique » d’individus « Éveillés » dont nous parle la plupart des Anciennes Écritures, nécessaire pour que l’humanité toute entière puisse enfin jouir de son plein potentiel créateur.

 

Le parcours fructueux d’innombrables Initiés a ouvert les portes du Ciel sur la Terre et, désormais, nous avons accès à une Énergie de création décuplée, illimitée. Constatez à l’échelle mondiale l’ampleur des innovations technologiques et de toutes ces nouvelles inventions « matérielles » destinées à nous faciliter la vie. L’Énergie créatrice est là, disponible, et notre libre-arbitre fait que chacun l’utilise à son propre profit, parfois pour aider les autres, d’autres seulement pour en obtenir un gain financier important.

 

L’important, c’est de réaliser que cette Énergie hautement vibratoire, celle qui nous rappelle que nous sommes des Enfants de Dieu, étincelles divines ne demandant qu’à devenir de grands brasiers de Lumière, demeure à notre entière disposition désormais.  Il s’agit là du fameux « Secret » dont tout le monde parle : notre capacité illimitée à matérialiser tous nos désirs, dans la mesure où nous y croyons fermement. Nous devenons Co-Créateur avec Dieu, la Source, l’Énergie Universelle…

 

En fait, c’est la manière dont nous choisirons de « canaliser » cette puissante Énergie créatrice qui déterminera l’avenir de notre humanité. Nous avons le choix : actuellement, la plupart des individus conscients du changement vibratoire qui s’installe sur la planète se retrouvent « déboussolés » et « perturbés » par cette énergie qui prend de plus en plus de place à l’intérieur de chacun. Vous devenez omnipuissant : chacune de vos pensées crée dans la minute, dans la seconde même, la réalité de ce qui vous a passé par l’esprit. Vos aspirations profondes et vos rêves se concrétisent, tout comme vos peurs et vos manques d’amour envers vous-mêmes… et en même temps de surcroît!

 

Il vous semble que vous n’avez pas eu le temps de vous y préparer, que vous n’avez rien vu venir et que, déjà, tout est chamboulé autour de vous! Votre potentiel de manifestation devient si grand que s’il n’est pas maîtrisé par des exercices d’ancrage et de recentrage à chaque instant, vous vous retrouvez rapidement ballotté par le fil d’événements qui dépassent bien souvent votre entendement humain. C’est tout à fait normal.

 

Votre corps, lui aussi, tente de s’ajuster tant bien que mal à cette « Énergie libre » en adaptant vos « circuits internes » à cette nouvelle puissance qui ne se mesure plus en kilowatts mais plutôt en méga gigawatts! Chacun et chacune d’entre vous devient ce qu’il-elle a, en fait, toujours été de toute éternité : un Être Solaire, divin et illimité!

 

Maintenant, imaginez que toutes les parcelles de Lumière présentes en chaque individu sur Terre s’allient les unes les autres pour que nous fusionnions tous en un immense brasier de Lumière : de quoi enflammer toute la planète dans un grand Feu de Joie… Et si VOUS aviez le pouvoir de faire une différence – non plus par la force de vos efforts individuels ou par le mérite de vos actions altruistes, mais bien par votre capacité à fusionner, à baigner constamment dans l’Énergie Divine Universelle…

 

Telle est la Voie de l’Unité. Grâce au grand nombre d’Initiés qui vous ont précédés, vous n’avez plus à marcher seul ou à tenter de défricher par vous-même un nouveau continent : la route qui mène à la Plénitude Absolue a déjà été construite et même asphaltée… il NOUS suffit de NOUS y engager, TOUS ENSEMBLE!

 

Sur la Voie de l’Unité, nous faisons tous UN. Nous sommes tous dans le même bateau… celui qui nous ramène à la Maison!!! Ce n’est pas en 2012 que tout se passe : c’est ici et maintenant, dans notre ouverture à recevoir et enraciner l’Énergie ascensionnelle dans toutes nos cellules vivantes… et jusque dans la profondeur de nos racines souterraines. Plus cette Énergie sera bien ancrée, stable, solide, ferme et équilibrée, plus elle irradiera autour de nous, permettant ainsi que se concrétisent tous nos vœux de libération envers nos semblables. Nous ne pouvons les extraire de leur souffrance, nous ne pouvons que leur montrer comment emmagasiner à leur tour cette puissante Énergie de transformation et purification qui fait naître la Joie dans le Cœur de tous et chacun!

 

Être au service, c’est donc choisir de donner l’exemple : s’ouvrir à recevoir l’Énergie divine et la laisser prendre toute la place à l’intérieur de Soi… afin de ressentir la présence aimante de Dieu dans tout ce qui est, dans tout ce qui vit, au-dedans comme au dehors. Ainsi, il n’y aura plus de différence entre Moi et l’Autre, entre le « Je » et le « NOUS » universel… divin et illimité!

 

ENSEMBLE, nous créons le Nouveau Monde! ENSEMBLE, avec tous nos Frères et Sœurs de Lumières, les Anciens Initiés devenus Maîtres Ascensionnés, nous participons au plus grand événement qu’ait connu l’humanité à travers l’Histoire : l’Ascension Planétaire! Et s’il suffisait de dire OUI? Sur la Voie de l’Unité, nous n’avons plus qu’à laisser à chaque instant l’Énergie universelle pénétrer profondément en nous-même et AGIR à travers nous pour le bien de tous! Ainsi soit-il!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 3 février 2008,

aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte

à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.

RETOUR      

 

 

CÉLÉBREZ DANS LA JOIE !

Version audio mp3
(Version PDF)

 

Au-delà des mots, au-delà des informations qui me sont transmises, ce que je reçois le plus fort, c’est le besoin pour chacun et chacune d’entre vous de vous ouvrir à recevoir le flot d’Amour illimité que les Maîtres de Lumière vous envoient. Au-delà des paroles, au-delà de ce que vous avez besoin d’entendre, votre âme aspire à être réconfortée.

 

Je vous invite à visualiser que l’Être de Lumière que vous aimez le plus au monde se tient à vos côtés et s’approche de vous pour vous serrer dans ses bras, contre son cœur. Permettez à votre âme de vous abreuver à même la Lumière pure, à l’Amour divin, qui ne demande qu’à être transmis jusqu’à vous.

 

Ouvrez votre cœur, permettez à la tendresse infinie que votre Frère et votre Sœur de Lumière vous porte, de pénétrer à l’intérieur de vous et de se répandre partout en vous, pour aller remplir le vide, pour aller combler le manque, pour vous permettre de vous reconnaître enfin tel que vous êtes.

 

C’est au nom de tous les Maîtres Ascensionnés, tous les Êtres de Lumière, des Anges et des Archanges, que Sananda va prendre la parole :

 

Je m’adresse à tous mes Frères et Sœurs de Lumière de la même manière. Je m’adresse au Maître présent à l’intérieur de vous, à votre pôle féminin comme à votre pôle masculin. Vous faites UN dans la Lumière, et vous maîtrisez déjà cette énergie de transcendance qui vous fait goûter aux vibrations, aux dimensions supérieures.

 

Vous faites partie du Corps christique. Vous êtes important au même titre que le foie est essentiel au nettoyage de votre corps physique, que les poumons amènent l’oxygène à votre cerveau et dans votre sang, vous faites partie du Corps christique en tant qu’organe vivant, essentiel à sa survie, à sa plénitude. Vous faites UN dans la Lumière, de par toute la Terre.

 

Il vous est demandé de vous laisser vibrer au rythme de cette Lumière qui vous habite, afin de lui permettre d’embraser tout votre Être, jusque dans les moindres parcelles qui vous semblent remplies d’ombre ou de noirceurs. La Lumière passe par tous les interstices; elle va dans tous les recoins. Rien ne lui échappe, à condition de lui donner la permission de pénétrer en vous, de sonder votre intérieur, de partir à la recherche du moindre manque, du moindre vide, du moindre espace qui a besoin d’être illuminé.

 

Vous êtes Lumière. Il suffit de permettre à ce que votre âme et votre esprit s’unissent pour que cette Lumière devienne un grand feu de Joie. Une Joie profonde. Une Joie qui réconforte, qui allège et qui libère.


De la même façon que les églises font sonner les cloches pour attirer à eux les assemblées, chaque fois que vous riez, chaque fois qu’un fou rire vous habite, c’est votre Joie qui fait tinter les cloches de votre divinité, vous rappelant que vous faites partie du grand corps, de la Lumière divine sur cette Terre. Par votre rire, par votre Joie, vous transmettez la Lumière à vos semblables. Ainsi, plus vous êtes empreints d’Allégresse, plus vous élevez l’âme de tous ceux qui croisent votre route. C’est dans le son de votre rire que votre enfant intérieur retrouve sa juste place, sa liberté. C’est par l’expression de votre bonheur et la légèreté de votre Être que vous goûtez à la plénitude des cieux, au paradis terrestre, présent d’abord en vous-mêmes.

 

La plus belle méditation, c’est celle du rire, puisque votre présence lumineuse s’exprime librement à travers la joie, la gaieté et l’humour. C’est pourquoi il est si important de vous amuser, de redécouvrir le plaisir de jouer, comme un enfant. Plus vous êtes dans la légèreté et l’insouciance, plus les vibrations s’élèvent. Vous devenez tel un rayon de soleil qui chasse les nuages, qui apporte la chaleur, qui réchauffe chaque cœur.

 

Par votre propre regard illuminé, inondé de joie et de soleil, vous touchez l’Être le plus profond qui sommeille en chaque personne que vous croisez. La Joie que vous communiquez autour de vous est empreinte d’une saveur d’éternité. C’est grâce à cette Joie que vous demeurez dans la jeunesse éternelle. L’Allégresse rajeunit les corps. Elle permet de se libérer du poids du passé.

 

Lorsque vous êtes dans la Joie, plus rien n’existe. Ni le passé. Ni le futur. Lorsque la Joie vous habite et vous consume totalement, votre Lumière se déploie au-delà des limites de votre corps physique, pour vous faire habiter pleinement votre présence lumineuse. C’est votre Soi divin qui s’exprime dans chaque rire, et même dans chaque sourire. Ainsi, chaque fois qu’une personne vous sourit, c’est son âme qui vous invite à reconnaître sa présence, à honorer cette Lumière qui brille dans ses yeux, qui est aussi la vôtre.  Au-delà du sourire de l’autre, c’est votre propre Lumière qui vous sourit.

 

Vous êtes invités à faire tinter les cloches, retentir le son d’un rire cristallin le plus souvent possible, car vous entrez dans l’âge de cristal, et tous les enfants qui naissent portent en eux cette vibration du Christ et la pureté du cristal. Et c’est par le rire, par le sourire, par la joie et le bonheur illimité que vous éveillez en eux la Flamme divine qui leur permettra d’accomplir ce pourquoi ils se sont incarnés. Ce n’est pas en voulant changer les structures ou en s’apitoyant sur leur sort que vous leur apporterez l’aide dont ils ont besoin, mais bien en étant celui ou celle qui fait retentir la cloche qui appelle l’assemblée à se présenter et à se réunir au nom du Père et de la Mère célestes, pour fusionner, communier ensemble dans la vibration de la Lumière.

 

C’est donc le plus beau cadeau que vous puissiez faire à l’humanité toute entière de partager la Joie qui vous habite, de cultiver la gaieté et les occasions pour rire et sourire, en particulier lorsque vous regardez les plus petits d’entre vous. Apprenez à maîtriser la Joie, à en faire votre outil de cheminement privilégié, et ainsi vous serez des Maîtres de Sagesse.

 

Car la Sagesse n’est point dans la connaissance, mais bien dans la liberté intérieure. Donc, libérerez votre cœur de toutes les prisons dans lesquelles vous l’avez enfermé. Ouvrez la porte de votre cœur et laissez la Joie venir à vous, s’installer pour de bon. Visualisez que vous ressentez la Joie comme une graine que vous plantez dans le sol, afin qu’elle fasse des racines et porte fruit. Que cette Joie grandisse en vous au point où elle devient pure Allégresse. Un élan du cœur et de l’âme qui ne connaît aucun répit. Une activation de votre Flamme divine que nul ne saurait éteindre ou perturber.

 

La paix ne peut advenir dans le monde que par la Joie. Car la Joie remplit, inonde, apaise tout l’être. Quand vous êtes dans la Joie, il n’y a plus de place pour rien d’autre à l’intérieur de vous. Cultivez donc cette Joie. Transmettez-la. Arborez-la comme un flambeau qui vous permettra de vous reconnaître les uns les autres, de vous unir et de faire une différence dans ce monde qui vous entoure. Si vous voulez savoir si la personne qui est devant vous est éveillée, si elle est digne du Royaume des cieux, observez-la. C’est sa joie, son bonheur, son sourire qui seront le laissez-passer ultime donnant accès aux dimensions supérieures.

 

 Il y a donc beaucoup plus de gens que vous pouvez le croire qui, autour de vous, sont déjà en contact avec leur Moi divin. Ayez foi en eux, visualisez que cette graine céleste s’implante profondément en chaque personne que vous croisez afin qu’elle prenne tout l’espace, qu’elle occupe tout ce qui a besoin d’être rempli à l’intérieur de chacun-e d’entre vous. Et ainsi, la Joie sera votre fil conducteur, votre cri de ralliement, ce qui vous permettra de distinguer ceux qui ont dit oui, ceux qui sont dans la même aventure que vous, pour faire de ce monde un immense feu de joie, un brasier incandescent où tous et chacun pourront bénéficier de la chaleur, de la présence de tous leurs Frères et Sœurs de Lumière, unis en une seule Flamme, dans le sein de Dieu, Source de toute vie, à la fois Père et Mère présent en chacun-e d’entre vous.

 

Nous honorons cette Lumière présente chaque fois que vous ouvrez la bouche pour donner aux êtres que vous croisez sur votre route une parcelle de cette Joie. Et nous souhaitons que notre présence à vos côtés soit un cri de ralliement, un lieu où vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour alimenter sans cesse votre feu intérieur, ce feu de Joie illimité qui transforme tout l’Être. Soyez bénis, et bénissez chaque être vivant, car il est votre égal, votre miroir, et la source de votre Joie profonde.

 

Certains d’entre vous recherchent encore des solutions, des façons de résoudre certains problèmes de nature personnelle, parce qu’ils n’ont pas encore réussi à nous faire confiance, à se remettre entre nos mains. Tous ceux qui vous accompagnent, qui font partie de vos Familles d’Âmes, ne veulent que votre bien. Offrez-leur vos soucis. Plutôt que de rechercher des solutions, recherchez plutôt leur présence bénéfique et apaisante. Ainsi, vous vous ouvrirez à recevoir la solution juste et parfaite pour répondre non seulement à vos propres besoins, mais aussi de ceux qui vous entourent.

 

Certains d’entre vous se demandent comment faire pour aider les personnes qui leur sont chères. Nous vous disons : la meilleure aide que vous puissiez leur apporter est de vous aimer vous-mêmes tel que Dieu vous aime, tel qu’Il vous a conçu. Car plus vous accueillez cet Amour, plus vous devenez un réservoir d’Amour illimité, plus chacune de vos Familles d’Âmes peut toucher le cœur des personnes qui vous entourent et à travers vous, les inonder d’Amour, afin qu’elles-mêmes puisse trouver leur bien-être, se sentir rassurés et soutenus, et qu’ainsi les meilleures solutions se présentent à elles d’elles-mêmes, sans qu’elles aient d’effort à faire. Chaque fois que vous êtes dans l’effort, vous enseignez aux gens autour de vous à être dans ce même état. Vous êtes donc à l’extérieur de vous, et non pas à l’intérieur, dans la plénitude, le calme et les solutions inhérentes dans votre propre changement de perception.

 

Certains d’entre vous ont peur de faire des choix, craignant de se tromper une fois de plus, de faire des erreurs qu’ils pourraient regretter par la suite. Sachez que tous les chemins conduisent vers le sommet de la montagne. Peu importe la route que vous empruntez, peu importe le sentier, il finira par aboutir à un autre sentier. Vous aurez toujours la possibilité de changer de voie, de changer de route. Gardez votre vue fixée vers le sommet et vous trouverez le chemin à emprunter.

 

Si vous êtes concentrés sur la route et les pierres qui se trouvent dans le chemin, vous ne bénéficiez pas des merveilles du paysage qui vous entoure. Si vous recherchez l’absolu, le chemin unique, le meilleur qui vous conduise, qui vous amène à vos fins, vous perdez l’occasion unique de rencontrer des personnes extraordinaires au détour d’un sentier, de vous abreuver dans une clairière à une source fraîche qui pourrait vous désaltérer et apaiser votre âme. À force de vous obliger à continuer à avancer, vous ne vous rendez pas compte de la fatigue qui s’installe dans votre corps et de l’épuisement qui risque de vous empêcher d’arriver à bon terme. Prenez le temps de savourer le voyage. Peu importe les détours et les méandres du quotidien, amusez-vous, prenez plaisir à savourer chaque pas que vous faites, en sachant qu’ils vous mèneront là où votre âme souhaite vous amener.

 

Certains d’entre vous se demandent comment faire pour s’aimer et s’apprécier à leur juste valeur, comment faire pour comprendre et intégrer à l’intérieur de soi le fait de mériter tout l’Amour, tout le support et l’attention des êtres qui les entourent. Il vous suffit de prendre juste un peu de recul pour compter les bénédictions de votre vie. Prenez le temps de vous souvenir de tous les contacts intimes, intenses et chaleureux que vous avez eus jusqu’à maintenant. Toutes les personnes qui ont compté à vos yeux. Toutes les personnes qui vont apporté leur attention, leur temps, leur chaleur et leur amitié. Et vous vous rendrez compte que vous avez toujours mérité d’être aimé. Et que les personnes sont innombrables autour de vous et qu’elles ne demandent qu’à vous aimer encore plus.

 

Plus vous êtes dans l’état de grâce, dans la gratitude pour ce qui est déjà présent, plus vous vous ouvrez à recevoir davantage, au-delà même des limites de votre imagination. Ouvrez votre cœur à l’Amour, d’abord envers vous-mêmes, et sachez que vous êtes aimés au-delà de toute limite humaine, divine, par tous vos Frères et Sœurs de Lumière, qui ne demandent qu’à se manifester à vous à travers des personnes vivantes, à travers des gestes, des occasions, des signes, des petits cadeaux. Il vous suffit de les demander. Il vous suffit de faire le choix de dire « j’ouvre ma porte » et les gens se présenteront à vous.  Ce n’est point une question de mérite, mais bien le reflet de QUI VOUS ÊTES réellement. Un juste retour du balancier entre la partie de vous qui donne et celle pour qui il est temps de recevoir.

 

Nous terminerons en vous confiant encore une fois cette invitation à vibrer dans la Joie et l’Allégresse, car c’est la meilleure façon de goûter à ce à quoi votre âme aspire du plus profond de vos entrailles : l’accès au Ciel sur la Terre, dans chacune de vos cellules. Il suffit de dire « MERCI » pour que tout soit déjà accompli. Nous vous remercions pour le chemin déjà parcouru et honorons votre Soi divin présent en vous, autour de vous et dans chaque Être vivant qui croise votre route. Soyez bénis.

 

Message de Sananda, canalisé par Diane LeBlanc – Bretagne, le 17 novembre 2007

aussi disponible sur www.biancagaia.com.

Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com 

RETOUR      

 

 

La Voie de la Sagesse
(Version PDF)
 

        Après des années et des années passées à prier, jeûner et vivre dans l’indigence, un disciple se présenta humblement devant son guru :

 

- Maître, affirma-t-il, je suis prêt à connaître l’Illumination.

 

- Ah oui? répondit le vieux sage sans même ouvrir les yeux pour regarder celui qui se tenait devant lui. Eh bien, racontez-moi donc ce qui vous arrive.

 

- Maître, dans un premier temps, j’ai appris à maîtriser mon corps. Par le yoga et la relaxation, je suis parvenu à espacer mes respirations et ralentir les battements de mon cœur, pour obtenir un état de paix intérieure et de calme infini. La faim et le besoin de sommeil n’ont plus de prise sur moi. Je peux méditer des jours durant sans bouger un seul muscle.

 

- C’est très bien, répondit le saint homme sans broncher, mais encore?

 

- J’ai aussi appris à maîtriser mes pulsions et mes émotions. La vue d’une belle femme ne me tourmente plus, la misère du monde ne m’affecte plus et les pleurs d’un enfant me laissent complètement froid. Je me contente d’être témoin de tout ce qui m’entoure et de prier avec ferveur afin que tout ceux qui vivent sur cette terre soient enfin soustraits à la souffrance ou aux illusions du manque.

 

- Voilà qui a dû exiger beaucoup de renoncement de votre part, mon fils, renchérit le vieil homme avec un léger sourire dans la voix. Y a-t-il autre chose que vous aimeriez ajouter?

 

- Oui, bien sûr, Maître. Je me suis longuement appliqué à faire taire toutes mes pensées, à annihiler tous mes désirs et à ne plus avoir d’opinion personnelle sur quelque sujet que ce soit. Sincèrement, je crois avoir réussi à me débarrasser de mon Ego et à vider mon esprit de toute forme de réflexion aliénante une fois pour toute.

 

- Vous avez consacré toute votre vie à vous améliorer sans relâche, mon enfant, mais croyez-vous avoir accompli tout ce qui était en votre pouvoir pour mériter de devenir guru à votre tour?

 

- Tout à fait, Maître. J’ai suivi tous vos enseignements à la lettre, pratiqué religieusement tous les exercices que vous m’avez appris, observé toutes vos règles de conduite et ce, sans défaut, depuis de longues années. Je suis prêt à parcourir les routes à mon tour pour prêcher la voie de l’accomplissement, telle que vous et vos prédécesseurs nous l’ont transmise…

 

Le sage des sages poussa alors un long soupir. Ses paupières s’entrouvrirent et un flot de Lumière étincelante s’échappa de ses yeux. Muet de stupeur, le disciple tomba à genoux et se sentit tout à coup enveloppé d’un halo chatoyant pénétrant en lui par chaque parcelle de son être. Le guru se leva dignement et s’approcha de son élève. Il mit la main sur son épaule et, tandis que le jeune homme fût parcouru d’un chaud courant électrique, il lui murmura à l’oreille :

 

- Si tu avais accompli tout ce que tu affirmes candidement devant moi, tu ne serais aucunement surpris par cette Lumière qui cherche à s’infiltrer jusqu’à ton cœur. Tu as oublié que tu n’es pas seul dans l’Univers et que tu vis, croît et respire avec tout ce qui EST. L’Illumination ne s’obtient pas par l’effort ou le mérite, mais bien par la Grâce divine qui te relie en Conscience avec toute la Création. Quand tu auras connu cela, alors toi aussi tu seras un Maître.

 

Le disciple repartit tout penaud en se disant, bien humblement, qu’il lui restait encore une longue route à parcourir. Et le grand sage s’attrista encore plus, car il vit que son élève n’avait rien compris et qu’il cherchait encore à l’extérieur, dans les apparences et les illusions de ce monde ce qui, en fait, avait toujours été et serait toujours là, au plus profond de lui-même. »

 

Et vous, parvenez-vous à entrevoir la Lumière qui brille derrière vos yeux? Ressentez-vous en vous la présence de cette Flamme divine qui aspire à embraser tout votre Être? Votre cœur danse-t-il de Joie en communion avec tout ce qui vit?

                       

De plus en plus de thérapeutes et de Maîtres spirituels incitent les gens qu’ils côtoient à prendre le temps de se regarder dans le miroir chaque matin. Dans le but de mieux se connaître et d’apprivoiser qui nous sommes, quoi de mieux que de se regarder « dans le blanc des yeux »?

 

Certaines personnes apprennent même à entrer en relation avec cette image d’eux-mêmes, là, dans la glace. Elles se disent bonjour, à quel point elles se trouvent belles, quelles sont les qualités qu’elles reconnaissent en elles-mêmes, etc.

 

C’est un très bon exercice servant à la fois à surmonter sa peur du ridicule (oser se parler à soi-même à voix haute!) et à développer son estime de soi (se faire des compliments à soi-même rehausse la perception de l’on a de soi).

 

L’ultime défi demeure cependant de parvenir à soutenir son propre regard, en silence, pendant plusieurs minutes. Il est facile de se contenter de s’accorder un regard bref et fuyant, de se sourire en ajustant son maquillage ou en se rasant de près. Mais c’est toute une autre histoire de fixer les yeux d’un autre… tout en sachant que ce sont les siens.

 

On dit que les yeux sont le miroir de l’âme. Vous êtes-vous déjà demandé de quoi avait l’air votre âme, votre Essence divine? Serait-il possible de percevoir sa propre Lumière intérieure à travers son double, ce pâle reflet de soi-même emprisonné derrière cette surface polie?

 

Oserez-vous tenter l’expérience? C’est très facile : il vous suffit de vous imaginer que Dieu lui-même pose sur vous son regard rempli d’Amour. Il vous contemple à travers vos propres yeux et vous percevez sa présence aimante à travers les vôtres. Une rencontre en toute intimité avec votre propre parcelle divine, pour découvrir la Lumière qui brille dans vos yeux lorsque vous vous sentez pleinement aimé, accepté et accueilli.

 

Vos proches, les personnes que vous aimez le plus au monde, connaissent ce regard empreint de tendresse et de plénitude. Mais vous, vous êtes-vous déjà permis de vous aimer de cette façon? D’apercevoir ce nuage de bonté qui vous caractérise au fond de vos pupilles illuminées par un éclair de Joie et une Étincelle de Bonheur indescriptible…

 

Un regard d’Amour sincère et durable envers soi-même est une excellente manière de goûter à la Plénitude en soi-même, d’accéder à l’Illumination de tout son Être : lorsque l’on découvre la présence de Dieu en soi, on ne peut plus jamais se percevoir de la même façon!

 

Essayez-le, vous verrez bien!

 

Extrait du livre « Bienvenue dans la 5e dimension »

par Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, Éditions des 3 Monts, 2007, pages 235 à 237.
 « La Voie de la Sagesse » est aussi disponible sur
www.biancagaia.com
Vous êtes invité à faire circuler ce texte
 à condition d’en respecter l’intégralité,y compris ces quelques lignes.
Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,
 vous informer sur nos services personnalisés
 ou tout simplement communiquer avec nous :
par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel 
info@biancagaia.com

RETOUR      

 

 

Septembre 2007, le mois de l’État de Grâce!
(Version PDF)

 Avez-vous remarqué? Ce mois-ci nous retrouvons au calendrier trois dates qui portent la vibration 9-9-9 : soit le 9, le 18 et le 27 septembre. Chacune totalise 27/9 sur le plan vibratoire et, comme cela représente aussi ma vibration personnelle en numérologie, j’ai envie de vous partager les informations reçues de ma famille d’âmes à ce sujet.

 

Le chiffre 9, dans sa représentation figurative, évoque la possibilité pour tous les êtres humains d’aller chercher l’énergie céleste (le cercle du haut) pour la ramener vers la terre (la queue pointant vers le bas). Le chiffre 9 illustre aussi la nécessité de « boucler la boucle » (cercle du haut) à l’intérieur de soi, afin de pouvoir ensuite revenir vers son propre cœur (queue pointant vers la gauche – le côté du coeur).

 

C’est donc dire à quel point la vibration 9 favorise le passage vers une vie nouvelle tout autant que l’intégration des expériences du passé. Après le 8 qui représente la récolte et l’abondance, vient le 9 qui est le chiffre de la célébration et de la gratitude.

 

Avez-vous ressenti les effets du premier passage 9-9-9 dimanche dernier ? Le 9 septembre, une vague d’énergie quantique a déferlé sur la terre et s’est inscrite dans votre mémoire cellulaire pour réactiver ou amplifier l’énergie de reconnexion avec votre nature divine. Votre propre énergie vitale, avec celle de la planète toute entière, s’allège et se transforme de plus en plus harmonieusement.

 

Il n’est donc plus nécessaire de « travailler fort » ou de « se casser la tête » (se « faire ça dur », comme on dit chez nous). Le moment de délivrance est arrivé, vous avez « accouché » d’un nouvel Être de Lumière : vous-même! Le temps présent est à la fête : réjouissez-vous de cette Grâce merveilleuse qui descend sur vous.

 

Plus vous vous sentirez libéré de vos « karmas » et du poids du passé pour vous ouvrir à cette vie nouvelle en vous-même, plus la planète toute entière bénéficiera des mêmes effets. Croyez-y! Allez voir au plus profond de votre cœur et vous en ressentirez les bienfaits : une joie nouvelle remplit votre âme et votre Moi divin se réjouit de constater que vous dites enfin OUI à cette énergie qui a toujours été présente en vous-même. La seule différence, c’est qu’avec le passage du 9 septembre 2007, il vous suffit désormais d’offrir vos doutes et vos anciennes peurs pour que celles-ci disparaissent en douceur, sans laisser de trace…

 

Le prochain portail de Lumière s’ouvrira le 18 septembre. Celui-ci concerne notre mission de vie et notre contrat d’incarnation, qui occupent de plus en plus d’espace dans notre vie, nous incitant à focaliser davantage notre attention sur ce que nous sommes venus à la fois accomplir sur terre et « finaliser » à l’intérieur de nous-même. En bref, à partir du 18 septembre, il nous suffira de demander l’aide de votre famille d’âmes pour que tout se mette en place autour de nous afin de révéler au monde l’être merveilleux que nous sommes réellement, peu importe les moyens et les chemins que nous emprunterons.

 

La date du 18 septembre touche spécifiquement les enfants Indigos, qui seront particulièrement supportés en cette journée merveilleuse pour activer leur plan de vie de manière concrète. Tout comme eux, nous avons l’opportunité de passer de l’énergie Indigo de transformation à l’énergie Cristal, lumineuse et resplendissante, exempte de toute dualité… afin d’aligner tout notre être et toutes les dimensions de notre existence. Encore une fois, il vous suffit de dire OUI, en accueillant et en intégrant cette énergie de libération dans toutes vos cellules. Plus vous vous aimez et plus vous aimez la vie… plus cette énergie s’infiltrera et s’inscrira profondément à l’intérieur de vous.

 

Troisième passage : le 27 septembre. C’est « la cerise sur le gâteau », le moment où parvenez enfin au sommet de la montagne que vous gravissez depuis tant d’années!!!  Une énergie d’Allégresse illimitée et de Plénitude infinie descendra sur vous pour favoriser d’une manière toute spéciale la fusion complète et totale avec notre Moi Divin !

 

Enfin, votre cœur pourra de nouveau danser dans la joie et se remplir de bonheur au contact de votre famille céleste présente autour de vous comme en vous-même! Il vous suffit de le demander et le voile se lèvera pour de bon entre les mondes visibles et invisibles. C’est le bon moment pour redéfinir vos priorités et reformuler vos rêves les plus chers… qui enfin se réaliseront plus facilement, du dedans vers l’extérieur et non le contraire.

 

L’énergie Cristal se veut l’intégration quantique, « atomique », de tous vos espoirs et de toutes vos aspirations qui, une fois vos résistances envolées, prendront la place qui leur revient de droit dans votre vie. Oubliez 2012 : c’est ce mois-ci que tout se passe!!! Le Paradis descend sur terre : à vous de lui ouvrir la porte de votre cœur et de votre vie!!!

 

Puissiez-vous ressentir la présence aimante et rassurante de votre Père Céleste et de la Mère divine dans votre cœur! Vous êtes un enfant de Dieu : à vous de revendiquer les droits et privilèges de votre royale lignée!

 

Le mois de septembre est donc le mois par excellence des « Trois Grâces » dont parle la mythologie depuis si longtemps : trois énergies fabuleuses, merveilleuses et magiques se présentent à vous pour vous apporter le meilleur dans toutes les sphères de votre vie.

 

Il s’agit de cette même vibration dont on fait référence dans les contes des mille et une nuits : un bon génie vous offre « trois vœux »… qui sont déjà formulés pour vous : la paix du cœur, la réalisation de soi et le bonheur illimité… Que demander de plus?! Il vous suffit de dire humblement MERCI pour que tout se manifeste, dans la joie et la légèreté de l’être! BONNE CÉLÉBRATION!!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 13 septembre 2007,

aussi disponible sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com 

RETOUR      

 

MÉDITER DANS LA JOIE !

(Version PDF)
 

Depuis des mois, j’ai reçu des dizaines de courriels m’invitant à me joindre à la méditation mondiale du 17 juillet. Toutefois, depuis deux semaines, des messages contradictoires circulent aussi sur Internet et plusieurs personnes m’ont écrit pour me demander mon avis. Permettez-moi donc de prendre quelques instants pour vous transmettre ce que j’ai reçu à ce sujet, même si, au fond, peu importe l’information qui circule sur le sujet, le plus important c’est d’écouter votre cœur et de respecter votre propre ressenti.

 

            « Qu’est-ce que la méditation ? Tous les grands maîtres de sagesse s’appliquent à dire que méditer, c’est de réussir à faire taire son mental pour être totalement dans le moment présent et savourer la plénitude intérieure, la fusion avec le Divin en Soi. Est-il nécessaire de se retirer du monde, de cessez toutes ses occupations et de se replier sur soi-même pour méditer ? Au contraire, vous méditez chaque fois qu’une bouffée de bonheur, d’amour ou de paix vous envahit.

 

Que se soit au travail, à la maison, en conduisant la voiture ou en faisant la vaisselle, si vous êtes véritablement concentré sur ce que vous faites et que vous vous sentez bien à l’intérieur de vous-même, vous êtes en état de méditation ! Il n’est pas nécessaire d’adopter une certaine position, de réciter un mantra ou une quelconque prière ou encore de vous évertuer à repousser les pensées qui vous assaillent… Il suffit de prendre trois bonnes respirations profondes et de focaliser votre attention sur ce qui se passe en vous et autour de vous ICI ET MAINTENANT… et le tour est joué !

 

La méditation, c’est l’ouverture à l’énergie de lumière présente partout en vous et autour de vous. Souvent, vous faites abstraction de la présence continuelle de cette lumière en vous, car vous vous préoccupez exclusivement de ce que se passe à « l’extérieur » de vous et, ainsi, il vous arrive d’oublier QUI VOUS ÊTES… Le fait de prendre un temps d’arrêt et de recul favorise alors le retour vers Soi et contribue à faire en sorte que l’énergie de circule de nouveau en vous-même.

 

Or, il existe d’innombrables moyens de « refaire le plein » d’énergie de lumière en vous-même. Lorsque vous avez du plaisir : que vous faites une sortie entre amis, que vous riez d’une bonne blague, que vous prenez un bon bain chaud ou que vous allez marcher en forêt… bref tout ce qui vous procure de la joie et vous incite à retrouver, ne serait-ce que temporairement, une certaine paix intérieure, TOUS CES GESTES SONT UNE FORME DE MÉDITATION.

 

Vous pouvez aussi plonger profondément dans les yeux de la personne que vous aimez, jouer au ballon avec votre fils, écouter votre nièce parler de sa première « flamme », préparer avec amour un repas familial… donc, toutes les expériences vécues AU MOMENT PRÉSENT sont bénéfiques et les possibilités infinies. Le choix du meilleur moyen vous appartient. Et si vous préférez vous retirer quelques instants pour vous retrouver seul avec vous-même : si cela vous fait du bien en dedans, c’est correct aussi !

 

Ce qui est génial quand on goûte pour « quelques minutes » au bonheur profond, à la plénitude de l’Être, c’est que, peu importe le contexte, cela amplifie notre énergie. Dans un monde idéal, nous aurions appris dès l’enfance à maintenir à flot notre niveau d’énergie en ne se laissant plus atteindre par les illusions de la pseudo réalité qui nous entoure, mais, comme ce n’est pas le cas, il nous appartient de trouver les bonnes façons, celles qui nous conviennent personnellement, pour refaire chaque jour la paix en nous-même.

 

Lorsque vous avez trouvé la manière qui vous convient pour vous reconnecter avec l’Être merveilleux et lumineux que VOUS ÊTES RÉELLEMENT, c’est à vous de vous accorder le temps et l’espace pour recréer cet état de grâce en vous-même. Que ce soit seul ou avec d’autres, plus vous vous sentez bien, plus vous élevez vos vibrations et moins les perturbations extérieures ne vous atteignent. Mieux encore, plus vous rayonnez de bonheur et de joie, plus votre énergie se communique à tout ce qui vous entoure… élevant ainsi l’énergie de tous ceux qui croisent votre route.

 

Ceci est la base même de la physique quantique : vos états d’âme affectent directement votre énergie et influent sur tout ce qui vous entoure. En d’autres termes, « la pensée crée » ou encore « l’extérieur est le reflet de l’intérieur ». A vous, donc, de choisir « d’entretenir la flamme » de votre plénitude intérieure, afin que l’extérieur soit le reflet de votre pur bien-être.

 

En fait, seulement deux choix possibles s’offrent au vous au quotidien pour trouver le bonheur et vivre dans la joie.  Le premier, celui que la société prône : AVOIR-FAIRE-ÊTRE (quand j’AURAI le contexte idéal, je pourrai FAIRE les meilleurs choix pour moi et là je SERAI heureux!!!) Ou sinon, opter pour un changement d’ATTITUDE et CRÉER votre propre bonheur, de l’intérieur vers l’extérieur: ÊTRE-FAIRE-AVOIR… Je CHOISIS d’ÊTRE heureux MÊME SI je ne sais pas comment FAIRE pour y arriver, alors j’attire à moi les meilleures avenues pour AVOIR une vie merveilleuse… peu importe la réalité qui m’entoure !

 

La méditation, c’est donc d’intégrer au quotidien qu’il me suffit d’ÊTRE (être bien, être heureux, être amoureux…) pour que ma vie se transforme et devienne le reflet de ce que JE SUIS !

 

Il en va de même pour l’humanité toute entière, pour tout ce qui vit autour de vous et pour la planète elle-même : chaque cellule vivante bénéficie de cette énergie de lumière qui vous habite. Plus vous amplifiez votre propre lumière, plus celle-ci « contamine positivement » ce qui vous entoure. Au contraire, si vous nourrissez des pensées d’inquiétudes, de peurs ou de doute concernant les personnes que vous aimez, plus vous amplifiez ces énergies autour d’eux. Plus vous vous laissez atteindre par leur souffrance, leur douleur ou leurs malheurs, plus ceux-ci prendront racine dans la réalité.

 

 Connaissez-vous le principe « Arroser les fleurs plutôt que les mauvaises herbes » ? Plus vous leur envoyez autour de vous des pensées de confiance, de support et d’amour, plus ceux que vous aimez se sentiront envahis de ces sentiments positifs envers eux-mêmes et trouveront plus facilement les solutions auxquelles ils aspirent. Il suffit d’accorder son attention à une pensée positive pour qu’elle s’enracine et porte fruit. C’est aussi simple que cela.

 

Il en va de même pour Gaïa, notre Terre Mère. Si vous la voyez souffrante et malade et que vous lui envoyez des énergies pour la « guérir », la partie négative de vos pensées annulera les vertus positives de votre geste. Mais si vous la visualisez purifiée, équilibrée et harmonisée, vibrant dans la lumière… tout comme vous-même, vous lui insufflerez l’énergie de transformation qui lui permettra de poursuivre son cheminement vers la pleine réalisation… main dans la main avec vous-même et tout ce qui vit ici-bas.

 

Chaque fois que vous envoyez de l’énergie à quelqu’un, n’est-ce pas la partie de vous qui est en « manque » de lumière qui vous incite à vouloir combler le « manque » de l’autre ? Si oui, pourquoi ne pas débuter d’abord par trouver le moyen de combler ce « vide » en vous-même, pour donner le « bon exemple » autour de vous et inciter vos proches à faire de même pour eux… et pour toute notre belle planète !

 

Vous ne pouvez donner que ce qui vous appartient réellement, ainsi, vous ne pouvez transmettre que l’énergie dont vous disposez en réalité. Tout est donc une question de pureté d’intention. Ce ne sont pas les moyens, les gestes ou les paroles qui comptent, mais bien l’état d’âme et l’état d’esprit dans lesquels vous entrez en méditation, pour vous-même comme pour la planète toute entière.

 

Puissiez-vous trouver ce qui vous rend le plus heureux et choisir de vibrer dans l’allégresse à chaque seconde de votre vie. N’est-ce pas là le plus beau cadeau que vous puissiez transmettre autour de vous ?

 

Que la joie rende votre méditation des plus lumineuses, que ce soit le 17 juillet prochain ou tout autre jour de votre vie !!!

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 juillet 2007,

aussi disponible sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com

 

RETOUR      



Channeling «Cité intraterrestre et enfants Cristal»

A la demande de plusieurs, voici un channeling audio enregistré le 5 mai dernier, lors d’une rencontre avec un groupe de méditation à Annecy, dans le sud-est de la France. Lors de cette soirée magique, j’ai eu le privilège d’entrer en contact avec des Êtres de Lumière d’une cité intraterrestre, située sous un lac cristallin entouré de montagnes!!

Comme Metador, le porte-parole de cette cité nommée Ripaï, nous a invité à faire circuler cette information privilégiée où il est question d’Énergie Cristal et des nouveaux enfants Cristal d’Or, j’attendais d’avoir le OK des participants d’Annecy pour faire circuler cet enregistrement sur une plus grande échelle.

Par contre, comme il dure plus d’une heure vingt minutes (13 Mo), assurez-vous d’avoir une connexion Internet haute vitesse (ADSL) pour pouvoir l’écouter tranquillement…

Vous y trouverez le premier contact avec Metador, une visite de la cité de Ripaï en compagnie d’Elyhannah et une rencontre avec le très lumineux dirigeant de Ripaï, Mâ-Rouah, qui nous invite à se connecter à l’Énergie de Cristal afin de permettre aux nouveaux enfants et à leurs familles de s’ouvrir dans l’harmonie à leur grandiose mission planétaire.

Visite de la cité cristalline de Ripaï

Pour télécharger le fichier, il vous suffit d’utiliser le bouton de droite de la souris sur le lien ci haut et cliquer sur "Enregistrer la cible sous...". Bonne écoute!

RETOUR      

 

Renversement des pôles et autres bouleversements :

C’est d’abord au dedans de vous que ça se passe!!!

  (Version PDF)

 

Par Bianca Gaïa

 

« Tout ce qui survient actuellement sur la planète n’est que le reflet de ce qui se produit à chaque instant, en dedans de vous-même… N’est-ce pas merveilleux?! C’est le signe tangible qu’ENFIN l’humanité s’éveille, se « secoue les tripes », s’adapte et se transforme… au rythme d’une Ère nouvelle, ce Nouveau Monde que l’on nous promet depuis si longtemps!!!

 

Pourquoi s’inquiéter ou s’en attrister? Plutôt que de maintenir votre attention sur ce qui se passe « à l’extérieur », autour de vous, vous êtes invité à considérer les changements qui s’opèrent en ce moment même à l’intérieur de vous! Plus vous serez en paix et accueillerez ces transformations avec sérénité, plus la métamorphose de votre belle planète se fera en douceur et en harmonie: après tout, ne vibre-t-elle pas au diapason avec tout ce qui y vit, depuis des siècles et des siècles?!?

 

En fait, vous avez le choix : continuer de vous « battre » contre la noirceur et la bêtise humaine… ou vous servir de votre pouvoir divin créateur pour transformer le monde à votre image!!! Si vous vous entêtez à vouloir contrer les guerres, enrayer la pollution, vaincre la maladie ou sauver l’humanité du « triste sort qui l’attend », vous maintenez vos énergies personnelles dans l’illusion de la dualité. Ainsi, vous contribuez davantage à abaisser le niveau vibratoire de la planète qu’à l’élever. Au contraire, plus vous vous appliquez à ne voir que ce qu’il y a de beau et de bon, en vous-même comme autour de vous, plus vous amplifiez chaque jour votre propre rayonnement lumineux : de cette façon, votre énergie vivifiante se transmet à tous les êtres vivants et agit favorablement sur tout ce qui vous entoure.

 

Réjouissez-vous! Non seulement vous  inspirez vos semblables et les incitez à suivre votre exemple, mais, par « contamination positive », vous illuminez progressivement la population planétaire toute entière!! En effet, les individus qui semblaient irrémédiablement « enlisés » au sein des sociétés de consommation purement matérialistes, s’éveillent de plus en plus aux autres dimensions présentes en eux-mêmes (en particulier lorsqu’ils traversent une crise d’identité profonde ou sombrent dans la maladie). Ils s’ouvrent alors à l’intangible, à l’aspect « spirituel » en eux-mêmes : « la multidimensionnalité et l’universalité de leur Être ».

 

En contrepartie, toutes ces personnes « bien pensantes », ceux et celles qui, des années durant, se sont « généreusement dépensées pour les autres », y laissant bien souvent leur santé ou leur chemise, découvrent pour leur part que « l’on ne peut donner que ce que l’on possède réellement » et que « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Impossible désormais de vivre « la tête dans les nuages » : il devient pour eux prioritaire de bien « s’incarner » et de « s’enraciner » toujours davantage…

 

Et si nous assistions ici, en ce moment même, au fameux « renversement des pôles » prédit depuis plusieurs décennies? Les consciences individuelles s’élèvent, tandis que l’énergie mystique se « densifie »... Peut-être finirons-nous par créer un juste équilibre en nous-même et, par conséquent, partout dans la nature? Si nous acceptons de « fusionner avec toutes les parties de nous », dans l’acceptation inconditionnelle de l’autre comme une « extension » de nous-même, qui sait, peut-être n’aurons-nous pas à vivre tous ces bouleversements climatiques annoncés… autrement que sur le plan « symbolique »?!?

 

Certains vous diront que des civilisations toutes entières et des générations d’anciens ont entrevu un avenir des moins réjouissants pour notre humanité… Mais tout n’est pas perdu : vous pouvez encore « renverser la vapeur »!! Imaginez ceci : ceux qui détiennent un pouvoir de décision et de matérialisation indéniables s’alliant pendant une fraction de seconde à tous ceux qui aspirent à vivre dans un monde pur et sain…Ne croyez-vous pas qu’un miracle pourrait se produire instantanément et assainir d’un seul coup la Terre toute entière? Il n’est pas nécessaire de « subir » les modifications planétaires, vous pouvez aussi les « engendrer » par la seule puissance de votre pensée créatrice…

 

Tout est encore possible, tout est à créer, il suffit d’y croire… et surtout, de croire en vous-même!!! »

 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 15 février 2007,

aussi disponible sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com
 

RETOUR      


Le voyage de l’âme
(Version PDF)

Céleste était une âme très évoluée. Aussi, lorsqu’elle quitta la terre, laissant derrière elle un corps détruit par la maladie, elle se faisait une joie de retrouver enfin les personnes qu’elle avait tant aimées. Ses proches l’accueillirent avec chaleur et l’entourèrent d’une touchante effusion de tendresse. Puis, elle fût conduite dans le Temple de Jade afin de comparaître devant le conseil des Sages. 

Céleste était transportée d’allégresse à l’idée d’enfin rencontrer ses anges gardiens et ses guides, les frères et sœurs de lumière ayant accompagné ses pas au cours de cette dernière existence qui, il faut l’avouer, ne fût pas de tout repos. Pendant un long moment, elle fût invitée par sa famille d’âmes à faire le point sur sa vie en tant que femme consciente au sein de cette société dite « occidentale » à l’aube de ce second millénaire d’où, disait-on, un monde nouveau allait surgir.

 

Les réflexions d’une vie

L’âme enjouée s’accorda beaucoup de temps pour réfléchir sur son cheminement passé : elle revit ses défaites comme ses réussites, les exploits dont elle était fière et ceux dont elle était moins. Elle pensa à toutes les personnes qu’elle avait croisé sur sa longue route de vie : ceux et celles qui avaient « mérité » son attention et les autres, à qui elle avait refusé son amour, son aide, où même un simple regard…

Il y avait eu des moments tristes et d’autres remplis de béatitude. Certaines expériences lui furent plus que profitables, même si, au premier abord, elles s’étaient présentées sous forme de problèmes ou de difficultés, car Céleste avait su en tirer des leçons de vie qui lui servirent jusqu’à la fin de ses jours. D’autres situations, par contre, furent davantage conflictuelles et, comme elle n’en comprenait pas le sens, elles eurent tendance à se reproduire et à se répéter au fil des ans. Ainsi, par exemple, comme Céleste avait peine à s’affirmer et à prendre la place qui lui revenait, il lui est régulièrement arrivé de se faire « rabrouer » par des gens qui n’hésitaient pas à s’imposer à elle, voire même à abuser de sa bonté naturelle.

Ayant horreur d’élever le ton et de faire valoir vigoureusement ses droits, la personnalité de Céleste fût souvent confrontée aux luttes de pouvoir bassement humaines entre parents et enfants, élèves et professeurs, patrons et employés, etc. Cette femme douce et joviale avait tendance à se défiler face aux situations oppressantes ou fuir devant les obligations trop contraignantes. En toute chose, elle évitait la confrontation, préférant se dévouer pour les autres, quitte à sacrifier son bonheur ou sublimer ses propres besoins.

Cela eût pour conséquence que bien des rêves ne furent jamais réalisés. De nombreux projets qui, pourtant lui tenaient à cœur, furent relégués aux oubliettes. La générosité de Céleste envers ses proches fit en sorte que, presque tout le temps, elle se mettait entre parenthèses pour demeurer fidèlement au service de son entourage. Quand ce n’était pas les prêts monétaires à son frère qui ne lui rendait jamais un centime, il y avait ses enfants qui la sollicitait pour prendre soin de leur progéniture ou encore les voisines du quartier qui l’entraînait à faire du bénévolat plusieurs heures par semaine.

Céleste, elle, ne se plaignait jamais. Au contraire, cela lui faisait plaisir de rendre service et de se sentir appréciée… Elle ne se rendait pas compte qu’elle tirait sa valorisation et son énergie vitale du fait même de se sentir « indispensable ». Les seuls moments où elle regrettait d’être ainsi faite, c’était lorsqu’elle avait elle-même besoin d’aide ou de support et, qu’alors, tout le monde était trop occupé pour lui rendre la pareille.

Céleste avait terminé sa vie dans un centre d’hébergement pour personnes âgées, faibles et malades… mais surtout, laissées pour compte, seules et isolées. Or, dans sa grande bienveillance, Céleste n’en voulait à personne. Elle comprenait que les siens soient occupés ailleurs, accaparés par les exigences de cette vie trépidante dans cette société capitaliste perpétuellement en mouvement. Il y avait bien quelques moments de tristesse et de lassitude, mais généralement, la vieille dame ne se laissait pas aller à la morosité, ni à la nostalgie.

Au cours de ces dernières années de vie, passées clouée à un fauteuil roulant, Céleste avait eu le temps de faire le bilan de son évolution et en était venue à se dire que seul le moment présent compte réellement. « On ne peut rien faire pour changer le passé et quoi que l’on dise, on ne contrôle jamais l’avenir, se disait-elle ». Au fil des ans, elle avait toujours récolté ce qu’elle avait semé. On l’avait traité comme elle-même s’était traitée : on la négligeait comme elle-même s’était négligée durant toutes ces décennies.

Mais Céleste n’était pas amère. Elle avait eu un bon mari, des enfants en santé et une douzaine de petits-enfants qui l’avaient comblée de bonheur. Elle avait vécu dans un certain confort et s’était accordé de petits moments de douceur pour laisser s’épanouir sa créativité à travers des activités de loisirs telles l’artisanat et la décoration intérieure. De plus, ses lectures l’avaient ouverte à un monde infini de possibilités où elle avait pris conscience de qui elle était et de ce qu’elle pouvait apporter au monde par sa seule présence lumineuse.

Ses derniers soupirs furent empreints non point de peur, mais de paix et de contentement. C’est pourquoi elle se laissa guider docilement par les anges à travers le tunnel de lumière conduisant dans cette fabuleuse dimension cristalline où le soleil brille sans cesse et où toutes les pensées se manifestent instantanément.

 

La rencontre avec les familles d’âmes

Une fois sa révision de vie terminée, Céleste bénéficia d’un temps de repos bien mérité. Cela lui permit de s’acclimater à sa nouvelle existence en tant qu’être de lumière. Elle savourait le bien-être absolu de son corps énergétique exempt de lourdeur, à la fois sans âge et sans douleur. Au début, il lui arrivait souvent de songer à ceux qu’elle laissait derrière, mais bientôt, elle ne se tournait vers les êtres chers de son ancienne vie seulement lorsque ceux-ci pensaient à elle ou l’invoquaient dans leurs prières.

Céleste fit de nombreuses rencontres très agréables et tissa rapidement de nouveaux liens d’amitié très nourrissants, puisqu’ils étaient basés sur la franchise et l’authenticité en toutes circonstances. Quelquefois, son ancienne personnalité refaisait surface et, alors, Céleste cherchait une façon ou une autre de se rendre « utile » autour d’elle. Mais comme chacun pouvait créer ce dont il avait besoin à volonté, cette âme généreuse se trouvait continuellement retournée à elle-même.

Peu à peu, Céleste se rendit compte que diverses couleurs émanaient des gens qu’elle croisait parfois. Certains auras plutôt blanchâtres revêtaient tout à coup des couleurs orangées, verdâtres, bleutées ou violacées lorsque certaines personnes se retrouvaient ensemble. Quand elle interrogea son guide accompagnateur, Michra, à ce sujet, celui-ci lui expliqua qu’au moment où les âmes se sentent prêtes à s’incarner de nouveau, elles se sentent attirées par une famille d’âmes en particulier. C’est ce qui leur permet de choisir l’existence qui sera la plus profitable, pour eux comme pour toutes les personnes qu’elles croiseront sur leur route. Il ajouta que chaque famille d’âmes émet une couleur différente, selon la vibration particulière qui la caractérise.

Céleste était fascinée. Tout d’abord, elle se sentit interpellée par un regroupement d’âmes illuminées d’un beau vert émeraude incandescent. « Le vert est l’énergie du cœur, se dit-elle, il est normal que je ne sente bien en compagnie de cette famille d’âmes, puisque j’en faisais probablement partie dans ma dernière vie. » Ces âmes lumineuses échangeaient entre elles de puissantes vibrations d’amour qui se transmettaient à tout l’environnement, faisant ainsi s’épanouir les fleurs des champs et favorisant la croissance des arbres fruitiers. Le surplus d’énergie parvenait même à traverser le voile interdimensionnel pour aller se répandre sur la terre et illuminer les âmes consentantes. À ce moment précis, les rayons lumineux prenaient une belle couleur jaune dorée et les êtres de lumières s’embrassaient tels des dizaines de soleils éclatants! Céleste était émerveillée et comblée : elle fusionnait réellement avec le meilleur en elle-même.

Toutefois, quand elle eût participé plusieurs fois au rituel d’amour créateur de la famille des Artisans de paix, Céleste éprouva le besoin d’explorer d’autres cercles de lumière. Elle s’approcha donc des Visionnaires, ces êtres dont tout le haut du corps est constamment entouré d’un halo bleu royal ou indigo. Cette famille d’âmes réunissait des penseurs, des scientifiques, des inventeurs et des philosophes, constamment à la recherche d’avenues originales pour transformer et améliorer le plan terrestre. Les pensées les plus innovatrices étaient nourries, cultivées et bonifiées par le groupe, jusqu’à atteindre un niveau vibratoire considérable, afin d’être ensuite transmises mentalement et perçues télépathiquement par les plus grands cerveaux de l’humanité.

Quoique fort impressionnée par tant d’idées de génie et de fabuleux outils technologiques conçus par les êtres bleus, Céleste sentit que son dynamisme naturel s’exprimait beaucoup mieux dans l’action que la réflexion. Aussi se mit-elle à la recherche d’un autre groupe d’âmes plus énergisant.

 

Illuminée par la flamme violette

S’approchant d’un cercle de consciences lumineuses au milieu duquel dansait une flamme violette, Céleste sentit une certaine effervescence s’infiltrer en elle. Qui étaient ces gens? Que faisaient-ils autour de ce feu vibrant d’intensité et de mystère ?

Au cœur du brasier incandescent, des volutes de fumées mauves dessinaient des images animées d’une vie qui leur était propre. On y voyait des personnes humaines s’agitant et se dispersant dans tous les sens. Diverses scènes se déroulaient tour à tour, en provenance des quatre coins de la planète. Les flammes ardentes permettaient de voir ce qui se passait sur terre, en temps réel!

Absorbés dans leur contemplation, les êtres de lumière dégageaient une paix et une sérénité indescriptibles. Céleste compris qu’ils s’appliquaient à transmettre une onde de libération et de profonde guérison à l’humanité toute entière. Au passage de cette prodigieuse énergie de transformation, certaines consciences s’éveillaient et goûtaient brièvement à l’illumination divine. De complètes métamorphoses se produisaient et d’innombrables transmutations cellulaires s’opéraient à travers la flamme violette… qui se déversait abondamment sur les esprits ouverts et les âmes assoiffées de lumière.

Céleste en eût le souffle coupé! Son cœur bondit dans sa poitrine. Elle ressentit l’appel de son âme comme un cri d’urgence. Un élan irrésistible la poussa à se rapprocher encore davantage : « C’est ici que je veux être, se dit-elle. Je veux faire partie de cette famille de soignants, de thérapeutes et d’enseignants aux pouvoirs extraordinaires et quasiment magiques… »

« Il n’y a rien de magique dans les rituels de la famille des Passeurs, lui expliqua son ami Michra. Il se rendent tout simplement disponibles à l’énergie universelle, qu’ils canalisent à travers leur propre corps, l’amplifiant et la concentrant selon les besoins des gens qui font appel à eux. Leur unique but est d’aider les âmes terrestres à ouvrir leur conscience et se rappeler QUI ils sont en réalité : des êtres de lumières, divins et souverains, tout comme nous. »

« Comment puis-je me joindre à la famille des Passeurs? demanda Céleste, toute frémissante. »

« Il te faudra cultiver l’énergie violette d’abord en toi-même, pour ensuite l’extérioriser et la maîtriser avec précision, répondit-il nonchalamment. Ensuite, nous irons voir le conseil des Sages pour demander leur bénédiction… »

Céleste s’appliqua à faire grandir la flamme violette dans tout son être, du dessus de la tête jusque sous ses pieds. Puis, elle s’exerça à déployer son énergie au-delà des limites de son corps, ornant tout ce qui l’entourait d’une belle teinte violacée, ce qui fit bien rire Michra et ses nouveaux amis. Bientôt, Céleste pût se joindre au groupe et participer aux rituels du cercle de lumière. Elle s’attendait à ce que son guide l’emmène rencontrer les Sages, mais celui-ci demeurait en retrait, son propre champ d’énergie demeurant irrémédiablement orangé et non violet…

Céleste sentit bien que Michra s’éloignait d’elle, mais toute excitée par ses pouvoirs surnaturels naissants et les liens d’amitié sincère qu’elle tissait avec les êtres violets, elle n’en fit guère de cas. Elle croyait sincèrement faire partie de la famille des Passeurs et aspirait de tout son être à transmettre cette lumière d’éveil, pas seulement à partir des dimensions supérieures, mais sur terre, dans son propre corps physique, lors d’une prochaine incarnation.

« L’humanité a besoin de se réveiller, disait-elle à qui voulait bien l’entendre. Mais tant qu’il y aura de la souffrance et des conflits sur terre, les hommes n’auront accès qu’à une mince partie de leur conscience divine. La flamme violette soigne, soulage, guérit et illumine les âmes, n’est-ce pas miraculeux ? Que pourrait-il y avoir de plus noble comme mission de vie? Quel privilège de faire partie de la famille des Passeurs! »

 

Le Conseil des Sages

La plupart des êtres de lumière se montraient indulgents face à la novice violette aux tendances exubérantes et effervescentes. Certains, cependant, éprouvèrent le besoin de clarifier leur propre situation : « Les Artisans célèbrent la vie sous toutes ses formes et veillent sur tout ce qui respire dans la nature, la faune comme la flore. Ce sont eux qui font naître le respect et l’amour dans leur cœur des hommes. Le jaune et le vert de leur énergie contribuent à équilibrer les dimensions psychologiques et émotionnelles des êtres humains. Ils inspirent les artistes et introduisent la beauté, l’esthétisme et la pureté dans ce monde de noirceur et de chaos. N’est-ce pas là un travail tout aussi important ? »

Sachant qu’elle avait fait partie de la famille des Artisans lors de sa dernière incarnation, Céleste n’avait pas d’autre choix que d’acquiescer. Elle comprenait aussi le point de vue des Visionnaires quand ils lui firent remarquer que : «  N’eût été des connaissances accumulées au fil des siècles et des inventions créées pour faciliter la vie des gens, tel l’électricité et l’eau courante, la plupart des civilisations seraient demeurées à l’état de peuplades barbares et sauvages. L’évolution de l’humanité passe par l’information, les communications et la technologie de pointe : voyez à quelle vitesse le cerveau  de l’homo sapiens se développe depuis qu’il a appris à se servir de ses cinq sens et de son intelligence! En fait, même le « sixième sens », l’intuition et la perception extrasensorielle proviennent d’une glande logée dans le lobe céphalée frontal : la pinéale! On ne saurait donc négliger l’apport de notre famille d’âme au cœur du processus d’évolution et de transformation planétaire! »

Il arrivait quelquefois à l’être bleu qui venait de parler de s’emporter verbalement. Il aurait aimé rallier la population céleste toute entière à sa cause. Fervent orateur, il parvenait toujours à attirer les foules et à convaincre plusieurs âmes de se joindre à son groupe. Céleste admira la fougue et la passion de l’homme, mais resta imperturbable quant à ses choix : elle serait Passeur ou rien!

Michra, quant à lui, demeurait résolument silencieux. Mais cette fois-ci, son aura revêtît une couleur rouge écarlate, comme s’il bouillonnait dans toutes les fibres de son être. Céleste s’approcha de lui prudemment, se demandant s’il allait lui aussi la sermonner ou lui faire une scène. Son guide se contenta de l’entraîner à sa suite vers le Temple de Jade, sans dire un mot.

Dans la grande salle du conseil, les estrades étaient remplies à craquer. Il y avait là des Passeurs, des Visionnaires et des Artisans, de même que des êtres typiquement orangés ou rougeâtres, sans doute des membres de la famille de Michra. Au centre de l’enceinte majestueuse trônaient les Sages, ces âmes intemporelles aux lueurs corporelles multicolores, portant des vêtements d’un ton or étincelant. Leurs regards empreints de bonté et de sérénité se posèrent sur Céleste.

Une âme masculine prit à parole et énonça d’un ton solennel que «la nouvelle venue était prête à être entendue par les membres du conseil et leur faire part de ses demandes concernant sa prochaine incarnation dans la troisième dimension.

Céleste, intimidée par la foule nombreuse qui l’entourait, murmura : « J’aimerais retourner sur terre en tant qu’émissaire de la famille des Passeurs afin de transmettre la flamme violette de la transmutation aux humains et de leur permettre ainsi de s’éveiller à leur propre divinité intérieure. S’il en plaît au conseil… »

Le porte-parole des Sages se leva de nouveau et fit signe à Michra de s’approcher. « Comment se fait-il que cette jeune âme se réclame d’une autre famille que la vôtre alors que nous vous l’avions confié personnellement? demanda-t-il à l’humble guide. »

« Elle n’a jamais voulu s’approcher des miens, ni de notre cercle de lumière, déclara Michra. »

« Et pourquoi donc, s’enquit le Sage auprès de Céleste qui, elle, tremblait maintenant de tous ses membres. » Avait-elle fauté? Serait-elle punie? « Pourquoi donc? insista le représentant du conseil, d’une voix uniforme. »

« Je… je ne sais pas, balbutia Céleste. »

 

Le contrat d’incarnation

Le Sage, inébranlable, poursuivit : « Serait-ce parce que la famille des Bâtisseurs représente tout ce que vous avez passé votre dernière existence à fuir, ô chercheuse de vérité ? Le rouge et le orange ne représentent-ils pas les couleurs de l’incarnation, de l’affirmation de soi et du plaisir charnel, intolérables à vos yeux vertueux ? Craignez-vous donc de sombrer dans les bas-fonds des vicissitudes humaines, si vous vous approchez de ces âmes vermeilles ?»

Céleste, abasourdie, se contenta de hocher la tête en signe de dénégation.

« Sachez, âme profane, que sans cette famille d’âmes dévouée et assidue, plus rien n’existerait sur cette planète qui vous est si précieuse. Ce sont eux qui ont maintenu en vie l’humanité en procréant et en repeuplant la terre, nonobstant les dangers environnants et les nombreux changements climatiques. Ils ont incités les hommes à explorer de nouveaux continents et ont fortement contribué à tisser des liens constructifs entre les différentes populations du monde. Sans leur dynamisme, leur force et leur courage immuables, la morphologie de vos semblables se serait ramollie au fil des âges et votre état de santé se serait affaibli, remettant en question l’existence même de toutes les races autant qu’elles sont. »

« Je ne lui ai rien dit de tout cela, l’interrompit avec tact Michra. Elle ne sait rien de nos cercles du soleil de feu, ces moments intenses où nous nous appliquons à insuffler détermination et persévérance aux âmes dirigeantes de toutes les collectivités, afin qu’elles maintiennent le calme et l’ordre parmi les peuples comme dans toutes les demeures. Elle n’a pas été initiée à nos rituels sacrés destinés à soutenir les pacificateurs dans leurs démarches de réconciliation planétaire ainsi que les fondateurs dans leurs entreprises de construction du Nouveau Monde. Elle n’a pas même goûté à la puissance de manifestation et de matérialisation dans la matière à partir des substances originelles de la source. Céleste a choisi la flamme voilette plutôt que le soleil rouge et j’ai préféré, humblement, respecter son choix. »

Tout le monde pouvait lire la tristesse et la déception dans le regard de Michra. Céleste s’en voulût de ne jamais avoir tenté d’en savoir davantage sur celui qui l’avait accompagné sans broncher dans toutes ses explorations mystiques. Elle ouvrit la bouche pour s’excuser, mais fût interrompue par le Sage qui s’adressait directement à elle :

«  Chère enfant de lumière, n’avez-vous pas compris qu’il vous faut être d’abord en équilibre à l’intérieur de vous-même pour véritablement aider les autres? On ne peut donner que ce que l’on possède réellement. Vous avez ouvert votre cœur, votre esprit et votre conscience, mais qu’en est-il du reste de vous-même? Il vous faudra apprendre à vous reconnaître et à vous apprécier telle que vous êtes – et non seulement pour ce que vous faites – afin que vous puissiez véritablement transmettre la flamme d’éveil des Passeurs. Il importe que vous développiez votre force de caractère, votre audace, votre ténacité et votre capacité d’endurance, si vous voulez apporter la lumière dans les sombres ténèbres de cette civilisation désordonnée qui est la vôtre.

C’est pourquoi je vous invite à passer un contrat d’incarnation avec la famille des Bâtisseurs avant de vous associer avec celle des Passeurs. Tandis que ces derniers répandront sur vous la flamme violette de la transmutation, les premiers vous procureront au préalable la résistance et la constance nécessaires pour enraciner cette énergie dans toutes vos cellules. Vous serez invitée à enseigner le respect et la tolérance à des parents, qui, malheureusement, auront succombés au besoin d’apaiser leurs peurs par l’utilisation de la force, du contrôle et même de la violence physique.

Dès le départ, au sein de la famille humaine qui vous accueillera, vous serez confrontée à la nécessité de vous affirmer avec vigueur et devrez imposer votre volonté d’être afin de faire respecter votre intégrité tant morale que physique. Plusieurs fois, vous serez tentée de tout laisser tomber et voudrez peut-être même quitter définitivement cet univers ingrat où la souffrance des uns procure du plaisir aux autres. Mais si vous demeurez ferme et que vous ne vous laissez pas « entacher » par la bestialité vénale de certains de vos pairs, si vous savez trouver la lumière même dans les replis les plus obscurs de leurs personnalités infâmes, alors vous serez en mesure d’éveiller leur conscience à l’énergie divine présente en eux-mêmes. C’est à ce moment-là que vous deviendrez effectivement un Passeur : un guérisseur et un réformateur de conscience.

En maintenant l’équilibre et l’harmonie en vous-même, dans toutes les dimensions de votre être, vous unifierez votre âme, votre esprit et votre conscience au cœur même des frontières de votre corps tridimensionnel. Vous manifesterez alors votre plénitude souveraine dans la matière, déploierez gracieusement vos dons surnaturels illimités et incarnerez totalement votre quintessence divine co-créatrice, afin de participer activement à l’effort unifié des cinq grandes familles d’âmes… pour créer un monde meilleur, ce paradis terrestre et céleste auquel nous aspirons tous. »

 

Le Retour

Au fur et à mesure que le Sage parlait, Céleste voyait sa vie future se dérouler devant ses yeux. Elle savait qu’il s’agissait là d’une vision optimiste du potentiel de matérialisation emmagasiné dans tout son être, mais elle savait aussi qu’elle pouvait compter sur le support énergétique de sa nouvelle famille d’âme, celle des Bâtisseurs, pour nourrir sa quête et recharger ses batteries chaque fois qu’elle en aurait besoin. Elle espérait se souvenir consciemment de ces cercles de lumière où toutes les âmes d’une même famille s’employaient à régénérer les corps subtils de leurs frères et sœurs terrestres et à accompagner leurs « ambassadeurs », tant dans leur contrat d’incarnation que dans leurs missions de vie, personnelle et planétaire.

C’est donc en toute connaissance de cause que Céleste revint sur terre, soutenue tout d’abord par l’énergie des Bâtisseurs, puis celle des Passeurs. Elle développa ensuite ses talents artistiques à travers l’écriture, se laissant naturellement inspirer par la famille des Artisans et devint une communicatrice hors pair, se ralliant ainsi à la cause philosophique des Visionnaires. Tous ceux qu’elle côtoyait, pourtant, ne voyait en elle que la sérénité et la grâce naturelle de la famille des Sages…

 

Et vous, à quelle Famille d’âmes appartenez-vous?

Quel contrat personnel de « libération karmique » avez-vous signé

avant de vous incarner en cette vie?

Quelle mission d’âme vous êtes-vous engagé à remplir tant sur le plan collectif que planétaire?

Et si tous ces renseignements étaient inscrits dans votre code génétique

et pouvaient être réactivés par la stimulation consciente

de votre « chakra gouverneur » ?

Une découverte des plus enrichissantes pour votre évolution…

et pour l’avenir de l’humanité toute entière!!!

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Extrait du livre « Bienvenue dans la 5e dimension »

par Bianca Gaïa/Diane LeBlanc,
 « 
Le voyage de l’âme » est aussi disponible sur www.biancagaia.com
Vous êtes invité à faire circuler ce texte à condition d’en respecter l’intégralité,
y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,
vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec nous :
par téléphone info@biancagaia.com
 

RETOUR      

 

 

L’APPEL DU LOUP
Une légende d’âme racontée par Bianca Gaïa
(Version PDF)

 

Dans une contrée fort lointaine, lors d’un hiver particulièrement rude et glacial, des villageois vinrent se plaindre auprès de leur Roi d’un problème très grave : une meute de loups féroces s’attaquait à leur bétail et dévorait leurs volailles. Le Roi convoqua sur le champ les meilleurs archers de sa garnison et les enjoint à débarrasser le pays de ces bêtes sanguinaires.

 

- Le plus méritant d’entre vous, ajouta le Roi, sera convié à ma table et partagera mes repas, avec toute sa famille, jusqu’au retour du printemps.

 

Tous les soldats s’empressèrent de partir à la chasse, bravant courageusement la neige et le froid. Ils partirent seuls, chacun de leur côté, aspirant les uns comme les autres à devenir l’unique favori du Roi. Durant des journées entières, ils pistèrent les loups dans tous les recoins de la forêt, ne s’arrêtant que pour manger et dormir.

 

Finalement, un premier chasseur revint se présenter devant son Roi. Il était couvert de blessures, avait un bras en écharpe et s’appuyait sur des béquilles l’une de ses jambes étant coupée à la hauteur du genou.

 

- Je suis assurément le plus méritant, votre majesté, dit le soldat d’un ton plaintif. Je me suis battu à mains nues avec des loups et, même si je n’ai pas réussi à les exterminer, j’ai réussi à en blesser au moins un. Voyez, j’y ai même laissé ma jambe droite, fit-il, larmoyant presque.

 

Le Roi fût pris de compassion pour l’homme blessé, mais avant qu’il n’eût ouvert la bouche, un autre soldat se tint debout devant lui, portant la carcasse d’un loup sur ses épaules.

 

- Mon Roi, voyez, je vous rapporte la peau du chef de la meute. J’ai abattu ce loup d’une seule flèche et tous les autres se sont enfuis sans demander leur reste…

 

- Fort bien preux chevalier, dit le Roi, je vous félicite pour votre bravoure…

 

Le souverain fût de nouveau interrompu par l’entrée remarquée d’un autre soldat… accompagné d’un jeune loup marchant paisiblement à ses côtés.

 

- Qu’est-ce que c’est que cela? demanda le Roi, au nouveau venu.

 

- Votre Majesté, répondit l’archer, tandis que mes confrères pourchassaient les loups pour les tuer, je me suis dit que, tant qu’il y en aurait un encore en vie, il reviendrait dévaliser les fermes environnantes. J’ai donc pris le temps de les observer à distance et je me suis rendu compte qu’ils n’étaient ni violents, ni cruels, mais plutôt terriblement affamés, tous comme nous durant ce dur hiver. Pour eux comme pour nous tous, les proies se font rares, le gibier hiberne dans son terrier et le beau temps tarde à revenir. Ces loups parcourent vos terres et agressent les animaux car ils n’ont rien d’autre à se mettre sous la dent.   J’ai donc eu une idée. Je leur ai apporté un peu de nourriture à tous les jours, tentant de les entraîner de plus en plus loin hors du royaume. Je les ai conduits dans la vallée, là où le temps se fait plus doux et que les bourgeons commencent à éclore. Les glaces recouvrant une rivière ayant  légèrement fondu près de la rive, la meute a pu s’y abreuver et même pêcher quelques poissons… Je ne crois pas qu’ils reviendront de sitôt errer par ici…

 

- Et celui-là? questionna le Roi en pointant le loup sagement couché aux pieds du guerrier.

 

- Il m’a même sauvé la vie, répondit le jeune homme sans hésiter. Au somment de la montagne, j’ai malencontreusement réveillé un ours en pénétrant dans sa caverne et, sans l’intervention de cette bête valeureuse, il m’aurait dévoré tout cru.

 

Magnanime, le Souverain reconnût que ce brave soldat était le plus méritant et l’invita donc à s’asseoir à sa droite pour le festin du soir. Or, l’archer refusa :

 

- J’ai déjà reçu ma récompense, mon Roi. Sous les regards incrédules et même outrés de l’assistance, il jugea bon de préciser : Ce loup et moi sommes devenus amis! Nous nous sommes « apprivoisés » et, dorénavant, il n’est plus mon ennemi. Je sais désormais que, si je suis attentif aux besoins de l’autre plutôt que de tenter de le combattre ou de m’imposer à lui par la force, il  me respectera et m’épaulera en retour. Ainsi, nous nous en sortons tous les deux gagnants.

 

Un vieillard, reconnu pour sa grande sagesse, s’approcha du jeune homme. Déposant une main sur son épaule, il s’éclaircit la voix et énonça, assez fort pour que tout le monde l’entende :

 

- Cet homme au cœur pur a intégré aujourd’hui une des lois fondamentales de l’Univers. Tous les menaces extérieures sont illusoires : elles ne sont que l’écho de vos propres peurs et le reflet de ces zones d’ombres cachées en vous-mêmes.

   Pourquoi vouloir tuer cette bête indomptable présente à l’intérieur de vous qu’on appelle l’Ego, quand vous pouvez décider de vous mettre à son écoute et de « l’apprivoiser » pour vous en faire un allié ? La maîtrise de vos bas instincts se fera aisément quand vous cesserez de vouloir les « contrôler » à tout prix et que vous vous contenterez de les accueillir inconditionnellement… pour ensuite les « orienter » vers des choix plus lumineux, sur des routes menant à la sérénité… et à plénitude en vous-même!

 

ET VOUS, QUE RÉPONDEZ-VOUS À L’APPEL DU LOUP EN VOUS??? QUEL TYPE DE GUERRIER ÊTES-VOUS? PARVENEZ-VOUS À FAIRE LA PAIX ET UNIFIER TOUTES LES PARTIES DE VOUS-MÊME?

 

RETOUR      


2007 ARRIVE, AFFICHEZ VOS DIPLÔMES !

 (Version PDF)

 

Partout, dans toutes les dimensions célestes, l’on parle de 2007 comme étant l’année du « Retour de la Lumière ». Une année charnière pour l’avènement de ces changements planétaires tant attendus par l’humanité toute entière. Le voile entre les mondes physiques et invisibles s’amincit. La présence assidue de vos frères et sœurs de lumière sera ressentie par la plupart d’entre vous. Les masques de votre personnalité tomberont et vous vous verrez enfin tels que vous êtes. Vous reconnaîtrez dans la rue ceux et celles qui font partie de votre famille d’âmes et, enfin, les projets dont vous rêvez depuis longtemps pourront voir le jour. Voilà pour les prédictions les plus optimistes…

 

Mais pour que tout cela se réalise, il vous faut être prêt ! Et l’êtes-vous vraiment ? Croyez-vous que vous êtes assez lumineux ? Que vous avez libéré tous vos karmas ? Que vous vous êtes assez purifié et que vous maîtrisez suffisamment votre Ego ? La réponse est OUI !!!

 

Vous êtes et avez TOUJOURS ÉTÉ des Enfants de Dieu, des Êtres Divins ! Vous êtes des messagers de paix et des travailleurs de lumière ! Ce ne sont pas des titres que l’on acquiert à la sueur de son front, mais bien un « droit acquis », un état de fait, une réalité intrinsèque. Que vous faut-il de plus pour l’assumer pleinement ?

 

Vous avez déjà tellement « travaillé » sur vous-même ! Vous avez suivi d’innombrables stages et formations diverses. Vous étiez déjà des « aidants naturels » depuis l’enfance et voilà que vous avez étudié diverses techniques et intégré différentes méthodes de soins afin d’être encore plus pertinents et « performants » auprès de vos semblables. Qu’est-ce que ça vous prendra de plus pour que vous vous distinguiez enfin ? Que quelqu’un aille frapper à votre porte et vous remettre une « attestation officielle » ?

 

C’est comme si vous étiez sorti de l’Université depuis plusieurs années déjà, avec votre diplôme en poche, mais que vous n’osez pas l’afficher sur votre mur !!! Vous demeurez de perpétuels étudiants, remettant continuellement en question leur cheminement et leurs expertises. Est-ce vraiment parce que vous n’en savez pas assez ou tout simplement parce que vous ne reconnaissez pas QUI vous êtes réellement ?

 

Si vous voulez aider vos semblables à se prendre en main, à s’éveiller à leur propre lumière intérieure et à la guérison de l’âme et du corps, quoi de mieux que de leur donner le bon exemple ? N’est-il pas temps pour vous de célébrer vos acquis et de les mettre au service de ceux qui en ont vraiment besoin aujourd’hui?

 

En fait, pourquoi attendre 2007 ou même 2012 pour prendre votre envol et enfin actualiser votre Divine Quintessence ? C’est en ce moment même que tout se passe. Ici et maintenant, à chaque inspiration et à chaque expiration. Ce n’est pas ce que vous faites qui compte ou même tout ce que vous avez accompli jusqu’à maintenant, mais bien QUI vous êtes à l’intérieur, QUI vous avez toujours été : cet Être merveilleux toujours présent en vous qui ne demande qu’à être enfin reconnu pour rayonner au grand jour !

 

Pourquoi ai-je choisi d’être un channel de Lumière ? De voyager partout sur la planète pour délivrer ces puissants messages d’amour émanant de notre Conscience Planétaire ? Parce que, chaque jour, cela m’aide à faire ressortir le meilleur en moi-même! Nous sommes tous en cheminement et l’humanité est à un tournant important de son histoire. Comme la plupart d’entre vous, j’aspire à faire partie de ceux qui font une différence et qui participent activement à la création du Nouveau Monde. Aussi, j’ai décidé de me consacrer entièrement à transmettre la flamme divine de la façon qui me paraissait la plus « évidente » : en mettant mes dons et mes talents naturels au service de l’Énergie !

 

Bien entendu, comme tout le monde, il m’est arrivé d’avoir des craintes et de me remettre en question. Étant perfectionniste de nature, j’avais tendance douter de moi-même, à me dire que je n’étais pas assez compétente, que je n’étais pas assez lumineuse, pas assez sage… Que mon Ego prenait encore beaucoup de place dans ma vie et que mon mental s’agitait encore trop souvent dans tous les sens. Toutefois, j’ai fini par me rendre compte qu’en fait, ce jugement très critique envers moi-même me servait d’excuse pour ne pas passer à l’action et demeurer dans l’ombre, à m’apitoyer sur mon sort. C’est pourquoi j’ai choisi de « prendre le risque » de me rendre disponible.

 

Au début, j’ai rédigé les messages de Gaïa reçus en canalisation pour quelques clients et amis autour de moi. Puis, des personnes que je ne connaissais pas se sont mises à m’écrire pour me demander de les ajouter à une liste d’envoi… qui n’existait pas encore ! En quelques mois, j’ai construit un site web avec mon fils Émile, mon petit génie de l’ordinateur. Puis, j’ai pris le temps de mettre en commun l’essentiel des enseignements que j’ai intégré dans ma vie afin de les partager en toute humilité avec ceux qui m’en faisaient la demande.

 

Surtout, je me suis exercée à appliquer désormais cette puissante maxime dans toutes les sphères de ma vie : «  Je choisis que tout soit simple, facile et joyeux » ! Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Pourquoi se disperser quand on peut retrouver l’unicité dans toutes les dimensions de notre Être ? Voilà ce qui a inspiré la création de mon stage « Bienvenue dans la 5e dimension » : afin d’honorer la Multidimensionnalité de notre Être et de se donner la chance de participer tous ensemble au processus ascensionnel planétaire dans l’Allégresse perpétuelle. C’est ma façon bien à moi d’afficher mon « diplôme » en tant que coach d’Éveil.

 

Et vous, dans quelle discipline avez-vous obtenu votre « maîtrise » ? Que ce soit en relation d’aide, en massage, en art, en cuisine ou même en jardinage… faites-vous profiter les gens que vous connaissez de vos précieux talents ou les gardez-vous juste pour vous-même ? Il n’est pas nécessaire de tout bouleverser dans votre vie, de quitter votre emploi actuel, de déménager en campagne ou de vous ouvrir un centre de santé… À chaque instant vous pouvez faire une différence dans la vie de quelqu’un, ne serait-ce que par un sourire!!!

 

Vous aspirez à aider les gens ou à travailler en consultation? Pourquoi ne pas débuter graduellement en faisant bénéficier votre entourage des connaissances que vous avez déjà acquises? Vous n’êtes pas obligés d’avoir obtenu un doctorat ou de vous louer un cabinet au centre-ville du jour au lendemain : vos proches ont besoin de votre lumière et de vos conseils, ils seront prêts à accepter vos disponibilités, même si ce n’est que quelques heures par semaine !

 

Toutefois, les peurs qui surviennent lorsqu’on s’aventure dans l’inconnu sont bien légitimes, et moi-même je n’y échappe pas chaque fois que j’achète un billet d’avion pour traverser l’océan (et s’il n’y avait pas assez d’inscriptions à mon prochain stage ?)… Mais le plus souvent possible, je m’applique à focaliser mon attention sur le but visé plutôt que sur les moyens pour y parvenir. Je me contente de visualiser que ma lumière intérieure rayonne de plus en plus, peu importe où je suis et ce que je fais. Car les outils, les voies à emprunter ou les façons de faire peuvent changer, mais si nos objectifs demeurent stables, la vie se charge de nous envoyer des signes et les bonnes personnes pour nous guider dans le droit chemin.

 

Il y a tant de monde qui ont besoin d’être accompagnés, soignés ou harmonisés énergétiquement : pourquoi ne pas inviter leurs familles d’âmes à les conduire jusqu’à vous? Ce qui vous effraie, c’est de ne plus avoir un travail stable, encadré, avec une paye régulière. Alors pourquoi ne pas vous mettre au service de Dieu, prendre les anges pour « patrons » et travailler en collaboration avec vos guides ? Ainsi, ce ne sera plus vous qui porterez la « responsabilité » de votre réussite professionnelle : vous vous contenterez plutôt de vous rendre disponible et de laisser agir ceux qui vous soutiennent dans l’invisible… C’est beaucoup plus facile ainsi, je vous l’assure!

 

Ainsi, plutôt que de laisser vos craintes prendre le dessus, je vous invite à vous remémorer constamment toutes les fois où vous avez réussi à surmonter des difficultés ou à relever avec brio de nouveaux défis, en cette vie ou dans les précédentes. Le temps joue pour vous et non contre vous; la vie vous soutient et l’Univers ne demande qu’à vous combler… il vous suffit juste de le demander!

 

Et si certaines personnes s’éloignent ou ne sont pas d’accord avec vos choix, vous êtes invité à vous  intérioriser pour demander ce qu’elles vous ont apportées jusqu’à maintenant dans votre vie et ce qui vous faisait du bien en leur présence. En focalisant votre attention sur vos besoins réels et non sur certaines personnes en particulier, vous pourrez demander à l’Univers de placer sur votre route les meilleurs individus pour combler votre cœur et nourrir votre Être.  

 

De cette manière, vous maintenez votre attention non plus sur la souffrance du manque, les peurs ou le sentiment d’abandon, mais sur vos attentes réelles et les besoins à combler dans votre vie ici et maintenant. L’Énergie ayant horreur du vide, elle s’empressera de répondre rapidement à vos désirs… à condition qu’ils soient clairement exprimés.

 

Or, c’est surtout par votre exemple, par la lumière et le bonheur que vous dégagez en disant OUI au meilleur en vous-même que les bonnes personnes seront attirées vers vous… Celles que vous pouvez aider, tout autant que celles qui vous veulent du bien et qui pourrons vous épauler à leur tour.

 

N’oubliez pas que vous n’êtes jamais seul pour accomplir votre mission de « Rayonneur Divin » : tous vos frères et sœurs de Lumière, sur la terre comme au ciel, sont là, à vos côtés, à chaque instant, aujourd’hui comme demain, comme en 2007 ou en 2287. Vous faites partie de la grande famille des Êtres de Lumière… depuis des millénaires et pour l’Éternité !

 

Croyez en vous ! Affirmez-vous ! Au besoin, créez-vous un certificat attestant que Gaïa vous a reconnu en tant que thérapeute intuitif ou messager céleste… ou encore dessinez votre arbre généalogique remontant jusqu’à Dieu le Père en personne ! Peu importe, toutes les raisons sont bonnes pour afficher votre « diplôme de réussite » en tant que Travailleur de lumière et choisir, vous aussi, de passer à l’action dans la sphère d’activité qui vous inspire et vous passionne le plus !

 

Vous pouvez faire une différence dans la vie de quelqu’un dès maintenant. Vous pouvez participer activement au processus ascensionnel planétaire AUJOURD’HUI MÊME en transmettant votre Lumière intérieure à tous ceux que vous rencontrez. Mais, le plus important de tout : vous pouvez améliorer considérablement votre propre qualité de vie en reconnaissant en vous-même l’Être unique et exceptionnel que VOUS ÊTES RÉELLEMENT ! C’est le plus beau cadeau que vous puissiez faire à l’humanité: honorer et intégrer votre lumière divine dans toutes les dimensions de votre Être… et que cela se communique à la planète toute entière !

 

Je Suis Amour, Paix et Lumière ! Vous Êtes Amour, Paix et Lumière ! Ensemble, avec nos frères et soeurs ascensionnés, nous ne faisons qu’UN pour l’éternité ici et maintenant… Il suffit de dire OUI !!! Quel Bonheur !!!

 

Message de Bianca Gaïa reçu en channeling par Diane LeBlanc, le 24 octobre 2006,

disponible aussi sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com  

 

RETOUR      


 

 

OÙ TROUVER LA LUMIÈRE

 (Version PDF)

 

« Pourquoi les êtres humains passent-ils tant de temps devant leur téléviseur, leur écran d’ordinateur ou leur console de jeux vidéo ? Tout simplement parce qu’ils ont besoin de lumière pour vivre, et qu’une faible lueur, même fausse, s’avère préférable à la noirceur totale ou la solitude du cœur.

 

Les êtres humains ont besoin de lumière, tout comme les plantes ont besoin de soleil et d’eau pour subsister. La lumière est une forme d’énergie qui alimente et revitalise tout votre être. Elle vous permet de « recharger vos batteries », mais surtout, de « reconnecter » avec QUI VOUS ÊTES RÉELLEMENT. Cette lumière ou « prana », ainsi que la nomment les hindous, est la source même de tout ce qui vit. C’est l’électricité qui circule librement  le long de vos « circuits » intérieurs (vos synapses, vos méridiens, etc.), nourrissant et régénérant tous vos différents corps, tant physique qu’énergétiques.

 

Pour tout être vivant, il est impossible de vivre sans lumière. C’est pourquoi vous passez votre vie à rechercher comment vous approprier cette lumière, la faire vôtre et l’emmagasiner dans toutes vos cellules. Tels des tournesols à la fin de l’été, vous vous balancez sans cesse de gauche à droite et de l’avant vers l’arrière, constamment à la recherche du moindre rayon de soleil pointant dans le ciel. Pourtant, il serait tellement plus simple de trouver la lumière en vous-même : il vous suffirait de vous « brancher » sur votre propre soleil intérieur, celui de l’amour divin présent dans tout votre être…

 

Or, tant de gens ont « oublié » qu’ils sont eux-mêmes lumière ! Ils ne savent plus comment « rallumer » leur feu intérieur et se voient obligés de compenser par des ressources « extérieures » à eux. Faites-vous partie de ceux qui recherchent une parcelle de lumière dans les yeux de chaque personne qu’ils rencontrent, afin de s’y abreuver tel un assoiffé perdu dans le désert ? Comme l’enfant qui a entr’aperçu une lueur de fierté dans le regard de ses parents, passez-vous votre vie à tenter de retrouver cette étincelle d’approbation et d’amour de la part de vos proches, afin de mettre un baume sur votre âme esseulée ?

 

En tentant de vous nourrir à travers la reconnaissance et l’admiration que vous portent vos pairs ou en quêtant un bref moment d’attention de leur part chaque fois que vous accomplissez un exploit, vous demeurez essentiellement tournés vers l’extérieur. Vous avez « enregistré » que tout ce que vous « faites » de « spectaculaire » sera récompensé par le regard lumineux de l’autre… telle une brève éclaircie qui viendra momentanément ensoleiller votre ciel intérieur.  Il n’est même plus nécessaire que ce que vous avez accompli soit bon ou bénéfique pour vos semblables : chaque coup d’oeil étant empreint d’énergie, il suffira brièvement à sustenter votre soif intérieure…

 

En réalité, et si tous ces jeux de pouvoir, de guerre et de contrôle qui sévissent partout sur la planète n’étaient que le reflet de ce besoin incommensurable pour tout individu d’aller chercher de l’énergie chez l’autre ? Que cette énergie soit positive ou négative, en fait, importe peu : du moment que vous êtes « rassasié », ne fût-ce qu’un instant… Ainsi va votre monde ! Vous vous imaginez n’être que des « aspirateurs » de lumière, toujours en quête de plus d’énergie, quite à la soustraire à vos voisins… de gré ou de force !

 

Et, au pis aller, si vous ne parvenez pas à attirer le regard de vos pairs, toute autre source lumineuse finira par « faire l’affaire » à vos yeux. Tels des moustiques irrémédiablement attirés par un lampadaire éclairant la nuit, vous vous rassemblez autour de ces écrans lumineux de toutes les dimensions possibles et impossibles, qui diffusent jour et nuit quelques pâles reflets éblouissants, vous donnant l’illusion de « communier » avec la lumière de l’autre…

  

Forts intelligents, il faut l’avouer, ceux qui ont appris à synthétiser la lumière et l’enfermer dans un tube : ils ont compris qu’un faux rayon de soleil est préférable à vivre dans l’obscurité ! À défaut d’illuminer tout l’être, si vos yeux parviennent à capter ne serait-ce que quelques faibles rayons lumineux, cela donnera au moins au cerveau l’illusion d’être momentanément « rassasié ».

 

Oh ! Il ne s’agit pas ici de dénigrer l’importance de ces puissants outils technologiques qui ont fait beaucoup pour l’avancement de l’humanité à bien des égards. Mais, comme en toute chose, c’est l’excès qui cause le plus de dégâts. Combien de vos enfants sont désormais obnubilés par ces machines qui les maintiennent dans un univers parallèle, hors du temps et de la réalité ?  Qui parmi vous ne peut plus laisser passer une journée sans aller consulter sa « boîte de messagerie » ? Combien d’entre vous reviennent de travailler et s’installent devant la télé pour le restant de la soirée ?

 

POURQUOI VOUS CONTENTER D’UNE ILLUSION QUAND VOUS POUVEZ GOÛTER À LA VRAIE LUMIÈRE, CELLE QUI ILLUMINE ET TRANSFORME L’ÊTRE TOUT ENTIER ?

 

Depuis des temps immémoriaux, toutes les civilisations ont enseigné aux humains comment avoir accès à cette lumière intérieure illimitée. Que ce soit par la méditation, la prière, le yoga ou les arts martiaux, il est facile de retrouver la paix intérieure qui permet à la lumière de jaillir « du dedans de vous-même ». Car cette lumière est là, bien présente, à l’intérieur de vous-même. Vous le savez, vous l’avez toujours su. Ce feu sacré vibrant dans tout votre être, auquel vous accédez parfois lors d’un bref moment d’extase… amoureuse, sexuelle ou mystique !

 

Imaginez que vous puissiez recréer à volonté ce moment magique de fusion avec votre moi divin grâce à quelques exercices de respiration fort simples. N’est-ce pas ce que pratiquent les yogis et les samouraï depuis des millénaires ? De nos jours, la méditation est de plus en plus à la mode : faire le calme dans votre esprit agité ne peut qu’être bénéfique à tous les égards. Mais qu’en est-il du reste de votre corps ? Ce n’est que dans la respiration et les mouvements harmonieux que la lumière peut circuler et se répandre dans tout votre être.

 

Le Taï chi, comme toutes les autres pratiques visant à amplifier l’énergie vitale alimentant votre corps, s’avère une excellente technique « d’illumination ». Mais vous pourriez tout aussi bien pratiquer la course à pied, la danse ou la natation. L’important demeure la motivation, le but pour lequel vous vous appliquez à bouger dans votre corps : est-ce seulement pour vous maintenir en forme ou vous appliquer réellement à reconnecter à votre Essence flamboyante ?

 

Vous voulez trouver la lumière et la faire vôtre à chaque instant ? Vous aspirez à jouir d’une santé parfaite et vivre de longues et heureuses années dans la paix de l’esprit ? Il vous suffit de faire UN avec toutes les parties de vous-même ! Recentrez-vous sur votre propre soleil intérieur (au niveau du plexus solaire) et respirez profondément en visualisant que l’énergie lumineuse augmente et s’intensifie… jusqu’à ce qu’elle vous englobe tout entier !

 

VOUS ÊTES LA LUMIÈRE DU MONDE, cela vous rappelle quelque chose ? Si vous prenez le temps de connecter à votre lumière intérieure et d’accroître votre vitalité énergétique, vous ne serez plus des « aspirateurs » de lumière, mais bien des « porteurs de flambeau » ! Soyez de ceux qui transmettent la flamme divine plutôt que de se l’accaparer ! Il vous suffit de vous rappeler QUI VOUS ÊTES !

 

VOUS ÊTES LUMIÈRE ! VOUS ÊTES ÉNERGIE ! VOUS ÊTES AMOUR !

 

L’amour, en effet, demeure l’outil d’intégration par excellence de votre Lumière intérieure : plus vous vous aimerez et vous accepterez tel que vous êtes, plus votre lumière intérieure grandira et rayonnera partout, en vous comme autour de vous !

 

Dites OUI à l’être merveilleux que vous êtes ! Respirez à fond et voyez votre énergie vitale croître et dynamiser tant votre corps que votre esprit. Laissez votre soleil intérieur réchauffer et illuminer tout votre être ! Connectez-vous au ciel, à la terre et à tout ce qui vit : désormais, vous faites UN avec l’Énergie Universelle ! Votre Lumière non seulement revitalise et régénère toutes vos cellules vivantes, mais émane bien au-delà de votre corps, rayonnant de mille feux et se transmettant à la planète toute entière !

 

VOUS ÊTES UN ÊTRE ILLUMINÉ. VOUS L’AVEZ TOUJOURS ÉTÉ. PLUS RIEN NE VOUS DÉTOURNERA DE LA LUMIÈRE DONT VOUS ÊTES ISSU ET QUI JAILLIT DE VOUS ICI  MAINTENANT… ET POUR L’ÉTERNITÉ, DANS LE FEU SACRÉ DE L’AMOUR UNIVERSEL !

 

 

Message de Bianca Gaïa reçu en channeling par Diane LeBlanc, le 9 octobre 2006,

disponible aussi sur www.biancagaia.com

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire sur notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com  

 

RETOUR      


 

VOTRE CORPS A BESOIN D’AMOUR!

 (Version PDF)

 

« Depuis plusieurs mois, voire même plusieurs années, d’innombrables messages font état de changements vibratoires qui « affectent » votre corps physique. De plus en plus de « malaises » se voient associés à l’élévation de vos énergies cosmiques, ce qui incite plusieurs d’entre vous non seulement à ne plus jamais aller consulter des professionnels de la santé, mais à sublimer, faire abstraction ou même nier l’existence de ces symptômes en vous-même.

 

En vérité, si les changements planétaires actuels ont un impact direct sur vos vibrations individuelles, ce n’est pas une raison pour négliger votre santé ou ne plus prendre soin de votre corps. Si celui-ci éprouve quelque douleur, aussi minime soit-elle, c’est qu’il y a un « blocage » énergétique correspondant quelque part en vous-même; ce qui exige une attention immédiate de votre part.

 

Bien entendu, vous pouvez demander l’aide de votre famille d’âme ou de la Source céleste pour soulager ces symptômes. Vous pouvez aussi choisir de seulement « faire confiance » et croire que cela partira « comme c’est venu »… mais n’y a-t-il pas là un danger de passer outre à des informations importantes, des messages cruciaux que votre corps vous envoie?

 

Il est vrai que toutes les personnes les plus sensibles sur le plan énergétique peuvent facilement percevoir l’affluence d’énergies de transmutation en provenance des confins de l’univers visant à aider votre belle planète à effectuer cette merveilleuse transition vers les dimensions supérieures. Seulement, il y a une grande différence entre « ressentir » et se laisser « affecter ».

 

Il en va de même pour les praticiens en harmonisation énergétique : certains perçoivent les énergies discordants de leurs clients, mais d’autres les ressentent jusque dans leur propre corps; ces derniers sont comme des « éponges » qui voient leur propre énergie fluctuer au rythme des gens qui passent dans leur bureau ou qu’ils côtoient dans la rue.

 

Si vous éprouvez quelque malaise qu’il soit, vous êtes invité à vous poser cette ultime question : « Est-ce que ça m’appartient? » Cette interrogation est légitime : il n’est absolument pas nécessaire de souffrir pour accompagner les autres, les soigner ou leur transmettre l’énergie de guérison. De même, ce n’est pas parce que vous êtes un « travailleur » de lumière, que vous vous devez, justement de « travailler fort ».

 

Plus vous demeurerez centré, que vous vous appliquerez à vivre au moment présent, plus vous serez disponible, en « ouverture » afin syntoniser harmonieusement les puissantes énergies de transmutation à l’œuvre actuellement en vous et autour de vous. Mais il n’y a aucune raison pour que cela vous apporte souffrance ou douleur sur le plan personnel. Au contraire, si vous avez la capacité de percevoir ces énergies, c’est que vous avez aussi la capacité de les « canaliser », de les « catalyser » ou même de les « recycler » pour le bénéfice de tout ce qui vit en vous et autour de vous. Il n’y a donc aucune raison que cela vous perturbe, puisque c’est vous qui « contrôlez le débit » et qui choisissez votre « degré d’ouverture » à ces énergies lumineuses.

 

Or, se pourrait-il que, dans votre « travail de lumière », il vous arrive « d’oublier » de recharger vos propres « batteries », d’illuminer et de « nourrir » vos propres corps subtils AVANT de veiller à transmettre l’énergie autour de vous? Cela pourrait en partie expliquer ces symptômes  physiques que vous éprouvez de temps à autre. Certaines personnes prétendent que leurs malaises sont seulement « énergétiques » parce qu’ils sont passagers, que ces douleurs (à la tête, au dos, au ventre ou autre) vont et viennent… mais surtout, ils minimisent leur impact parce qu’ils ne s’expliquent pas (ou ne veulent pas prendre le temps de s’expliquer) leur présence en eux et leur raison d’être.

 

« Ma vie va bien, je mange bien, je médite régulièrement, je suis les enseignements que l’on me donne, il n’y a aucune raison que je sois malade… » Donc la seule explication plausible, ce sont ces fameux changements vibratoires planétaires et l’énergie cosmique transmise par vos frères et sœurs célestes…

Croyez-vous sincèrement que, dans les dimensions supérieures, l’on puisse intentionnellement vous faire parvenir des énergies qui iront bouleverser votre métabolisme et affecter votre état de santé? Ne croyez-vous pas que vos familles d’âme sont un peu plus avisées que cela?

 

Certains diront : « S’il y a un malaise, c’est que votre corps ou votre personnalité résistent. (Implicitement : c’est donc de votre faute!) ». Ne voyez-vous pas que c’est là une réponse qui vous maintient encore dans la dualité et dans la culpabilité, vous donnant l’impression que vous n’êtes pas encore « rendu », pas encore assez bon ou pas assez « pur » pour que la lumière s’incarne en vous avec douceur? Lorsqu’il y a matière à comparaison ou à évaluation, là règne encore le pouvoir des uns sur les autres. Vous êtes en droit de vous demander qui sont ces personnes qui vous affirment que vous avez encore beaucoup de chemin à parcourir pour accéder à l’Allégresse totale! N’oubliez jamais que l’Ascension n’est pas un but à atteindre, mais un état d’être, un état de « Grâce » permanent et qu’il suffit d’une étincelle d’amour pour rallumer ce feu céleste infini en vous-même!

 

Ainsi, pour en revenir à vos malaises, lorsqu’il y a symptôme ou douleur, sans doute est-ce seulement parce qu’il y subsiste quelque part dans votre conscient ou votre inconscient un manque d’amour envers vous-même… et votre corps souhaite que vous en preniez conscience en se manifestant légèrement ou fermement, selon les circonstances.

 

Tout se guérit par l’Amour. Tel est le secret absolu de la guérison : l’amour inconditionnel envers vous-même. Tel est aussi l’outil de guérison le plus puissant dont puisse être doté un guérisseur : non pas une technique énergétique ou une capacité à opérer des miracles, mais bien une ouverture complète et totale à l’Amour divin présent en lui-même, une foi illimitée en l’Amour que Dieu porte à sa création et en l’Amour comme énergie de transformation qui manifeste même l’impossible.

 

Un manque d’Amour envers vous est aussi un manque de foi ou un manque tout court, l’impression ne me pas être comblé ou de ne pas être « complet ». L’insatisfaction est la plus grande cause de malaises et de maladies sur terre. La Plénitude et l’Amour envers soi sont donc les meilleurs « remèdes » disponibles! Comment les mettre en pratique : en revenant continuellement au moment présent! « Ici et maintenant, est-ce que je « manque » de quoi que ce soit? Ici et maintenant, puis-je choisir d’être heureux, ne serait-ce que quelques secondes? Ici et maintenant, est-ce que ma vie va s’arrêter si je prends le temps de respirer profondément et d’apprécier ce monde merveilleux qui m’entoure? ».

 

Cultiver la gratitude à chaque instant de votre vie est assurément la meilleure façon de vivre dans l’état de Grâce permanent et de demeurer en santé. Mais, nous direz-vous, ce n’est pas toujours facile! N’oubliez jamais que tout est une question de choix et que le seul moment qui compte c’est ici et maintenant! Cessez de vous préoccuper de demain, cessez de « prendre les autres sur vos épaules », cessez de vouloir tout « régler » définitivement… Appliquez-vous plutôt à vous demander « Quel manque d’Amour envers moi-même a occasionné cet événement dans ma vie? Quelle est « l’histoire que je me raconte » et qui fait que celle-ci se manifeste à l’extérieur de moi? ».

 

De cette façon, en étant VRAI avec vous-même, en demeurant constamment à l’affût des pensées que vous « nourrissez » en vous-même, vous serez mieux disposé à « intercepter » ces pensées et CHOISIR de les transformer à l’intérieur de vous AVANT qu’elles ne se cristallisent sous forme de « problèmes extérieurs » ou encore de « malaises physiques ».

 

Alors, la prochaine fois qu’un symptôme fera son apparition dans votre corps, plutôt que de « faire comme si de rien n’était » ou d’aller vous chercher une aspirine, voici un petit exercice tout simple qui vous permettra de « rétablir l’énergie » et de faire circuler l’Amour en vous-même :

 

« Si possible, étendez-vous quelques minutes ou installez-vous confortablement et prenez le temps de relaxer en prenant trois respirations abdominales profondes. Puis, visualisez-vous en contact avec votre famille d’âme : vos anges gardiens, vos guides et vos protecteurs célestes. Si c’est difficile pour vous, pensez aux personnes qui vous aiment sincèrement ou aux souvenirs heureux ont marqué votre vie. Permettez-vous de reconnecter avec toute forme énergie d’amour et de plénitude que vous ayez déjà ressentie.

 

Ensuite, tentez d’imaginer à quel point Dieu (ou l’Énergie ou la Vie, selon vos croyances), vous aime et vous accepte TEL QUE VOUS ÊTES. Visualisez qu’une douce brise remplie d’Amour divin parvient jusqu’à vous et va réchauffer votre cœur ou encore l’endroit douloureux dans votre corps. Accordez-vous le droit de goûter et de savourer pleinement ce moment d’intimité privilégiée avec vos frères et sœurs de lumière. Constatez que vous ne faites qu’UN avec tout ce qui vit et que l’Amour circule désormais dans tout votre être.

 

Si des pensées discordantes viennent perturber votre état de plénitude, aimez-les elles aussi, voyez-les se fondre dans la lumière de l’Amour Absolu. Illuminez tout votre corps et voyez-le avec les yeux de votre propre Essence divine : VOUS ÊTES AMOUR! VOUS ÊTES LUMIÈRE! VOUS ÊTES DIEU!

 

Visualisez que l’énergie entre par tous les pores de votre peau et régénère toutes vos cellules. Que d’innombrables mains de lumière se posent partout sur votre corps et vont soulager toutes les tensions et dénouer tous les blocages qui pourraient subsister en vous. Qu’il n’y a plus ni résistances, ni limites à qui vous êtes vraiment… et que tout « surplus » d’énergie présent en vous se transmet directement à la terre pour aller toucher tout ceux qui, comme vous, sont prêts à accueillir cette vague d’Amour Divin déferlant dans tout votre être. »

 

Désormais, chaque fois que votre corps manifestera des signes de fragilité, de faiblesse ou de douleur, vous avez la possibilité de refaire cet exercice et de vous laisser « combler d’Amour et de Lumière » par l’Univers tout entier. Vous y avez droit. De vous refuser cette « infusion régénératrice », ce serait comme de priver votre corps de la nourriture nécessaire à sa survie!

 

A partir de maintenant, vous n’aurez plus l’impression de « subir » l’élévation vibratoire planétaire, mais aurez le privilège d’y contribuer, avec douceur et harmonie, dans la paix de l’âme, du corps et du cœur! En vous appliquant à maintenir votre propre niveau d’énergie à sa pleine capacité, vous ne pourrez plus vous laisser « siphonner » ou « parasiter » par votre entourage : il n’y a de place en vous pour les perturbations extérieures que lorsque « l’intérieur », votre âme, subit le manque ou ressent de l’insatisfaction à quel que niveau que ce soit.

 

D’où l’importance de S’AIMER SOI-MÊME à chaque seconde, toujours de plus en plus. Aimez votre corps, prenez-en soin, accordez-vous du temps pour votre reposer et vous ressourcer au quotidien. Lorsque vous vous sentez « envahi », renvoyez cette énergie discordante d’où elle vient, sans la juger ou chercher à l’analyser. Lorsque vous vous sentez « siphonné », visualisez que, peu importe la personne qui vous « gobe » votre énergie, celle-ci est elle aussi entourée d’une famille d’âme qui ne demande pas mieux que de la « nourrir » et de la « combler » sur le plan énergétique…

 

Vous n’avez plus à travailler fort, mais seulement à laisser l’Énergie d’Amour circuler librement dans votre vie. Vous POUVEZ faire ce choix conscient à chaque inspiration et à chaque expiration…cela ne demande qu’un peu de pratique! Les bénéfices sont non seulement immédiats, mais vont « croissant avec l’usage ». N’est-ce pas fantastique? Plus vous vous aimez, plus vous êtes heureux et en santé, et mieux s’en portera la planète toute entière!

 

Votre corps est le vaisseau sacré de votre Divinité, le véhicule physique que vous avez choisi de privilégier pour cette expérience existentielle unique en son genre. La façon dont vous en prenez soin est le reflet de comment vous traitez Dieu présent en vous-même : plus votre Amour grandit envers vous tel que VOUS ÊTES, plus votre Quintessence parvient à s’inscrire profondément dans vos cellules, votre ADN et vos corps subtils.

 

C’est l’Amour qui ouvre la voie afin que l’énergie ascensionnelle puisse se diffuser dans toutes les parcelles de votre Être, votre corps y compris. Fusionnez dans l’Amour, tant avec votre Essence qu’avec votre véhicule terrestre, car c’est en faisant UN avec toutes les parties de vous-même que vous connaîtrez le sentiment de plénitude ultime : l’accès aux dimensions supérieures présentes d’abord et avant tout EN VOUS-MÊME!!!

 

VOUS ÊTES AMOUR, VOUS ÊTES LUMIÈRE, VOUS ÊTES DIEU, À CHAQUE SECONDE… PEU IMPORTE LE LIEU, L’ÉVÉNEMENT, VOTRE ÉTAT D’ÂME OU VOTRE ÉTAT DE SANTÉ. CHOISISSEZ L’HARMONIE ET IL EN SERA AINSI DANS VOTRE VIE ICI, MAINTENANT ET POUR L’ÉTERNITÉ! »

 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 7 juillet 2006,
disponible aussi sur
www.biancagaia.com
 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi, vous informer sur nos services personnalisés

ou tout simplement communiquer avec Diane :  par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com

 

Visitez aussi notre nouveau site sur la santé et le mieux-être :

www.lumin-essence.com

RETOUR      

 

 

L’ART DE LA MANIFESTATION

(Version PDF)

 

Chaque jour nous créons notre vie. Par nos pensées, nos sentiments et nos émotions, nous nous attirons des défis à la mesure de notre plénitude souveraine. L’unique but visé par notre âme : nous faire comprendre que nous sommes des êtres divins vivant une expérience humaine et non le contraire, soit des êtres humains vivant une « expérience spirituelle divine». Ainsi, chaque événement, chaque conflit, chaque problème qui se présentent ne sont non pas des « punitions de Dieu » ou des conséquences de notre « mauvaises conduite », mais bien des occasions à saisir pour nous inciter à nous RAPPELER QUI NOUS SOMMES VRAIMENT.

 

Chaque fois qu’une situation imprévue survient, nous avons TOUJOURS LE CHOIX. Soit ne rien faire, se sentir accablé et impuissant, se mettre en colère ou encore rechercher désespérément des solutions au plus vite… voilà comment notre « humanité », notre Ego et notre mental réagissent. Mais une toute autre possibilité s’offre aussi à nous : celle de nous en remettre à notre Soi supérieur pour que se manifeste la meilleure solution pour nous.

 

En clair, notre première réaction est souvent bien « humaine », elle s’appuie sur nos expériences passées, nos anciennes blessures non cicatrisées et nos souvenirs inconscients de vies antérieures. Le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est vrai, réel, tangible, et ce que nous ressentons ou IMAGINONS comme vrai. C’est ce qui explique les réactions émotionnelles « disproportionnées » (les « tempêtes dans des verres d’eau ») ou notre propension à « dramatiser » tout ce qui peut survenir dans notre vie… tout comme dans celle des autres.

 

Prenons un exemple : vous allez dîner avec une amie et, cette journée-là, cette personne que vous chérissez semble froide, distante et renfermée. Contrairement à vos habitudes, vous passez toute l’heure du repas, plutôt que d’avoir du plaisir à discuter ensemble, à vous demander plutôt qu’est-ce qu’elle a à être maussade et, surtout, qu’est-ce que vous avez bien pu faire ou dire pour la contrarier ainsi.

 

Or, plutôt que d’aborder directement la question avec elle, vous restez sur votre interrogation et vous attendez que cette personne fasse les premiers pas. Pendant plusieurs semaines, vous allez vous ronger, penser qu’il y a un gros problème entre vous et, si cette personne ne vous rappelle pas dans les jours qui suivent, vous allez bientôt vous sentir rejeté, trahi ou abandonné. Il se peut même que VOUS vous mettiez à entretenir de la rancœur envers elle.

 

Pourtant, ce que vous ne saviez pas, c’est que cette amie vivait peut-être une situation délicate avec son conjoint ou à son travail et qu’elle n’osait pas vous en parler parce qu’elle ne réussissait pas à nommer les émotions qui la bouleversaient au moment de votre rencontre. Elle aurait peut-être osé s’exprimer si vous lui aviez « tendu une perche », que vous l’aviez invité à se confier à vous, mais, comme vous l’avez « pris personnel », que vous vous êtes senti visé ou que vous vous êtes remis en question, elle ne s’est pas sentie accueillie et à préféré se taire.

 

Ne voyez-vous pas que ce que vous avez pu penser en cet instant (moment de vie qui vous est sans doute arrivé à une époque ou une autre de votre cheminement), que cette « histoire » que vous vous êtes raconté « entre vos deux oreilles » (elle est fâchée contre moi, elle ne m’aime plus, j’ai fait quelque chose de mal, je me suis trompé à son sujet…), tout cela VOUS APPARTIENT!!! Ce sont des blessures qui vous sont propres et que VOUS avez placées dans la bouche de l’autre, alors que son attitude et ses problèmes ne vous concernaient sans doute même pas!!!

 

Chaque conflit, chaque problème, chaque événement qui vous accable est le reflet de ces pensées limitatives et de ces perceptions négatives que VOUS entretenez sur vous-même. Si ces perceptions sont inconscientes ou pernicieuses, votre âme fait tout ce qui est en son pouvoir pour les amener à votre conscience afin que vous puissiez vous en libérer et vous en guérir.

 

Votre Soi divin n’aspire qu’à vous faire comprendre, réaliser et reconnaître que vous êtes un ÊTRE EXCEPTIONNEL, MERVEILLEUX, FANTASTIQUE ET ILLIMITÉ. Vous MÉRITEZ d’être aimé non pas pour ce que vous pouvez apporter aux autres, mais pour qui VOUS ÊTES RÉELLEMENT, cette parcelle divine qui vibre en vous et cette lumière qui émane de vous à chaque instant. Surtout, vous MÉRITEZ de VOUS AIMER au-delà des limites de votre humanité et de votre Ego.

 

Au fond, tout ce que la vie désire vous faire comprendre, à travers ces expériences difficiles, c’est que vous avez TOUT À L’INTÉRIEUR DE VOUS-MÊME POUR TRANSFORMER VOTRE VIE ET EN FAIRE UNE RÉUSSITE TOTALE, DANS LA JOIE, LA SIMPLICITÉ ET LA FACILITÉ. IL VOUS SUFFIT DE CHANGER LES PENSÉES QUE VOUS ENTRETENEZ ENVERS VOUS-MÊME!!!

 

Pas facile me direz-vous, quand on a grandi dans une société où l’on apprend à faire passer les autres avant soi-même. Quand l’on s’est fait raconter depuis notre tendre enfance qu’il est égoïste de penser à soi et de prendre soin de répondre à ses propres besoins. Pourtant, demandons-nous ce que nous sommes réellement venu faire ici-bas. Notre unique mission n’est-elle pas de fusionner avec notre Essence divine et assumer pleinement notre Soi Christique dans la plénitude et l’allégresse illimitée?

 

Ainsi, comment entrer dans la 5e dimension, sinon en faisant UN avec toutes les parties de nous-mêmes? Aucun besoin ne saurait être négligé ou sublimé, aucune pensée limitative ou dénigrante envers soi-même ne saurait être entretenue… sous peine de « rejeter » des parties de soi et, donc, d’être en déséquilibre quelque part dans son énergie…

 

L’idée n’est donc pas de rejeter les autres ou de devenir égocentrique, mais seulement de recréer et de veiller à maintenir l’équilibre, l’harmonie à tous les niveaux en nous-même. Et cela n’est possible qu’en prenant la décision de SE CHOISIR, de se prendre en main et de prendre soin de soi avant toute chose.

 

Car nous sommes des témoins vivants, nous « brillons » par notre exemple partout où nous allons, peu importe ce que nous sommes en train de faire. Ainsi, si je me « sacrifie » pour les autres, que je fais passer mes désirs et mes besoins « en dernier », que je donne plus que je ne reçois, qu’est-ce que j’enseigne aux autres : à faire la même chose que moi. Cette attitude de « dispersion » et de « déconnexion » est très contagieuse et contamine les différentes sociétés mondiales depuis des millénaires. Notre ultime défi : renverser les cours des choses, voir la vie autrement pour rayonner de lumière et d’amour partout autour de soi.

 

Vous savez que vous ne pouvez donner que ce que vous possédez réellement. Si vous vous videz de votre énergie en la donnant aux autres, vous leur enseignez non seulement à faire de même, mais vous mettez en péril votre propre équilibre et votre Quintessence souveraine.

 

Prenons un autre exemple, une jeune femme, que nous appellerons Julie, m’écrit qu’elle a de la difficulté à vendre sa maison. Elle a eu une offre intéressante, mais dans la même semaine, un autre couple lui a offert encore plus pour obtenir la maison plus rapidement. Par souci d’honnêteté, Julie et son conjoint ont décidé de refuser la deuxième offre pour « honorer » leur première promesse de vente, même si elle n’avait pas encore été signée et, quand ils ont contacté les premiers acheteurs, ceux-ci avaient changé d’idée. Voici ce la réponse que cette personne a reçue :

 

Chère Julie, ce que j’ai à t’expliquer n’est pas facile à entendre, car cela remet en question toutes les valeurs que l’on nous a inculquées depuis notre tendre enfance… L’honnêteté, c’est bien, mais pas quand c’est à son propre détriment. Lorsqu’on choisit de s’ouvrir au meilleur en nous-même, il importe de demeurer conséquent avec nous-même et de se respecter avant toute chose…

 

Voici comment la situation aurait pu se passer si vous aviez accepté de voir à vos intérêts avant tout : vous auriez pu appeler le premier couple dès que la deuxième offre a été mise sur la table en expliquant aux gens que, comme il n’y avait rien de signé encore, vous vouliez être bien certains de leur intention, voire même leur proposer d’égaler l’offre des deuxièmes pour garder leur priorité sur la vente… Le problème, c’est que vous avez fait passer l’intérêt des premiers acheteurs AVANT les vôtres…

 

Heureusement, ce n’était qu’un test. Vous avez l’opportunité de réitérer votre choix en sachant maintenant la valeur RÉELLE de votre maison, soit l’équivalent de la deuxième offre. Si vous êtes fermes et conséquents, en sachant que vos familles d’âmes respectives vous soutiennent et voient à vos intérêts, tout devrait rentrer dans l’ordre…

 

Il faut savoir que, lorsque l’on fait le choix de prendre soin de soi-même, il survient toujours quelques petits « tests » pour vérifier que nous ne reviendrons pas en arrière. Ça n’a rien à voir avec le fait d’être « victimes » des événements, mais avec les aspirations profondes de notre âme qui, plus que tout, veut nous faire comprendre que nous MÉRITONS d’obtenir le meilleur en cette vie, à condition de nous engager à nous RESPECTER avant toute chose.

 

Par contre, humainement, nous avons tendance à rechercher les RÉSULTATS, à vouloir toujours aller trop vite, ou encore à vouloir à tout prix « garder le contrôle » dans tous les domaines de notre vie. Nous oublions que nous avons une famille d’âme, des anges et des guides protecteurs qui non seulement veillent sur nous, mais sont à notre disposition pour « faire advenir le meilleur pour nous-même à chaque instant ».

Ces amis invisibles, nous les visualisons souvent de chaque côté de nous ou encore derrière nous, regardant par-dessus notre épaule et nous chuchotant à l’oreille de garder la foi ou de garder courage… Ainsi, nous continuons d’aller de l’avant, « d’avancer au combat », tel un porte-étendard guidant les troupes vers le champ de bataille. Pas étonnant que nous soyons les premiers « touchés », les premiers « blessés » par les chocs et les tourments de la vie. Nous oublions que notre famille d’âme peut aussi nous « DEVANCER », « TRACER NOTRE ROUTE » et que nous pouvons bénéficier de toute sa sagesse, de sa force et de son support à chaque instant. IL NOUS SUFFIT DE LE LEUR DEMANDER.

Demander pas seulement d’être guidé, inspiré, soutenu ou éclairé, mais bien insister pour qu’ILS PASSENT À L’ACTION, NOUS OUVRENT LA VOIE, QU’ILS MANIFESTENT LE MEILLEUR, POUR NOTRE PLEIN ÉPANOUISSEMENT!!!

 

Tel est le secret de la manifestation : ne plus chercher les MOYENS pour réussir et accomplir des miracles, mais les VOIR DÉJÀ MANIFESTÉ, PAR LA GRÂCE DIVINE, ICI ET MAINTENANT. Peu importe les moyens choisis, les techniques employés, les outils utilisés, les solutions favorisées… L’important ce n’est pas ce qu’il est humainement possible de « faire » pour atteindre vos objectifs, mais bien focaliser sur le but à atteindre, le besoin à combler, le souhait à réaliser ou les rêves à concrétiser et S’EN REMETTRE A CEUX QUI, DE L’AUTRE CÔTÉ DU VOILE, NOUS VEULENT DU BIEN!!!

 

EUX savent quelles sont les meilleures solutions pour vous. N’étant pas aveuglé par les limites du « raisonnable » ou restreint par les seuls outils ou moyens que vous « connaissez », votre famille d’âme a accès aux ressources illimités de l’univers… qu’elle met à votre disposition en tout temps! Il vous suffit de DEMANDER!

 

Il est dit que si l’on pense à un souhait sérieusement pendant 24 heures d’affilée, celui-ci se réalise automatiquement. Le problème, c’est qu’il survient toujours une pensée pour « faire opposition » ou pour « remettre en question » notre choix.

 

Imaginez que vous êtes au restaurant et que vous hésitez entre un plat de poisson ou de poulet. Que va faire le serveur? Va-t-il décider à votre place? Non, il va attendre que vous soyez fixé. Vous changez d’idée? Pas de problème, vous pouvez modifier votre commande. Vous n’arrivez pas à vous décider? Vous pourrez alors attendre toute la soirée à votre table, rien ne vous sera servi… sinon quelques miettes de pain qui ne suffiront pas à vous rassasier.

 

Il en est ainsi dans votre vie. Si vous n’osez pas faire des choix et demander à ce que vos besoins soient répondus, il ne se passe rien. Si vous passez votre temps à jongler et à tout remettre en question, pas étonnant que vous sentiez que vous « subissez » la réalité plutôt que de la créer à votre avantage!

 

L’ART DE LA MANIFESTATION est aussi simple que de passer une commande au restaurant, par la poste ou par Internet : une fois qu’on a fait son choix, il faut juste être ASSEZ PATIENT  pour ATTENDRE que notre commande nous arrive (il y a parfois des délais…) et assez CONFIANT pour ne pas succomber à la tentation de vouloir tout reprendre en main et AGIR PAR SOI-MÊME en allant « voir ailleurs ».

 

Voici un autre exemple, une autre jeune femme, que nous appellerons Madeleine, souhaite avoir un homme dans sa vie. Elle demande à sa famille d’âme de lui envoyer « la meilleure personne pour elle » et prend le temps d’imaginer comment pourrait être l’homme de sa vie : beau, grand fort, généreux, ouvert, disponible, communicatif et spirituel. Au bout de quelques semaines, Madeleine se met à songer à un ami qu’elle affectionne particulièrement et se dit qu’elle aimerait bien avoir un compagnon aussi chaleureux et jovial que ce dernier.

 

Plutôt que de spécifier à ses guides : « j’en veux un comme celui-là ou mieux! », Madeleine se met à fantasmer sur son ami de longue date. Elle s’enflamme pour lui et va même jusqu’à lui avouer ses sentiments grandissants. C’est donc la partie humaine de Madeleine qui passe à l’action et va à la recherche de solutions « acceptables » pour elle, sans se douter qu’elle passe peut-être à côté d’une importante rencontre avec quelqu’un d’exceptionnel pour elle. Chaque fois qu’elle choisit de « faire le travail par elle-même », « de prendre les devants » et de « travailler fort », c’est comme si elle donnait « congé » à tous ceux qui « travaillent pour elle »!

 

Vos anges, vos accompagnateurs et vos protecteurs sont là à se « tourner les pouces » pendant que vous vous évertuez à « garder le contrôle » sur votre vie! Ils vous voient aller, ne demandant qu’à vous être utile, mais si vous ne parvenez pas à rien « déléguer », impossible qu’ils puissent vous « passer par-dessus la tête ». Après tout, c’est vous le patron, c’est vous qui vous êtes incarné, c’est donc vous qui avez le « gros bout du bâton », qui êtes le mieux placé pour intervenir directement sur le plan tridimensionnel…

 

Votre famille d’âme et votre propre étincelle divine oeuvrent davantage sur les plans subtils. Ils manifestent à partir des dimensions supérieures, établissant des « dispositions favorables », créant des « ouvertures énergétiques » bénéfiques pour vous, organisant des « rencontres » avec des personnes pouvant vous aider et vous éclairer… Ils vous envoient des signes, des intuitions, des clins d’œil et des surprises auxquels vous ne vous attendiez pas. Cela demande beaucoup de « lâcher-prise », car souvent, leur intervention dépasse les limites de vos solutions habituelles et peuvent vous amener sur en terrain inconnu « hors des sentier battus ».

 

Bien souvent, c’est ce qui nous fait reculer, hésiter, changer d’idée… le fait de ne pas « se reconnaître » dans les occasions qui nous sont offertes. Nous sommes souvent bien plus « confortables » dans une situation tendue mais familière, que devant l’inconnu qui nous insécurise et remet en question notre Ego…

 

Oserez-vous prendre le risque de demander? De faire un choix qui vous soit profitable? Plusieurs hésitent : et si je deviens millionnaire, mes proches vont-ils me jalouser, me rejeter? Si j’obtiens cette promotion, est-ce que je vais « passer par-dessus la tête » d’un de mes compagnons de travail? Si je choisis de m’adonner à ce loisir qui me passionne, vais-je négliger ma famille?

 

Ce sont les peurs des conséquences et non l’irréalisme de nos rêves qui font qu’ils ne se concrétisent jamais. Ce sont nos pensées limitatives et notre apitoiement sur nous-même qui empêchent notre famille d’âme d’intervenir dans notre vie pour faire advenir ce qui serait le plus bénéfique pour nous. Nous craignons que nos proches ne « subissent » le contrecoup de nos choix. Nous oublions que nous les avons « engagés » dans cette grande pièce de théâtre qu’est la vie sur terre, pour nous aider à faire advenir notre lumière divine au cœur de notre quotidien.

 

Ainsi, chaque fois que quelqu’un fait opposition, nous dénigre ou nous « ramène à l’ordre », c’est notre âme qui, à travers cette personne, nous dévoile un aspect de nous qui souffre et « se raconte des histoires tristes ». Il ne sert à rien de chercher à changer l’autre, mais juste de « réajuster » nos pensées en prenant conscience que nous ne faisons aucun mal aux autres en choisissant de nous faire du bien : nous le donnons le bon exemple, nous les incitons à faire la même chose dans leur propre vie!

 

Le but visé n’est pas de devenir le « nombril du monde », de n’en « faire qu’à sa tête » et se foutre de tout le reste, mais bien de VISER L’ÉQUILIBRE, de PRENDRE SOIN DE TOUTES LES PARTIES DE SOI, de RÉPONDRE À NOS BESOINS INDIVIDUELS D’AMOUR, DE PAIX, DE SANTÉ ET DE LUMIÈRE… SANS NÉGLIGER AUCUN ASPECT DE NOTRE « HUMANITÉ »

 

Ne craignez rien, choisissez-vous, allez-y à fond : L’HARMONIE NE SAURAIT TOLÉRER L’EXCÈS! Toutefois, lorsque vous avez passé des années à négliger certains besoins ou certaines émotions présentes en vous, il est normal que vous ayez peur d’y accorder trop d’attention : c’est comme si vous n’aviez pas mangé depuis des années et que vous ayez peur d’exploser en tentant de vous rassasier… comme si c’était possible que vous puissiez « compenser » votre manque de nourriture en seul repas!

 

Cessez de vous illusionner en pensant que votre Ego est un adversaire aussi terrible, qu’il a besoin d’être muselé, contrôlé, encadré. Cessez de vous faire accroire qu’il y a en vous une partie « noire », « méchante » et « dangereuse » qui ne demande qu’à prendre le dessus sur votre lumière. C’est cette illusion de dualité qui maintient le monde dans sa torpeur depuis de début des temps. Choisissez le meilleur en ce monde. Prenez exemple sur Jésus qui accepte d’être oint des parfums les plus précieux : savourez la vie et tous les cadeaux qu’elle vous réserve, sachant que cela vous servira à emmagasiner toujours plus d’énergie et d’amour (envers vous-même)… ce qui pourra par la suite « émaner » de vous, « contaminer positivement » le monde qui vous entoure et transformer la planète toute entière!!!

 

Chaque cadeau que vous vous faites, c’est l’humanité toute entière qui en profite. Chaque fois que vous faites un choix qui vous est bénéfique, vous enseignez aux autres comment faire advenir le meilleur dans leur propre vie. Mais surtout, chaque fois que vous demandez à votre famille d’âme d’intervenir positivement dans votre vie, que votre Soi divin fusionne à l’énergie créatrice souveraine pour manifester la Quintessence dans l’amour, la joie et la plénitude illimitée, vous vous rapprochez de plus en plus de votre Ascension christique et contribuez sans conteste  à l’élévation de la planète et de tous ses habitants!

 

L’ART DE LA MANIFESTATION est donc intimement liée à LA RECONNEXION DIVINE. En choisissant d’être CO-CRÉATEUR AVEC DIEU (quel que soit son visage : votre étincelle divine, votre famille d’âme, la Source de toute chose ou le Soleil central…) vous goûtez pleinement à l’énergie d’amour, de lumière et d’allégresse ce qui a pour effet de transmuter toutes vos cellules tridimensionnelles en vibrations luminescentes, fusionnant ainsi avec toutes les parties de vous dans un état de grâce perpétuel, la Quintessence éternelle, votre véhicule ascensionnel privilégié et la RÉALISATION de QUI VOUS ÊTES RÉELLEMENT!!!

 

A vous de faire les bons choix, ici et maintenant, en sachant que vous avez toujours le loisir de changer d’idée, de modifier votre commande. Après tout, ce n’est pas parce que l’on décide de manger du poisson au restaurant, que nous sommes obligés d’en manger tous les soirs par la suite! Amusez-vous, prenez soin de vous et osez « déléguer » quelques tâches de matérialisation à vos amis invisibles… Ils ne vous en seront que plus reconnaissants d’être enfin entré en contact avec eux!

 

 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 29 mai 2006,
disponible aussi sur
www.biancagaia.com

 

*****

 

PETIT EXERCICE DE MANIFESTATION

 

Formuler par écrit une demande précise ou une programmation personnelle en s’assurant que les résultats soient mesurables/quantifiables, et en incluant les aspects aussi bien positifs que négatifs. Utiliser la formulation suivante : Je choisis… même si… (prenez le temps de mettre en lumière toutes les pensées qui pourraient faire obstruction ou s’opposer à la concrétisation de votre désir, comme par exemple : même si j’ai peur, que je doute, que je n’ai pas les moyens, que les autres ne seront pas d’accord, etc.).

 

Bien vérifier que la demande est prête à être activée soit en s’intériorisant, par le testing musculaire ou à l’aide d’un pendule. Demander si la programmation est optimale à 100% (que vous avez choisi les bons mots, le bon contenu).

 

Activer la programmation en demandant à votre conscience supérieure et à votre famille d’âme de l’implanter dans toutes vos couches subtiles et dans toutes les cellules de votre corps physique, en insistant sur le but visé (ce que cela va vous apporter et comment l’univers bénéficie de ce choix).

 

Sceller la programmation dans votre cœur et dans votre conscience supérieure en demandant à ce que « seulement moi ou quelqu’un de mon choix » puisse en altérer le contenu. Puis, confiez le soin à votre famille d’âme, vos anges gardiens et vos guides d’identifier les moyens ou les outils les plus bénéfiques pour que la solution parfaite se manifeste.

 

Remerciez pour tout ce qui, déjà, s’accomplit sous vos yeux et tout ce qui, durant toute votre existence, s’est matérialisé chaque fois que vous avez su faire un CHOIX et LÂCHER PRISE quand aux façons que tout s’accomplisse selon votre volonté.

 

Placer ensuite la feuille sous une chandelle allumée afin de poser un geste concret, équivalent à « passer une commande CÉLESTE »… Puis, engagez-vous à demeurer patient et confiant envers vos « alliés » des dimensions supérieures. Vous ne pouvez trouver de meilleurs « collaborateurs » pour « travailler » pour vous!

 

PETIT EXERCICE POUR TROUVER « L’ÂME SŒUR »

 

Visualisez-vous au beau milieu d’une foule réunissant toutes les personnes du sexe qui vous intéressent et qui habitent votre région (où celle vous vous souhaitez habitez). Puis, imaginez que vous vous élevez AU-DESSUS de la foule, dans les hautes sphères énergétiques et que, là, vous y rencontrez celui ou celle qui, comme vous, est parvenu à s’élever.

 

Cette personne est parfaitement compatible avec vous, elle vous complète et vous harmonise ici et maintenant. Prenez le temps d’entrer en contact avec cette personne, de créer des liens énergétiques favorables et de communiquer avec lui ou elle, même si vous ne le-la connaissez pas ou que vous ne parvenez pas à voir son visage… Cela n’a pas d’importance, c’est le lien que vous avez tissé avec lui ou elle qui le-la conduira jusqu’à vous, et vice versa.

 

Visualisez que vos énergies fusionnent et qu’un lien magique s’établit entre vous. Puis, voyez vos familles d’âme respectives tout mettre en œuvre pour favoriser votre rencontre et vous donner des indices, des signes, afin que vous vous reconnaissiez. N’oubliez pas d’être PATIENT-E et de laisser l’autre venir à vous en toute simplicité, sans effort et sans contrainte… en faisant CONFIANCE à vos étincelles divines respectives!

 

BONNE EXPÉRIMENTATION! VOUS M’EN DONNEREZ DES NOUVELLES…

 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 29 mai 2006,
disponible aussi sur
www.biancagaia.com
 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi, vous informer sur nos services personnalisés

ou tout simplement communiquer avec Diane :  par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com

 

Visitez aussi notre nouveau site sur la santé et le mieux-être :

www.lumin-essence.com

  

RETOUR      

 

 

SOYEZ UN PUR CANAL DE LUMIÈRE

(Version PDF)

 

Suite au dernier message sur le jardin intérieur, j’ai reçu plusieurs courriels de personnes qui s’inquiètent pour notre belle planète et qui n’osent pas s’enraciner, de crainte de « siphonner » l’énergie dont Gaïa a besoin pour effectuer sa propre transmutation cellulaire. De même, certains d’entre vous hésitent à se purifier en « nettoyant » leur aura du haut vers le bas, car ils ont peur de transmettre des « énergies néfastes » à notre bonne vieille Terre.

 

Or, au contraire, vous ne pouvez imaginer à quel point votre enracinement est important pour l’humanité toute entière ! En réalité, c’est même de par votre disponibilité à canaliser les énergies « discordantes » pour les « épurer » et les « illuminer », que vous participez le plus activement à l’Ascension de la planète tout entière !!! Voici d’ailleurs les précisions que j’ai reçues cette semaine à ce sujet par Bianca Gaïa :

 

« Vous êtes le sel de la terre, est-ce que cela vous rappelle quelque chose ? Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde. En ces simples mots, le Christ a su résumer la mission de chaque individu et celle de l’humanité toute entière. « Vous êtes le sel de la terre, et si le sel vient à s’affadir, qui donc l’assaisonnera ? » Comprenez-vous le sens profond de cette interpellation viscérale ? VOUS ÊTES celui ou celle qui peut faire TOUTE LA DIFFÉRENCE ! VOUS ÊTES la saveur même de toute cette expérience qu’est la vie sur terre. Sans votre participation active, sans votre décision de vous incarner ici-bas, la vie elle-même n’aurait plus sa raison d’être !

 

Vous êtes invité, à chaque seconde, à chaque inspiration, à ÊTRE un PUR CANAL DE LUMIÈRE. A capter la lumière dans chacune de vos cellules vivantes pour ensuite en rayonner partout où vos posez les pieds. À emmagasiner le plus d’énergie possible au cœur de tout votre être, pour ensuite pouvoir la transmettre à tout venant, sans jamais vous sentir vidé ou épuisé.

 

Imaginez que vous voulez construire un gratte-ciel ou un château en Espagne : plus l’édifice que vous voulez bâtir est gros, plus les fondations devront être solides. Un édifice de 100 étages devra compter plusieurs sous-sols, et pas seulement pour avoir plusieurs places de stationnement étagé… mais pour asseoir ses bases, pour consolider ses assises ! Il en est de même pour ces hautes vibrations que vous aspirez à rejoindre. Si c’est vous qui vous « élevez » vers elles, vous pouvez peut-être goûter à quelques moments d’extase ou de pur délice spirituel, mais ô combien la marche est haute quand vous « retombez » dans votre routine tridimensionnelle !

 

Au contraire, si vous laissez l’énergie de lumière venir à vous, que vous vous appliquez à la faire pénétrer par chacun de vos centres d’énergie pour ensuite aller se « loger », se « cristalliser » dans chaque cellule vivante, c’est tout votre être qui s’illumine et se purifie ! En vous enracinant profondément dans le sol, tout « surplus » ou « excès » d’énergie se transmet donc automatiquement à l’ensemble de la planète qui, vous le savez tous, en a bien besoin !

 

De même, lorsque vous emmagasinez de l’énergie lumineuse dans chaque partie de votre corps, tous les blocages énergétiques, les toxines, les scories et les blessures du passé se voient transmutés, nettoyés et épurés par la paix qui s’installe en vous. Vos pensées elles-mêmes peuvent se voir transformées du fait que vous goûtez chaque jour davantage à l’illumination et que vous reconnaissez enfin QUI VOUS ÊTES !

 

Actuellement, autour de vous pullulent d’innombrables pensées chargées de dualités et de conflits. Vous-même, lorsque vous nourrissez de telles préoccupations ou êtes confrontés à des situations qui vous déstabilisent, avez souvent tendance à « évacuer » ces pensées en tentant de les éloigner le plus loin possible de vous. Si vous parvenez à les entourer de lumière et que vous les projetez jusqu’au soleil afin qu’elles y soient « brûlées » et « détruites », il n’y a aucun problème, tout se passe selon votre désir.

 

Mais si vous vous contentez de « faire abstraction » de toutes ces réflexions tourmentées, de les « sublimer » en les chassant de votre esprit, en fait, elles continuent de « roder » autour de vous et de « polluer » les sphères mentales de l’humanité. Vous le savez sans doute déjà, mais certaines de ces pensées se regroupent et finissent par créer des « égrégores », des « masses critiques » de pensées négatives qui, inconsciemment, maintiennent les gens dans la peur, les perturbent et influencent leurs décisions au quotidien.

 

Sans que vous vous en rendiez compte, toutes ces pensées de « séparation » d’avec votre Moi divin, toutes ces illusions que vous entretenez de ne pas être encore assez « lumineux » ou assez « parfait » tel que vous êtes, contribuent à ralentir le processus ascensionnel global.

 

Toutes vos critiques envers vous-même, vos jugements sur les autres et vos perceptions altérées de la pseudo réalité dans laquelle vous vous emprisonnez agissent sur l’équilibre du système planétaire, comment autant de « virus » et « parasites » qui l’affaiblissent et retardent son ultime « guérison », la création du Nouveau Monde… Ces pensées limitatives qui foisonnent dans votre environnement énergétique, forment ainsi un « dépotoir » d’énergies perturbatrices et aliénantes qui vous « re-contaminent » régulièrement à votre insu.

 

C’est d’ailleurs ce qui explique que certaines personnes qui méditent régulièrement, qui atteignent de puissants « sommets » énergétiques ou qui communiquent assidûment avec les dimensions supérieures, se sentent parfois déséquilibrées ou fragilisées sur le plan humain : si vous n’êtes pas assez enracinés, que vous n’avez pas encore « fait la paix » avec vos choix d’incarnation ou qu’il vous arrive de temps en temps de « ressasser » le passé, vous demeurez vulnérables à cet « inconscient collectif » qui vous relie irrémédiablement les uns aux autres !

 

Or, vous pouvez y changer quelque chose. Vous avez tout ce qu’il faut en dedans de vous-même pour « recycler » ces pensées et les transformer en un formidable « combustible énergétique planétaire ». Imaginez ceci un instant : que toutes les pensées « polarisées » de l’humanité en flottement dans la 4e dimension puissent être captées, concentrées, transmutées et transformées en énergie lumineuse. Que les « dépotoirs » de peurs, d’inquiétudes, de limites et de résistances inavouées se voient purifiés par l’intervention collective de tous les travailleurs de lumière… qui choisiraient d’agir tels de puissants « composteurs interdimensionnels» afin de réduire le tout en « purin », en « engrais » énergétique et, ainsi, contribuer à « accélérer » le processus ascensionnel plutôt que de l’entraver !

 

Vous êtes le sel de la terre. Votre intervention fait toute la différence. C’est donc vous qui décidez de la saveur qu’aura votre futur, tout comme celui des générations à venir. À travers votre pur canal de lumière, vous avez la possibilité de reconnecter, aligner et FAIRE UN avec toutes les parties de vous-même, intérieures ET extérieures. Le monde qui vous entoure n’est que le reflet de vous-même : purifiez-vous, illuminez-nous, et enracinez l’énergie ascensionnelle au plus profond de votre ÊTRE et il en sera de même pour toutes les dimensions auxquelles vous êtes relié !

 

Vos pensées créent. Choisissez-les avec circonspection. Nourrissez-les de paix, d’amour et de lumière. Entourez-les de joie et de simplicité. Voyez toutes les résistances et les blocages en vous et autour de vous être dissous et transformés en « compost »… que vous enfouirez profondément dans la terre dans le but d’« enrichir » la qualité du sol et de « fertiliser » les efforts de transmutation de la planète toute entière…

 

Pour aller plus loin encore dans cette voie de purification ultime, choisissez de ne voir que le bien et le bon en vous et partout autour de vous. Le « mal » n’existe pas : il n’y a que des humains qui, maladroitement, font de leur mieux pour faire advenir ce qu’ils croient être « le meilleur » dans leur propre existence. Les avenues qu’ils ont empruntées peuvent être discutables, voire même néfastes pour l’humanité à certains égards ; les méthodes qu’ils utilisent peuvent vous paraître douteuses ou même déplorables pour vos semblables, mais si vous tentiez de vous « brancher » seulement sur leur « intention », vous pourriez aisément vous rendre compte que tous ces gens, même ceux qui vous paraissent les plus « controversés », aspirent tous sans exception à une vie de plénitude, d’émerveillement et d’abondance infinie.

 

A défaut de rechercher la vie éternelle et l’illumination interdimensionnelle, ils privilégient les outils les plus « bénéfiques » pour eux à court terme, ne cherchant qu’à alléger le poids de leur existence. Certains feront tout en leur pouvoir pour accéder à la richesse et à la « pseudo sécurité » qui en découle, croyant que cela leur permettra de mieux « jouir » de la vie et même, d’en faire profiter leur entourage. En fait, tous, sans exception, s’exercent à devenir « co-créateur » et à « régner en maître » sur la parcelle de terre qui est la leur. Tous, sans en être pleinement conscients, aspirent ainsi à reconnecter avec leur divinité intérieure. Seuls les moyens employés pour y parvenir divergent et vous pouvez convenir qu’ils ne vous correspondent pas personnellement…

 

Toutefois, ne sont pas les gestes posés ou les décisions unilatérales qui vous aliènent et vous maintiennent dans ces polarités dualistes, ce sont vos jugements et vos critiques envers ceux qui ne pensent pas comme vous. Ce sont les pratiques même que vous condamnez qui vous maintiennent dans une position d’opposition… qui ne peut qu’alimenter les conflits et engendrer de nouveau la discorde. Revenez donc à l’essentiel : choisissez de ne retenir ce qui vous rend semblable aux autres plutôt que ce qui vous distingue d’eux. Connectez-vous à ce qui, au cœur de chaque individu, vous apparaît comme réellement « compatible » avec votre énergie.

 

N’y a-t-il pas, en chaque être humain, tout comme en vous, quelques parcelles d’amour, ne serait-ce qu’envers sa famille et ses amis proches,?  Ne subsiste-t-il pas, en chaque personne, quelques étincelles d’espoir en un monde meilleur où régnerait la paix et l’abondance accessible pour tous ? Tous et chacun ne visent-ils pas à goûter au bonheur sous toutes ses formes, à être bien dans leur peau et à vivre en harmonie avec leurs semblables ?

 

Concentrez-vous sur ce qui vous assemble plutôt que ce qui vous différencie et vous distancie les uns des autres. TOUS, vous faites UN avec l’Univers dans lequel vous vivez. Votre paix intérieure est la seule garantie d’équilibre pouvant véritablement se propager à tout le système planétaire au sein duquel vous évoluez. C’est pourquoi il vous faut vous enraciner et prendre bien soin de « recycler » toute pensée perturbatrice AVANT qu’elle n’aille « polluer » l’esprit de vos pairs.

 

Ainsi, en vous reconnectant avec le but d’incarnation de chaque personne que vous côtoyez, focalisant votre attention sur la pureté de ses intentions plutôt que les limites de sa personnalité, vous l’invitez à opter pour les meilleures ressources dont il dispose pour mener à bien ses objectifs. En « recyclant » consciemment vos pensées limitatives communes ou respectives, vous favorisez l’avènement de solutions constructives, bénéfiques et justes pour chacun d’entre vous. En ne cherchant plus à « contrôler » ou à « imposer » votre vison des choses, vous ouvrez la porte aux compromis acceptables et permettez de faire advenir « le meilleur » dans chacune de vos vies. En maintenant votre attention sur la lumière qui circule en vous et autour de vous, vous invitez les autres à faire de même et c’est ce qui, ultimement, aura le plus d’impact sur le mouvement ascensionnel déjà enclenché.

 

Soyez en tout temps un pur canal de lumière. Laissez la lumière vous pénétrer et illuminer chaque parcelle de votre être. Visualisez que l’amour circule en abondance dans vos veines et émane par tous les pores de votre peau. Rayonnez de joie dans toutes les dimensions de votre être ; dans vos corps physique, émotionnel, mental, causal et supra-causal. Aménagez tout l’espace nécessaire en vous-même pour que les hautes vibrations subtiles s’incarnent, se densifient et s’enracinent dans tout votre être, afin qu’elles puissent ensuite fleurir de par toute la planète et dans toutes les sphères de votre vie.

 

Votre luminescence s’intensifie à chaque instant. Vous êtes plus qu’un simple canal lumineux, VOUS ÊTES pure lumière et vie éternelle ! Vous êtes cet Être Divin auquel vous aspirez tant à ressembler !  Imprégnez-vous d’énergie christique et vibrez au rythme de la résurrection pascale ! Votre Quintessence s’exprime librement et teinte désormais chacun de vos gestes et chacune de vos paroles. Fusionnez dans l’amour infini, goûtez à la plénitude infinie et rayonnez d’allégresse !

 

… Ainsi, vous reconnaîtrez ENFIN que vous êtes DÉJÀ entrés dans la 5e dimension ! SOYEZ HEUREUX !!! »

 

 

S’EXERCER À DEMEURER UN PUR CANAL DE LUMIÈRE…

 

Pour se purifier et se libérer du passé, plusieurs pèlerins choisissent d’emprunter le chemin de Compostelle. Quel beau jeu de mot avec la possibilité qui nous est offerte de devenir des « composteurs d’énergie », des « recycleurs de pensées », pour nous-mêmes et l’humanité toute entière. Ainsi, ce ne sont plus seulement nos « péchés » qui nous « expions », mais, par notre propre illumination cellulaire « pacifique », nous contribuons activement à « épurer » toutes les dissensions de cette civilisation dont nous faisons partie. 

 

Heureusement, il n’y a plus d’efforts incommensurables à faire. Il n’est plus nécessaire de marcher pendant d’innombrables kilomètres, de jeûner pendant des jours ou de faire pénitence en s’astreignant à des « carêmes » de privation et de sacrifice. Tournons-nous plutôt vers des solutions joyeuses qui favorisent l’élévation de notre âme. Choisissons de « nous contaminer positivement nous-même » en ensemençant des pensées libératrices et « assainissantes » pour tout notre Être.

 

Plus vous AIMEZ la vie, plus vous SAVOUREZ votre quotidien, plus vous aménagez de « l’espace » à l’intérieur de vous pour canaliser et emmagasiner l’énergie multidimensionnelle dans tout votre être. Vous pouvez aussi vous ressourcer à même l’onde de VIE présente en toutes choses. Que ce soit dans la nature, auprès des personnes qui vous sont cher, en ravivant votre intérêt pour ce qui vous passionne, en vous ouvrant aux élans créatifs de votre cœur et en suivant les signes du destin, vous sentirez l’énergie grandir en vous et renouveler votre force vitale.

 

Votre capacité à vous élever « vibratoirement » étant directement proportionnelle à votre « densité  énergétique», c’est-à-dire à la profondeur de vos racines et à la solidité de vos « fondations terrestres », il importe à chaque instant de rendre grâce et d’honorer tous vos choix d’incarnation, présents, passés et futurs. Quelles que soient les décisions que vous avez prises, consciemment ou non, les détours que vous avez empruntés, les « erreurs » que vous croyez avoir commises, les affronts qu’il vous a semblé subir, tout, en fait, vous le savez, n’est qu’une simple « expérience », un « exercice » pour vous inciter à vous incarner toujours plus profondément et complètement dans le « véhicule tridimensionnel » que vous avez choisi pour ce moment crucial.

 

C’est pourquoi vous vous devez d’aimer votre corps, en prendre soin et veiller à régénérer tout votre être au quotidien. Beaucoup d’entre vous, en particulier ceux qui travaillent en guérison, sont habitués de transmettre l’énergie au fur et à mesure qu’elle pénètre en eux. Ils ne se rendent pas toujours compte qu’ils ne sont pas toujours bien enracinés ou qu’ils se vident parfois de leur propre substance vitale à force de vouloir trop « bien faire ».

 

Or, l’énergie lumineuse qui circule en vous doit d’ABORD alimenter et revitaliser toutes vos cellules pour ENSUITE rejaillir sur ce qui vous entoure. Pour ce faire, il suffit de réactiver le processus de régénération co-créateur régulièrement en vous-même. En maintenant votre canal de lumière toujours fonctionnel et bien branché au ciel comme sur la terre, non seulement vous emmagasinez efficacement toute l’énergie nécessaire à votre propre transmutation cellulaire, mais PARCE QUE vous vous sentirez mieux, vous demeurez plus constant et équilibré au quotidien, devenant ainsi un PILIER énergétique pour l’ensemble de vos frères et sœurs en évolution.

 

Pour vous aider à actualiser ce concept « révolutionnaire », voici un petit exercice de « recyclage énergétique » simple, facile et efficace. Puisse-t-il vous aider à vous libérer de toute entrave à votre évolution et contribuer à instaurer la paix, d’abord en vous-même, et par la suite, dans le monde entier…

 

 

 

MÉDITATION « ENRACINER L’INTENTION PURE »

 

Version audio MP3 Cliquez ici
(fichier de 5,5 Mo)

 

Dans un premier temps, il importe de positionner votre corps de manière à ce que votre colonne vertébrale soit bien alignée perpendiculairement au sol. Idéalement, vous pouvez vous tenir debout les jambes écartées à la largeur des épaules, les genoux légèrement fléchis et le bassin basculé modérément vers l’avant comme en position « semi assise ». Afin de vous aider, visualisez la position d’un gardien de but au soccer ou d’un lutteur de sumo : tout le poids de leur corps est concentré autour du premier chakra et vous aurez beau leur donner une bonne poussée sur une épaule, ils ne bougeront pas d’un poil (alors qu’il est si facile de déstabiliser une personne qui se tient bien droite avec seulement ses deux pieds comme point d’appui).

 

Cette posture vous paraîtra sans doute quelque peu inconfortable au début et il se peut que vos jambes tremblotent ou faiblissent au bout de quelques minutes. Vous pouvez alors balancer légèrement votre poids sur une jambe, puis sur l’autre, histoire de rétablir la circulation sanguine. Ensuite, prenez le temps d’inspirer et d’expirer lentement, profondément, en visualisant que l’énergie prend origine directement dans le soleil central et qu’elle pénètre en vous par le chakra de la couronne, sur le dessus de votre tête.

 

Une belle lumière blanche parcoure chacun de vos chakras du haut vers le bas, le long de votre colonne vertébrale, et poursuit sa route entre vos deux jambes jusque dans le sol… où elle ira se fondre au cœur du noyau de notre belle planète. Ainsi connecté au soleil dans le ciel et à celui présent au centre de la terre, vous ressentez que vous-même devenez brillant comme un astre, votre énergie lumineuse décuplant sous vos yeux.

 

Vous ÊTES un soleil, vous irradiez de milles feux. En vous, toutes les parties qui résistent à la lumière sont irrémédiablement entraînées par un flot d’énergie libératrice qui efface toute trace de « mal d’être », de malheurs, de malaises ou de maladies, qu’ils soient latents ou déjà cristallisés en vous. La noirceur fait place à la lumière. Le vide s’estompe et se voit remplacé par un sentiment de plénitude absolue.

 

Cette puissante énergie d’amour réchauffe votre cœur et votre être tout entier, fusionnant avec votre personnalité, transformant de surcroît toutes vos pensées et vos émotions au creux d’un intense brasier purificateur. Toutes difficultés présentes ou passées sont dissoutes. Tous les conflits ou les problèmes rencontrés sont surmontés sans effort et sans contrainte. Les solutions parfaites se matérialisent sous vos yeux, dans vos pensées et dans votre réalité.

 

En prenant de profondes respirations apaisantes, laissez l’énergie circuler du haut vers le bas et du bas vers le haut. Puis, afin de poursuivre votre travail de purification globale, vous vous trouvez maintenant une position plus confortable…

 

Vous en profitez pour visualiser toutes les personnes avec qui vous avez des différents, dont les actions vous préoccupent ou dont les opinions divergent des vôtres. Au-delà de leur enveloppe charnelle, imaginez l’être merveilleux et lumineux qui sommeille en eux. Voyez leur propre énergie grandir et s’amplifier à votre contact.

 

Essayez de faire abstraction de leurs défauts et de leurs contradictions. Ne faites aucun cas des moyens qu’ils ont favorisés ou des actions qu’ils ont entrepris jusqu’à maintenant. Connectez-vous directement à la pureté de leur intention, aux espoirs universels et aux objectifs spirituels qu’ils nourrissent. Laissez-vous pénétrer par leurs visions positives et édifiantes de ce monde dans lequel vous vivez AVEC EUX.

 

Voyez comment vous êtes semblables dans vos besoins de sécurité, d’acceptation, de reconnaissance et de valorisation personnelle. Constatez à quel point vous vous ressemblez dans votre recherche de ce qui vous apportera la satisfaction tant sur le plan personnel que collectif. Évaluez de quelle façon, au fond, vous poursuivez les mêmes buts et rêvez d’un monde meilleur où tous vos désirs seraient instantanément comblés. Visualisez que vos énergies se touchent et se confondent pour faire UN avec l’absolu universel. Appréciez cette profonde communion d’âme qui vous ressource et revitalise tout votre être.

 

Autour de vous flottent d’innombrables formes-pensées de toutes les couleurs et de toutes les textures. Certaines vous paraissent lumineuses et vous leur envoyez des bulles d’amour pour les amplifier et les faire grossir. D’autres vous semblent plus denses et moins attrayantes, vous voyez que ce sont là d’anciennes programmations qui, un jour, vous ont servi à vous élever ou à survivre dans des conditions particulières. Accueillez ces projections mentales, remerciez-les pour leur apport positif dans votre vie, au sein de votre expérience humaine. Puis, voyez-les se concentrer dans un amas de poussière lumineuse. Tels des nuages floconneux, ces pensées s’évaporent et se désagrègent pour ensuite être aspirés par le rayon lumineux qui vous relie tant aux soleils central que planétaire.

 

Unissant vos forces avec celles de tous les humains qui vous entourent, visualisez un monde exempt de dualité et de conflit. Une paix sereine jaillit du plus profond de votre cœur et fusionne dans l’amour avec celle qui habite en chacun de vos frères et sœurs de la planète. Recontactez votre « mission de vie », la raison même pour laquelle vous avez choisi de vous incarner sur terre à ce moment précis, en compagnie de toutes ces personnes placées sur votre route, pour vous aider à faire advenir ce monde dont vous avez rêvé de toute éternité.

 

Ensemble, plus rien ne pourra nous arrêter. Ensemble, nous rétablirons l’équilibre universel qui servira d’appui afin de transformer et illuminer la planète toute entière au cœur de l’ultime transmutation céleste. En choisissant de nous relier les uns aux autres, nous serons complémentaires plutôt que différents ; il n’y aura plus de premiers ni de derniers, ni forts, ni faibles, plus de dominants, ni de victimes. Nous ferons UN avec tout ce qui vit et emmagasinerons l’énergie de milles bombes atomiques, la puissance nécessaire pour transmuter la vie en lumière et permettre à ce monde d’évoluer vers les plans supérieurs, les dimensions intemporelles et éternelles d’amour et d’abondance infinie.

 

«  JE SUIS et demeurerai un pur canal de lumière. JE CHOISIS de vibrer à l’unisson avec toutes les âmes de cette planète et de fusionner dans l’énergie purificatrice universelle, propre à tout être vivant dans cette dimension ou dans une autre. J’ACCEPTE de reconnaître enfin QUI JE SUIS et QUI NOUS SOMMES TOUS : des enfants de Dieu, fils et filles de la Lumière, maîtres de notre destiné et porteurs des plus hautes vibrations interdimensionnelles. JE DIS OUI à ma Quintessence divine, à l’allégresse éternelle et aux bénédictions infinies qui pleuvent sur nos têtes.

 

JE LÂCHE PRISE.

JE M’ABANDONNE À L’AMOUR ABSOLU.

JE REMETS MA VIE DANS LES MAINS DU DIVIN.

 

De cette façon, mes vibrations vertueuses se communiquent à mon entourage et, ENSEMBLE, nous faisons advenir le meilleur pour nous tous.  Nous MANIFESTONS notre puissance co-créatrice et nous MATÉRIALISONS CE PONT VERS L’INFINI, L’ASCENSION, LA DENSIFICATION DE NOTRE CORPS DE LUMIÈRE, ÉTERNEL ET ILLIMITÉ. AINSI SOIT-IL ! »

 

 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 17 avril 2006,
disponible aussi sur
www.biancagaia.com
 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés

ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com

 

Visitez aussi notre nouveau site sur la santé et le mieux-être :

www.lumin-essence.com

RETOUR      

 

POUR VOUS LIBÉRER DU KARMA ET DE LA SOUFFRANCE :

CULTIVEZ VOTRE JARDIN INTÉRIEUR

(Version PDF)

 

Nous revoilà aux premiers jours du printemps, pourquoi ne pas en profiter pour semer en vous les germes d’une vie meilleure… à l’intérieur de vous-même? Et si vous aviez l’opportunité de cultiver en vous les vertus propres à une vie pleinement épanouissante? Et si les pensées que vous nourrissez contribuaient à faire advenir vos rêves et vos désirs les plus ardents? Vous avez en dedans de vous toutes les ressources pour que votre réalité se transforme et renaisse d’une vie nouvelle : il vous suffit de vous inspirer du retour du beau temps… pour ensemencer votre jardin intérieur de ce que vous souhaitez voir fleurir dans votre vie à partir d’aujourd’hui. Une invitation de Bianca Gaïa :

 

« Vous ne pouvez récolter que ce que vous avez semé. Il en est ainsi dans votre potager comme dans votre jardin intérieur : toutes vos pensées de tristesse et d’inquiétude feront nécessairement croître plus de tristesse et davantage d’inquiétude dans votre vie. Au contraire, toutes les semences de joie et de gratitude que vous cultivez feront naître encore plus d’allégresse et de bénédictions au cœur de votre quotidien.

 

Ainsi, vous avez le choix : certaines personnes croient que, pour se libérer du passé et guérir toutes leurs anciennes blessures, elles doivent « déprogrammer » un à un tous leurs vieux « archétypes» conscients et inconscients, extirper tour à tour les racines de chaque « mal d’être » présent en eux et dénouer chacun des nœuds karmiques de cette vie-ci et de toutes les précédentes. Ces gens ne réalisent-ils pas qu’à force de chercher les « bêtes noires » dans chaque recoin de leur personnalité, ils ne peuvent que continuer de les rencontrer sur leur route?

 

Les pensées sont comme du pollen que l’on essaime aux quatre vents : difficile de les rattraper une fois qu’elles ont pris leur envol. Juste le fait de vous croire souffrant, de vous sentir « inférieur aux autres », d’éprouver le besoin de vous purifier chaque jour davantage, c’est vous appliquer à entretenir l’illusion que vous n’êtes pas déjà parfait, que vous n’êtes pas déjà « arrivé » à la croisée des chemins, qu’il vous faut encore « travailler fort » pour parvenir à faire émerger l’Être divin qui sommeille en vous.

 

Au contraire, ne voyez-vous pas que le fait de sourire à la vie, jute dire « oui je le veux! » et donner la permission à la partie de vous qui est déjà en harmonie de s’exprimer, pourrait convaincre le reste de votre personne de lui « emboîter le pas »? Que de prendre le temps célébrer tout ce qui vous êtes parvenu à accomplir jusqu’à maintenant et remercier le ciel pour toutes les bénédictions qu’il a fait pleuvoir sur votre tête pourrait contribuer bien davantage à « alléger vos peines » et transformer positivement tout votre Être? 

 

Imaginez votre vie comme un petit bout de terrain gazonné : vous pouvez partir chaque jour à la chasse aux mauvaises herbes, sans jamais y parvenir totalement, ou encore considérer les propriétés médicinales de ces quelques plantes sauvages, décider de les apprécier telles qu’elles sont et admirer leurs jolies couleurs… Tout est une question de point de vue! Chaque épreuve que vous avez traversée peut avoir laissé des séquelles ou des cicatrices encore sensible en vous, mais vous en avez aussi tiré une importante leçon. Vous en êtes ressorti plus fort et plus solide, n’est-ce pas cela le plus important?

 

Vous pouvez consacrer toute votre existence à passer en revue les épisodes douloureux de votre vie et, même, remonter des siècles en arrière en vous demandant ce que vos ancêtres et vos vies passées vous ont légué comme « calvaire ». Qu’en ressortira-t-il pour vous, sinon des explications sur telle douleur, tel comportement ou tel malaise présent en vous? Et si vous parvenez à « comprendre pourquoi les choses vous arrivent », mais que vous ne parvenez pas à modifier votre comportement ou votre attitude ici et maintenant, qu’est-ce que cela vous aura apporté de le savoir?

 

S’appliquer à éliminer la douleur et les malaises du passé, c’est comme de tenter de remplir un seau troué, c’est de la pure torture physique et mentale! A quoi cela sert-il de manger exclusivement des aliments biologiques, alors que vous polluez tous vos corps en nourrissant toutes ces pensées qui vous empoisonnent l’existence? Pourquoi prendre le temps de rééquilibrer vos chakras quotidiennement si, durant ce temps, vous entretenez de vieilles rancoeurs envers votre conjoint ou perdurez dans un emploi qui mine votre paix intérieure? Dans quel but entreprendriez-vous de suivre une cure ou une thérapie, si cela ne fait que vous inciter à croire que vous êtes encore et toujours « imparfait » ?

 

Bien entendu, avec un peu de chance, il se peut que, lors d’une régression ou d’un traitement quelconque, vous parveniez à « boucler une boucle », refermer une plaie ou finaliser un pardon important avec une personne ou un événement passé. Mais aurez-vous pris le temps de vous pardonner à vous-même de vous être « imposé » cette souffrance? Serez-vous parvenu à faire enfin « définitivement » la paix en vous-même? Vous serez-vous demandé ce que votre âme cherchait à vous faire comprendre à travers cette expérience précise? Or, voici l’ultime secret : le message est toujours le même !

 

Eh oui, il n’est pas nécessaire de retourner des années en arrière pour actualiser la Vérité intrinsèque du moment présent : VOUS ÊTES DIEU, RÉVEILLEZ-VOUS! Peu importe l’événement passé, l’origine du conflit et les conséquences sur vous-même, vous faites toujours face au même choix : soit vous vous laissez accabler et vous subissez « votre sort » ou vous décidez de vous relever les manches et de passer au travers. Et voyez où vous en êtes aujourd’hui : jusqu’à présent vous avez TOUJOURS, SANS EXCEPTION, choisi d’aller de l’avant, d’avancer malgré les tumultes et de remporter la victoire. La preuve : vous êtes encore là, vous vous tenez toujours debout ! Vous ne vous êtes pas laissé abattre, vous avez su relever les défis et poursuivre votre route.

 

Félicitez-vous! Soyez reconnaissant envers vous-même! Applaudissez votre force de caractère et votre ténacité à toute épreuve! N’est-ce pas là l’ultime constance dans votre vie? Non pas la douleur et la répétition, mais le courage et la persévérance… C’est la partie divine en vous qui s’élève au-delà des vicissitudes de ce monde et renaît perpétuellement de ses cendres, dans le but irrévocable de faire fusionner les dimensions terrestres et célestes dans tout votre Être. Accueillez votre Divinité, honorez-la, faites lui une place de plus en plus grande au-dedans de vous, appuyez-vous sur elle pour vous rééquilibrer et effacer toute trace de douleur!!!

 

Récoltez au jour le jour ce que vous semez au quotidien: plutôt que de consacrer toute votre énergie à vous purifier et vous rendre digne de la Lumière qui vous habite, visualisez cette Lumière tel un feu de joie que vous vous appliquez à nourrir constamment, patiemment et résolument. Cultivez chaque pensée positive tel un trésor précieux, une étincelle divine qui alimentera votre plénitude intérieure. Chaque jour, considérez à quel point le temps est votre allié, recherchez les cadeaux que l’Univers met sur votre route et éveillez-vous aux merveilleux clins d’œil que la vie vous réserve, ces fabuleuses synchronicités qui font que chaque événement devient une occasion en or de grandir et de vous reconnaître enfin.

 

Plutôt que de focaliser votre attention sur le haut de la montagne et les échelons qu’il vous reste à gravir, prenez le temps de regarder positivement derrière vous : évaluez tout le chemin que vous avez DÉJÀ parcouru jusqu’à maintenant, appréciez le paysage qui se déploie autour de vous (votre environnement, l’endroit où vous vivez, le fait d’avoir un toit sur votre tête et de manger à votre faim à tous les jours), comptez vos « bénédictions » (le fait d’être entouré de personnes qui vous aiment, d’avoir un emploi stable, d’être suffisamment en bonne santé pour sortir dehors et aller respirer un peu d’air pur…). Oubliez le passé et faites la paix avec toutes vos « pseudo imperfections ».

Cultivez la GRATITUDE dans le MOMENT PRÉSENT: il s’agit du plus puissant outil de transformation qui soit!! Prenez la décision de ne voir désormais que ce qu’il y a de beau et de bon, en vous comme autour de vous. Attrapez la fièvre du printemps et devenez contagieux pour vous-même et toutes les personnes que vous rencontrerez.

 

Ce sera bientôt Pâques, saison de la résurrection et de la renaissance pour tout ce qui vit sur cette belle planète. Suivez le conseil de notre amie Anne-Lise qui, à l’instar des enfants qui partent à la chasse aux œufs chocolatés, s’exerce à dénicher les petits bonheurs cachés au cœur de sa routine quotidienne et anticiper les petits miracles qui l’attendent assurément au détour d’un sentier.

 

Soyez le jardinier de votre propre vie : ensemencez des pensées positives et lumineuses qui porteront fruit au quotidien, cultivez toutes ces petites joies qui feront fleurir votre cœur et laissez croître chaque jour davantage l’amour, la paix et l’harmonie, en dedans de vous comme partout autour… Acceptez de laisser éclore votre Divinité dans toutes vos cellules. Ainsi, bientôt, il n’y aura plus aucune place pour l’inquiétude et la souffrance en vous : elles auront été remplacées à votre insu par votre récolte intérieure, l’état de grâce permanent de votre Quintessence co-créatrice! »

 

 

À NOTER : Vous comprendrez que ce texte ne vise en aucun cas à remettre en question ou minimaliser la pertinence du travail de guérison exceptionnel que font tous les thérapeutes, soigneurs et formateurs de ce monde. Leur aide, leur support et leurs conseils nous sont très pertinents, particulièrement au cœur des périodes agitées que nous traversons actuellement.

 

Seulement, pour qu’advienne le processus ascensionnel, il importe de comprendre que ceux qui nous entourent nous proposent des outils, des instruments, des méthodes et des accompagnements pour favoriser notre évolution… mais que c’est CHACUN D’ENTRE NOUS qui effectuons le travail. Nous pouvons demeurer des disciples toute notre vie… ou CHOISIR de devenir des maîtres à notre tour et prenant la décision de CÉLÉBRER LA VIE à chaque instant en nous-mêmes. La transmutation, la purification et la guérison ne se font pas qu’en thérapie, mais au cœur même de notre quotidien, à chaque instant, chaque fois que l’on s’ouvre et que l’on dit OUI à l’intégration de notre Quintessence divine. C’est pourquoi nous nous détenons le pouvoir de choisir à quel rythme avancer et nous accorder le droit de le faire avec plus de DOUCEUR, de JOIE et de SIMPLICITÉ, en HONORANT à tout moment cette partie de nous qui, de l’intérieur, nous accompagne et veille sur notre route.

 

Pour vous aider à mettre en application ces judicieux conseils de Bianca Gaïa, voici une petite méditation typiquement printanière, visant à favoriser l’émergence du positif dans toutes les sphères de votre vie :

 

 

Méditation « Mon Jardin Intérieur »

 

Version audio MP3 Cliquez ici
(fichier de 5 Mo)

 

Installé confortablement dans une position qui me permet de respirer librement et de bien aligner ma colonne vertébrale, je me recentre dans le moment présent en prenant trois respirations abdominales très profondes. Je maintiens mon attention sur l’air qui descend lentement, jusque dans mon bas-ventre, et qui s’expulse totalement à chaque expiration, en entraînant avec lui toutes les toxines et les résidus négatifs présents dans mon corps.

 

Une fois que je me sens libéré et détendu, je prends le temps d’entrer en contact avec Gaïa, notre Mère Terre, en visualisant que je m’enracine solidement dans le sol. Pour ce faire, j’imagine que de puissantes racines poussent sous mes pieds, ainsi qu’au bout de chacun de mes orteils, et qu’elles s’enfoncent profondément dans la terre pour se fondre en elle. Je fais Un avec la Nature qui s’éveille doucement de son long sommeil hivernal.

 

Tout comme la neige qui fond et les champs qui dégèlent en silence, je me laisse réchauffer par les rayons lumineux de mon propre soleil intérieur, présent au centre de moi-même. Au-dedans de moi, je ressens une flamme s’aviver, comme si je renaissais moi aussi à une nouvelle saison dans ma propre vie. La sève du printemps s’infiltre en moi et se propage à chacune de mes cellules, les animant d’une énergie renouvelée et purificatrice.

 

Je me sens comme dans un nid douillet, telle une chenille dans son cocon, prête à se métamorphoser avec le retour du beau temps. Je sais qu’il me suffira de déployer mes ailes pour prendre mon envol et connaître un nouvel essor dans toutes les sphères de ma vie. Cependant, je sais aussi que, pour cela, il me faut être pleinement préparé, afin que ma transformation intérieure soit complète. C’est pourquoi je visualise chaque partie de mon corps comme une terre fertile où je cultiverai toutes les vertus et les petits bonheurs bénéfiques à mon plein épanouissement.

 

En commençant par la base, je visualise que mon premier centre d’énergie, le chakra racine situé dans mon bas-ventre, revêt une belle teinte rouge vif (la couleur « vermeil » qui fait naître des « merveilles »)… Et tout comme le cultivateur qui cultive en pot ses semis pour les fortifier avant de les mettre en terre, je sème dans ce puissant vortex d’énergie un grain de sénevé, cette graine de foi « qui soulève les montagnes ». Ainsi, investi de tout le dynamisme et la détermination que me confèrent ce chakra, je vais résolument de l’avant et je m’engage désormais à matérialiser tous les projets qui me tiennent le plus à cœur.

 

Dans mon deuxième puits d’énergie universelle, le chakra sexuel situé à environ deux centimètres sous le nombril, une chaude teinte orangée m’invite maintenant à laisser se répandre en moi des semailles de joie et de sourire radieux, tels des milliers d’étoiles brillant au firmament. De cette façon, même les jours de pluie, en me tournant vers ce centre foisonnant d’énergie procréatrice, je retrouve l’assurance et la confiance en soi qui donnent des ailes, me permettant ainsi de poursuivre ma route dans la bonne humeur et la gratitude envers tout ce qui vit.

 

Au plexus solaire, dans le secret de ma sensibilité et de mon émotivité parfois délibérément ignorées, je plante quelques semences d’acceptation et de purification, afin que je m’accueille au quotidien, sans me juger, ni me culpabiliser, et que je trouve le courage d’exprimer ouvertement QUI JE SUIS. Je reconnais enfin que je suis une « plante exotique » très précieuse et même UNIQUE AU MONDE. A moi de demander l’aide de l’énergie de ce chakra pour fleurir au grand jour et récolter la moisson de toutes ces années de dur labeur… à la découverte de moi-même !

 

À la porte de mon cœur, j’aperçois une pierre précieuse d’un beau vert émeraude qui brille et resplendit de mille feux. De son centre jaillit une belle lumière dorée qui m’inonde et me comble de bonheur. Ce diamant étincelant émane d’un amour illimité et d’une paix profonde auxquels je m’abreuve afin de rassasier toutes les parties de moi qui ont souffert du manque et de l’abandon. J’en profite pour recueillir cette puissante énergie de guérison entre mes mains et je visualise que je m’en sers pour « arroser » mes chakras inférieurs, ce qui permet de faire « germer » en eux toutes les graines de bonheurs récemment mises en terre.

 

Cette sève vivifiante contribue à accroître ma vitalité et fortifier tout mon Être. Je constate que de petites pousses vertes apparaissent ça et là, un peu partout, en moi et autour de moi. Ces plants vigoureux représentent chacun de mes rêves qui s’incarnent dans la matière et se concrétisent aujourd’hui dans ma vie. Une créativité renouvelée se développe au niveau de mon chakra de la gorge et, au creux de cette belle teinte bleutée si harmonieuse, je sens que l’expression de mes talents et l’abondance illimitée prennent définitivement racine ensemble jusqu’au plus profond de moi-même.

 

Entre mes deux yeux, une fenêtre s’ouvre vers l’intérieur, telle une paupière qui se relève pour déployer mon troisième œil. Mon sixième sens s’éveille et s’aiguise, favorisant la découverte d’un monde infini de possibilités, au-delà de mes facultés habituelles. Ce centre d’énergie étant celui de la Connaissance et de la Conscience, je lui demande d’éclairer ma route et de guider mes pas. Je visualise qu’un rayon Indigo me pénètre à cet endroit précis, créant en moi tout l’espace nécessaire afin que la flamme Violette de la transmutation cellulaire puisse désormais œuvrer en moi en toute liberté et sans aucun effort. Ensemble, ces deux rayons lumineux me permettent de libérer toutes mes peurs, opérant en moi une guérison profonde et irréversible.

 

Enfin, sur le dessus de ma tête, je visualise qu’une belle couronne dorée trône au beau milieu d’une belle lumière violacée. Ce chakra étant ma connexion privilégiée avec Dieu Mère et Dieu Père, ma source et mon créateur avec lesquels je fais UN pour l’éternité, il me permet de me reconnaître comme Être Souverain, Enfant Divin béni et sans tache. C’est dans cette puissante énergie de Reconnexion que j’accepte enfin d’assumer QUI JE SUIS, dans la multidimensionnalité de ma Quintessence Co-Créatrice.

 

JE SUIS à la fois le jardin et le jardinier, le créateur et la création, le donneur et le receveur. Je fais UN avec toutes les saisons cosmiques et JE SAIS que malgré les retours de l’hiver, le printemps reprendra ses droits à chaque nouvelle époque de ma vie. JE CHOISIS donc désormais de ne semer que la joie, de cultiver la gratitude en toutes choses et de laisser la paix et l’amour prendre racine dans tout mon Être. J’harmonise toutes les parties de moi, présentes, passées et futures, dans un ÉTAT DE GRÂCE PERMANENT et JE SAVOURE MON IMMORTALITÉ EN TOUTE QUIÉTUDE . Ainsi soit-il! Soyez béni!

 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 25 mars 2006,
disponible aussi sur
www.biancagaia.com
 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés

ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com

 

Visitez aussi notre nouveau site sur la santé et le mieux-être :

www.lumin-essence.com

RETOUR      

 

 

TIRER UN TRAIT SUR LE PASSÉ

(Version PDF)

 

En décembre dernier, j’ai été invitée par Gaïa à « tirer un trait définitif sur le passé ». En théorie, c’est bien beau, mais comment fait-on quand on se sait criblé de dettes, responsable d’une foule de personnes (conjoint, enfants, parents âgés, etc.), qu’on a un emploi, un statut social, voire même une certaine vision de soi-même… et que l’on est peut-être pas prêt à « quitter tout ça »???

 

Depuis des années, je me fais dire qu’il faut vivre le moment présent, tourner la page sur le passé et lâcher prise quant au futur, pour être pleinement « juste » dans l’ici et maintenant. Pas toujours facile, mais on parvient toujours à finir par se recentrer, non?

 

Toutefois, j’ai fini par comprendre que pour tirer un trait sur le passé, il ne fallait pas seulement « changer de vie », mais s’en créer une nouvelle ! Vous comprendrez que cela a pris un certain temps et c’est pour cette raison que je n’ai pu vous partager ce message avant : je devais d’abord l’intégrer, le rendre vrai dans ma propre vie.

 

Avant de lire ce message de Bianca Gaïa qui a transformé mon existence, je vous invite à prendre connaissance des résultats tangibles qui ont pris forme dans ma vie depuis décembre.

 

Tout d’abord, le site de Bianca Gaïa a changé d’adresse : vous pourrez désormais le retrouver sur www.biancagaia.com.

 

J’ai aussi créé un tout nouveau site, que je vous invite à consulter, portant sur la santé et le mieux-être : www.lumin-essence.com. Vous y trouverez une foule de découvertes, des réflexions et des expérimentations, de même que des conseils santé, des services de coaching personnalisés et une base solide en aromathérapie pour vous constituer, si vous le désirez, une trousse d’huiles essentielles « pratico pratique » qui vous aidera à soulager toutes vos petites urgences familiales…

 

Ce travail considérable n’aurait pu être fait sans la collaboration de mon fils de 14 ans, Émile, qui a lui-même décidé d’en profiter pour fonder sa propre entreprise en informatique : www.belairsoft.com. Allez jeter un coup d’œil, ça vaut le détour!!! Il a même lancé un défi à la compagnie pour laquelle mon conjoint travaille, Pollustop, soit celui de faire connaître leur dispositif d’antipollution pour les véhicules à plus d’un million de personnes grâce à une bande dessinée animée qu’il a lui-même conçue et lancée sur le web. Pour en savoir plus sur « Le défi d’Émile », visitez Flash Émile.

 

En tout dernier lieu, j’ai donné naissance à mon tout dernier livre, un petit guide familial en aromathérapie intitulé « 10 huiles essentielles pour soulager plus de 50 malaises courants ». Vous pourrez en avoir  un aperçu en cliquant sur le lien suivant: http://www.lumin-essence.com/Publications.htm.

 

Veuillez d’ailleurs prendre note de ma toute nouvelle adresse courriel : info@biancagaia.com, qui remplacera désormais dleblanc@intermonde.net, biancagaia@intermonde.net et motmagic@pandore.qc.ca. Merci de faire les changements dans votre liste de contacts.

 

D’autres surprises suivront dans les prochaines semaines, car plein de nouveaux projets sont aussi sur le point de voir le jour…

 

Voilà pour les dernières nouvelles… Maintenant, si le cœur vous en dit, voyons comment Bianca Gaïa vous invite vous aussi à vous « mettre en mouvement » afin de participer à la création de ce Nouveau Monde auquel nous aspirons tant!


 

TIRER UN TRAIT SUR LE PASSÉ

 

Votre monde est le reflet de comment vous vous y sentez. Si vous constatez qu’il y a le chaos partout autour de vous, c’est que vous vivez vous-même dans le chaos. Si vous êtes attristé par les conflits, la famine et les tempêtes qui font rage de par le monde, voyez à quel point vous êtes vous-même accablé par vos propres conflits intérieurs, tandis que votre âme, elle, demeure affamée, sans amour et sans lumière, et que vos pensées tourbillonnent sans cesse, tels des ouragans qui perturbent continuellement votre mental au quotidien.

 

VOUS ÊTES ce monde dans lequel vous vivez, vous l’avez créé à votre propre image! Changez votre image de vous-même et votre monde changera. Tirez un trait sur le passé et débutez votre nouvelle vie, et il en sera de même pour tous ceux qui croiseront votre route. Cessez de vouloir « sauver le monde », de « tout faire pour guérir les autres » : guérissez-vous vous-même, sauvez-vous de vous-même… et voyez cela « déteindre » sur ceux qui vous entourent.

 

De grands sages orientaux ont dit : Si vous voulez faire advenir la paix dans le monde, commencez d’abord par la faire advenir dans votre propre pays. Pour faire la paix dans votre pays, vous devrez d’abord maintenir la paix dans la région où vous habitez, et pour maintenir la paix dans votre région, vous devrez avoir fait la paix dans votre communauté, mais aussi dans votre quartier, avec vos voisins et, ainsi de suite jusque dans votre propre famille… Enfin, pour faire la paix dans votre propre famille, ne devez-vous pas l’avoir d’abord établi dans votre propre cœur? Tout part de là, du dedans de vous-même.

 

La paix, l’amour et la lumière sont en vous, ils prennent naissance et grandissent d’abord dans le secret de votre cœur. Vous ne pouvez pas transformer le monde si, avant tout, vous ne vous êtes pas transformé vous-même. Vous ne pouvez pas faire en sorte que votre monde soit un lieu merveilleux où il fait bon vivre si, tout d’abord, vous n’avez pas trouvé cet espace calme et serein en vous-même. Ce lieu de silence et de paix où le passé n’existe plus et où le futur importe peu. Cet espace sacré où vous faites UN avec tout ce qui vit, en dehors du temps et des limites de la troisième dimension.

 

Ce lieu existe au plus profond de vous-même. C’est là que toutes les blessures guérissent miraculeusement et que tous les sentiments d’abandon, de rejet ou d’échec s’effacent à jamais. Dans le secret de votre cœur se trouve une chambre secrète où s’entassent tous les cadeaux que la vie vous a faits… et que vous n’avez pas encore « déballés ». Quand choisirez-vous de la visiter et de vous approprier ces trésors?

 

Ces précieux cadeaux, ce sont les dons et les talents que vous n’avez pas encore développés à leur plein potentiel, les leçons de vie que vous avez « retenues » (peut-être même malgré vous), les signes et les messages qui vous ont été envoyés, mais dont vous n’avez peut-être pas toujours tenu compte, mais qui, tous sans exception, font office de balises sur la voie de votre plein épanouissement.

 

Prenez le temps de visiter ce lieu en vous-même où sont emmagasinées toutes les expériences de cette vie-ci et des vies passées, accordez-vous le temps de « faire un bilan », de dresser la liste de ce qui vous a fait « avancer », de ce qui vous a « nourri » et de ce qui vous a « inspiré et propulsé vers l’avant » depuis le début de votre incarnation sur terre. Décidez de ne retenir que le meilleur, de reprogrammer cette destinée florissante (que vous avez choisi) dans chacune de  vos cellules et intégrez le maximum de lumière et de ressources en vous-même pour faire advenir la paix et l’allégresse illimitée dans tout votre Être…

 

Puis, tirez un trait définitif sur le passé, sur vos perceptions négatives, sur vos manques et vos limites illusoires. Visualisez que tous les vieux conflits non résolus, toutes les émotions perturbantes, les trahisons et les échecs du passé sont inscrits sur du sable et que, d’une seule main, vous les effacez définitivement.

 

Votre cœur est fait de sable et non de pierre, tout ce qui y est gravé peut s’estomper à condition de CHOISIR qu’il en soit ainsi. Votre cœur est fait de pardon et non de rancune, tout ce que vous CHOISISSEZ de pardonner, tant à vous-même qu’aux autres, vous permettra d’effacer toutes les blessures, toutes les cicatrices du passé, même celles qui semblent encore douloureuses. L’amour guérit tout, la paix efface tout; le bonheur que l’on cultive remplace le malheur que l’on subit. Tout est une question de choix.

 

Imaginez que vous regardez votre vie non plus avec des yeux humains, remplis de déception et d’amertume, mais avec les yeux de Dieu, votre Père éternel, celui qui vous a créé à son image. Ne voyez vous pas que TOUT, absolument TOUT dans votre vie est une occasion unique et spéciale qui vous est offerte de reconnaître enfin QUI VOUS ÊTES VRAIMENT? En disant OUI à l’ÊTRE DIVIN présent en vous-même, n’ouvrez-vous pas toutes les portes à ce que le meilleur puisse advenir en vous et autour de vous?

 

Mais, direz-vous, comment fait-on quand on n’y arrive pas? Quand le quotidien continue de nous peser et qu’à chaque instant on oublie quel Être merveilleux nous pouvons être? Que les tourbillons extérieurs nous maintiennent toujours dans le même perpétuel chaos intérieur? Que nous ne parvenons jamais à « régler » ces situations déplaisantes ou conflictuelles qui nous oppressent depuis longtemps?

 

Au départ, il y a deux mots que vous devriez bannir définitivement de votre vocabulaire : toujours et jamais. Ces mots sont lourds de sens et prennent assurément une coloration « irrémédiable », ce qui vous enlève tout pouvoir de « changer les choses ». Toujours et jamais représentent les limites même de la troisième dimension, celle du temps et de la matérialité. Ils vous enlèvent tout pouvoir sur la réalité qui vous entoure, faisant peser sur vous le poids du passé et la fatalité d’un futur que vous ne « contrôlez » pas.

 

N’est-ce pas là l’essence même du défi que vous avez choisi de relever en vous incarnant? Transcender les limites de la tridimensionnalité pour enraciner la lumière et faire éclater au grand jour votre divinité co-créatrice? Devenir souverain de ce monde en le créant à l’image de Dieu… présent en vous-même?

 

Vous ne pouvez intervenir sur le monde extérieur qu’en reprenant d’abord votre « pouvoir » sur votre monde intérieur. Vous ne pourrez faire taire les « méchants » de ce monde, qu’en apaisant vos propres « tyrans » intérieurs. Vous ne pourrez soulager la souffrance et la misère qu’en rétablissant votre propre santé personnelle et votre propre abondance illimitées!

 

Ne donnez plus votre pouvoir aux autres, reprenez en main votre propre vie! Définissez ce qui vous rend unique au monde et accordez-vous du temps et de l’espace au quotidien pour explorer vos talents et votre créativité propres. Découvrez ce qui vous passionne et ce qui avive vos sens, puis accordez-vous le droit d’en jouir pleinement, ne serait-ce que quelques minutes par jour pour commencer, histoire de ne pas retomber dans vos anciennes culpabilités…

 

Faites de la place pour du « neuf » dans votre vie en quittant vos anciens « habits », ces vieilles habitudes qui vous font faire du « surplace », ces vieilles « rengaines » que vous vous racontez sans cesse et qui vous maintiennent dans le même état de passivité à long terme. Plutôt que d’essayer en vain de « faire taire » votre Ego, occupez plutôt votre mental à vous « construire » une nouvelle vie, à vous créer une nouvelle existence, davantage à la mesure de vos rêves et de vos aspirations.

 

Le Nouveau Monde commence ici, dans votre propre jardin, dans votre propre famille. Il n’est pas nécessaire de déménager dans un autre pays, sous des cieux plus cléments : votre environnement sera nécessairement le reflet de ce que se passe en dedans de vous, peu importe où vous vous trouvez. Autant prendre votre parti et faire des choix en conséquence.

 

Ouvrez la porte aux avenues nouvelles, revenez à vous-même, à vos rêves d’enfant, à vos aspirations profondes. Si vous éprouvez le besoin de donner, faite-le sans attente, pour VOUS faire plaisir et non pour faire du « bien » aux autres. Ne faites plus aux autres « ce que vous aimeriez que l’on fasse pour vous », mais plutôt, passez à l’action dans votre propre vie et montrez aux autres comment faire la même chose que vous!

 

Devenez un « ambassadeur de paix » dans votre famille, au travail, dans votre communauté en « donnant le bon exemple », en rayonnant de votre propre souveraineté co-créatrice. Et si vous rencontrez de embûches ou des résistances autour de vous, demandez-vous ce que ces situations ou les gens qui vous entourent tentent de vous refléter sur vous-même…

 

Qu’est-ce qui est écrit sur votre « pancarte » en ce moment même? Que peuvent-ils lire (inconsciemment, bien sûr) ou percevoir dans votre énergie qui pourrait les « perturber » ou « alimenter » leurs propres « bibittes »? Soyez franc et intègre avec vous-même. Et constatez que ce n’est que lorsque vous vous « racontez des histoires », que celles-ci se manifestent sous vos yeux.

 

Il y a de moins en moins d’écart entre le moment où une pensée naît dans votre esprit et celui où vous la voyez prendre forme, se matérialiser sous vos yeux. N’essayez plus de « contrôler » vos pensées, d’ « élever » vos vibrations ou de « purifier » votre karma : passez à l’action! Occupez votre esprit en édifiant dès aujourd’hui le monde dont vous rêvez. Mettez en place les bases, les « fondations » de votre réussite personnelle, afin de devenir un TÉMOIGNAGE VIVANT démontrant qu’il est possible qu’il en soit ainsi pour tous!

 

Cessez de vous trouver des excuses, de vous « disperser » et de vous « dépenser » pour les autres. Au contraire, votre défi est de les faire participer au grand « ménage planétaire » à la mesure de leurs propres possibilités et de les inciter à exprimer dans leur propre vie leur potentiel créatif en « mettant la main à la pâte » pour que tous en sortent grandis.

 

L’Histoire avec un grand H s’est écrite à partir de récits « humains », c’est à dire limités. Réécrivez-la dans des mots divins, exempts de compétition, d’oppression et de jeux de pouvoir. Visez plutôt la complémentarité, la collaboration à la réussite de chacun et la fusion des énergies pour faire grandir votre puissance commune de matérialisation. Et surtout, revenez souvent puiser votre force et votre persévérance à la Source même de tout ce qui vit : Dieu, présent sous forme de Lumière, d’Amour et de Paix dans votre propre cœur…

 

Ainsi, ce Monde ne sera pas « Nouveau », mais bel et bien tel qu’il a été conçu et planifié depuis la nuit des temps, PLÉNIER, SOUVERAIN, DIVIN et CO-CRÉÉ par le DIEU/HOMME vivant en chacun de vous! AINSI SOIT-IL!

 

 

Message de Bianca Gaïa, canalisé par Diane LeBlanc, le 27 février 2006,
disponible aussi sur
www.biancagaia.com.
 

Vous êtes invité à faire circuler ce message à condition d’en respecter l’intégralité,

y compris ces quelques lignes. Pour vous inscrire/désinscrire de notre liste d’envoi,

vous informer sur nos services personnalisés

ou tout simplement communiquer avec Diane :

par téléphone (450) 883-3737 ou par courriel info@biancagaia.com


RETOUR      

 

 

 



__________________________________________________________________

Accueil   Nouveautés   Quintessence   Bianca Gaïa   Channeling   Multimédia/Vidéos   Méditations   Enfants Indigo
Familles d'Âmes   Diane LeBlanc   Consultations/Coaching   Stages/Formations   Conférences
Témoignages   Publications   Liste d'envoi   Liens   Paiements/Dons   Pour nous rejoindre
ENGLISH

Site développé par BélairSoft.  Tous droits réservés.